Partagez | 
 

 Empress & Fool | Aisha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Empress & Fool | Aisha   Jeu 29 Déc - 15:36

D'une manière ou d'une autre, toute cette mascarade était la faute de son frère aîné, une fois encore. D'où venait donc ce besoin de toujours de mêler des affaires politiques qui ne les concernaient pas ? Après tout, leur demeure se trouvait de l'autre côté de la planète. Visiblement, cela ne suffisait pas à Aki. Pour célébrer leur nouveau partenariat avec les Anglais, toute la famille fut invitée faire le déplacement depuis le Japon. Un détail qui commençait à sérieusement taper sur les nerfs de Nori. Après tout être sur ce continent lui permettait au moins de maintenir une certaine distance avec son paternel généralement. Sauf ce soir-là. Presque tous avaient répondu présents, même sa sœur qui passait son temps à voyager au tour du monde pour ses reportages.

La grande absente était leur mère, sans doute trop instable pour quitter la maison de façon aussi soudaine. Sa présence aurait cependant causé des soucis à la réputation de la famille, et les Nott étaient des hôtes parfaits auxquels ils se devaient de faire honneur. Ou quelque chose de similaire. Si Aki ne l'avait pas forcé à mettre une chemise, Nori n'aurait pas hésité à se contenter d'un t-shirt moldu aux couleurs vives. Au lieu de ça, dans son costume il se sentait comme un pingouin un peu idiot. Au moins, il avait pu retirer sa cravate alors que personne ne regardait.

La soirée était, pour être franc, plus que barbante. Des banalités forcées que les gens s'échangeaient pour s'assurer une place auprès des plus hauts placés, et des promesses vides de sens. En d'autres termes, le buffet était bien plus attrayant que de communiquer avec des inconnus. Sauf que s'en approcher semblait déclencher une alarme invisible qui attirait une bande de dames d'un certain âge qui souhaitaient connaître le degré de pureté de son sang pour un mariage avec leurs petites-filles. Le Japonais s'amusa à prétendre, en utilisant son accent maladroit, qu'il ne comprenait pas de quoi il retournait, et il s'échappa de la salle de réception principale. La famille Nott n'avait, à sa connaissance, qu'un seul enfant. Une fille visiblement, mais il ne l'avait qu'à peine aperçu lors de son arrivée. Se diriger immédiatement loin de la foule possédait quelques désavantages.

Les quelques invités qu'il croisa dans les couloirs lui indiquèrent qu'il n'était pas le seul à souhaiter un peu de repos et d'air frais. Bien que ces derniers ne paraissaient que s'échapper quelques minutes, Nori en avait décidé autrement, et il poussa la première porte qu'il rencontra. Le jeune homme s'arrêta devant un fauteuil et se laissa tomber dessus. S'il n'y avait personne, peut-être pourrait-il jouer sur son portable moldu. Hm, peu de chance de trouver du réseau en ces lieux et ce type d'objet était généralement mal vu. Son frère risquait de lui balancer son smartphone par la fenêtre voir de le faire exploser avec l'aide d'un sort. Ennuyé, Nori tira son jeu de tarot de la poche intérieure de sa veste, qu'il avait par ailleurs balancé sur le fauteuil sans ménagement. Tirer les cartes pour connaître la fin de la soirée, ou tout du moins savoir si son père réaliserait son absence, paraissait une bonne manière de passer le temps.

Dans le pire des cas, Nori pourrait prétendre avoir ressenti le besoin de se servir de son don pour le bien de tous, ou une autre bêtise dans le même genre. Il étala les cartes sur une petite table basse, songeant qu'il n'avait aucun droit de se trouver dans cette pièce, et qu'un accident diplomatique serait si vite arrivé. Cependant, ce n'était pas de faute s'il ne supportait pas ce type de soirées ou les gens devaient bien se tenir et mentir sur leur vie. L'absence de sa mère le perturbait encore plus, et la cruelle pensée qu'elle le détesta germa dans son esprit.

Le fou fut la carte qu'il tira en premier, et son sens lui fit mal au cœur. Assez pour qu'il la remette dans le jeu d'un mouvement un peu trop brutal, ne faisant pas attention à ce qui se passait autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Jeu 29 Déc - 16:59

Une réception. La nouvelle était tombée comme un cheveu sur la soupe, bousculant tous les plans de la jeune femme. Elle qui avait prévu d’aller faire un tour à Londres avec Cora. Elle irait le lendemain. Son père lui avait jeté ce regard qui voulait dire qu’il voulait la voir briller, la voir rayonner, la voir honorer leur famille. Aisha connaissait parfaitement son rôle, elle savait vraiment ce qu’elle avait à faire. Elle savait qu’elle ne devait pas le décevoir. Ce soir, elle serait l’héritière des Nott. La fille de son père, un sang pur honorable et fier de son sang. Elle jouerait son rôle afin d’éviter une cuisante punition, afin d’éviter à sa mère une douleur immense de voir son époux s’en prendre à son enfant. La jeune femme devait donc être parfaite.

Elle s’enferma dans sa chambre plusieurs avant le début de la réception afin de se préparer. Elle sortit une robe au bustier jaune finement brodé et à la jupe voluptueuse, d’un beige sombre tiré vers un vert terne. Elle laissa sa chevelure de jais libre de ses mouvements ajouter de lourdes boucles d’oreilles d’or à ses oreilles et enfila une tiare afin de coincer ses cheveux vers l’arrière afin d’avoir son visage complètement dégager et laisser ses yeux sombres scruter chaque visage. Ces yeux qui ne ressemblaient en rien à ceux de ses parents. Elle le savait, mais personne ne le lui avait fait remarquer. Peut-être que personne n’était assez fou le lui faire remarquer ? Elle n’en savait rien mais d’un côté il fallait mieux que cela reste ainsi.

Elle rejoignit ses parents afin d’accueillir les invités, sa mère était magnifique également et souriait comme si elle était heureuse. Aisha scruta sa mère et son visage, comment arrivait-elle à faire ça. Elle ne le savait, elle avait ce don de sourire et de cacher toute la vérité. Elle se mit donc à la droite de son père, le menton haut, le visage fermé accueillant chaque invité avec dignité et un léger sourire pincé. Les familles qui défilaient, elle en connaissait certaines, d’autres lui étaient inconnus car étrangères. Il y avait cette famille de japonais, les Himura. Son père semblait très heureux de les recevoir, pour une raison qui était encore inconnu à la jeune Nott. En tout cas, il présenta sa fille comme son héritière avec une fierté dans la voix, ce qui occultait totalement sa mère, celle qui avait brisé la soit disant malédiction de la famille.

Le reste de la soirée fut terriblement longue pour Aisha. Elle slalomait entre les invités, s’arrêtant de temps à autre pour discuter avec certains en glorifiant son paternel de gloire. Chaque mot qui franchissait ses lèvres n’était que mensonges. Mais elle avait appris à mentir, à dire ce qu’on voulait entendre d’elle. Elle fut interrompu par l’elfe de maison de la famille, qui terrorisé par le chef de famille préférait s’adresser à son héritière moins violente. La créature lui annonça qu’un invité c’était isolé dans le petit salon au fond du rez de chaussé. La jeune femme hocha la tête et s’excusa au près des invités et gagna ce petit salon de son manoir. C’était étrange et elle savait que son père n’aimait pas spécialement que les invités s’isolent dans des lieux du manoir.

Elle entra dans la pièce et vit un jeune homme venant de la famille Himura. Il avait des cartes dans la main et elle s’approcha.
« Que faites-vous ici ? »

Sa voix n’était pas sèche, elle était plus teintée d’une certaine curiosité ainsi que de méfiance.

tenue d'Aisha


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Jeu 29 Déc - 17:30

Le fou représentait un changement, un qui n'était pas désiré le moins du monde. Pas plus qu'un renouveau ni quoi que ce soit d'autre. Difficile de piéger son don cependant, et seule la vérité pouvait ressortir des cartes. Pour beaucoup, un tel pouvoir aurait sans doute été un fardeau, et peut-être que Nori était fatigué d'obtenir des réponses à des questions qu'il ne se posait pas véritablement. En dépit de tout ça, le troisième œil ne lui avait pas été offert par hasard, et il se devait d'honorer ce présent refusé à sa mère. Un autre tirage lui apporterait sans doute des réponses moins douloureuses, s'il parvenait à diriger ses interrogations vers un sujet familier.

Alors que le voyant tentait d'ouvrir son esprit vers des sujets dénués de complexité, une voix résonna dans la petite pièce. Ainsi, sa fuite n'était plus un secret pour personne, enfin il le supposa en levant la tête. Le fait que son frère ne soit visiblement pas dans les parages calma un peu le tourbillon d'émotions dans son regard sombre. La demoiselle devant lui était certainement l'héritière des Nott. Sa robe était un détail qu'il avait mémorisé lors de leur brève rencontre à son arrivée. Le second sang-pur resta silencieux pendant quelques secondes, se demandant si cela valait la peine de mentir.

« Ces réceptions sont si merveilleuses que mon esprit ne savait plus sur quoi se concentrer, alors je suis venu ici. »  Le sarcasme était évident, malgré son accent. Pourtant, Nori ne cherchait pas à provoquer une quelconque animosité. Si elle était jeune, peut-être qu'elle pourrait comprendre son dégoût pour ces mascarades où chacun restait à l'abri derrière un masque de perfection. Ou bien était-elle comme tous les autres, avec sa magnifique robe et ses boucles d'oreilles en or.

Malgré la tiare, Nori la compara plus facilement à une amazone qu'à une princesse dans son esprit. Il se dégageait d'elle une sorte de force propre aux gens des familles comme les leurs. Une sorte de courage offert par l'ignorance et un besoin de forger sa propre vie. Ou bien sa beauté était-elle en train de jouer sur son jugement, s'ajoutant à son ennui. Le Japonais laissa ses doigts vagabonder sur ses cartes, sans les regarder. Les yeux fermés, il laissa son esprit choisir au hasard, tout en sachant que ce mot n'existait pas. Tout arrivait pour une raison.

Et il en eut la preuve en les ouvrant. Nori se retrouva face à une carte qui signifiait beaucoup, une qu'il ne tirait que rarement.

« L'impératrice. Saviez-vous qu'il s'agissait d'une carte similaire à la reine aux échecs ? Une des pièces les plus puissantes ? »  Se rendant compte que son comportement devait paraître étrange, le plus âgé rangea le jeu dans sa poche pour ensuite se lever. Sa veste resta chiffonnée sur le fauteuil, et il n'y prêta guère attention. « Je m'amuse de ce genre de choses, c'est ainsi, je ne cherchais pas à vous manquer de respect. Et je ne suis pas fan de ce type de... Banquet? »  Était-ce le terme correct ? Le jeune homme l'ignorait. Le vocabulaire Anglais était parfois un peu trop riche à son goût.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Jeu 29 Déc - 18:29

Le jeune homme face à elle avait un fort accent, il ne devait pas être en Angleterre depuis bien longtemps. Il était sarcastique, agrandissant la méfiance d’Aisha. Elle ne le connaissait pas et préférait avancer prudemment. Elle restait prudente, ne laissant pas ses émotions la diriger. Elle devait se conduire en Nott et non en la jeune fille qu’elle pouvait être parfois. Son père avait été très clair là-dessus. Même s’il n’avait rien dit, elle avait bien vu son regard. Ce regard qui disait : ne me déçoit pas. Alors elle devait garder son rôle tant qu’elle n’en savait pas un peu plus sur le japonais.
« Vous n’êtes guère habitués à ce genre de réception ou celle-ci vous ennuie à un point que vous les trouvez ennuyante ? »

Elle n’était pas agressive, ni hautaine. Elle voulait juste savoir pour avoir un avis. Elle s’assit sur le fauteuil en face du jeune homme, lisant le bas de sa robe au passage. Si on père débarquait, il ne pourrait rien dire. Elle était droite et faisait ce qu’il lui avait demandé. Elle tenait sa place, son rôle, bien que cela l’agace. Son visage était de marbre, ne laissant rien transparaitre en dehors d’une déconcertante neutralité sur le sujet. Elle ne voulait pas se laisser avoir, lors de ce genre de soirée se faire piéger était trop facile. Et sous son toit, elle refusait que cela n’arrive.

Cependant l’étranger réussit à la déstabilisé avec une carte de tarot. Elle n’avait jamais suivis de cours de divination à Poudlard, trouvant cette branche de la magie trop abstraite pour elle, préférant de loin ses runes et l’artithmancie. Elle ne jouait que très peu aux échecs, elle connaissait les pièces et la façon d’y jouer mais elle n’était pas une très grande joueuse et n’était pas très douée. Dans son cercle d’ami, personne ne jouait aux échecs alors c’était assez déstabilisant.
« Si vous le dites. Je ne m’y connais absolument pas en tirage de carte et autre truc bizarre que les voyants font. »

Pour elle, la divination était une magie étrange, bizarre qu’elle ne comprenait pas. La prophétie était étrange, elle en avait peur. Bien qu’elle ne soit pas le genre de personne a facilement croire à ses choses-là, elle y avait rapidement cru face aux faits. La guerre avait débuté alors qu’elle était à Poudlard, elle avait pu observer les tensions du monde magique, du monde extérieur pour se rendre compte que tout cela était bien plus sérieux qu’on ne pouvait le penser.
Le jeune homme s’excusa mais il n’avait rien fait de particulier. L’impression d’Aisha fut confirmée quand il chercha un mot pour désigner ce qu’il se passait plus loin entre les diverses familles de sang pur.
« Réception, réunion. Appelez ça comme vous voulez cela n’a guère d’importance, ce n’est pas ma tasse de thé non plus. Et ne vous inquiétez vous ne m’avez pas offensé. Je ne suis pas aussi susceptible que certains sur les choses qu’on ne comprenne pas comme cette magie que vous semblez maîtrisé. Troisième œil si je ne me trompe ? »

Elle n’avait jamais rencontré de véritable personne ayant ce don, car c’était bel et bien un don. Ce n’était pas comme les runes. Non les runes ça se travaillait, il y avait certaines une affinité particulière avec cette magie, une capacité de concentration et de mémorisation hors du commun mais il n’y avait guère de don. Alors que le troisième œil, c’était de naissance. Pas à force de travailler.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Jeu 29 Déc - 21:44

Les célébrations dénuées de sens étaient vouées à l'agacer pour toujours. Ces individus riches qui exposaient leur argent, tentant d'écraser leurs rivaux tout en tentant de les transformer en vassaux, ne méritaient que peu d'attention. Nori n'ignorait pas que ses parents étaient également ainsi, en majorité son père, cependant ça n'excusait pas l'acte en lui-même. Peut-être qu'il deviendrait ainsi un jour. Un monstre sans âme ne s'intéressant jamais aux autres. Le manoir des Nott ne dégageait aucune joie, pas la moindre once de chaleur, et le jeune homme espérait que sa famille ne s'y attarde pas. Techniquement, il n'avait pas la moindre raison de les attendre pour rentrer dans son appartement. Sauf que cela aurait causé des problèmes par la suite et qu'un jour ils risquaient de briser tous ses os, jusqu'à ne laisser que de la poussière. Sans compter que Aki souhaiterait certainement faire un point avec lui à la fin de la soirée.

« J'ai du mal quand je dois écouter une langue qui n'est pas la mienne pendant des heures. » Ses paroles étaient sincères, et il admettait sans peine souffrir de ne pas être en mesure de s'exprimer dans sa langue maternelle. Bien sûr, ses proches étaient présents, mais ça ne signifiait pas que le Japonais souhaitait passer du temps en leur compagnie. Quoique sa sœur ne lui était pas véritablement antipathique.

Se lever n'avait pas été son idée la plus maligne. A présent, Nori se sentait un peu idiot, et incapable de savoir quoi faire de son corps. Il croisa ses mains aux ongles vernies derrière son dos, comme pour cacher ce détail un peu trop moldu que son frère critiquait tant. Pour être franc, le comportement de la jeune fille ne le mettait pas à l'aise. Ils étaient forcés, de par leur rang, d'avoir une certaine retenue. Et le plus âgé devait bien avoué qu'il était fatigué de prétendre être une créature parfaite destinée à trôner derrière une vitrine pour être admirée. Comme ce n'était pas sa demeure, Nori pouvait se permettre un peu moins de retenue.

« En effet, je suis l'héritier du Troisième œil des Himura. » Son ton suggérait qu'annoncer cela l'amusait. En un sens, c'était le cas, puisque ce don revenait généralement aux femmes dans sa famille. Au Japon, le fait qu'il le possède et non sa sœur tendait à créer de longues conversations. Heureusement, ici, il doutait que son interlocutrice s'en soucie. « Ce n'est pas si étrange pour moi, mais c'est parce que ma grand-mère m'a enseigné comment appréhender ce genre de choses. »

Nori fit exprès d'insister sur le dernier mot, comme pour montrer qu'il n'était pas très regardant sur le fait qu'on croit ou non à ses capacités et en la voyance. Finalement, il se laissa retomber sur le fauteuil, croisant les jambes avec un air amusé. Si ce n'était pas sa tasse de thé non plus, peut-être pouvait-il se permettre d'être plus direct.

« Ça m'agace, de devoir être trimballé partout comme un objet précieux. Mais au moins personne ne peut me marier, parce que j'ai une terrible réputation. Je n'ai pas vraiment apprécié les grands-mères qui ont tenté de me recruter plus tôt pour leurs gamines d'ailleurs. Elles n'ont aucune retenue~» Son ton se fit un peu moins sympathique, devenant soudainement lassé. Si lui trouvait ça épuisant, il se demandait à quel point la jeune fille pouvait souffrir de jouer la même comédie. « Mon prénom est Nori. En général, on utilise les noms de famille au Japon, donc je peux rester à mademoiselle Nott pour vous. »

Nott-san pour être exact, s'il utilisait les honorifiques de son pays. Chose que Nori préférait éviter, puisque les gens d'ici n'étaient guère familiers avec sa culture.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Ven 30 Déc - 15:56

Aisha n’avait jamais été confrontée à ce genre de situation, à se retrouver dans une réception où la langue anglaise n’était pas la langue principale, elle ne parlait de toute manière aucune autre langue que sa langue maternelle, elle avait qu’elle que notion de français et de latin mais cela restée très vague, pas assez pour suivre une conversation et la tenir. C’était tout à l’honneur du japonais et elle comprenait aisément qu’il ait pu ressentir ce besoin de s’isoler. Se retrouver dans un endroit avec des gens qui parlaient une langue étrangère pouvait être déstabilisant.
« Vous êtes en Angleterre depuis combien de temps ? Si ce n’est pas indiscret bien sûr. »

La jeune femme hocha la tête, un héritage familiale, elle avait entendu que parfois c’était héréditaire pour ce don mystérieux. Elle n’y connaissait rien et ne le cachait pas, cela ne servait à rien de faire croire qu’elle s’y connaissait, elle aurait pu mentir mais cela ne l’aurait mener nulle part alors elle ne voulait pas se fatiguer avec ce genre de chose. Serdaigle était la maison des érudits mais ils ne connaissaient pas tout.
« Cela doit être un honneur pour vous d’avoir l’héritage magique de votre famille ? »

Une question sûrement étrange pour lui mais les Nott n’avait aucun héritage magique à transmettre, juste la pureté d’un sang maudit que chaque génération tentait de vaincre. Et encore, désormais la malédiction n’était plus car le sang des Nott mourrait avec son père, elle était qu’une bâtarde qui profitait d’un secret entre sa mère et un inconnu. Le pire c’etait que physiquement cela se voyait mais tout le monde se voilait la face, cela arrangeait bien Aisha et sa mère.

La jeune femme se retint un sourire amusé, elle se retrouvait un peu. Petite princesse, petite chose parfaite qu’on avait élevé afin de la marié pour briser la malédiction, mais elle, son père pouvait aisément la marier à qui il souhaitait. Pendant ce fut à un Selwyn avant de s’apercevoir que ce n’était pas l’homme qu’il fallait à Aisha.
« Et bien vous avez un avantage sur moi... Mon père cherche à me marier et il prendra l’offre la plus alléchante à ses yeux. Un destin auquel je me suis faite, j’attends que le nom tombe car cela ne serait tarder. »

Il s’appelait Nori. Un prénom simple et facile à prononcer. Les règles de bienséance étaient visiblement sensiblement les mêmes qu’ici.
« Je m’appelle Aisha, mais mademoiselle Nott me convient parfait Monsieur Himura. »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Ven 30 Déc - 20:13

La date semblait lui échapper, et Nori fut incapable de la retrouver dans son esprit. Cela faisait cependant un moment qu'il était sur le sol Anglais. Environ un mois, même s'il lui était difficile de se souvenir de manière exacte sans jeter un œil au calendrier dans sa chambre. Son travail, en plus d'autres soucis, occupait son temps d'une telle façon que le temps paraissait aller trop vite, au point de lui donner la tête qui tourne. Nori n'avait aucune raison d'avouer qu'il avait occulté le jour de son arrivée, et le jeune homme opta pour la réponse la plus honnête possible en omettant ce détail.

« Presque un mois maintenant. L'Anglais est une matière que l'on peut étudier au sein de l'école de magie de mon pays. » Bien sûr, son père lui avait fait subir divers cours particuliers après la fin de ses études pour accroître son niveau. Et, outre quelques soucis avec les mots inconnus à son vocabulaire et les accents trop poussés, Nori s'en sortait de manière admirable.

La question qui vint ensuite le laissa perplexe. Peu d'honneur dans la capacité de prédire tous les malheurs du monde, selon lui. Beaucoup ne croyaient même pas en son don. Les septiques l'embêtaient moins que sa famille pourtant. Son troisième œil n'était pas si poussé que ça, manquant d'exactitude, une chose qui agaçait son paternel régulièrement. Comme si avoir des visions d'événements tragiques aurait été une meilleure chose. Sa grand-mère semblait épuisée par ce talent que le destin avait forcé sur ses épaules, et Nori n'éprouvait pas spécialement de compassion pour ce monde qui l'avait maudit dès sa naissance. Sa posture se fit plus droite et il observa ses ongles peints en silence pendant quelques secondes avant de répondre.

« Disons que c'est compliqué. » Une réponse maladroite fut tout ce qu'il offrit à son interlocutrice. Considérant la présence de sa famille, et de la nature de leur relation avec les autres sangs-purs, dévoiler certains secrets aurait été source de conflit. De toute façon, son don n'avait pas la moindre importance pour l'instant, ce n'était qu'un sujet de conversation comme un autre. Tout comme les mariages forcés, malgré l'atrocité de leur nature dans ce contexte. Certaines de ces unions pouvaient être un présent formidable, mais pas lorsque le sang primait sur l'entente possible entre les deux parties.

« Les enfants comme nous n'ont pas véritablement de choix en ce qui concerne leur destin. » En dépit de son léger sourire, Nori ne voyait que peu d'amusement dans leur situation. Peut-être qu'Aisha parviendrait à s'enfuir un jour, brûlant cette terrible demeure pour ne laisser derrière elle que des cendres. « Je vous souhaite que votre nom ne tombe que trop tard, et que vous serez déjà heureuse et loin. » La phrase lui donna du file à retordre, et Nori fit un effort pour bien articuler chaque mot.

Il était complexe d'exprimer des sentiments qui allaient à l'encontre de leur rang, chose qui le poussa à baisser d'un ton pour être sûr que les murs n'écoutaient pas leur conversation. Mademoiselle Nott connaissait mieux la demeure que lui, et il doutait qu'elle veuille lui tendre un piège, mais il était si dur de faire confiance aux inconnus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Sam 31 Déc - 14:03

Aisha apprenait une chose, l’école de magie japonaise proposer des cours d’anglais. Poudlard ne proposait aucun cours de langue, c’était bien dommage aux yeux de la jeune femme qui aurait surement apprécié apprendre le français. Mais cela aurait été pour assouvir la curiosité de la Serdaigle qui sommeillait en elle. Sa capacité de travail en avait impressionné plus d’un, dont son supérieur actuel, Azrael Rosier. Mais elle aimait cela, se plonger à corps perdues dans des dossiers, des projets et les mener à bout, les terminer. Le gout de la victoire à la fin était un vrai délice. Mais souvent cela n’était compris que par les autres bleu et bronze.

La réponse à sa question ne plut pas forcément, c’était vague, trop vague et sa curiosité à creuser qu’elle avait développée depuis le début de son stage augmenter son envie de creuser. Mais elle n’était au bureau, elle était chez elle, à discuter avec un autre sang pur lors d’une réception organisé par son père. Elle devait se tenir, cela ne serait surement pas bien vu. Alors elle ne dit rien, gardant le silence mais ses prunelles sombres le scrutait, tentant de savoir pourquoi du comment de la réponse. Sa formation avait tendance à déteindre sur sa façon d’agir avec les inconnus. Elle faisait des efforts mais ce n’était pas facile, plus dure que prévu.

Au final Nori et elle étaient dans le même bateau. Ils n’étaient pas maîtres de leur destin, ils devaient subir les choix de leur parent et courber l’échine pour être des enfants bien élevés et être la fierté de la famille. Des situations qui agaçaient personnellement Aisha, qui avait réussi à ruiner ses premières fiançailles en écrasant son fiancé. Mais le prochain, se serait surement plus compliqué. Son père ferait en sorte de ne pas prendre un bleu comme la dernière fois, il choisirait un homme ayant plus de poigne, capable de me faire baisser les yeux et ne pas succomber à mon regard sombre.
« Je doute que mon père cherche à me rendre heureuse. Il cherche plutôt l’homme qui réussira à me faire baisser les yeux. Il parait que ce n’est pas simple, mais il trouvera, il a un don pour ça je le crains… »

Sa mère essayait comme elle le pouvait de ralentir tout cela, afin de conserver sa fille près d’elle le plus longtemps possible. Mais elle ne pouvait pas manœuvrer de façon trop visible. C’était le souci avec sa mère. Elle n’avait aucun pouvoir sur mon père, s’il voulait la tuer, il pouvait le faire et personne ne dirait rien. Les Greengrass râlerait et se détournerait des Nott mais ce serait tout. Personne ne lèverait le petit doigt contre Filius Nott. En revanche Aisha étant la seule héritière de sa famille, il ne pouvait pas faire tout ce qu’il voulait. Il devait conserver son image et vaincre sa malédiction. Mais il ne se comportait pas en père pour autant.
« Mais bon, qui sommes-nous pour vouloir changer comme notre société fonctionne ? »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Sam 31 Déc - 15:44

Les enfants comme eux, couvés tout en étant étouffés dès le berceau, finissaient par ne ressentir qu'une certaine apathie face à leur destin. Rien ne servait d'aller contre puisque leurs familles n'autorisaient aucun débordement. Que ces adultes décérébrés pouvaient-ils bien craindre au point de leur briser les ailes pour les empêcher de s'envoler ? La réponse était inconnue, bien que Nori commençait à mieux entrevoir que ce système qui ne cessait de se répéter ne pouvait rien produire de sain. Et certainement pas une meilleure lignée que la leur. En un sens, de par sa réputation, l'aîné parviendrait peut-être à fuir une union et à passer le reste de son existence à tenter de s'évader. Alors que Aisha semblait convaincue que quelque soit son partenaire, il ne chercherait qu'à réduire ses rêves à néant.

Le potentiel de la jeune femme allait être effacé au profit du fardeau qu'elle porterait dans son corps. Un bien triste destin, et Nori ne pu s'empêcher de songer qu'une disparition soudaine de leurs pères ne pourrait qu'illuminer leurs existences. Sauf si quelqu'un se faisait prendre bien entendu. Impossible de mettre en œuvre un tel plan, et il n'en aurait jamais eu le courage. Sa famille se serait sans doute liguée contre lui, exprimant son indignation assez fort pour le réduire au silence à jamais. Pour la première fois, il se sentit presque chanceux, car il lui était facile de réaliser qu'il possédait bien plus de libertés que la jeune Nott. Outre cette soirée, il avait réussi à mettre la moitié du monde de distance avec son père.

« Si nous ne faisons rien du tout, la prochaine génération aura les mêmes problèmes. Nous nous plaignons un peu comme des enfants qui refusent d'affronter les adultes. » Sans doute était-ce trop honnête de s'exprimer ainsi, d'avouer la peur naissante qu'il avait de finir comme son terrible père. Après tout, les enfants finissent souvent par ressembler à leurs aînés, à cause d'une éducation trop stricte et d'un manque de joie.

Son corps se relaxa assez pour qu'il appuie son corps contre le dos du fauteuil. Argumenter de façon trop sérieuse ne pourrait rien amener au final. Ce n'était pas une conversation qui allait améliorer leurs vies. « Il suffirait pourtant d'effacer nos soucis d'un coup de baguette. » Non, Nori n'était pas en train de suggérer un meurtre. Il n'en aurait pas été capable, pas à moins que l'on ne le pousse vraiment à bout. Malgré cela, ses paroles étaient un peu trop mystérieuses sans doute. Tant qu'Aisha ne le prenait pas comme une menace, ce n'était pas dramatique.

« Je pense que, quoi qu'il arrive, nous devons rester nous-même. » Et non pas agir comme des pantins. Son ton se fit plus doux, et sa voix moins audible. Une fois encore, quelqu'un aurait pu être caché dans l'ombre. Une telle paranoïa était épuisante, bien qu'il lui était difficile de faire si rapidement confiance dans sa situation. « Et respecter nos familles, bien sûr. » Là, le sarcasme faisait son grand retour.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Dim 1 Jan - 18:10

Les prunelles sombres d’Aisha scrutèrent le japonais. Eux ils étaient dans ce cercle infernal mais était-il obligé de reproduire le même schéma que leur parent avant eux et leur grand parent avant eux. Mais cela c’était eux qui devaient le faire, qui devait rester suffisamment fort pour briser l’engrenage et en créer un nouveau. Encore fallait-il réussir à garder cette volonté toute sa vie, ce n’était peut-être pas un combat gagner d’avance. Et au vu de l’avenir qui se profilait, pouvait-il espérer vivre une vie différente ? Ce n’était pas sure, rien n’était sur avec cette fichu prophétie qui se rapprochait chaque jour un peu plus.
« Il suffit simplement de ne pas reproduire le même schéma avec nos enfants que nos parents. »

Les mots de Nori firent leurs petits chemins dans l’esprit de la jeune Nott. Un coup de baguette et tout ceci serait finit. Une ombre passa dans les prunelles de la jeune femme. Si c’était si simple, son quotidien serait rayonnant, sa mère ne subirait plus son père, Aisha ne vivrait plus dans la méfiance de son paternel. Cela serait tellement simple. L’air de petite sang-pure bien éduqué de la jeune fille se morcela légèrement, laissant un voile de tristesse parcourir ses traits. Cependant elle se reprit bien vite. Remettant son masque de glace, des bruits de pas se faisaient entendre dans le couloir. Bien qu’ils ne fussent que passager, elle préférait ne pas prendre de risque.

Rester soit même. C’était si facile à dire. Si idyllique dans les mots qui résonnait aux oreilles de la jeune héritière. Des mots qui faisaient un véritable ravage en elle, entre celle qu’elle montrait et celle qu’elle était. Elle n’était jamais elle-même dans ce manoir, elle n’était jamais elle-même face aux autres sangs purs. Elle ne pouvait se le permettre, prendre le risque que cela remonte aux oreilles de son père. Elle ne prendrait aucun risque.
« Facile à dire…Presque impossible à réaliser pour certaines personnes. »

Elle laissa ses yeux sombres se plonger dans les prunelles du japonais. Elle laissait ce regard qui était si différent de ceux des Nott. Elle avait ce regard sombre qui appartenait à une toute autre famille, un regard dans lequel il ne fallait mieux pas se perdre. Elle analysait le jeune homme, cherché à comprendre le sens de ses mots, de savoir ce qu’il se cachait derrière. Elle ne savait pas pourquoi mais elle sentait qu’il y avait quelque chose de différent.
« Mais où s’arrête le respect selon vous ? C’est une notion bien abstraite qui dépend de bien des familles. »

Le respect était une notion très subjective selon les familles. Alors il pouvait être sarcastique dans son ton, cela n’amusait pas vraiment Aisha. Elle voulait savoir qui il était vraiment. Il était plus qu’étrange, mystérieux ce japonais au troisième œil. Elle se méfiait, elle restait prudente. Il était de jeune gens, il était la nouvelle génération de sorcier. L’avenir serait leur monde. Alors autant savoir avec qui l’avenir allait s’écrire.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Dim 1 Jan - 21:57

Analyser les expressions des gens n'était pas un acte que Nori s'autorisait trop souvent. On attendait de lui que son regard se contente de rester fixer sur le sol la majorité du temps. Difficile de combattre ces habitudes imposées par son éducation. Malgré cela, il fut en mesure de noter une légère différence sur le visage d'Aisha. Quelque chose de plus dur passant dans son regard, semblable à une tempête qui fut étouffée aussitôt. Un tel contrôle de soi était admirable, et l'aîné doutait d'être capable d'une telle chose. L'hystérie ou l'apathie le gagnaient souvent lors des conflits face à sa famille.

« Je ne compte jamais avoir d'enfant. » Avoua le Japonais, pleinement conscient que son frère ou sa sœur parviendrait sans mal à créer les héritiers tant attendus par leurs parents. Une mascarade à laquelle Nori refusait de prendre part. Une vie aurait été sous sa responsabilité et il n'était pas le moins du monde en mesure de contrôler la sienne. Par conséquent, autant ne pas envenimer les choses. « Je me condamne moi-même à devoir régler une partie du problème au sein de ma famille je suppose. » Un avenir bien ennuyeux, et sans doute dénué d'espoir. Bien qu'âgé de vingt-six ans, Nori avait le sentiment d'être un éternel enfant aux yeux de ses parents. Un gamin problématique qui ne savait pas rester en place.

Le regard de celle qui paraissait presque une rivale tant ses prunelles étaient devenues sombres fut difficile à supporter. Dans son pays, il était rare d'oser ce type de geste sans signifier une attaque. Il fut celui qui détourna les yeux après quelques secondes, dérangé par cette réponse gestuelle. A quoi bon s'affronter comme ils le faisaient ? Leurs vies étaient similaires, complètement en friche comme des champs où rien de bon ne pourrait jamais s'épanouir. Peut-être interpréta t-il mal son regard cependant. Nori n'était pas le plus talentueux à affronter des situations complexes. Généralement, donner son avis lui causait de multiples blessures, en majorité dans son esprit.

« Le respect s'arrête là où la peur commence. » Une réponse simple qui ne lui causa pas la moindre hésitation. Observant ses ongles vernis, Nori se remémora son dégoût envers ses géniteurs et une bonne partie du monde. Un sentiment qui était généralement masqué par une fausse insouciance. « Je ne pourrais jamais faire confiance à quelqu'un qui me donne envie de fuir et de ne plus exister. N'en est-il pas de même pour vous ? » Peut-être était-il lâche, incapable d'affronter ses problèmes.

Ses mains attrapèrent sa veste qui traînait sur le dossier de la chaise et il la posa sur ses propres épaules, comme pour se protéger d'un ennemi invisible, ou bien simplement se donner un peu de courage. « Ces fêtes, je les hais de tout mon cœur. » Cet fois, son ton était bien plus tranché que plus tôt, moins moqueur également. Nori commençait à être épuisé d'avoir à jouer un rôle qui n'était pas le sien et, plus tard, il irait affronter son frère pour rentrer plus tôt au lieu de subir cette étouffante demeure toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Mer 4 Jan - 18:14

La révélation de Nori surprit Aisha. A vrai dire à ses yeux, ne pas avoir d’enfant n’avait pas été envisageable. Elle avait la mission de briser cette fichu malédiction déjà brisé mais au-delà, elle devait faire perdurer le nom des Nott. En avait-elle envie ? Elle n’en savait rien. Le sang de Filius mourrait avec lui, pourtant on lui imposerait le fait de devenir grosse et de donner la vie. Une mission que les jeunes demoiselles sangs purs n’avaient guère le choix, elle devait s’y plier, elle devait obéir. Mais la jeune femme espérait qu’elle avait encore un peu de temps devant elle, elle aimerait finir sa formation d’auror, devenir une auror réputé et pourquoi pas monter en grade avant d’avoir le ventre rond qui l’éloignerait du terrain.
« Au moins vous avez une fratrie pour faire perdurer votre sang et votre nom. C’est moins gênant que lorsqu’on est enfant unique. Je n’aurais pas le choix, faire perdurer le nom des Nott, si le destin le veut bien. »

Le ton était devenu ironique, s’il savait la vérité. Mais il ne la connaîtrait pas. Personne ne devait savoir et Aisha en avait bien conscience. A l’instant même où sa mère ne lui avait pas répondu, le jour où une de ses questions étaient restés sans réponses, la jeune fille avait su que ce secret serait plus gros, le lourd à porter de tout ceux qu’elle pouvait bien avoir. Car celui-là ne l’a mettait pas qu’elle en péril. Elle n’était certes pas responsable, mais sa mère et ce fameux père inconnu seraient en danger, devant affronter la colère d’un sorcier puissant et d’une grande influence dans les hautes sphères du monde de la magie.

Aisha médita sur la définition du respect du japonais. Avec cette définition, elle ne pourrait guère aller loin alors. Son père lui glaçait le sang à chaque regard qu’il pouvait lui lancer, elle ne trouvait plus aucune chaleur dans le regard de son paternel. Autrefois il y en avait, quand elle n’était encore qu’une petite fille. Mais la petite fille avait grandi, elle avait déçu, et ne brillait plus autant qu’avant. Pourtant elle était son seul espoir. Mais la vie n’était pas toujours comme l’attend, des rebondissements, des déceptions. Un tout et un rien pouvaient faire basculer la balance d’un côté ou de l’autre. Chaque pas qu’elle faisait, était un pas qui pouvait signer sa fin. Alors elle devait se montrer maligne et intelligente. Combiner les deux maisons qu’elle représentait. Laisser la petite vipère des aigles faire son boulot.
« Je n’ai jamais ressenti ce sentiment-là, mais peut-être c’est parce que je n’ai jamais donné l’occasion à quelqu’un de me faire ressentir cela. »

Les yeux sombres de la jeune femme le regardèrent enfiler sa veste et elle se leva. Un léger sourire en coin naquit sur les lèvres d’Aisha. Un léger rictus d’amusement.
« Il est vrai qu’il y a plus amusant. Je vous raccompagne auprès des votre ? »

Une proposition, elle ne souhaitait pas le laisser vagabonder au milieu des couloirs du manoir. Elle le guiderait jusqu’au grand salon où les invités devaient discuter de chose trop sérieuses pour eux, un verre d’un alcool valant une petite fortune à la main. La soirée promettait d’être encore bien longue pour Aisha.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Sam 7 Jan - 12:44

Manipuler pour ne jamais perdre pied, ne pas se faire prendre au jeu dangereux auquel les sangs-purs s'amusaient depuis des siècles, cela semblait être la seule solution pour communiquer entre ces murs. Nori ne pouvait cependant pas prétendre posséder autant d'honnêteté qu'une personne libre de ses choix. Lui aussi laissait sa langue se tordre jusqu'à la sentir se transformer en un serpent rêvant de dévorer le monde en une seule bouchée. Peut-être était-ce là la meilleure fin possible pour les jeunes gens qui parlaient sans pouvoir se retenir de calculer les mouvements de l'autre. Nori ne supportait guère les échecs, ou les activités similaires. Une perte de temps. Le seul qui pouvait prédire la vérité était sa propre personne après tout.

La veste sur ses épaules offrait un poids assez réconfortant pour lui permettre de conserver une certaine stabilité mentale. Sinon, sans nul doute aurait-il transplané dans la nuit pour s'effacer au milieu des étoiles. Oh, il comptait bien le faire, mais pas tout de suite. Autant prévenir sa sœur, histoire de s'assurer que la punition serait mineure. Il était trop épuisé pour jouer la comédie, entouré de ces monstres qui ne souhaitaient qu'arracher un bout de sa chair à l'aide de leurs dents aiguisées.

« Je me demande s'il y a véritablement un intérêt à créer des enfants dans un monde où tout s'écroule. » La réflexion n'était pas véritablement adressée à la jeune fille. Il s'agissait plus d'une pensée intrusive s'étant échappée de son esprit. Une de plus qu'il ne pouvait pas retenir. Un jour, Nori risquait de se trahir et d'avouer son crime, cette foutue imperfection qui poussait sa mère à ne pas l'aimer correctement.

Sans un bruit, il se redressa, quittant le confortable fauteuil qui ne lui avait pas apporté tant de chaleur que ça. Le Japonais rangea son jeu de tarot soigneusement, se demandant si la carte d'Aisha serait retournée lors de son prochain tirage, annonçant un destin tragique. Oh, de toute façon, leurs vies resteraient ainsi quoi qu'il arrive. Le bonheur était réserver à ceux qui pouvaient décider de leur tombe, ce qui n'était pas leur cas.

« Ce ne sont pas les miens. Le sang ne veut pas tout dire, ce n'est qu'un liquide qui empoisonne nos veines. » Le blizzard dans sa voix tranchante lui échappa sans qu'il ne cherche à le retenir. Une famille, quelle bonne blague. Comme s'il souhaitait retourner auprès de gens qui ne pouvaient pas transmettre le moindre amour. Plus tôt, Nori avait ignoré la réflexion d'Aisha à propos de la peur, et il décida de l'adresser avant de pousser la porte de la pièce pour s'échapper d'ici. « Je n'ignore pas ce sentiment, celui qui vous ruine de l'intérieur. Et je peux vous l'avouer, parce qu'au final je me fiche de tout ça. Je déteste ces fêtes et ces gens comme nos parents, ou mon frère, qui prétendent encore et encore. » Sa sensibilité n'hésita pas à le trahir, comme souvent, et ses yeux étaient brillants, rempli de lassitude et de fatigue, lorsqu'il se retrouva de nouveau dans le couloir.

Étrangement, ce n'était guère plus simple de respirer ici. Comme si le manoir dans son intégralité était maudit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 636
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   Dim 8 Jan - 20:37

Un monde qui s’écroule était un monde prêt à se relever pour se battre et lutter contre l’effondrement de ce dernier. Voilà ce que pensait Aisha. Se battre pour ne pas vivre l’inévitable, se battre pour changer les choses et ne pas ressombrer dans la terreur des sombres années de guerre. Mais elle devait tenir se langue ici, ne pas souffler qu’elle avait rejoint les rangs de NOE. Cela été dangereux, faire partie de ce groupe lui faisait mettre sa vie en danger à chaque fois qu’elle agissait pour eux, à chaque fois qu’elle se rendait à Godric Hollow. Elle ignorait les positions du japonais dans cette guerre qui se préparer. Elle ne l’avait jamais vu avant ce soir donc il n’était pas chez NOE. Mais elle pouvait tester le chemin.
« Un monde qui s’écroule car les gens ne font rien pour le sauver. Au lieu d’être spectateur, il faudrait que nous soyons acteur afin de ne pas contempler cela impuissant. Chacun son point de vue. »

Chacun ses actes. Chacun ses secrets et ses mensonges. Les secrets…plus le temps passait plus la jeune Nott les accumulait. Plus elle se faisait mystérieuse et personne ne saurait vraiment qui elle était vraiment. Sauf peut-être Alexiane et encore. Sa meilleure amie ne savait même pas qu’elle avait rejoint NOE. Personne ne savait réellement qui était Aisha Joan Nott. Sa vie n’était qu’un tissu de mensonge, s’entremêlant les uns les autres pour former une toile solide résumant tout ce qu’elle était qui jamais ne sortirait de l’ombre. Du moins elle l’espérait. Chaque secret avait son confident, chaque secret avait son gardien. Désormais il fallait les protéger, en créer parfois d’autres pour protéger les plus anciens. Un jeu dangereux auquel la jeune femme devenait assez doué.
« Le sang…c’est une notion très à mes yeux. Ce qui compte vraiment, ce sont les liens que nous tissons avec les autres. Le sang ne veut rien dire et parfois il s’exprime d’étrange façon. »

Le sien pouvait être étrange quand on ignorait la vérité. Quand on ne savait pas qu’elle était la fille d’un autre. Quand on la regardait et qu’on cherchait des traits de Filius on n’en voyait pas, alors les gens disait qu’elle ressemblait à sa mère mais qu’elle avait la fierté de son père. Histoire de brosser le sorcier dans le sens du poil. Mais physiquement, Aisha n’avait rien d’une Nott. Son père avait les yeux clairs, sa mère les yeux verts et elle avait des prunelles aussi sombre que la nuit. Parfois il était absurde de ne rien voir. Mais qui irait contester la paternité de Filius ? Avec une épouse si soumise et si aimante que sa mère personne ne pouvait oser lancer de rumeur.

Alors qu’il poussait la porte, il lui adressa une remarque honnête et franche. La jeune femme ne put que faire un léger mouvement de tête signifiant qu’elle comprenait son point de vue. Elle ne pouvait pas se permettre d’être franche dans ce manoir qui avait des oreilles de partout.
« Je ne les aime guère également, mais je dois rester dans mon rôle. C’est mon devoir. Je n’ai guère le courage d’y déroger. Vous l’avez et je vous admire pour cela. »

Ils quittèrent le petit salon pour se rediriger vers l’endroit où les plus âgés discuter trop sérieusement. Devant certains regards interloqués la jeune femme tourna son visage avec un petit sourire poli.
« Je fus ravie de faire votre connaissance Mr Himura. »



Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Empress & Fool | Aisha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Empress & Fool | Aisha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» fool them [PV]
» Every whisper of every waking hour, I'm choosing my confessions, trying to keep an eye on you, like a hurt, lost and blinded fool. ₪ 22 mars, 18h22
» see her come down through the clouds, I feel like a fool ✈ 16 MAI, 18H21, SASHA.
» [Ultra Ouvert, ramenez vos potes!!!] Un matin...
» played the fool (sydney)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits terminés-
Sauter vers: