Partagez | 
 

 Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Angelina Jolie
+ photo :
+ âge : 41 ans
+ messages : 209
+ date d'inscription : 29/12/2016

MessageSujet: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 3:21



Emily Serena Selwyn


+  Âge et date de naissance : Âgée de 41 ans, née en 1968 au sein du château familial. + Profession : Psychomage à Ste Mangouste. + Nature du sang : Pur, à jamais. + Statut Matrimonial : Mariée à Alaric Selwyn. Influence et Richesse : Seconde héritière des Rosier, Emily dispose d'une fortune conséquente dont elle sait parfaitement tirer profit. Par son appartenance à deux familles de Sang-Pur, elle possède un réseau de connaissances de grande ampleur auprès de ses semblables et une influence indéniable. + Ancienne Ecole/Maison : A fait ses études à Serpentard, Poudlard. + Baguette : Bois d'aubépine, 26 centimètres, crin de sombral, flexible. + Patronus : Un papillon. + Epouvantard : Son frère qui massacre ses deux enfants en guise de cadeau de mariage pour une Moldue. + Miroir du Risèd : La royauté. + Particularité magique : Nécromancie. +  Particularité physique : D'une grande beauté, elle est seulement marquée par une tâche de naissance en forme d'étoile sur la nuque.


Citoyens



Que pense votre personnage de la prophétie ?

Heureux murmures que l'on conte aux idiots suffisamment fous pour croire que tout phénomène a une explication, les prophéties sont aux yeux d'Emily de réconfortants commérages que la belle s'emploie à ignorer. Seulement, il existe de ces chuchotements qui effleurent le coeur pour en faire vibrer les cordes grippées. D'un organe délaissé par l'espérance, un frisson sursaute sans que l'on s'y attende. Le quotidien se perce de lumière, et les nuages écartés laissent entrevoir ce rêve égaré. Le jour où ces insidieuses paroles sont parvenues aux oreilles de la brune, celle-ci a senti que quelque chose changeait en elle. L'habitude pouvait être rompue, en fin de compte, et l'inexorable ennui banni de ses pensées. Ce fut d'abord un bavardage incessant qui emplissait son crâne. Et puis, peu à peu, elle comprit le sens que revêtaient ces mots arrachés à l'éternité du vide. Son engagement maquillé d'ombre auprès de son frère a alors retrouvé toutes ses couleurs, et la prophétie que chacun redoute la fait sourire. Que la magie s'éteigne ne l'effraie pas. Toute fin implique une renaissance, et Emily compte bien être de ceux qui lèveront le voile de la nouveauté avec toute la force des certitudes. L'espoir de voir un jour sa famille régner sur un monde dépourvu de pourriture est né ce matin-là. Seuls les Impurs s'effaceront, et les siens reprendront la place qui leur revient.

Histoire


La porte tourna sur ses gonds pour laisser entrevoir une silhouette prostrée contre le mur. Incapable de supporter la lumière, l'ombre d'homme détourna le visage. La brune prit soin de clore l'ouverture avant de s'approcher de lui. Sa chevelure détachée flottait derrière elle comme un rideau de feuilles mortes. Un léger sourire parfumait ses lèvres. Peut-être se souviendrait-il, aujourd'hui. Cela avait peu d'importance. Le tenir entre ses mains restait sa plus belle victoire, et elle s'en délectait dès qu'elle croisait son regard de feu terni par l'ennui, dévoré d'incertitudes. Par réflexe, il recula lorsqu'elle s'agenouilla près de lui. Seule la bordure dorée de sa robe rouge les séparait encore. Lui ne baissait pas les yeux face à elle. "Qui êtes-vous, démon ?" Une étincelle de colère dormait dans sa voix. Visiblement, ce n'était pas le bon jour. L'incurvation de ses lèvres se fana doucement. Leurs têtes se tournèrent l'une vers l'autre en un même mouvement plein de sauvagerie et d'harmonie. C'était étrange, comme à chaque fois. "Personne n'a envie de le savoir. Le voulez-vous, imprudent que vous êtes ?" La sorcière connaissait déjà sa réponse. Elle aimait l'entendre.

"Je crois que je suis née la nuit où ma mère est morte. La chaleur étouffante écrasait chacun de mes sens. J'étalais mes cheveux le long du bar, et le bois couvert de mèches folles me renvoyait une vision déplorable que j'aurais voulu haïr et que je ne pouvais qu'aimer. Ce n'était pas ce que je voulais. Jamais je ne l'avais voulu. Je me souvenais de ces mains glacées dans les miennes qui se raidissaient peu à peu, et de la chair qui devenait pierre. Des larmes sur mes joues qui creusaient des sillons mortels, et de l'impression que tout volait en éclats. Mon enfance se jouait à gros traits sous mes paupières embrumées, et je tenais la main d'Azraël d'un air distrait, et l'eau envahissait ses prunelles sombres. Mes doigts et les siens ont toujours su trouver le même chemin lorsque nos coeurs ne se parlaient plus. Je voyais ma jeunesse tourner, pleine de satin et de roses, emprisonnée entre les murs du château de ma famille, et la lettre balayer ce quotidien où le luxe anticipait le moindre de mes pas. Le choix ne fut pas difficile. Comme tous mes ancêtres, on m'envoya à Serpentard, là où je trouvais certains de mes semblables. D'un coup d'oeil, je savais les reconnaître. Il ne me fallut pas longtemps pour comprendre les règles du jeu, et les années passées auprès de ces vipères ont forgé en moi un venin plus sombre que leurs innombrables manigances. Une bonne élève aux talents indéniables, qui jouait de temps en temps  des tours à ses professeurs, rien que pour ressentir cet éphémère frisson qui ne s'éternise jamais et qui console tous les maux. Entourée de quelques camarades qui me semblaient moins sots, je menais le monde par le bout du nez sans me soucier des conséquences, riant lorsqu'elles se révélaient fâcheuses.

Et puis, j'ai rencontré Alaric, un géant noir et or qui ne pliait face à personne et faisait trembler les jeunes femmes de la maison. Pourtant, je savais qu'il était de ces choses qui par essence m'appartiennent. Dès que son regard a croisé le mien, j'ai vu le désir ouvrir ses prunelles brunes. Sans échanger le moindre mot, une danse s'est tissée entre nous, et le meilleur remporterait l'autre. Il m'offrait de ces robes que seules portent les reines, et que je lui renvoyais infestées de serpents. Rien ne paraissait en mesure d'arrêter notre petite guerre, et même les professeurs échouèrent à y mettre un terme. Une journée de printemps, je brisais le règlement pour porter l'un de ces précieux cadeaux, et il crut avoir gagné. Je le crus aussi, quelques secondes. Les mensonges qu'un cerveau se sert à lui-même sont parfois d'une grande beauté. Tout se passa comme tout devait se passer. Une relation inavouée et inavouable que chacun à Poudlard et dans nos familles connaissait qui prit peu à peu les atours sacrés du mariage. Je ne sais plus aujourd'hui ce qui m'a poussé à accepter. Sans doute était-ce l'insistance de ma mère et la fierté vautrée dans ses yeux lorsqu'elle sut qu'un Sang-Pur d'une lignée de prestige voulait déjà me dérober à elle. Ou peut-être autre chose. Mais le fil du temps se déroulait sans attendre que je veuille bien le suivre, et deux merveilleuses créatures sortirent de mon ventre pour rejoindre la terre, comme une gorgée de soleil qui illuminait les imperceptibles défauts du monde. Ce fut sa consécration, et ma délivrance. Depuis la naissance de mon fils, Sanael, cette joyeuse comédie me semblait la plus parfaite de mes erreurs, et diriger la famille devint pour moi une délectable consolation dont j'étais la seule à jouir sans aucune restriction.

Lorsque les premières perturbations se levèrent à l'horizon, je sus me tailler un manteau dans l'ombre et m'y tenir avec plus d'élégance que jamais. Il suffisait de prétendre ne rien vouloir et ne pas choisir, et tout se précipitait. Souffrir les reproches d'Alaric quant à l'absence de la marque m'indifférait, et le retour d'un Seigneur vaincu par un enfant qui n'était pas le sien m'apparaissait comme la plus grande des mascarades. Partagée entre un respect envers ceux qui affichaient leurs ténèbres au lieu de les enfermer dans leurs coeurs, et un dégoût profond pour leur aveuglement de bêtes asservies, je me surpris à trouver parmi leurs rangs le visage plein d'arrogance de mon frère. Je voulais croire que ce n'était là que l'expression de la violence qui s'ébattait sous sa peau, et je le pensais. Les années passèrent, et après une défaite dont l'humiliation était prévisible, le monde des sorciers pouvait connaître la fin de son ère. Il fallait que la prophétie en signe l'annonce. Ce fut, il me semble, ce qui me lia à jamais à l'avenir de mes deux familles et me rendit la force qui me manquait. Je sus que mon frère était l'unique réponse. Désormais, les idées de notre enfance s'exprimaient au grand jour, et détruire la vermine qui galopait dans les rues devenait un honneur assumé. Seulement, j'aimais le velours de l'obscurité secrète, et je refusais de la quitter. L'admiration que j'éprouvais pour Azraël se scella pour toujours lorsque ses nouvelles ambitions se révélèrent, et ceux qui le pensent innocent sont condamnés. Je voulais être l'ombre du grand homme, et rien de moins.

Maintenant, revenons à ce soir terrible de ma naissance, veux-tu ? À mesure que l'alcool fleurissait sous mes veines, je sentais mon corps se déliter comme s'il n'avait été qu'une vaste illusion, et le chagrin s'évanouissait dans les bras de meilleurs amantes. La bouteille avait roulé jusqu'à moi pour me tenter une fois de plus, et mes doigts se refermaient sur elle avec l'ardeur d'une désespérée qui ne sait plus qui elle est. Mon reflet me dévisageait, et la fureur rugissait dans ses yeux. Azraël. Son nom me frappait en pleine poitrine avec la vigeur d'un ouragan qui déchaîne sa colère. Mon coeur sursautait, et je voyais ce prince pleurer ce qui ne reviendrait jamais. Doucement, j'ai penché ma tête vers lui pour éblouir mes démons. Ma bouche libérée de ses entraves s'avançait vers la sienne pour que la vérité triomphe enfin. Je ne voulais être qu'une. À jamais. "Azraël." Et toi, tu étais là, avec cette fichue veste de cuir. Jamais un homme ne m'a regardé de cette façon, parce qu'aucun homme n'a jamais su ce que je ne savais pas moi-même. Est-ce que tu te souviens de ton regard, Jamie ?" Aucun mot n'avait franchi les lèvres de la brune. Ce n'étaient que de vagues pensées qu'elle ne pouvait formuler sans se trahir, la tête posée contre l'épaule du malade. Il fallait qu'il se rappelle. Seul. D'un air désolé, elle passa une main sur sa joue où coulaient des perles de sueur froide. "Mais il te faut oublier encore." D'un geste qu'elle aurait aimé ne pas perpétrer, elle lui tendit une pilule sur laquelle il se jeta presque. Emily se releva en douceur pour sortir de la pièce. Les souvenirs tremblaient autour d'elle, plus vivants que des ombres. Parfois, le mensonge se taisait enfin.


Présentation derrière l'écran


Bonjour, ici la méduse des prés /o Je viens de la Loire, je suis étudiante en psychologie et plutôt amoureuse des livres. J'ai été recrutée par la grande méchante Lylou

Carpe Diem 2017





Dernière édition par Emily S. Selwyn le Ven 30 Déc - 0:34, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Colin Farrell
+ photo :
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 828
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 3:25

La grande méchante elle t'aime et elle aime surtout sa petite soeur pour l'instant. Je reviens demain en dire plus


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 4:45

La petite soeur Excellent choix !
Bienvenue par ici ♥♥
Je t'avertis à l'avance que je vais passer te réclamer un lien dès ta validation
Bonne écriture !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 9:47

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 639
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 9:53

Ma tata
Super choix de personnage
Bienvenue parmi nous
Si tu as la moindre question n'hésite pas et je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Colin Farrell
+ photo :
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 828
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Jeu 29 Déc - 11:46

Bon cette fois, mon véritable bienvenue

Je suis juste tellement contente que tu ai craqué t'imagine même pas. On va faire de grandes choses toutes les deux j'ai trop hâte de te voir in game
Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à venir embêter le staff


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Colin Farrell
+ photo :
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 828
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :

Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   Ven 30 Déc - 0:38

VALIDEE !


Félicitation Emily
Emily reste très mystérieuse dans ta présentation, comme la belle demoiselle qu'elle est j'ai adoré ta fiche et j'ai hâte de te voir en jeu

chose à faire rapidement


Bien maintenant que tu es validée, nous allons te faire un peu travaillé. Pas grand chose rassure toi ! Nous t'invitons à recenser ton avatar ici mais également ton métier et ton statut au sein de ton groupe (pour NOE, SPMB ) ici. Vu que tu viens d'une famille nous t'invitons à la recenser en entier afin d'avoir peut-être des frères/soeurs/cousins/cousines et autres par ici. Si tu as une particularité magique, nous te demandons également de la recenser ici. Et voilà, niveau recensement tout est nickel !

Désormais tu peux aller poster ta fiche de lien ici et ton journal de bord ici. Tu peux également créer tes scénarios et tes prés liens. Et après nous t'invitons à fouiller tout le forum et à poster tes premiers rps. En espérant que tu t'amuses bien sur Prior Incanto

Carpe Diem 2017





Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emily ~ I'm the violence in the pouring rain.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Combat #1: Emily vs Kim
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Si tu m'touches, j'te bouffe. (Emily) - terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Hominium Revelio :: Le Choixpeau Magique :: Bienvenue parmi nous-
Sauter vers: