Partagez | 
 

 Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Mer 4 Jan - 13:35

Pie or Strudel?

Une journée comme toutes les autres. Les clients entraient, consommaient, sortaient. Une routine bien huilée pour Nola, un quotidien qui la satisfaisait pleinement. Elle n’avait pas besoin d’aventures et d’extraordinaire dans sa vie. La magie en elle-même l’était déjà, pour cette née-moldue qui avait toujours un pied dans le monde qui l’avait vue naître. Une magie qui apportait avec elle parfois son lot de dangers. Une sensation qui n’avait été qu’amplifiée récemment. Entre les déboires qu’elle avait vécus à cause du transplanage du chef des aurors juste devant elle et sa terrible rencontre avec un sorcier prônant la pureté du sang, Nola avait failli fermer indéfiniment sa boutique et rentrer chez ses parents en Irlande. Peut-être que là-bas, elle aurait été tranquille.

Elle baissa les yeux sur ses mains qui s’étaient remises à trembler. Fermant les paupières, elle essayait de se calmer. Son agresseur avait été pris en charge par les Protecteurs. Elle n’avait plus rien à craindre. Jusqu’au prochain qui se mettrait en tête que viol était synonyme de purification du sang des né-moldus. Nola poussa un soupir frissonnant. Elle devait surmonter tout ça, passer à autre chose. Peut-être aurait-elle du prendre quelques jours chez ses parents, loin de Londres, malgré tout ? Histoire de passer ses journées sur le canapé, avec le chocolat chaud que savait si bien faire sa mère, devant la télévision. Depuis quand n’avait-elle pas vu une télévision d’ailleurs ? Elle ne savait même plus. Assurément, les débilités qui y étaient diffusées lui auraient bien nettoyées le cerveau de ses soucis pour les remplacer par de la guimauve de bas étage.

Nola prit une inspiration tremblante alors que la clochette au-dessus de la porte de son salon de thé émit son chant délicat à l’ouverture du battant. Elle s’efforça de sourire, un sentiment qui ne montait pourtant pas jusqu’à ses yeux aujourd’hui, à sa cliente. Ce n’était pas un visage inconnu, puisqu’elle reconnaissait là l’employée de Fleury & Bott, et la mère d’une de ses très fidèles clientes. Une jeune sorcière qui se laissait à être ce qu’elle était vraiment, libérée du poids des apparences qui étaient maîtresses à l’extérieur. Elle la laissa choisir une place et s’installer avant de venir la rejoindre avec le menu. Il n’était pas très fourni, s’adaptait à la carte chaque jour selon les pâtisseries que Nola préparait tôt le matin, mais toujours de très bonne qualité. Bonjour, comment allez-vous aujourd’hui ? demanda-t-elle avec, elle l’espérait, suffisamment de bonne humeur et de gentillesse pour donner le change face à son état réel. Le tout était surtout de ne pas laisser son don lui échapper, comme ça lui arrivait souvent dans ce genre de situation.

Elle laissa un instant Mme Nott à l’étude du menu pour récupérer les tasses vides d’autres clients, avant de revenir vers elle. Ouf, elle avait réussi à ne pas briser sa vaisselle. Elle avait pourtant l’impression que ses jambes étaient devenue du coton. Avez-vous fait votre choix ? Polie et professionnelle en toutes circonstances. Souris, Nola, souris. Ça va passer. Un jour ça ne sera plus qu’un mauvais souvenir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Ven 6 Jan - 17:35

Our secret, our daughterLe patron me laissait partir plus tôt, j’avais peut-être un peu abusé sur les heures supplémentaires pour fuir Filius le plus possible. Depuis quelques semaines, je faisais toutes les ouvertures et fermetures de la boutique. Mais aujourd’hui, je ne pourrais pas y échapper. Cependant, en terminant à quinze heures, je ne comptais guère rentrer chez moi. Filius n’était de toute manière pas rentré à cette heure si de la journée, mais s’il me voyait à traînasser dans le manoir, j’en aurais pour mon compte. Non, j’avais envie d’un peu de solitude. Me retrouver seule avec mes pensées, sur le contexte familial et sur la vie des sorciers à l’heure actuelle avec toute la pagaille qui régnait dehors. Je devais bien avouer que j’aimais bien ses petits moments où je me retrouvais seule face à moi-même. Et s’il y avait bien un lieu où je ne pourrais pas être déranger, c’était le petit salon de thé de Miss Mackenzie. Une jeune sorcière née moldue d’après ce que les gens racontait. Son sens ne m’intéressait guère, bien que j’ai reçu une éducation sorcière selon la coutume des sangs purs, je n’en restais pas moins très tolérante. Surement la plus tolérante de ma famille de naissance et de mariage. Aisha l’était, mais je savais qu’elle pouvait avoir tendance à oublier ce détail et l’éducation de Filius ressortait brutalement. Il avait empoisonné son esprit depuis son plus jeune âge et malgré le fait qu’elle ne lui ressemble guère, certaines choses restaient.

J’entrais donc la boutique et j’allais m’asseoir dans un coin tranquille, loin des regards. L’endroit était fort agréable, et j’aimais ce sentiment de ne pas être connu à cause de mon travail ou de mon mari ou bien encore de mon sang. La propriétaire et gérante arriva pour me saluer poliment. Je répondis avec le même sourire et ma douceur habituelle.
« Bonjour, bien, je vous remercie. »

Je pris la carte, que je regardais rapidement. Mais mon choix fut vite fait, je resterais classique sans écart particulier. Je reposais délicatement la carte sur le bord de la table et je laissais mon regard se perdre dans un recoin, pensant à ma fille comme bien souvent. Et quand je pensais à Aisha, mes pensées dérivaient bien souvent sur son géniteur, Azrael Rosier. Cet homme…En me protégeant, je le protégeais alors qu’il n’avait guère besoin de moi pour se protéger lui-même. Parfois, je me demandais comment serait la situation si juste notre fille savait. Au bien sûr, je me doutais fortement qu’elle savait que Filius n’était pas son père. Mais si un jour, ma volonté craquait et que je lui révélais qui était son véritable père. Que se passerait-il alors ? Le directeur du bureau des aurors m’en voudrait, j’en étais presque persuadée. Pourtant, Aïsha, ne lui réclamerait rien. C’était une question bien épineuse, je me la posais trop de fois à mon goût. A vrai dire à chaque fois que je posais mes yeux sur elle, la question m’effleurait l’esprit.

La jeune gérante revint avec professionnalisme, me sortant de mon questionnement interne.
« Euh oui…Un thé vert à la menthe s’il vous plaît. »


© 2981 12289 0


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Jeu 12 Jan - 11:00

Bonjour, bien, je vous remercie. Nola se contenta d’un sourire et retourna vers le comptoir avec les tasses vides. Elle les posa dans l’évier et, d’un coup de baguette, elle laissa la magie les nettoyer toute seule. Il n’y avait pas à dire, la magie aidait grandement sur certaines tâches ménagères. À cet instant, cela lui permettait d’échapper à une casse possible, vu son état d’esprit. Malgré tout, Nola préférait encore bien souvent l’huile de coude, même dans son salon de thé, surtout en ce qui concernait les pâtisseries ou le thé. Elle plaça une bouilloire sur le feu, afin de faire chauffer l’eau, que Mme Nott n’ait pas trop à attendre pour sa boisson. Pendant qu’elle récupérait les tasses propres et les essuyait distraitement avec un chiffon doux. Enclenché par ses doutes et ses craintes depuis l’attaque qu’elle avait subie plus tôt, le don de légilimencie de Nola fit son apparition, lui permettant de capter les pensées de ses clients. Ça arrivait souvent, depuis que le sorcier de sang-pur avait essayé de la « purifier ». Elle aurait aimé au contraire qu’il reste sourd, mais peut-être était-ce là son corps qui essayait de se défendre à sa manière, ou de se prévenir d’une nouvelle agression en guettant les pensées, les idées, les envies des gens qui l’entouraient. Après tout, elle l’entendrait parfaitement si une autre personne avait les mêmes idées que son agresseur et elle pourrait fuir ou se barricader avant que ça n’arrive.

Mais elle ne se sentait pas particulièrement menacée à cet instant. Les pensées qui lui arrivaient n’étaient pas néfastes non plus. Les gens pensaient à leur journée, si elle avait été agréable ou au contraire plutôt mélancolique. L’employée de Fleury & Bott, elle, pensait à sa fille. Nola la connaissait assez bien… du moins autant qu’elle connaissait ses plus fidèles clientes. La jeune sorcière venait pour être elle-même, loin des idéaux imposés par la société à une héritière sang-pur. Bien souvent, Nola se disait que sa mère lui ressemblait beaucoup, sur leurs convictions et sur le masque qu’elles affichaient toutes les deux pour correspondre à ce qu’on attendait d’elles… Elle se demandait pourquoi elles devaient cacher qui elles étaient au fond d’elles, si elles partageaient ainsi les mêmes valeurs… mais peut-être qu’aujourd’hui, elle surprit un début de réponse. Dans les pensées distraites de sa cliente, Nola voyait un homme qui n’était pas son mari, mais qui était associé à sa fille par une étiquette paternelle. Un homme qu’elle reconnut sans mal pour l’avoir rencontré malheureusement quelques jours plus tôt : Azraël Rosier. Directeur du bureau des Aurors. Un secret qui semblait hanté la maman.

Nola se rendit compte qu’elle avait bien trop essuyé la tasse qu’elle tenait entre ses mains. Elle la reposa délicatement, ayant peur de la lâcher car ses mains s’étaient remises à trembler. Peut-être parce que sa rencontre avec le vrai père d’Aisha ressemblait un peu trop à celle qui avait conduit à son agression. Pourtant Rosier s’était montré des plus neutres, voire poli, bien qu’un peu froid et hautain, et n’avait pas eu de geste déplacé envers elle. Elle prit une inspiration tremblante et revint vers la table de Mme Nott, les jambes légèrement tremblantes, mais professionnelle. Euh oui…Un thé vert à la menthe s’il vous plaît.Bien, je vous apporte cela tout de suite. D’un coup de baguette, elle intima au feu sous la bouilloire de s’arrêter quand l’eau aura atteint la température suffisante à l’infusion du thé en question, récupéra le menu sur la table et repartit vers le comptoir. Elle prépara la tasse, la posa sur sa soucoupe, une boule à thé métallique à l’intérieur contenant la commande de sa cliente. La théière siffla et Nola se tourna dans sa direction. Elle posa sa main sur l’anse pour s’en saisir et verser l’eau frémissante dans la tasse, mais son esprit préoccupé par son agression et les pensées qu’elle avait saisies sous le crâne de Mme Nott lui fit oublier que le métal était bouillant, lui aussi. Elle poussa un petit cri et la bouilloire s’écrasa au sol, emmenant la tasse avec elle.

Zut zut zut. L’eau chaude s’était répandue sur le sol. Heureusement, elle portait son tablier et ne fut pas brûlée, autre que l’intérieur de sa paume. Elle se baissa, pour ramasser les morceaux de porcelaine brisée. Qu’est-ce qui lui avait pris de vouloir prendre la bouilloire dans un torchon sur l’anse, ou bien sans la faire léviter pour servir son contenu ? Bon sang ! Peut-être aurait-elle dû rester chez elle aujourd’hui. La tasse était cassée, mais un coup de baguette réparerait vite les dégâts, tout comme l’eau au sol qui refroidissait déjà, tout comme le creux dans le ventre de la bouilloire en métal. Pourtant, à genoux derrière son comptoir, Nola étouffa un sanglot, des larmes menaçant de venir rouler sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Jeu 12 Jan - 16:05

Our secret, our daughterJe me perdais dans les méandres de mes pensées, les laissant vagabonder. Je ne pensais à tout et rien, à ma fille, à Azrael. Je ne savais plus vraiment comment agir, je voyais ma fille qui commence rà se poser des questions et je ne pouvais rien faire pour la retenir. Son esprit d’ancienne Serdaigle allait trop vite pour nous. Un jour elle finira par apprendre la vérité, j’espérais en mon fond intérieur que cela ne serait le plus tard possible. Parfois j’essayais d’imaginer sa réaction lorsqu’elle saurait. Je n’arrivais pas à déterminer réellement sa réaction. Elle pouvait réagir de manière tellement diverses et variés que je ne savais pas vraiment ce qui nous attendrait avec Azrael ce jour-là. Cela me semblait un jour si lointain et en même temps si proche. C’était une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes. Un jour elle s’abattrait sur nous et nous serions impuissants. Nous ne pourrions que contempler la réaction d’une enfant apprenant une terrible vérité.

Le cri de Fionola et le bruit du métal ainsi que de la porcelaine s’écrasant sur le sol me fit sortir de mes pensées. Je tournais la tête en fronçant les sourcils, cherchant la fine silhouette de la jeune femme. Mais celle-ci semblait s’être baissée derrière le comptoir. C’était étrange car si elle avait renversé quelque chose, un coup de baguette et tout rentrait dans l’ordre. Mon instinct protecteur me soufflait d’aller jeter un coup d’œil afin de m’assurer que la blondinette n’avait rien de grave. Je me levais et je m'avançais vers le contact. Je la vis accroupis, ramassant les bouts de porcelaine à la main, semblant à bout de nerf. Sans demander la permission, je passais derrière le comptoir. Je m’accroupis et je passais doucement un doigt sous le menton de la jeune demoiselle, la forçant à croiser mon regard vert.
« Hey, ça va aller ? »

De ma main libre, je réparais d’un coup de baguette la tasse et sécher le sol tremper par l’eau qui s’était échapper de la bouilloire et je fis léviter la bouilloire pour la remettre sur le comptoir. J’attrapais doucement sa main brûler et je dis apparaitre des glaçons que j’appliquais sur la zone brûler afin de couper court au feu qui pouvait ravager la peau de la jeune femme. Cela soulagerait quelques peu la douleur, je n’étais pas médicomage mais je connaissais quelques gestes simples. Des gestes pouvant simplifier la vie et pratique quand on avait eu un enfant.
« Vous devriez prendre un peu de repos, vous semblez à bout de nerf. »


© 2981 12289 0


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Mer 18 Jan - 10:40

Il aurait été tellement simple de tout réparer avec la magie. En quelques secondes, tout serait fini, on en parlerait plus. Il n’y avait pas de soucis de casse chez les sorciers, quand tout était réparable d’un coup de baguette. On ne devait changer ses assiettes, ses tasses, que lorsqu’on en avait envie, qu’on désirait du changement, et non par la nécessité d’en prendre des neuves, d’en prendre qui n’étaient pas cassées ou ébréchées. Malgré les années qu’elle avait passées dans le monde sorcier, malgré son éducation à Poudlard, Nola avait encore du mal avec tout cela. Elle avait du mal à accepter la facilité de la magie. Peut-être était-ce pour cela que les sorciers avaient autant de catastrophes à leur compte, tellement de mages noirs qui surgissaient ici ou là : la facilité d’accès. Mais, d’un autre côté, il en était de même avec les politiques moldus… D’un côté comme de l’autre, elle n’était pas des mieux lotis. Mais ça n’était pas vraiment à ça que s’occupaient ses pensées sur l’instant. Elles revenaient sans cesse vers son agression, et surprendre celles de Mme Nott n’arrangeait que peu de choses, l’image du chef des Aurors étant associée dans son esprit à la bousculade de leur rencontre… Bousculade qui était le dénominateur commun avec son agression, son presque viol…

À genoux derrière le comptoir, les larmes humidifièrent ses yeux et se mirent à rouler sur ses joues. Ça n’était rien pourtant, juste un coup de baguette. Elle était juste là, dans la poche de son tablier, à portée de main. Mains qui tremblaient sans vraiment pourquoi s’arrêter. Elle s’était toujours tenue du mieux qu’elle pouvait loin des ennuis, ne prenant pas parti durant ses années scolaires et que Potter les avait transformées en terrain miné. Et, pourtant, voilà qu’on lui faisait endurer cette épreuve sans qu’elle n’ait rien fait pour la mériter. Elle renifla et essuya son nez du revers de la main. Elle tremblait toujours quand une ombre se profila dans son champ de vision. Elle aurait pu sursauter, chercher à se dérober au contact, mais elle était trop en état de choc. Était-ce normal, de ressentir cela après le choc initial ? Était-ce ce qu’on appelait le stress post-traumatique ? Ses yeux finirent par se focaliser sur le regard émeraude de Mme Nott qui s’était accroupie devant elle. C’étaient ses doigts sur son menton. Hey, ça va aller ? Elle hocha la tête sans pour autant en être parfaitement convaincue.

La sorcière répara ses dégâts, aussi vite qu’elle-même aurait pu le faire si seulement elle n’avait pas été aussi troublée. Les glaçons sur sa main brûlée la firent sursauter à cause de la différence de température, mais le froid endormit sa douleur. Ça ferait l’affaire le temps qu’elle se remette et qu’elle retrouve le petit pot d’onguent qui trainait toujours dans les parages. Elle se brûlait assez souvent, mais pas de façon aussi grave. Vous devriez prendre un peu de repos, vous semblez à bout de nerf.Je… Je suis désolée… Je… Il m’est arrivé… quelque chose… Je… Elle secoua la tête et rompit un instant le contact visuel. Est-ce que vous pouvez arrêter de penser à Monsieur Rosier, s’il vous plait…? murmura-t-elle doucement. Requête bien étrange, d’autant plus que ça n’était pas dans son habitude de dévoiler le don qu’elle possédait et qu’elle ne contrôlait pas… Mais si au fond d’elle, elle savait pertinemment que Azraël n’était en rien responsable de son presque viol, son cerveau traumatisé associait le simple fait de bousculer quelqu’un à cet événement… Il était sûr que Nola fermait maintenant attention à ne plus bousculer personne, quitte à en devenir un brin paranoïaque. Ça allait être dur de prendre le métro.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Ven 20 Jan - 14:00

Pie or Stroudel ?La demande de Fionola me surprit, j’eu un moment de blanc complètement prise au dépourvu. Comment savait-elle qu’Azraël occupait mes pensées, mais rapidement je compris qu’elle était légiminens. Seule une personne ayant ce don était capable de lire dans les pensées les plus profondes d’une personne. Mais ce détail, me fit peur néanmoins. Car si elle lisait mes pensées, elle avait accès à mon plus gros secret et c’était le genre de chose que je n’aimais pas laisser trainer et qui pouvait représenter une menace pour moi. Cependant la jeune gérante du salon de thé n’était pas une personne que je pouvais craindre. Mais j’avais toujours ce soupçon de crainte qui planait.
« Vous…Vous êtes légiminens ? Je..je vais essayer mais je ne vous promets rien… »

Il suffisait de dire de ne pas penser à quelque chose ou quelqu’un que votre esprit se focalisait la dessus sans que vous puissiez lutter. Je tentais de faire le vide dans mon esprit mais je n’étais pas occlumens et je n’avais reçu aucun enseignement pour bloquer la légimencie. Mais j’essayais de faire ce vide pour qu’elle n’est pas accès à mes pensées, qu’elle se retrouve face à un vide complet. Je sentais mon cœur battre un peu plus fort dans ma poitrine. Une petite dose d’adrénaline s’était fait un chemin jusqu’à mon sang pour venir me hanter, et prendre le contrôle de mes pensées. Mais je faisais tous les efforts possibles pour ne penser à rien ou dévier mes pensées sur d’autres sujets.
« Que vous est-il arrivée pour que vous soyez dans un tel état ? Cela à un rapport avec Monsieur Rosier ?»

Peut-être que la faire parler lui ferait du bien, c’était toujours la meilleure façon d’alléger les cœurs à mes yeux. Cela marchait sur beaucoup de gens et je savais que ma bienveillance naturelle, mon côté un peu trop maternelle aidait souvent les gens à se confier. Cela marchait même sur des sorciers ayant une fierté un peu trop grande. Le seul avec qui cela ne marchait pas était mon époux, mais ce n’était guère surprenant quand on savait qui était Filius Nott. Et je ne m’amusais guère à papillonner des yeux pour le faire craquer et tomber dans mes filets. Mais cette jeune fille avait besoin d’aide et elle ne pouvait pas travailler dans des conditions pareilles. Cela ne l’aiderait pas à aller mieux à se plonger dans le travail.

© 2981 12289 0
[/quote]


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Mar 24 Jan - 9:22

Vous…Vous êtes légiminens ? Je..je vais essayer mais je ne vous promets rien… Nola eut un sourire désolé et hocha la tête. Elle pouvait comprendre le trouble de Mme Nott : personne ne voulait quelqu’un dans sa tête. Encore moins quand on avait un secret… et si on prenait parfois la propriétaire du salon de thé pour une jeune femme trop naïve et trop douce, elle n’en était pas pour autant stupide et savait faire des déductions… Les images qu’elle avait vues dans l’esprit de sa cliente laissaient assez peu de place aux interrogations. Le père d’Aisha n’était visiblement pas celui que tout le monde croyait être… mais Nola ne jugeait pas, ce n’était pas dans son caractère. Elle était bien trop gentille pour ça, trop altruiste. Elle ne jugeait pas, même en ayant toutes les cartes en mains, ce qu’elle était loin d’avoir en ce qui concernait Thémis.

Et puis, pour tout avouer, à cet instant, c’était le cadet de ses soucis. Les images se mélangeaient dans sa tête, superposant un visage à l’autre, brouillant les limites entre les souvenirs. Elle apprécia l’effort de la sorcière à faire le vide complet dans son esprit. Elle savait que ça n’était pas facile, surtout quand on n’avait pas suivi de formation auprès d’un occlumens… Mais c’était déjà pas mal. Que vous est-il arrivée pour que vous soyez dans un tel état ? Cela à un rapport avec Monsieur Rosier ? Nola secoua péniblement la tête. Ses muscles se tendaient tellement que ça en était douloureux. Les crampes envahissaient ses membres sous la crise d’angoisse qui la saisissait. Elle avait du mal à respirer… alors parler ?

Elle tenta malgré tout de prendre la parole. Je… Elle déglutit difficilement. Je… Monsieur Rosier… n’est pas… en cause… Mais… Je… Elle ferma les yeux et se recroquevilla sur elle-même, ramenant ses genoux contre sa poitrine et les entourant de ses bras, comme pour se protéger. Notre rencontre dans… une… bousculade… me rappelle… me… Elle secoua la tête en signe de négation. Les mots ne voulaient pas sortir, appelant bien trop facilement les souvenirs qui les accompagnaient. Elle revoyait cet homme la jeter au sol, l’attraper par une cheville pour glisser ses mains sur ses jambes… si la Protectrice n’était pas arrivée à ce moment-là… Elle se mit en trembler sans pouvoir se contrôler. Je… Un homme… Sa voix s’étrangla dans sa gorge… Agressée… murmura-t-elle dans un soupir frémissant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Mer 25 Jan - 18:06

Pie or Stroudel ?La jeune femme commença à paniquer à ma question, une sorte de crise d’angoisse. Je ne voulais pas provoquer cela chez Fionola, je me retrouvais un peu idiote face à sa réaction que je en comprenais pas. Visiblement l’évènement semblait vraiment avoir subi quelque chose d’assez traumatique pour avoir une telle réaction à la simple évocation de ce dernier. Elle affronta cependant sa peur en tentant de m’expliquer. Ce n’était pas clair mais je compris l’essentiel et mon cœur se serra. Ce n’était pas une situation facile à gérer pour une jeune femme. Subir le désir malsain d’un homme n’était pas facile à surmonter. Que cela soit d’un parfait inconnu ou d’un époux, fiancé, petit ami.

Avec des gestes lents, je la pris dans mes bras, me forçant à faire le vide dans mon esprit afin d’éloigner Azraël de mes pensées et ne pas créer une nouvelle dose de stress pour la jeune femme. Ce n’était pas simple à gérer, le temps ferait son effet sur Fionola mais elle pouvait accélérer le processus en se faisant aider, ne pas être seule. Moi, c’était ma fille qui m’avait permis de ne pas avoir des crises de panique face à mon époux.
« Chhhh, calmez-vous, tout va bien. Vous avez contacté un psychomage ? Cela vous ferez du bien, il ne faut pas rester seul. »

Mes mains caressaient ses cheveux clairs, tentant de calmer la crise d’angoisse qui la saisissait. Je ne savais pas ce qui me poussait à me comporter ainsi, ma grande gentillesse, mon instinct maternel, mon désir de protéger et d’aider les personnes qui souffrent alors que je suis incapable de m’aider moi-même et de me libérer de mon époux ? Je n’en savais rien, mais je ne pouvais la laisser dans cet état, ce ne serait pas humain. J’étais un peu trop empathique avec les gens autour de moi et je ne pouvais me résoudre à ignorer ce qu’il se passait autour de moi.
« Essayer de chasser les mauvaises images de votre tête, cela ne sert à rien de les revoir en boucle et en boucle. Essayer de détacher votre agression de votre bousculade avec A…Monsieur Rosier. »

Je me giflais mentalement. Le prénom d’Azraël avait failli sortir et je m’étais rattrapé in extrémiste. Elle en savait surement déjà beaucoup et il ne fallait pas en rajouter. Je lui donnais des conseils mais je savais que c’était dur. Facile à dire et difficile à faire. Je ne le savais que trop bien, c’était un travail sur soi de longue haleine, demandant force, courage et détermination. Mais j’étais persuadée qu’elle pouvait y arriver. Elle avait continué de travailler malgré tout, preuve qu’elle avait ce désir d’avancer, d’aller de l’avant.


© 2981 12289 0


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Sam 28 Jan - 11:25

Alors que Thémis l’attirait dans ses bras, Nola se laissa faire. Si ça avait été une tout autre personne, et surtout un homme, sûrement se serait-elle débattue, à moins qu’elle n’en ait pas eu la force. Mais là, elle connaissait plutôt bien l’employée de Fleury et Bott et elle la savait incapable de méchanceté. Elle essaya alors de se détendre dans son étreinte. La chose n’était pas simple, alors que sa respiration était saccadée et ses muscles perclus des crampes allant avec la crise d’angoisse. Peut-être aurait-elle dû rentrer en Irlande, chez ses parents, surmonter cet événement entourée des gens qui l’aimaient et qui la soutenaient. Mais elle avait l’impression que si elle partait s’exiler là-bas, elle ne reviendrait peut-être pas… Elle quitterait le monde magique pour toujours, laissant derrière elle ce qu’elle avait toujours eu du mal à accepter comme étant une partie d’elle-même… Est-ce que d’autres nés-moldus étaient retournés chez eux sans plus jamais se tourner vers la magie ? Elle n’en savait rien. Il n’y avait guère de cours d’orientation professionnelle ou de suivi à Poudlard, lui semblait-elle.

Chhhh, calmez-vous, tout va bien. Vous avez contacté un psychomage ? Cela vous ferez du bien, il ne faut pas rester seul. Nola secoua la tête en signe de dénégation. Elle n’y avait pas pensé… C’était bête, de ne pas y penser alors que c’était la chose la plus logique à faire… Mais peut-être était-elle trop formatée par ses origines moldues, par une société où la victime de ce genre d’agression l’avait forcément cherché d’une façon ou d’une autre… C’est vrai qu’elle était adepte des jupes parfois trop courtes pour les standards sorciers, mais elle n’avait jamais eu une attitude aguichante, n’avait jamais cherché à séduire qui que ce soit. Elle aimait juste ce style, plus débraillé à ses yeux que sexy et sensuelle. Est-ce que chez les sorciers, on la traiterait de la même façon ? Est-ce qu’on lui reprocherait d’être sortie trop tard et dans une tenue inadaptée ? Elle n’avait fait que fermer le Magestea, comme d’habitude. Elle n’avait pas changé son style vestimentaire non plus… Peut-être s’était-elle juste trouvée au mauvais endroit au mauvais moment… mais le sorcier qui l’avait attaquée savait qu’elle était née-moldue… ça ne pouvait pas être une agression au hasard. Elle se recroquevilla un peu plus dans l’étreinte de Thémis, fermant les yeux comme si elle ne voulait plus voir ces souvenirs sous son crâne.

Essayer de chasser les mauvaises images de votre tête, cela ne sert à rien de les revoir en boucle et en boucle. Essayer de détacher votre agression de votre bousculade avec A…Monsieur Rosier. Elle avait raison. Bien sûr qu’elle avait raison… mais ça n’était pas si facile que ça… et pourquoi pas, en fait ? Les pensines servaient bien à se débarrasser de souvenirs douloureux, non ? Ou il y avait encore le choix du sortilège d’oubliettes… Là où les moldus ne pouvaient que s’abrutir d’antidépresseurs, les sorciers avaient la possibilité de vraiment oublier… était-ce pourtant la meilleure chose à faire ? Elle n’en était pas persuadée. À la place, elle essaya de se concentrer sur sa respiration, pour calmer les battements effrénés de son cœur. Petit à petit, elle sembla y parvenir. Son torse se souleva moins vite et son corps se détendit légèrement. Finalement, elle se détacha doucement de l’étreinte de la libraire. Désolée, je… commença-t-elle faiblement avant de secouer la tête. Est-ce que… est-ce que vous avez un psychomage à me conseiller… ? Il fallait bien l’avouer, Nola n’était pas très au courant de la médecine magique… Même avant de découvrir la magie, elle n’était quasiment jamais malade, elle allait chez son médecin tout au plus pour renouveler sa pilule contraceptive, c’est tout.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Dim 5 Fév - 13:53

Pie or Stroudel ?La jeune femme se défit de mon étreinte doucement. Je la laissais faire, je ne la retenais pas. Mais je gardais un regard doux sur elle. Elle tentait de se reprendre, de se calmer petit à petit. Cette jeune demoiselle était plus forte qu’elle ne paraissait, il fallait juste qu’elle se rende compte qu’elle avait besoin d’aide. Qu’elle ne devait pas se laisser abuser en se disant que tout irait bien, que ce n’était qu’un mauvais moment à passer, car cela ne passerait jamais. Le traumatisme resterait ancré dans son esprit ne la quitterait plus. Aucun homme ne pourrait la toucher sans provoquer une crise de panique, elle ne pourrait plus aller dans les foules sans avoir peur, elle finirait paranoïaque et seule, terriblement seule. Et personne ne méritait de finir sa vie seule, reclus de la société. Le monde dans lequel nous vivions n’était pas des plus beaux, des heures sombres de notre histoire arrivaient mais il fallait essayer de voir le beau dans ce qu’il restait de lumineux.

Elle finit par me demander le nom d’un psychomage. Je n’en connaissais qu’un, une vieille amie. Une vieille connaissance en qui j’avais totalement confiance. C’était également la sœur d’Azraël mais cela n’était qu’un détail parmi tant d’autre. Elle était la seule psychomage que je connaissais. Je n’avais jamais vu un spécialiste comme ça donc je ne pouvais que me fier à mes connaissances, à mes anciens amis de jeunesse. Et je savais qu’Emily ne repousserait pas une patiente si je lui en envoyer une. Du moins je l’espérais, j’espérais qu’elle n’avait pas réellement changé durant toutes ses années. Mais les gens ne changeaient pas du tout au tout en une quinzaine d’année. Nous nous étions perdue de vue, mais il nous arrivait de nous revoir lors des réunions de sangs purs auquel je devais me montrer au bras de Filius en souriant car telle était mon rôle. Mais je me doutais que je ne pouvais tromper mon ancienne amie avec mes faux sourires.
« La seule psychomage que je connaisse est Emily Selwyn. C’est une vieille amie, je suis sure qu’elle accepterait de vous aider. J’ai toute confiance en elle. »

Dans mon cœur, elle avait toujours sa place malgré les années, malgré nos vies qui avaient pris des voies différentes. Elle était surement plus heureuse que je ne l’étais d’ailleurs, car elle avait plus de force de caractère. Les paroles que j’avais murmurées à Azraël dix-huit ans plus tôt sur la solitude, je ne l’avais moi-même pas appliqué. Je m’étais cloitrée dans ma solitude et aujourd’hui j’en payais le prix. J’étais un peu stupide sur les bords, incapable d’appliquer mes propres conseils. J’étais faible et en proie à mes souffrances. Seulement je n’avais plus assez de larme pour que mes joues soient envahies du liquide salin qui remplissait mes glandes lacrymales. Je ne voulais pas réellement l’admettre mais c’était une réalité.

Je me relevais et je l’aidais à se remettre sur ses pieds.
« Je lui écrirais pour l’avertir de votre venue. Allez-y vraiment, cela ne peut que vous faire du bien. »


© 2981 12289 0


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Lun 6 Fév - 12:03

Bien que son don de légilimencie se soit légèrement mis en veilleuse alors qu’elle se calmait, Nola parvenait toujours à capter quelques sensations de la part de Thémis. Elle découvrit alors que le psychomage qu’elle lui conseillait était une amie, mais qu’elle était aussi liée au chef des Aurors… La jeune femme ne parvint pas exactement à saisir de quelle façon, mais ça s’était imposé dans son esprit sans qu’elle ne le veuille vraiment. Elle décida de se concentrer plutôt sur les émotions que suscitait l’amie en question chez Mme Nott. Elle sentait une amitié assez lointaine dans le temps, mais rien de néfaste, juste une minuscule inquiétude quant à la possibilité que celle-ci ait changé. La seule psychomage que je connaisse est Emily Selwyn. C’est une vieille amie, je suis sure qu’elle accepterait de vous aider. J’ai toute confiance en elle. Ses mots confirmèrent les sensations qu’elle avait perçues et elle eut un faible sourire. Elle hocha doucement la tête et accepta bien volontiers l’aide pour se remettre debout.

Nola vacilla un instant sur ses pieds. Elle se sentait encore faible, mais la crise d’angoisse semblait passée. Peut-être prendrait-elle le reste de la journée. Elle ne se sentait pas de quitter le Magestea après la nuit tombée. Pas alors que les souvenirs étaient remontés à la surface. Peut-être n’ouvrirait-elle pas le salon le lendemain non plus… Elle avait besoin de se reposer. De se vider la tête. Chose assez peu facile quand on était légilimens et qu’on ne contrôlait pas vraiment son don. Je lui écrirais pour l’avertir de votre venue. Allez-y vraiment, cela ne peut que vous faire du bien.Merci. se contenta-t-elle de dire. Elle replongea dans le silence pendant un moment, s’interrogeant sur ce qu’elle devait dire ensuite, sur ce qu’elle pouvait dire ensuite. Elle baissa les yeux. Il ne restait rien de l’accident. La magie avait tout réparé. C’était si facile. Parfois, elle doutait encore de son appartenance à ce monde, elle qui se sentait plus moldue que sorcière. Malgré ses années à Poudlard, malgré son don, malgré les années passées dans le monde magique, c’était une évidence.

Quand elle reprit la parole, elle n’osa pas croiser le regard de Thémis. Je ne dirais rien, vous savez… à propos de Mr. Rosier. Elle tritura légèrement son tablier. Mais vous devriez peut-être en parler… Ce genre de vérité est plus facilement accepté quand elle est dévoilée dans un cadre et un moment propices… Elle baissa à nouveau la tête, fuyant son regard, les joues légèrement rouges d’avoir osé s’immiscer ainsi dans la vie privée de Thémis, d’avoir surtout osé lui donner un conseil alors que ce que son don avait révélé aurait peut-être été mieux gardé secret.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Citoyen + Magic in my veins

+ avatar : Kate Beckinsale
+ photo :
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 371
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   Jeu 23 Fév - 16:48

Pie or Stroudel ?Alors que je m’apprêtais à partir, elle me retint. Et mon sang ne fit qu’un tour à ses paroles. Elle avait vu pour le lien qui unissait Azraël et Aisha. Elle savait, c’était un danger supplémentaire. Même si elle jurait de ne rien dire. Mais si elle jurait de se taire, si quelqu’un avait le moindre soupçon, si elle laissait paraitre le moindre soupçon. Ce secret la mettait en danger elle aussi également. Tous ceux qui savaient était potentiellement en danger. Même l’auror qui était le père de ma fille, n’était pas totalement en sécurité même s’il faisait partie des sorciers les plus puissants de sa génération.
« Non…Ce secret…Je dois l’emporter dans ma tombe. Nous ne vivons pas dans le même monde… Si je révèle la vérité, je suis morte et ma fille verra le déshonneur s’abattre sur elle car c’est ainsi que va la société sang pur. Aucun écart n’est accepté. »

Comme pour illustrer mes propos, je pensais à tous les convenances mais je lui montrais aussi qui était mon époux, je lui montrais qui j’appartenais car je savais parfaitement qu’elle voyait ce qu’il se passait dans mon esprit. J’étais prisonnière de Filius, et je devais prétendre d’être la femme soumise, sage et souriante car c’était ça mon rôle. Et je ne devais pas m’en écarter. J’avais été élevé pour cela, j’avais été programmé toute ma vie pour être ainsi. Je n’avais que de la chance pour avoir réussi à camoufler mon erreur de jeunesse. Aisha aurait pu ne jamais voir le jour et comme j’aurais pu déjà me retrouver six pieds sous terre.
« Faites attention à vous. Savoir cela vous mets en danger également… »

Je baissais les yeux, me sentant coupable de la mettre dans de mauvais drap si jamais tout ceci éclatait. Mais on ne pouvait plus vraiment faire machine arrière. C’était comme ça qu’allait le monde, son monde. Les sangs purs étaient sans pitié, sans scrupule quand leur honneur était en jeu. Défendant leur bout de viande comme des chiens enragés. Notre société découlait de la noblesse et les codes étaient restés les même, inchangés depuis des siècles.


© 2981 12289 0


Lost in the darkness

award:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pie or Stroudel? ◊ Nola&Thémis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nola Longshadow version irlandaise !
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Drowning Sorrows - Naël & Nola
» MABEL NOLA DAVIS ► ashley tisdale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: