AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Mer 28 Déc - 17:57

darkness around the sun

Il était très tôt. Nola était sur le chemin pour son salon de thé. Elle n’ouvrait pas avant 11h mais il fallait bien qu’elle prépare ses gâteaux. Même si la magie aidait clairement sur le gain de temps, toujours était-il que ça ne se faisait pas en trois minutes, quoi qu’on en dise. Il faisait froid et humide. Un matin de septembre à Londres, somme toute. Elle remonta le col de son blouson, même si ses jambes étaient à peine couverte d’un fin collant noir sous sa jupe courte. Ses pieds bien au chaud dans une paire de bottines fourrées, elle avançait la tête rentrée dans les épaules, la lanière de son sac mordant sa clavicule droite. Ses talons claquaient sur les pavés. Elle les avait foulés pendant si longtemps qu’elle savait sur lesquels ne pas marcher pour ne pas se retrouver étalée au sol dans une flaque douteuse.

Les rues étaient assez désertes à cette heure, à part les plus matinaux des sorciers. C’était souvent ceux qui ne tenaient pas une boutique — ces dernières ouvrant au plus tôt à 9 ou 10 heures — et avaient des fonctions plus administratives. Ceux qui quittaient leur douillet appartement sur le Chemin de Traverse pour rejoindre le Ministère de la Magie ou leur lieu de travail, quel qu’il soit. Mais il fallait bien l’avouer : le Ministère embauchait quand même un sacré paquet de personnes. Pourtant Fionola ne se serait jamais vue derrière un bureau à donner du tampon pour marquer une pile de dossiers. Franchement, non. Elle aurait encore préféré partir en Roumanie pour s’occuper de dragons que faire une tâche aussi rébarbative.

Elle grignotait l’ongle de son pouce droit alors qu’elle avançait, les yeux rivés sur les pavés. Elle évitait bien souvent les gens à la dernière minute, en voyant leurs pieds apparaître dans son champ de vision, ou bien en ayant entendu un fragment de pensée, révélant leur proximité. Car Nola avait appris que si elle ne croisait pas le regard des autres, il lui était plus aisé de se fermer à leur esprit. Néanmoins, il y en a un qu’elle ne parvint pas à éviter. Elle ne sut pas si c’était parce qu’il venait de transplaner devant elle ou juste qu’elle était distraite par autre chose, toujours était-il que son épaule heurta celle de l’inconnu avant qu’elle puisse faire un bond de côté. Son sac tomba au sol. Heureusement ce fut la seule chose qui finit par terre. Nola leva les yeux — il faisait presque 15 centimètres de plus qu’elle, même avec les talons — vers son partenaire d’infortune et eut un sourire d’excuse. Elle se perdit un instant dans le marron de ses iris et eut un frisson involontaire. Elle ne sut d’ailleurs pas bien pourquoi. Avait-elle perçu un fragment de pensée, si rapide qu’elle l’avait oublié déjà ? Ça paraissait peu probable… mais alors quoi ? Avait-elle vu la tête de cet homme dans la Gazette du Sorcier ? Peut-être. Les questions tournaient dans sa tête et, quand son don de legilimencie se déclencha, elle ne fut qu’étrangement confrontée qu’à ses propres questions… What ? Pardon, je ne regardais pas où j’allais… murmura-t-elle malgré tout, presque absente. Qu’est-ce qu’il se passait ? Pourquoi les pensées de cet homme lui renvoyaient-elles les siennes ? Rien de cassé ? demanda-t-elle, presque persuadée qu’il aurait pu l’étriper pour un pli sur son manteau.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 859
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Mer 28 Déc - 21:05



Son week-end avait été plus mouvementé qu'il ne l'aurait cru. Voilà trois jours qu'Azraël était au repos, qu'il prenait du temps pour lui et uniquement pour lui. L'Auror avait été très matinal en ce nouveau Lundi. Il savait qu'il avait prit du retard sur bon nombres de dossiers et que ses employés étaient incapables de se débrouiller tout seuls. Durant un instant, le sorcier eut envie de se pincer l'arrête du nez et de tout envoyer bouler. Non pas qu'il n'aimait pas son métier. Mais il en avait marre de s'occuper d'enfants. Encore plus, il n'avait pas envie de tomber sur Aisha au travail. La stagiaire avait obnubilée ses pensées.

Aujourd'hui, Azraël avait eu envie de marcher et de laisser l'air froid courir le long de son visage. Le sorcier avait récupéré un manteau de la vieille époque par dessus son costume sombre et une écharpe aux couleurs de son ancienne maison. Le vert et l'argent lui allait au teint à ce que lui avait soufflé la conquête qui avait passée la nuit chez lui et avait eu le plaisir de partir en même temps que lui ce matin. L'Auror n'avait pas soulevé, pas même sourit avant de fermer sa porte. Il avait envie de partir à nouveau en voyage, pour n'importe quelle mission qui aurait un tant soit peu d'intérêt à ses yeux dans les jours à venir. Voilà ce qu'il allait faire de sa journée. Éplucher les dossiers jusqu'à trouver un, plus long et compliqué que les autres, qui l'enverrait à l'étranger pour les semaines à venir. Il aurait juste à passer dire au revoir à Emily et adieu la compagnie.

Il transplanta quand même du château familial jusqu'à Londres et il n'eut le temps de se perdre d'avantage dans ses pensées qu'il fut percuté par une demoiselle. Il ne tomba pas, contrairement au sac de la demoiselle mais son regard noir se darda sur la jeune femme aux cheveux blancs qui l'avait prit pour une piste atterrissage. Elle se foutait de lui ? Il était d'une humeur excellente, du moins excellente comme pouvait l'être la sienne et voulait qu'une inconnue lui rentrait dedans. Il croisa les iris de la jeune femme et son pouvoir s'infiltra dans des pensées qu'il ne comprenait pas. Il n'y vit rien d'autre que le visage de sa soeur qui avait flotté dans les siennes pendant un long moment.

Instinctivement, Azraël recula d'un pas. Qui était cette jeune femme ? pourquoi son pouvoir ne fonctionnait pas sur elle ? Il tenta une nouvelle fois, ne prêtant pas attention à ses paroles. Rien d'autre que le vide et ses propres questions. Rien d'autre que ses propres pensées.

Regardez où vous allez quand vous marchez par la barbe de Merlin.

pour rien au monde l'ancien mangemort ne se serait excusé, même si c'était indirectement de sa faute pour avoir transplané ailleurs que dans une ruelle sombre où personne ne se rendait jamais. Mais Azraël, s'il avait été poli pendant des années, n'était plus vraiment l'homme d'autrefois. Aujourd'hui, il était le directeur des Aurors et le seul poste au dessus du sien était celui de ministre, qu'il n'aurait pas voulu pour tout l'or du monde. par pure politesse, l'ancien mangemort, ne pouvait demander à la jeune femme ce qui n'allait pas avec ses pensées, qui lui renvoyaient toujours les siennes. Il espérait pourtant bien trouver son prénom et avoir une première piste. Qui était-elle ? Jamais aucunes pensées n'avaient été si étranges.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Jeu 29 Déc - 12:03

Ils n’auraient pas pu être plus différents l’un de l’autre. Elle, avec son apparence fragile, sa tenue qui n’aurait pas détonné dans le Londres moldu, mais qui n’était aucunement copiée dans le monde magique. Ça n’était franchement pas tous les jours qu’on voyait des sorcières en mini-jupe n’est-ce pas ? Lui, avec son expression sévère et son costume parfaitement taillé, son manteau d’un autre âge qui pourtant lui donnait le style noble et terriblement classe des sorciers d’importance. Oh bon sang, voilà qu’elle était rentrée dans un membre du Ministère, c’est ça ? Un haut placé en plus, sûrement. Elle ne parvenait pas à en avoir la confirmation, son don de legilimens complètement buggé par un procédé quelconque ne lui renvoyait que ses propres interrogations. Mais qu’est-ce qu’il se passait, bon sang ? Était-ce ainsi que fonctionnait l’occlumencie ? Ou bien existait-il l’équivalent d’un brouilleur de mouchards version sorcier ? Nola n’en savait rien et ça la perturbait. Elle se contenta de battre des paupières alors qu’il recula d’un pas. Regardez où vous allez quand vous marchez par la barbe de Merlin.Désolée… dit-elle encore.

Elle finit par détacher ses prunelles des siennes, avec l’espoir qu’ainsi le lien avec son esprit se romprait. Elle ne maîtrisait aucunement sa capacité magique, ou juste à peine. Souvent, ne plus regarder les gens dans les yeux était suffisant. Elle baissa alors la tête vers le sol et son sac qui s’y trouvait. Heureusement, rien ne cassait à l’intérieur. Elle plia les genoux, s’accroupissant pour le ramasser et repasser la bandoulière sur son épaule. Elle se redressa, évitant toujours le regard de l’homme. Il pouvait bien croire qu’elle était intimidée si ça l’arrangeait. Oh, elle l’était, mais là n’était pas la principale raison de la fuite de son regard. Elle esquissa une espèce de micro révérence. J’ai évité tous les sorciers que j’ai pu croiser mais… mais vous… c’est… c’est comme si vous étiez arrivé de nulle part… marmonna-t-elle dans une piètre excuse. Elle avait l’air d’une idiote. Parce que oui, les sorciers pouvaient bien apparaître de nulle part : ça s’appelait le transplanage, tout simplement. Chose que Nola avait toujours eu du mal à maitriser. Du coup, elle voyageait à pieds ou bien avec de la poudre de cheminette ou des portauloins.

Sur ces mots, elle tourna les talons. Deuxième moyen de rompre le contact psychique : s’éloigner. Elle ne parvenait pas à couper ce miroir de ses pensées et, à son avis, il fallait juste qu’elle s’éloigne de ce type. Mais, dans une fraction de secondes, elle se rendit compte que, dans sa précipitation à fuir, elle avait posé le pied sur un pavé fourbe de ceux qu’elle savait habituellement éviter. Et, juste après, elle se retrouvait les fesses au sol dans un choc rude. Ses paumes claquèrent par terre dans une vaine tentative d’amortir le choc. Elle marmonna son mécontentement. D’autres auraient juré, pas elle. Elle était bien trop discrète pour s’attirer ainsi l’attention avec une exclamation… pourtant elle l’avait fait, rien qu’en tombant. Ça allait être sympa, cette douleur au coccyx pendant sa journée de travail, debout. Nola poussa un soupir et espéra, qu’au moins, l’homme qu’elle avait percuté avait eu la bonne idée de reprendre son chemin… Mais assurément qu’elle n’allait pas avoir cette chance.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 859
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Jeu 29 Déc - 17:57



Elle s'excusa, une fois de plus. Mais rien n'aurait pu adoucir le regard noir du sorcier. Il ne la lâchait pas des yeux, focalisé sur elle, essayant de percer ses pensées sans parvenir à voir autre chose que les siennes. Azraël sentait un début de migraine pointer, comme toujours lorsqu'il forçait trop sur son don. Mais peut importait, il voulait comprendre ce qu'il se passait. Jamais, au grand jamais, il ne s'était retrouvé face à une telle situation. La sorcière devait lui n'était pas n'importe qui et même si ses paroles firent lever un sourcil interrogatif au sorcier, il voulait comprendre.

Un air un rien méprisant s'afficha sur le visage de l'ancien mangemort.  Ça s'appelle transplaner. Vous êtes une sorcière, vous devriez connaitre. Une lueur suspicieuse éclaira durant une seconde les prunelles de l'auror. Il n'eut le temps de rajouter un mot de plus que déjà l'inconnue prenait la fuite.

pour ne pas aller très loin. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, elle se retrouva les fesses sur les pavés du chemin de traverse et Azraël ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Au moins, elle lui donnait une occasion de lui parler quelques minutes de plus et de comprendre pourquoi il ne parvenait à lire dans ses pensées. Elle n'avait pas l'air plus douée en magie qu'un autre, se enlevait l'optique occulmen.

Il avança jusqu'à la jeune femme et lui tendit la main, l'aidant à se relever, son regard légèrement plus doux que quelques secondes plus tôt. Il ne fallait pas non plus lui demander la lune. De la gentillesse sur les traits d'Azraël, à un autre moment que lorsqu'il essayait de séduire était tout simplement impossible.

Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? Vous devriez regarder où vous mettez les pieds...

C'était presque de la sympathie dans les paroles de l'Auror. N'importe qui le connaissait l'aurait regardé avec des yeux ronds. Mais lorsqu'Azraël désirait quelque chose, il pouvait se montrer bien différent de ses habitudes. Comment lui parler de ses pouvoirs sans se trahir ? Il lui fallait seulement un nom et les gens ne se présentaient pas au premier imbécile croisé dans la rue.

Azraël Rosier. Glissa-t-il, tenant sa main pour des présentations dans les règles de l'art.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Ven 30 Déc - 11:13

Ça s'appelle transplaner. Vous êtes une sorcière, vous devriez connaitre. Oui, oui, évidemment. Elle connaissait, bien sûr. Mais elle avait toujours évité de le faire, si bien qu’au final, elle n’était vraiment pas douée dans la chose. Elle avait toujours craint d’atterrir dans quelqu’un, ou au moment où une voiture quitte la route pour foncer sur un trottoir, ou entre deux duellistes, leurs baguettes armées prêtes à tirer… ou dans un mur, ou dans une faille qui se serait ouverte là juste avant. Franchement, c’était bougrement dangereux ce truc ! Elle préférait la poudre de cheminette ou les portoloins, qui avaient le mérite d’avoir une piste d’atterrissage bien banalisée, et avec bien moins de risques. Non mais vous vous imaginez, atterrir dans quelqu’un ! Ça serait bien gore et… Nola, sur ces pensées tourmentées, prit la fuite, se cramponnant à son sac. Mais à peine avait-elle fait quelques pas qu’elle chuta. Maudis pavé roublard ! Et maudit givre ! La douleur se réveillait doucement dans son arrière-train et sur ses paumes. Elle espérait qu’elle ne se les était pas abîmées… même si elle avait bien un baume au salon de thé pour guérir tous les aléas du travail en cuisine… brûlures, coupures, pincements… Ça devrait bien fonctionner sur un égratignement dû à une chute.

Elle marmonna un juron contre elle-même et ce foutu pavé, cette foutue météo. Finalement, alors qu’elle tentait de se relever, le sorcier se profila à nouveau dans son champ de vision. Il avait l’air encore plus grand ainsi. Zut. Pourtant son regard avait l’air moins sévère et il lui tendait la main pour l’aider. Bon sang, elle avait l’impression d’avoir une personne totalement différente devant elle. Était-il atteint de bipolarité ? Ça pouvait être sacrément dangereux, encore plus chez un sorcier. Il fallait vraiment qu’elle arrête de se poser autant de questions stupides. Heureusement, il ne pouvait pas lire dans ses pensées, hein ? La legilimencie ne courrait pas les rues… ou alors était-ce pour ça qu’elle ne voyait rien d’autre que les méandres de son propre esprit dans le sien ? Nola eut un doute, qui se transforma en de longues secondes avant qu’elle se décide à se saisir de sa main. Sûrement juste un instant avant qu’il perde patience et retire son aide. Repliant les jambes sous elle pour se relever un peu gracieusement et sans montrer ses dessous à la population matinale du Chemin de Traverse, Nola se redressa sur ses pieds. Sa paume gauche était un peu abimée mais rien de bien grave. Ouf.

Vous ne vous êtes pas fait mal au moins ? Vous devriez regarder où vous mettez les pieds...Juste quelques égratignure… Rien de grave… même si mon derrière va sûrement s’en rappeler toute la journée. Elle allait récupérer sa main, histoire de lisser un peu sa tenue et rendre à sa jupe sa longueur — bien que courte — habituelle, mais le sorcier ne la lâcha pas. Ses lèvres se plissèrent, un « euh » sur le bout de la langue qui ne cherchait qu’à s’échapper, agrémenter d’un « pouvez-vous me rendre ma main s’il vous plait ? J’en ai besoin », mais il la devança en se présentant. Azraël Rosier. Et zut. Voilà pourquoi il lui disait vaguement quelque chose. Rosier, chef des Aurors. Elle avait bousculé le chef des Aurors. Elle s’était étalée devant le chef des Aurors. Elle venait de parler de son derrière au chef des Aurors. Sa peau bien pâle se colora de rouge jusqu’aux oreilles. Bon sang, juste quand elle pensait ne pas pouvoir être plus gourde qu’elle ne l’avait déjà été… Sa bouche s’entrouvrit, muette pendant une fraction de secondes. Fionola MacKenzie. se présenta-t-elle à son tour… après tout, il était le chef des Aurors, c’était la moindre des choses, non ? Elle n’allait pas le planter là, à tirer sur sa main pour la déloger de sa poigne, non ? Encore désolée pour tout à l’heure… Je… Je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un transplane juste devant moi, je… Ils devraient vraiment créer des zones réservées au transplanage, franchement. Comme les pistes d’atterrissage des avions, avec un code et des horaires bien précis, pour éviter les accidents, tout ça quoi. Peut-être que ça existait déjà en fait… non ? Bon sang, il y avait tant qu’elle ne connaissait toujours pas sur le monde des sorciers, qui était le sien pourtant. Je… uhm… je peux récupérer ma main ? Je… je dois aller travailler. Elle évitait à nouveau son regard. Pouvait-il lire dans ses pensées ? Son propre pouvoir semblait s’être mis en veille pour l’instant, est-ce que ça voulait dire que ça laissait place à celui du sorcier devant elle ? Etait-il seulement legilimens ? Bon sang, Nola, arrête de penser autant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 859
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Sam 31 Déc - 12:52



Son derrière ? Azraël ne pu s'empêcher de soulever un sourcil surprit, avant que son visage ne reprenne rapidement son masque sans expression. Il n'avait aucune idée de qui était cette femme mais elle le surprenait un peu plus à chaque seconde. Ne connaissait-elle donc pas la pudeur ? Il pouvait certes l'excuser en sachant qu'elle ne connaissait pas son identité et n'avait aucune idées du sang au combien pur qui coulait dans ses veines. Mais quand même. Il était un parfait inconnu à qui elle parlait de son derrière ?

Il l'a vit piquer un fard qu'il il lui offrir son identité et lui jeta un regard dédaigneux. Oui ma belle, tu viens de faire une erreur. Il ne laissa pourtant aucune parole franchir ses lèvres, se contentant de l'air qui glissait sur son visage.

Le nom de la jeune femme ne lui disait rien. Aucun délit, ni même délit familial ne lui venait à la tête lorsqu'il entendait son nom de famille. Il devait rentrer, fouiner dans ses papiers, découvrir qui était la jeune femme habillée comme une moldue devant lui. Une moldue qui n'avait pas vraiment sa place dans le monde sorcier avec sa mini jupe. Elle exposait un peu trop ses jambes au goût d'Azraël mais il se retient de lui faire une leçon d'adulte moralisateur. Elle n'avait pas l'air d'être une gamine, même si elle était bien jeune aux yeux de l'auror.

Il lui rendit sa main, ne se souvenant pas vraiment de l'avoir gardé dans la sienne. L'ancien mangemort ne souriait toujours pas et il fini par incliner légèrement la tête en signe de politesse. Il avait du travail et pas toute sa journée.

Alors au revoir mademoiselle MacKenzie. Et faite attention de ne pas encore rentrer dans quelqu'un.

Il plongea ses yeux dans les siens, essayant une nouvelle fois de percer les pensées de la jeune femme qui ne lui renvoyait qu'un néant sombre. Azraël devenait curieux quand il ne comprenait pas quelque chose et Fionola était un mystère plus qu’intéressant.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   Dim 1 Jan - 12:07

Mon dieu — oui, si elle ne s’était pas faite au transplanage, elle n’avait pas non plus pris l’habitude de jurer comme les sorciers —, pouvait-elle se ridiculiser encore plus ? Elle espérait que non. Le regard dédaigneux que l’auror lui adressait était déjà plus que suffisant. Elle n’avait pas besoin de plus. Heureusement, elle n’en avait pas dévoilé plus sur son identité. Quoi qu’avec son nom et prénom, et les accès qu’il devait avoir aux dossiers des sorciers, il pourrait vite tout apprendre d’elle… Sa naissance, son don, son adresse, son métier… Nola n’avait jamais évité un quelconque recensement. Elle ne parvenait plus à se souvenir si les legilimens étaient recensés comme l’étaient les animagus, en vérité… Elle se dandina d’un pied sur l’autre face à ses prunelles inquisitrices qui la détaillaient avec un peu trop d’insistance à son goût. N’était-il pas d’accord avec sa tenue ? Certes elle était plus moldue que sorcière… mais tout de même, on avait encore le droit de s’habiller comme on voulait, non ? Quoi que… Elle ne se souvenait que trop bien de l’année où Dolores Ombrage avait été professeure puis directrice de Poudlard. Et dire qu’elle avait aussi fait partie du Ministère… qui lui disait qu’une grande Régression n’était pas en route, avec cette foutue prophétie, et que, bientôt, toutes les filles devraient porter des jupes couvrant jusqu’à leurs genoux ?

Bon sang, elle espérait vraiment qu’il ne pouvait pas lire dans ses pensées, sinon son avis déjà bien misérable sur sa personne ne s’arrangerait pas. Elle réfléchissait trop, son esprit vagabondait bien trop vite et dans des directions qu’elle ne contrôlait pas toujours. Alors au revoir mademoiselle MacKenzie. Et faite attention de ne pas encore rentrer dans quelqu'un. Il lâcha sa main, mais ses yeux ne la quittèrent pas. Elle se sentit rougir à nouveau. De toutes les personnes qu’elle aurait pu percuter, il avait fallu que ça soit cet homme. Elle n’avait vraiment pas de chance. Elle espérait qu’il l’oublierait vite cependant. Elle n’était pas digne d’intérêt, n’est-ce pas ? Une petite idiote qui s’était trouvée sur son chemin et qui avait manqué de froisser son manteau. Rien de bien intéressant, hein ?

Nola s’inclina légèrement, dans un simulacre de révérence. Oui, Monsieur Rosier. Bonne journée à vous. ajouta-t-elle avant de faire volte-face et de se diriger vers son salon de thé, à de grandes enjambées, mais prudentes cette fois, pour éviter de tomber encore. Sinon, pour la peine, elle était persuadée qu’il prendrait la chose avec bien moins de stoïcisme sévère. Elle avait encore les rouges rosies par cette rencontre, et sa précipitation à rejoindre sa boutique, quand elle arriva enfin à destination. Elle avait envie de se gifler pour remettre un peu d’ordre dans ses pensées… sinon, à ce rythme, elle était bonne pour accumuler toutes les maladresses en une journée. Se mettant aux fourneaux, il ne valait mieux pas, sinon elle allait mettre le feu à son établissement. Ça serait con quand même.

THE END
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël   

Revenir en haut Aller en bas
 
Darkness around the sun ◊ Fionola&Azraël
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» | When Darkness Falls
» Star Wars KotOR : Age Of Darkness V2
» mansion of darkness
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» « born in the darkness. » Ϟ WILLOW&OZ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits terminés-
Sauter vers: