AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Muggle Way ♠ Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: The Muggle Way ♠ Aiden   Sam 7 Jan - 17:56

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
B

ordel de merde ! Je crois qu'inconsciemment, je n'en revient toujours pas qu'elle ait fait ça. Je sens que mes yeux sont écarquillés, et plusieurs marques de stupeur doivent se lire sur mon visage alors que la souffrance vient crisper mes traits. L'endroit où mon dos a percuté le rebord d'une poubelle me lance abominablement. Il doit y avoir une ligne rouge bien présente qui se muera en un horrible hématome violacé alors qu'à l'intérieur la douleur se diffuse dans tout les sens. Comme une baignoire pleine dont l'eau commence à déborder. Ca part dans tous les sens.

C'est étrange comme sous le coup de la souffrance, mon esprit peut devenir immédiatement bien plus réceptif à mon corps. Le choc m'a coupé le souffle, vidant mes poumons sous l'impact. Décidé à me relever précautionneusement, j'inspire de l'air... Et stoppe mon geste l'instant d'après en hoquetant, les larmes aux yeux. Un trait de douleur me parcourt, comme chauffé à blanc, ravageant tout sur son chemin, me refusant cet oxygène dont je sais pertinemment avoir besoin. Et immédiatement, je me mets à stresser. Un peu lorsqu'on fait de l'apnée et que l'on se rend compte qu'on vient de se bloquer sous l'eau quelque part. J'avale précipitamment quelques petites goulées d'air, tâchant tant bien que mal de ne pas empirer la flèche qui semble s'être figée dans mon côté gauche, juste sous ma cage thoracique.

- Josh !

Un cri perçant déchire mes oreilles, perturbant le brouhaha ambiant du petit attroupement qui est en train de se former autour de moi. Je lève péniblement la tête pour rencontrer le regard de mon collègue penché par-dessus la rambarde du pont et dans lequel je devine une lueur d'affolement. Je ferme les yeux un instant, puis bouger ma main avec appréhension pour remonter le t-shirt Pacman qui me sert de déguisement Moldu, inquiet de ce que je vais pouvoir découvrir dessous. Je baisse les yeux en essayant de ne pas bouger la tête plus que nécessaire, me donnant sûrement l'air d'une autruche. Une autruche à la respiration saccadée. Rien. du moins, pas ce que j'attendais. Pas de plaie, pas de sang, pas d'objet qui troue ma peau de part en part. Je ferme un court moment les yeux, rassuré, avant de les rouvrir en grimaçant de douleur. L'adrénaline qui coule à grand flot dans mes veines atténue sûrement un peu la douleur, mais ne parvient pas à l'occulter complètement.

- Par la Barbe de Merlin !

Il a l'air d'un homme qui vient de courir un marathon. Ou plus vraisemblablement celui d'un trentenaire pas habitué à la course qui vient de se taper un sprint pour rejoindre son collègue sur le trottoir de la rue d'en bas. Je hais les inventeurs du pont. Je lui répond d'un grognement peu convaincant puis décide de faire un effort et marmonne quelques mots.

- Amène moi à l'hôpital…

Ca à l'air de provoquer un déclic dans le cerveau de Stan. Il disperse d'un sort la foule de badauds qui parlaient l'instant d'avant d'appeler une ambulance. L'ambulance, ça m'allait très bien moi. Il attend quelques secondes le temps que tout le monde nous tourne le dos puis m'agrippe l'épaule droite. Et avant que j'ai pu me préparer mentalement, il nous transplane. Ca ne rate pas. Autant je n'ai jamais eut aucun problème avec les voitures, les avions ou les bus. Autant dès qu'on parle balai, cheminée et transplanage c'est un autre problème. Le genre de problème qui m'amène a régurgiter sur le carrelage blanc mon déjeuner, m'arrachant entre deux soubresauts de mon estomac plusieurs gémissements de douleurs.

- S'il vous plaît ! Je crois que mon collègue a quelque chose de cassé et…

Oh merde, le con. On est a Ste Mangouste. Et ça, j'aurais dû m'en rendre compte dès que Stan nous a fait arriver directement dans le hall de l'hôpital, et non dans une impasse à côté de St Mary's Hospital. Mais non. Mon cerveau a dû attendre qu'une mère de famille fasse disparaitre mon vomi me lançant un regard dégoûté depuis le banc d'attente où elle se trouvait avec sa progéniture. Mais si ça fait effectivement plus propre, l'odeur nauséabonde persiste encore.

- Josh ? Josh, tu fais quoi ?

Stan s'est tourné vers moi, délaissant un moment son interlocuteur, surprit de me voir me relever tant bien que mal. Je serre les dents et pose une main à l'endroit où la douleur est en train de se réveiller. Je suis buté et idiot. On me l'a déjà dit. Et pourtant, ça n'a jamais rien changé à ma vie. Je tente un pas vers la sortie alors qu'il revient vers moi à pas précipités.

- Chopper… un taxi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Mar 10 Jan - 21:04


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
U

n énorme bâillement à réveiller des mots, ou peut-être pas, résonna dans la chambre aux teintes claires. Un premier bras apparu d’en dessous de la couverture rapidement suivit par un second. Les deux se rejoignirent avant de s’étirer le plus loin possible de l’autre. Finalement après plusieurs minutes une tête à moitié réveillée émergea enfin de derrière la couette. Les cheveux en bataille le médicomage s’assit dans son lit en essayant d’ouvrir une paupière après l’autre. Sortant difficilement de son lit, le jeune homme se dirigea tel un zombie vers la salle de bain pour prendre une bonne douche bien chaude afin de se réveiller.

En ce moment le sorcier était de garde de nuit, les joies d’avoir tous juste son diplôme, il n’était pas vraiment possible de placer un mot pour contester contre ces horaires de nuits. Surtout qu’il n’avait ni copine ni enfant ce qui lui enlevait beaucoup de poids dans son argumentation contre ces choix d’horaires. Un profond soupire s’échappa des lèvres du jeune homme qui, après s’être séché, pris la direction de sa cuisine afin de prendre un bon repas chaud. En effet, il devait être dans les alentours de dix-huits heures quand il se réveilla et sa garde commençait dans à peu moins d’une heure. Le Sang-Mêlé se cuisina quelques choses de rapides à manger avant de s’écrouler avec nonchalance devant sa télévision, parce qu’il avait beau être sorcier son côté moldu ne pouvait oublié cette merveille de technologie. Une dizaine de minutes avant son début de journée, enfin soirée, de travail le jeune homme quitta son appartement en prenant sa baguette, son portefeuille et un manteau léger.

Le médicomage traversa quelques rues, marcha seulement quelques minutes, avant de se trouver vers un bâtiment qui semblait en apparence abandonné. Aiden fit le tour pour rentrer par la porte de service qui se trouvait derrière le bâtiment et  vérifia la présence d’aucun moldu avant de rentrer dans l’hôpital magique. Il salua quelques collègues au passage avant de se diriger vers les vestiaires des médicomages hommes. Évidemment, ceux qui étaient de garde la journée était en train de s’habiller pour partir. L’Asiatique les salua avec son grand sourire habituel et mit sa tenue de médecin. Il souhaita une bonne soirée à ces collègues, même si intérieurement il voulait les insultés d’avoir une vie de famille, avant de partir aux urgences voire les patients qu’ils restaient à traiter. Gardant le sourire, le jeune homme s’occupa de plusieurs patients aux urgences avant de monter en chirurgie prendre des nouvelles des patients qu’il avait eus la veille et qui avaient nécessité une intervention plus poussée.

Après plusieurs heures en post-op le jeune homme finit par redescendre aux urgences pour aider ces autres collègues qui étaient de garde le soir. Il se dirigea vers la salle d’attente pour voir les personnes qui n’étaient pas encore traitées. Avec une grande patiente, le jeune homme écouta une femme qui semblait souffrir de douleur physique, mais cela n’était rien d’autre qu’un petit choc. Elle aurait simplement un bleu le lendemain, mais rien de grave. Néanmoins, bornée, la femme eut du mal à comprendre cela.

Plusieurs minutes de discussion furent nécessaires au médicomage pour convaincre la sorcière qu’il n’y avait aucune blessure grave et qu’elle pouvait rentrer chez elle sans aucun souci à avoir pour sa santé. Alors qu’il accompagnait la  femme vers l’accueil un jeune homme rentra en tenant appuyer contre lui un autre jeune homme qui semblait blesser. Aiden s’excusa auprès de la patiente pour se diriger vers ces deux nouveaux arrivants. L’Asiatique rassura le jeune homme en lui disant qu’il allait s’occuper de son collègue qui était blessé.

Alors qu’il s’avançait vers son futur patient, ce dernier fit demi-tour afin de quitter l’hôpital. Le jeune homme se tenait l’endroit où il avait mal, une grimace de douleur sur le visage. Aiden posa doucement sa main sur le collègue du blessé en lui expliquant qu’il s’en occupait. Le sorcier s’approcha donc du jeune homme qui s’appelait Josh et prit son bras pour qu’il puisse s’appuyer sur ces épaules pour marcher. Doucement, le médicomage entama une marche en direction de la sortie.

« Pourquoi voulez-vous un taxi Monsieur ? Vous ne souhaitez pas être soigné ici ? » Demanda-t-il doucement en cachant son amusement. Il n’était pas rare que des sorciers préférassent ne pas être soignés par des sorciers, mais par des moldus préférant la méthode traditionnelle si on pouvait le dire. Tout en soutenant le jeune homme blessé, Aiden marchait avec lenteur pour lui montrer qu’il n’avait pas l’attention de le forcer à rester ici.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Sam 14 Jan - 18:41

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
I

l arbore alors un air stupide derrière ses lunettes rondes, ses yeux clairs cherchant à savoir si je me moque de lui ou non. Pourtant, il devrait commencer à me connaître depuis le temps. Ce n'est pas comme si, l'un ou l'autre, nous avions fait un autre job avant d'atterrir chez les Oubliators. Il fronce les sourcils, comme si je n'étais qu'un enfant récalcitrant qui fait un caprice. Mais occupe-toi de tes oignons Stan ! Il devrait y retourner d'ailleurs. Ca, ce sont ses oignons. Je suis presque sûr que le glorieux héros barbu (ça c'est lui) a balancé des Oubliettes à tout-va avant d'aller secourir son adorable collègue amoché (ça c'est moi). Ceci dit, le glorieux héros barbu ferait bien de se rappeler que généralement, on est censé fournir une excuse aux Moldus, et pas uniquement leurs faire oublier la chose. Après, ils se disent qu'ils perdent la mémoire, et certains se mettent même à psychoter en se disant qu'ils ont oublié quelque chose de fondamental. Ce qui ma foi n'est pas totalement faux. L'existence de la Magie, tout ça, c'est pas vraiment une info qui se retrouverait avec les petites annonces d'un journal. Et plus le genre d'événement qui fait la une.

- Dégage…

Je marmonne tout bas, en regardant le carrelage tout blanc. Je ne précise pas à qui j'adresse ces ô combien délicieux mots. Peut être que le Médicomage qui est en train de prendre mon bras s'est senti concerné. En tout cas, Stanley ne fait pas planer le doute.

- T'es con.

Clair, précis et succinct. Tout autant que le pop qui m'apprend que Stan vient de transplaner. Je suis ingrat. Stan est susceptible. Mais il n'est pas rancunier, et je dois avouer qu'au fond je l'apprécie. Touuuut au fond. Enfin, mine de rien, il vient de se taper la dernière mission de la journée en solo. Et un joli formulaire de paperasse en plus pour signaler l'accident. Pas de chance Stan !

- Pourquoi voulez-vous un taxi Monsieur ? Vous ne souhaitez pas être soigné ici ?

Je tourne la tête vers l'homme à la blouse et lui coule un regard suspicieux.

- Accident moldu, hô… J'ai trop parlé. Je reprend rapidement mon souffle avec quelques inspirations rapides et complète, hôpital moldu.

Je loupe la première des trois marches permettant de descendre de quelques centimètre à cause de lui. Il m'a distrait avec sa question à la con. Si je bouge, péniblement, c'est que forcément je veux aller ailleurs, non ? J'ai raté la marche, parce que je ne l'avait pas vu, ce mini escalier de merde. On a pas idée de mettre trois pauvres marches là, quand même. Tout ca pour délimiter l'espace d'attente de l'accueil… Je l'ai raté, et au lieu de rencontrer le sol, mon pied a rencontré un vide auquel il ne s'attendait pas. J'ai perdu l'équilibre. Pendant trois petites et ridicules secondes. Le temps que mon pied droit rencontre de nouveau son carrelage chéri, quinze centimètres plus bas. Et pendant ces trois secondes, j'ai senti avec horreur mon corps se raidir dans l'attente d'une chute et mes bras s'écarter de mon corps pour tenter de retrouver mon équilibre. Et dans ces trois petites secondes, une flamme vive a semblé jaillir de ma cage thoracique pour lécher mes côtes et embrasser mon ventre.

Et j'ai couiné. Moi, Joshua Cromwell, j'ai couiné pour avoir loupé une marche. Et à cet instant précis, je regrette que le Silencio que j'ai lancé à cette Moldue quincagénaire, pour l'empêcher d'hurler et d'alarmer le quartier tout entier, ne m'ait été appliqué trois secondes auparavant. Je hoquette de douleur et tente tant bien que mal de retrouver un souffle haché mais régulier. Je sais très bien que mes doigts se sont enfoncés dans l'avant-bras du médecin, s'agrippant à ce qu'ils ont trouvés. Malheureusement pour lui, je ne me ronge pas les ongles. Je le sais car je sens mes phalanges crispées. Et je sais aussi qu'il est peine perdue d'essayer de libérer mon otage de leur emprise avant que la douleur n'ait reflué, au moins un peu…
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Sam 21 Jan - 22:10


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
L

e début de soirée avait été plutôt calme pour le jeune médicomage qui avait eu à traiter seulement des petites blessures. Les yeux dans le vide, le brun était parti se prendre quelques choses à grignoter à la cantine de l’hôpital. Il était important de profiter des moments de calme pour manger ou se reposer. Pour le moment la fatigue ne se faisait pas encore ressentir puisque le jeune homme avait pris son tour de garde seulement quelques heures plutôt. Après avoir rapidement mangé quelques aliments loin d’être sain, le médecin retourna à l’étage de son service qui était les urgences. Alors qu’il venait tout juste de revenir, un jeune homme entra en aidant son ami à marcher. Les autres médecins étant occupé, Aiden se dirigea vers les deux personnes qui devaient avoir dans la vingtaine. Le jeune homme afficha un sourire rassurant au collègue de travail de la personne blessé et le rassura en lui disant qu’il s’en occupait à présent. Attrapant le deuxième bras libre du châtain, le médicomage le mit derrière son cou afin de l’aider à rester debout. Le sourire toujours au coin de ces lèvres Aiden ne prend pas en compte le petit dégage de son nouveau patient. Peut-être que ce mot lui était destiné, mais il pouvait tout aussi concerner son collègue. Tout en tentant de cacher son sourire amusé, le jeune homme fit comme s’il n’avait rien entendu, après tout on le lui avait dit largement pire. Quand l’insulte s’échappa de la bouche de l’accompagnateur du blessé, Aiden ne pu s’empêcher d’étouffer un rire. Il posa son regard marron en direction de Stan cachant son sourire en coin. Ces cheveux avaient néanmoins moins de maîtrise que les expressions de son visage, ils s’étaient donc teints d’une jolie couleur rose pâle.

« Monsieur, je m’occupe de votre collègue vous pouvez partir. » Dit-il d’une voix calme, mais autoritaire. Le jeune homme laissa ces yeux dans ceux de Stan pendant plusieurs secondes jusqu’à ce que ce dernier transplanant hors de l’hôpital. Dès qu’il se retrouva seul avec son patient, le jeune homme se concentra de nouveau sur son patient qui semblait vouloir partir d’ici. Quand ce son patient lui expliqua que c’était un accident moldu et qu’il voulait donc être soigné dans un hôpital moldu, le né-moldu sourit.

Sans aucune parole le médecin aida son patient à se diriger vers la sortie. Le jeune homme qu’il soutenait loupa les trois premières marches, Aiden le rattrapa et finit par le tenir par la taille afin d’avoir une meilleure emprise sur ce dernier. Une sorte de couinement s’échappa des lèvres de son patient. Aiden le savait, ce n’était pas professionnel, mais il ne put s’en empêcher. Il éclata de rire. Serrant toujours son patient contre lui, le médecin partit dans un fou rire incontrôlable. Ces yeux brillaient de plaisir et de malice. Il lui fallut plusieurs minutes pour se remettre de son fou rire. Conscient que la patiente de son patient devait être mise à rude épreuve, le jeune homme resserra sa prise pour que ce dernier ne puisse partir. De sa main libre il essuya les larmes de rire qui avait coulé sur son visage, une fois cela fait Aiden reporta finalement son attention sur son patient d’infortune.

« Je suis désolé, Monsieur… ? » Commença-t-il afin de connaître le prénom de son patient. « J’aimerais savoir comment cet accident s’est produit, votre groupe sanguin, votre âge et toutes les informations importantes sur votre santé pour que je puisse en faire par à mes collègues moldu. » Finit-il de dire en affichant un grand sourire sur ces lèvres.

L’hôpital moldu le plus proche était à plusieurs kilomètres, le médecin n’avait pas de choix il était obligé de transplaner, impossible de faire marcher son patient pendant autant de temps. Regardant autour de lui, le jeune homme toujours accroché au châtain, transplanant vers une rue sombre juste à côté d’un hôpital. Aiden aida le jeune homme à marcher en dehors de la rue.

« Cet hôpital vous convient-il monsieur ? »






Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Dim 22 Jan - 16:45

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
J

e crois que je ne saurais jamais si c'est mon insulte qui a fait partir Stan ou si c'est le Médicomage. En toute objectivité, sa façon à lui de faire partir mon collègue était vachement plus pro et amicale que mon "Dégage". Pour ma défense, un seul mot, c'est beaucoup plus simple à prononcer qu'une phrase entière. Surtout avec quelque chose qui s'apparente plus à une côte cassée qu'à un point de côté…

Mais si j'avais été prêt à supporter sa présence à mes côtés (après tout, il faisait une jolie béquille fort pratique), je n'étais pas sûr d'être prêt à résister à l'envie de me faire la malle tout seul s'il continuait à rire de la sorte. Des points blancs venaient jouer devant mes yeux alors que ma respiration peinait à revenir à un rythme plus normale. Je devais avoir l'air d'un vieux train sur le départ. Du genre du Poudlard Express, avec une locomotive qui fume à qui mieux mieux avant de démarrer. Mais une loco sûrement moins rutilante et moins entretenue. Et dans laquelle on a sûrement mis trop de charbon…

J'avais la désagréable sensation qu'il se moquait de moi. Je n'étais pas le moins susceptible des hommes. Et sans doute encore moins lorsque je me trouvais dans une situation qui me désavantageait. Que ce soit le fait d'avoir loupé la marche ou d'avoir couiné comme une mauviette, ou même à cause d'une toute autre chose sans aucun rapport avec moi, le fait était que ma fierté en prenait un coup. L'une de ses mains s'était glissée sur ma hanche, et ce contact me mettait un peu mal à l'aise. Je sentais la pression qu'il exerçait sur moi, qui tressautait au même rythme que le rire qui l'agitait, faisant remonter une légère secousse jusqu'à mon côté sensible. J'aurais préféré qu'il garde ses mains pour lui. A plus d'un titre.

D'un effort de volonté, je relâchais son avant-bras où j'avais enfoncé mes ongles sous le coup de la douleur. Mes phalanges raidies protestèrent un court moment avant d'obtempérer et je pris la décision de me débarrasser de lui pour sortir seul hors de Ste Mangouste… Au même moment où il resserra son emprise sur moi, contrariant mes plans de fuite. Je lui jeta un regard peu amène, portant mon entière attention sur le jeune homme.

- Je suis désolé, Monsieur… ? J’aimerais savoir comment cet accident s’est produit, votre groupe sanguin, votre âge et toutes les informations importantes sur votre santé pour que je puisse en faire par à mes collègues moldu.

Ah. La seule chose qui avait retenue mon attention, c'était les mots "collègues moldus". Les deux mots qui m'avaient empêché de commencer à me débattre pour regagner ma liberté de mouvement. Le silence s'était installé le temps que l'information fasse son chemin dans mon cerveau embrumé par l'adrénaline que mon corps libérait à flots. Peut être qu'il pensa que je ne voulait pas répondre à ses questions. En tout cas, il se décida à transplaner. Sans prévenir.

Ma vision se troubla l'espace de quelques secondes. Comme si un artiste quelconque venait de décider que sa toile n'en valait pas la peine et venait de jeter un pot entier de peinture dessus pour refaire un paysage à toute vitesse par-dessus. Le haut de cœur habituel me prit, et ma main libre se plaqua contre ma bouche alors que mon autre bras, passé autour du cou de l'odieux docteur se crispa soudainement. Heureusement pour lui, mon repas avait déjà atterrit sur le carrelage de Ste Mangouste, et il ne restait plus rien que mon estomac puisse régurgiter.

- Cet hôpital vous convient-il monsieur ?

Je releva la tête pour observer les alentours, sans parvenir à me repérer. Qu'importe. Tant qu'il s'agissait d'un hôpital normal, il ferait l'affaire. Je n'allais pas faire la fine bouche (comment ça je l'avais déjà faite ? :O). Je revins finalement vers le sorcier. Mon souffle était toujours haché, et ce que je m'apprêtais à dire n'était certainement pas la réponse qu'il attendait. Tant pis pour lui, il devra s'en contenter.

- Votre… robe.

Et sur ces belles paroles, je le lorgnais sans gêne de bas en haut, fronçant les sourcils en parcourant la robe vert citron de l'hôpital sorcier du regard. C'était tout sauf discret. Surtout si l'on prenait en compte que j'avais en face de moi un specimen masculin, peu destiné à porter une robe dans le monde moldu. Et encore moins une où un os et une baguette était brodé sur le devant. L'éventualité de lui coller un rapport m'arracha un pénible sourire et un ricanement qui sonna sans doute un peu étrange. Je m'arrêtais sur sa tignasse, un peu étonné. Est-ce qu'il avait toujours eut l'air d'avoir un milkshake à la fraise renversé sur le crâne ? Je n'y avait pas véritablement prêté attention la première fois que je l'avais eu dans mon champs de vision. Et à présent, la question me perturbait. Enfin, perturbait… C'était un grand mot. J'avais d'autres chats à fouetter. Comme un hôpital à rejoindre. J'amorçais un pas, entraînant à ma suite ma béquille humaine.

- On m'a… poussé d'un… pont.

Par pitié, faites qu'il ne me demande pas l'histoire entière. Pas besoin que son rire moqueur retentisse de nouveau…
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Sam 28 Jan - 17:41


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
L


e départ du camarade de son nouveau patient fit l’effet d’un soulagement pour le médicomage. Il n’avait aucune envie d’être coincé entre deux collègues qui se disputaient à cause de l’accident qui s’était produit et de l’opinion de l’autre par rapport aux hôpitaux. Le médecin avait l’habitude de gérer des couples en pleine dispute, mais ce n’était pas vraiment son métier d’être assistant social pour les collègues.

Les traits tirés et la pâleur du visage de son patient démontraient à Aiden que ce dernier n’était pas dans un si bon état. Il ne savait pas encore les circonstances de la blessure du jeune homme, mais au vu des signes physiques du châtain, la blessure n’était pas minime. Peut-être avait-il des blessures internes dont le sorcier ne se doutait pas. Le médicomage n’avait rien contre ces collègues moldus, mais il savait que parfois leur technologie et leur science n’étaient pas aussi efficaces que leur magie. Un petit sourire de compassion étira les lèvres du blond qui n’avait pas pris la peine de camoufler la couleur de ces cheveux.

Alors quand le châtain faillit tomber et émit ce petit couinement, le rire s’échappa naturellement de la gorge du jeune homme. La couleur de ces cheveux avait également pris une teinte différente de ce qu’il avait précédemment. Ce n’était pas très professionnel de la part  du jeune médecin de se moquer de la sorte de son patient, mais en ce moment Aiden ne pouvait pas dire qu’il était d’un professionnalisme exemplaire. Son attitude avec Nori l’avait bien démontré, rarement le jeune homme s’impliquait autant auprès d’un patient. Et il ne gardait, généralement, jamais contact avec eux. C’était un principe. Une règle. Chose qu’il avait mise aux oubliettes avec Nori. Il était hors de question qu’il refasse une fois de plus la même erreur, bien que l’amitié nouvelle qui naissait avec Nori était plaisante, le médecin ne pouvait se permettre de s’impliquer trop émotionnellement avec ces patients. Voyant le malaise sur le visage de son patient, l’Asiatique cessa de rire et se contenta de raffermir sa prise pour que ce dernier puisse tomber ou s’enfuir.

Sentant son patient se débattre légèrement pour sortir de sa prise, le médecin serra un peu plus sa prise pour que ce dernier ne puisse partir. Tout en continuant de marcher, Aiden attendait la réponse du châtain pour savoir les informations qui lui seraient nécessaires quand ils iraient dans l’hôpital moldu. N’ayant aucune réponse pour le moment, le jeune homme transplana sans informer son passager.

La ruelle sombre où ils avaient atterri était déserte. L’entrée de l’hôpital était à quelques pas à droite après la sortie de cette ruelle. Aiden lâcha son patient pour le laisser reprendre ces esprits après ce transplanage surprise. Un petit sourire amusé s’afficha néanmoins sur les lèvres du blond qui attendait avec une extrême patiente une réaction ou une réponse de la part de son patient.

La chose réponse qu’il eut fut « votre robe » Le jeune homme baissa donc son regard vers ces habits et eut une lueur amusée dans les yeux. Évidemment la tenue des médicomages n’avait rien de très discret et il ne passera pas inaperçu auprès des moldus. Alors que son patient le regardait de haut en bas, Aiden ne put s’empêcher de lui faire un clin d’œil aguicheur. « Je sais que je suis extrêmement sexy, mais ce n’est ni le lieu ni le moment pour faire des choses incorrectes dans cette rue. » Fit-il avant d’éclater de rire.

Bon vous savez ce que l’on dit... chassez le naturel et il reviendra au galop. N’est-ce pas ? Après tout, un dragounette n’avait rien de bien méchant. Cela n’avait jamais tué un patient. Enfin, il ne pensait pas que cela puisse en tuer un. Haussant les épaules, le jeune homme se changea. Un pantalon noir moulant remplaça le vert citron de la tenue d’hôpital tandis qu’une veste en cuir et un tee-shirt blanc apparurent pour le haut. Quant aux chaussures le jeune homme avait opté pour des bottes de motard. Il lança également un sort, qu’il avait appris, pour que les moldus voient uniquement ces cheveux de couleurs noirs et non pas sa touffe qui changeait sans cesse de couleur.  « Suis-je convenable, Monsieur ? »

Évidemment, Aiden connaissait la réponse. Ce n’était pas le genre de personne à se vanter, mais il n’était pas ignorant non plus. Il savait l’effet qu’il produisait aux filles, mais évitait d’en abuser. La plupart du temps. Il se rapprocha de nouveau de son patient pour lui servir une nouvelle fois de béquille. Le médecin ne fit aucun commentaire sur les circonstances de l’accident et se contenta d’amener le jeune homme jusqu'à l’hôpital moldu. Une infirmière se dirigea vers lui afin de savoir ce qui s’était produit. Et oui rentrer avec une personne, le teint aussi pâle que la mort, aidait fortement à faire venir les personnes jusqu’à vous. « Joshua, presque la tentaine, il a fait une chute d’un pont lors de l’exercice de sa fonction. Je suis un ami et collègue. Il a horreur des hôpitaux, ce n’est pas un problème si je reste avec lui ? » Demanda-t-il avec un grand sourire charmeur. L’infirmière secoua la tête en répondant au sourire du médecin avant de les diriger jusqu’à une chambre. Avant de quitter cette dernière, elle précisa qu’un docteur viendrait vers eux le plus rapidement possible. Aiden installa son patient dans le lit et alla s’asseoir sur l’unique chaise de la pièce. « Comment vous sentez-vous monsieur ? »



Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Dim 29 Jan - 15:32

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
L'

espèce de ricanement que j'avais laissé échapper s'interrompit net lorsque l'asiatique m'adressa un clin d'œil. Je me renfrognais presque aussitôt, détournant le regard vers le bout de la ruelle avant que ma fichue curiosité me fit revenir sur ma décision et lui lancer un bref regard intrigué.

- Je sais que je suis extrêmement sexy, mais ce n’est ni le lieu ni le moment pour faire des choses incorrectes dans cette rue.

Ses paroles autant que l'éclat de rire qui sortit de sa gorge me firent l'effet d'une douche glacée. Bouche bée, je le fixais, imbécile que j'étais, totalement incrédule. Et pour comble du malheur, ce qu'il venait de déclarer sans le moindre sérieux était en train de faire naître des pensées bien trop exécrables dans mon esprit. La vision de nos lèvres jointes déclenche un frisson de dégoût le long de ma colonne vertébrale. Seulement du dégoût ?... Je fuis rapidement la question en me forçant à penser à autre chose. Ah. Les courses. J'aurais dû y aller en sortant du boulot. Blair allait râler. J'énumérais la liste que j'avais écrite la veille, le regard dans le vide pendant que Môssieur métamorphosait ses vêtements. 4 carottes, deux boîtes de céréales fourrées au chocolat, des aiguillettes de poulet, du PQ, …

- Suis-je convenable, Monsieur ?

Je l'ignore royalement, ne prenant pas la peine de répondre à ce que je prends comme une blague.  Pour le moment, le fait qu'il vienne de parler sonne juste le signal du départ. Je sens mes muscles se raidir alors qu'il se rapproche de moi et m'aide à avancer. Je me fais violence pour ne pas envoyer bouler ma béquille humaine au loin. Attendons au moins d'être rentré à l'intérieur de l'hôpital… Je ne suis pas idiot, et la douleur est un rappel bien efficace prévenant les décisions hâtives que je risquais de regretter l'instant d'après. Alors je me tais, serrant les dents pour m'empêcher de lancer une remarque acide au médecin. N'importe quoi susceptible de faire disparaître ce sourire. Quelque chose. Pas même besoin d'un fond de vérité. Juste quelques phrases pour lui faire fuir ma compagnie.

Les pas s’enchaînent, et je reste muet. C'est peut être pas plus mal. On franchit la porte vitrée sans le moindre problème et, devant l'absence de réaction du médecin, je me surprend à songer qu'il doit au moins être un peu lié au monde Moldu. Greengrass aurait fait un bond de trois mètres en arrière devant ces portes s'ouvrant toutes seules…

Une miss arrive bien vite pour s'occuper de nous (ou plutôt de moi, il faut dire ce qui est), à qui le sorcier s'empresse de dresser mon portrait.

- Joshua, presque la trentaine, il a fait une chute d’un pont lors de l’exercice de sa fonction. Je suis un ami et collègue. Il a horreur des hôpitaux, ce n’est pas un problème si je reste avec lui ?

- Vingt-huit, pas trente ! Ces paroles franchissent à peine mes lèvres que je les referme, stupéfait d'avoir réagit de la sorte. Pour une fois qu'on me vieillit, ça change de mon épisode avec la gamine qui me renait pour un lycéen… Et je me renfrogne, conscient que mon coup d'éclat n'en est pas vraiment un, et que je dois passer pour un crétin d'insister sur deux pauvres années qui, au final, ne font pas une différence significative d'un point de vue médical. Quitte à prendre la parole, j'aurais dû râler à propos du fait qu'il voulait rester avec moi. Ce n'est pas comme si sa présence était nécessaire. Maintenant que j'étais au bon endroit, il n'avait qu'à mettre les voiles. Il y avait sûrement d'autres cas à traiter. D'autres personnes à faire du gringue. Après l'épisode de l'infirmière, je me dit que c'est peut être sa façon habituelle de dialoguer…  L'infirmière en question nous abandonne devant une chambre, et c'est un peu passivement que je les laisser m'aider à grimper sur le lit et à m'allonger.

- Comment vous sentez-vous monsieur ?

Il s'est approprié la chaise de la chambre, et je ne peux m'empêcher de lui répondre du tac-au-tac.

- Pourquoi vous êtes encore là ? Mon ton est froid. Mes sourcils froncés et mon regard dur. Je me rends compte que je suis vraiment trop sur la défensive et laisse un soupir s'échapper avant de lui dire la vérité. Mieux, maintenant que je suis allongé.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Ven 3 Fév - 15:18


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
A

iden se moquait ouvertement de son patient, enfin, il le taquinait plutôt. Le regard du jeune châtain l’avait dévisagé l’observant de haut en bas et de bas en haut. L’humour avait toujours été la façon d’être du jeune homme avec ces patients. En tout cas, quand la situation le permettait, le médicomage n’hésitait pas à l’utiliser. Certaines personnes accueillaient avec plaisir cette touche d’humour qui permettait, bien souvent, de rendre les personnes plus détendues, moins stressées. Néanmoins, certaines personnes n’appréciaient pas l’humour de l’Asiatique. Chaque personne était différente et en général, Aiden arriverait à repérer les personnes qui étaient suffisamment ouvertes pour une petite touche d’humour, ou non.

Son nouveau patient devait être une personne qui appréciait un minimum d’humour sinon il aurait dit quelques choses depuis le début à l’Asiatique. Enfin, sauf s’il n’osait pas, mais comme il semblait plus vieux que lui Aiden supposa que son comportement ne le dérangeait pas autant qu’il voulait le laisser croire avec ces réactions physiques. À moins qu’il ne supporte pas le contact avec les autres ? Haussant les épaules, le jeune homme fit du rentre-dedans à son patient avec subtilité. Il se savait attirant, sexy, et que les deux genres le trouvaient à leur goût. Un petit sourire taquin étira les lèvres du médecin qui regardait son patient l’ignorer royalement quand il lui demanda son avis sur sa nouvelle tenue.

Ayant grandi avec des uniquement des moldus le jeune homme se savait en parfait accord avec l’univers qui l’entourait. Et puis, il avait du goût. Cela lui donnait encore plus de charme et il le savait. Comment ça la grosse tête ? Non il n’en profitait jamais, il se ventait seulement pour amuser la galerie et pour taquiner les personnes. Rien de plus, rien de moins. Ce n’était pas son genre de regarder dans son nombril au lieu de regarder les autres. Heureusement, sinon il n’aurait jamais pu être médecin. Enfin, Aiden considérait que cela  l’aurait empêché d’être un bon médecin.

Voyant que son patient n’avait pas l’intention de lui donner de réponse, le jeune homme se contenta de l’aider à marcher jusqu’à l’entrée de l’hôpital. Son sourire taquin toujours aux lèvres, le médecin accueillit la venue d’une infirmière vers eux avec un grand sourire charmeur. Après plusieurs phrases échangées, la demoiselle les mena jusqu’à une chambre où il devrait attendre la venue du médecin moldu. Durant la conversation avec la jeune femme, Aiden avait seulement répondu à la remarque de son patient sur son âge avec un simple sourire.

Après avoir installé Joshua sur le lit, Aiden s’installa sur l’unique siège de la chambre et croisa ces jambes. Il porta toute son attention sur son patient, tout en continuant de sourire. « Désolé pour l’âge, j’ai préféré vous vieillir n’ayant pas l’âge exact. Mon intention n’était pas de vous vexer, Monsieur. » Fit-il en lui faisant un de ces plus beaux sourires. Le châtain semblait grognon, de mauvaise humeur. Sûrement à cause de la douleur et de sa présence, sans doute. Balayant la question d’un mouvement de main, le jeune homme ne répondit pas. Pourquoi il était encore là ? Et bah simplement parce qu’il était encore son patient. Hors de question qu’un moldu ne s’occupe de ces blessures. Il devait sûrement avoir quelques choses de casse, mais il ne pouvait pas le lui dire. Il était ici simplement pour satisfaire le besoin de son patient. Une fois le médecin moldu passé, il pourra soigner correctement Joshua. Et évidemment, ce dernier n’en aura aucune idée. Un petit rire diabolique résonna dans le crâne du jeune homme qui avait ces cheveux qui avaient pris une teinte rouge flash. Pas très discret, mais comme il avait jeté un sort à ces cheveux cache moldu, il n’avait rien à craindre.

Alors qu’il allait répondre à Joshua, le médecin moldu arriva dans la pièce. C’était un vieux croûton  tout dégarni. Avec un grand sourire, toujours, Aiden l’accueillit et lui expliqua ce qui s’était passé et décrit les informations importantes sur son patient. Après l’osculation, le vieux dinosaure administra de la morphine à Joshua. Côte cassée. Il lui fallait du repos et il ne pouvait quitter ce lit d’hôpital. Alors que le moldu allait sortir l’accompagna, laissant le temps à la morphine d’agir. « Mon ami déteste les hôpitaux, je suis médecin, serait-il possible de le ramener chez moi ? »

Après plusieurs minutes d’argumentation, Aiden réussit à avoir l’autorisation pour sortir le jeune homme de l’hôpital, mais seulement dans quelques heures. Le temps que le petit Joshua se repose et que la morphine fasse entièrement effet. Remerciant son collègue, le jeune homme retourna auprès de son patient et alla jusqu’à son lit. « Vous êtes rassuré maintenant, monsieur ? Vous allez vous endormir, c’est normal, ne vous inquiétez pas je resterai sur ma chaise. » Dit-il en montrant cette dernière du doigt et en ce dirigeant vers elle pour montrer sa bonne foi.






Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Dim 5 Fév - 17:20

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
J

e m'autorise un soupir et enfonce ma tête dans l'oreiller. Le dossier du lit est un peu relevé, mais pas suffisamment pour empêcher mes yeux de se perdre au plafond. Qu'ils soient moldus ou sorciers, on y retrouve toujours cette teinte un peu laiteuse. Un peu trop blanche. Impersonnelle. Dérangeante. Qui n'est pas sans rappeler la pâleur que revêtent les mourants. Je frissonne. Pas de froid, non. On ne peut pas dire que le T-shirt à l'effigie de Pacman que je porte actuellement soit très chaud, mais la différence entre la ruelle de l'extérieur et la température de ma chambre est suffisante pour que la chair de poule qui m'avait prit dehors disparaisse en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Non. Je n'aime juste pas les hôpitaux. Sans raison particulière. Je n'ai pas été traumatisé par une mort longue et difficile d'un proche, que l'on devait venir voir toutes les semaines. La seule mort qui m'ait marquée fut bien trop rapide pour cela. Je ne sais pas vraiment pourquoi ces lieux me dérangent. Sans doute l'air aseptisé qui y règne en permanence. Ou bien de croiser en un même lieux tant de personnes souffrantes. Le pire étant sans doute les fêtes de fin d'année ou une flopée de faux Père Noël viennent visiter les gamins malades… Inconsciemment, les hôpitaux nous ramènent automatiquement à notre condition d'être humain faible et impuissant, destinés à mourir tôt ou tard (tard, s'il vous plaît).

- Désolé pour l’âge, j’ai préféré vous vieillir n’ayant pas l’âge exact. Mon intention n’était pas de vous vexer, Monsieur.

Ma tête roule sur l'oreiller jusqu'à ce que mon champs de vision englobe le sorcier et sa chaise fétiche. Au fond, il ne m'a pas vraiment vexé. J'ai corrigé instinctivement son approximation, mais si je devais choisir entre quelqu'un qui me vieillit ou passer pour un lycéen, je choisis sans hésiter un instant la trentaine.

- Boah. Pour deux ans, y'a pas mort d'homme.

Mort d'homme… Dans un hôpital. J'ai un humour vraiment pourri, qui arrive tout juste à étirer mes lèvres en un sourire trop mince pour rester longtemps. Le fait qu'il esquive ma question ne me plaît pas. Si je m'arroge le droit de ne pas répondre aux siennes, j'ai beaucoup plus de mal lorsque l'inverse se produit. D'autant plus que le fait qu'il reste à mon chevet me parait à présent un peu suspect… Certes, j'ai parfois tendance à échafauder des raisonnements totalement alambiqués mais… Je plisse les yeux en le regardant, tâchant de découvrir ses véritables intentions sans y parvenir le moins du monde. Et lorsque sa tignasse vire au rouge, mes sourcils ne peuvent s'empêcher de se froncer.

- Vos cheveux ont prit une teinte bizarre, Doc… A croire que vous allez me faire l'arc-en-ciel.

J'allais lui demander s'il avait pris ses précautions lorsque la porte s'ouvre sur un homme. A sa blouse blanche, je peux dire sans la moindre crainte qu'il s'agit du docteur annoncé par l'infirmière un instant plus tôt. Une calvitie prononcée et les rides qui vont avec. Tant mieux. Au moins, il risque d'avoir un bon bagage derrière lui. Et je ne peux sans doute pas en dire autant de mon médicomage à peine diplômé. Mais bon… Tant que sa baguette reste sagement dans sa poche… J'imagine que je peux lui pardonner sa présence tant qu'il se rend utile et qu'il fait la causette au médecin. Disons que ça m'empêche de devoir ouvrir la bouche et de parler. Ce n'est que lorsque le docteur m'administre de la morphine que j'espère que mon chaperon ne s'est pas trompé une fois de plus dans ses estimations. Pourvu que la morphine soit bien dosée et que le sorcier ne m'ait pas attribué des kilos en moins ou en trop…

Je me sens devenir tout mou. Ma volonté commence à s'étioler, et au fond de moi, une pensée file dans mon esprit, me prévenant que je risque de ne pas du tout apprécié les effets du médicament anti-douleur. D'un côté, effectivement, la douleur lancinante qui explosait au niveau de ma cote s'est réduite à un faible murmure. Ma respiration s'est faite moins saccadée, également. De l'autre… J'ai l'impression que mon corps vient de se glisser tout entier dans un scaphandre. Je peux encore bouger, mais j'ai l'impression que chaque mouvement me coûte bien trop d'énergie et que mes bras sont devenus bien trop lourds. Mais cette pensée disparaît également dans le brouillard qui  s'étale lentement dans mon cerveau.

- Vous êtes rassuré maintenant, monsieur ? Vous allez vous endormir, c’est normal, ne vous inquiétez pas je resterai sur ma chaise.

- Vous êtes… Je cligne des paupières, réussissant tant bien que mal à les rouvrir. Fourbe, pas vrai ?

Et puis, je rends les armes, m'abandonnant de mauvaise grâce au sommeil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Mer 8 Fév - 9:58


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
A

lors qu’il attendait tranquillement le médecin moldu sur une chaise des plus inconfortables, Aiden se perdit dans ces pensées emportées par le silence qui était tombé dans cette pièce froide, habituée aux couleurs tristes et mornes des hôpitaux ce n’était pas ce qui occupait son esprit en ce moment. Une fois encore, le jeune homme avait pris une décision sans en parler à ces subordonnées. Il s’était absenté de l’hôpital jouant au preux chevalier, sans prendre la peine de prévenir qui que ce soit. Ces prouesses chevaleresques ne risqueraient pas d’impressionner son chef de service, bien au contraire. À force de jouer au héros, bon il avait simplement amené un patient dans un autre hôpital, car il ne souhaitait pas être soigné par des sorciers, il risquerait de se faire renvoyer une bonne fois pour toutes. Un profond soupir s’échappa des lèvres sèches du médecin qui passa rapidement sa langue pour les humidifier de nouveau. Sa tête lui semblait lourde. Les gardes de nuit étaient devenus le quotidien du sorcier depuis quelque temps et malgré ces longues journées de repos il en ressortait toujours épuisé. Balançant sa tête en arrière, Aiden la laissa suspendue dans le vide pendant son admiration pour le plafond. Il comprenait que la grande majorité des personnes n’appréciaient les hôpitaux, qui aimeraient être présents dans un lieu où la mort se promène en liberté dans chaque recoin, chaque couloir.  Une petite douleur à la nuque lui rappela que ce n’était pas une position des plus agréables pour son corps.

En redressant sa tête, le jeune homme remarque que son patient était en train de le fixer. Aiden pencha légèrement la tête sur le côté afin de détendre ces muscles, mais aussi pour être dans la même position que son patient. Un petit sourire s’étira de nouveau sur ces lèvres du sorcier.

« Vous avez un humour d’enfer, Monsieur. »  Répliqua-t-il en rigolant avec légèreté. Ce n’était pas la meilleure des phrases à dire dans hôpital, mais cela ne choquait pas le médecin. Joshua était le patient il avait sans doute très mal et il pouvait bien dire ce qu’il voulait. Pas besoin de se prendre la tête en réfléchissant à chacune de ces paroles, surtout pas avec Aiden. On pourrait lui parler de nettoyage de sanitaire pendant une opération que ça ne le choquerait pas plus que cela.  Bon après, il n’était pas certain d’être calé sur le sujet, mais il ferait de son mieux de répondre à son interlocuteur. D’ailleurs, le médecin cherchait un nouveau produit pour redonner un coup de jeune à ces WC…

Aiden passa une main dans ces cheveux quand son patient parla de sa chevelure. Un petit sourire s’afficha en coin, laissant ces cheveux toujours rouge flash, l’Asiatique le regarda avec les yeux qui pétillaient d’amusement. « Je savais que je vous plaisais… » Commença-t-il en taquinant le jeune homme, qui était par ailleurs son aîné, allonger dans le lit d’hôpital. En ce moment, Aiden avait la fâcheuse manie de mettre à mal ces aînés. « Je suis métamorphomage. » Finit-il en faisant un clin d’œil avant de se lever lorsque le médecin moldu rentra quelques secondes plus tard dans la pièce.  Le jeune homme sorti de la chambre avec son collègue moldu afin de discuter de leur patient commun. Avec plus ou moins d’argumentation, Aiden réussit à convaincre son aîné de laisser son patient partir après que la morphine est faite effet. Bien, dès que Joshua sera sur les vapes il pourra alors le soigner correctement, avec de la magie et il n’en sera rien.

Le jeune homme retourna dans la pièce, un petit sourire en coin, avant de retourner s’assoir sur son fauteuil attitré. Il valait mieux pour le jeune médecin que son patient soit complètement endormi avant de s’occuper des blessures internes de son patient. Aiden avait déjà enfreint plusieurs règles en amenant Joshua ici et allait encore en enfreindre en pratiquant de la magie dans un hôpital moldu. Heureusement pour lui, ce n’était pas un monde qui lui était inconnu, car il avait grandi dans ce dernier. Un sourire d’ange s’étira sur les lèvres du médecin qui se releva pour se rapprocher de Joshua avant que ce dernier ne s’endorme. Au mot fourbe, le jeune homme prit une mine surprise et offusquer. « Comment ? Fourbe ? Je fais simplement mon travail monsieur… dormez bien » Sa phrase fut accompagnée d’un petit clin d’œil aguicheur tandis qu’un sourire moqueur s’étirait sur ces lèvres. Pendant que son patient faisait une petite sieste, Aiden reprit son air sérieux pour se mettre au travail en lançant différents sorts pour soigner les blessures internes de son patient. Il sortit de sa poche un baume qu’il appliqua à l’endroit de la blessure de Joshua en massant avec délicatesse pendant plusieurs secondes. Il fallait qu’il fasse attention, bien que la morphine assomme les premières minutes, cela ne durait jamais bien longtemps.





Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Sam 11 Fév - 11:55

Theme

The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
- V

ous avez un humour d’enfer, Monsieur.

D'enfer, je ne sais pas. Particulier, ça, c'était sûr. Stanley me l'avait suffisamment répété pour que je me décide à le croire. Et le fait que la plupart du bureau se force parfois à esquisser un pauvre sourire lorsque je prend la peine de lâcher une vanne me conforte plutôt dans cette opinion. Si le médecin l'apprécie… Ma foi, tant mieux, il en faut pour tous les goûts. Ceci dit, vu l'individu à la tignasse rouge en face de moi, je ne suis pas certain que ses "goûts" valent vraiment quelque chose…

Et il se remet à parler. Je crois que j'aurais préféré qu'il n'en fasse rien. Il sous-entend… qu'il me plaît ? Je déglutit péniblement et m'enfonce de mon mieux dans l'oreiller. C'est quoi cette idée, sérieusement ? Comme si je pouvais aimer un sorcier aux cheveux tout feu tout flamme… Plus jeune que moi… Un homme… Cette pensée me perturbe tellement que je ne prend même pas la peine de répondre à sa déclaration de métamorphomagie. Un homme, merde ! A quoi il pense l'autre ?! Je me rend compte que je suis en train de mordre ma lèvre inférieure et ne peut retenir une sensation de soulagement lorsqu'ils sortent tous de la pièce et que je me retrouve enfin seul. Pas pour longtemps malheureusement. Je peine à baragouiner une pauvre phrase et ne récolte en retour qu'une réaction qui aurait dû me mettre que davantage sur mes gardes. Pourtant, mes paupières se ferme et mes cerveau se plonge avec allégresse dans un brouillard comateux. Et dans ma tête, les derniers mots du jeune homme résonnent, se répercutant sous ma boite crânienne. Dormez bien… Dormez bien…

--------------------------------------

J'émerge. Lentement. Le contact sur ma peau est agréable. Doux. Et ce n'est que lorsque je me rend compte que ce contact n'est pas supposé exister que mon cerveau se décide à ouvrir les yeux pour voir ce qu'il est en train de se passer de mes paupières. Et ce qu'il y découvre ne lui plaît pas. Mon  t-shirt est relevé, et c'est le fameux sorcier aux cheveux rouges qui est en train de me masser de la sorte. Avec un petit cri de surprise, je me déplace frénétiquement pour me mettre hors de portée. Mais… Mais il se croit chez Massage & Cie lui ? Le fait de réagir comme une pauvr vierge effarouchée me passe largement au dessus de la tête. Les mouvements précipités auraient dû entraîner de la douleur. Attenuée par le restant de morphine qui coule dans mes veines, certes. Mais de la douleur tout de même. Auraient dû. Tout et là. Rabattant mon t-shirt vigoureusement, je pose mon regard sur le sorcier, incrédule.

- Putin! Qu'est-ce que vous….

L'incrédulité fait rapidement place à la colère chez moi. Il a osé. Il m'a menti, m'a dupé, s'est joué de moi. A aucun moment il n'a tenu compte de ce que je voulais réellement. Il s'est contenté de me faire croire qu'il était de mon côté. De m'amener chez les moldus pour mieux me faire baisser ma garde. Et il a joué sur les mots, s'en régalant sûrement. "Je fais simplement mon travail." Et mon cul, c'est du poulet !

- Dehors. Cassez-vous ! Mon index se lève pour pointer furieusement la sortie alors que mon regard noir se pose sur lui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   Mer 15 Fév - 14:18


The Muggle Way
[Aiden / Joshua]
L

e regard du jeune médecin ne quittait pas son patient, qui malgré son apparence enfantine, était son aîné. Ce dernier ne semblait d’ailleurs ne pas trop apprécier la présence du jeune homme à ces côtés. Peut-être était-il raciste et n’aimait pas les personnes avec des origines différentes de les siennes, ou bien peut-être qu’il ne supportait pas d’avoir un homme auprès de lui ou bien encore, peut-être que c’était tout simplement son comportement qui agaçait son patient.

En toute franchise, l’avis que pouvait avoir les patients à son égard n’avait aucun impact sur le moral du jeune homme qui abordait toujours avec fierté ces cheveux couleurs rouge vif. Cette voie professionnelle n’était pas une vocation qui aidait à se lier d’amitié avec d’autres personnes, bien au contraire. Une certaine distance devait être mis entre le médecin et le patient pour réduire l’implication personnelle, mais aussi pour ne pas à avoir des cas de dépression tous les deux jours à la suite d’un décès. Malgré son comportement chaleureux et bienveillant, il était rare que le jeune homme devienne ami avec l’un de ces patients. L’exception à cette règle avait été Nori, mais son aîné était un cas… différent. Haussant les épaules en regardant les réactions de Joshua sans perdre son sourire. Au bout de quelques minutes, les effets de la morphine commencent à se faire sentir et peu à peu le sorcier plonge dans un sommeil peu profond. Le temps d’être réellement soigné.

Malgré son grand respect pour les moldus, après tout sa mère en était une et il avait grandi dans ce monde, le jeune homme savait que, sur certains points, la médecine des non-mages était trop peu avancée. Tandis que dans certains cas elle était bien plus efficace que la magie. Sauf que cette fois-ci ce n’était pas le cas. Son patient avait, semble-t-il, fait une chute d’une hauteur assez importante et une simple côte froissée ou cassée était peu probable. Certains organes auraient pu être endommagés et les risques d’une hémorragie interne n’étaient pas négligeables surtout aux douleurs abdominales que présentait son patient. Une fois qu’il fut sûr que son patient dormait, le jeune homme se mit au travail. Ces cheveux avaient repris une teinte blonde, sa couleur de cheveux naturelle depuis quelques années déjà. Il avait fermé magiquement la porte pour ne pas être dérangé pendant son travail et avait ensuite lancé quelques sorts de soin avant de sortir de sa poche une crème à appliquer. Avec délicatesse Aiden avait soulevé le tee-shirt de Joshua afin d’appliquer la crème en la massant sur les zones qui le faisaient souffrir. Alors que le jeune homme avait pratiquement fini son application, son patient se réveilla et sa réaction ne se fit pas attendre. Aiden se mordit la lèvre pour ne pas éclater de rire et haussa les épaules en prenant une tête innocente. « Oups ? » Fit-il avant de pouffer.

Le médecin retira rapidement ces mains du corps de l’hystérique tout en continuant de se mordre la lèvre. Non Aiden, ce n’était pas le moment pour éclater de rire. Surtout pas. Il recula de quelques pas en mettant ces mains bien en évidence. La porte n’était plus qu’à quelques centimètres derrière son dos. Enfin, techniquement. « Je n’avais pas le choix Monsieur, il aurait remarqué bien trop tard vos blessures internes. » Commença-t-il en sortant sa baguette pour déverrouiller la porte sans la fixer. « J’espère que vous ne m’en voudrez pas trop, j’ai simplement fait mon devoir. A bientôt Monsieur Pacman. » Dit-il en lançant un clin d’œil au concerné avant de quitter  la pièce sans plus tarder. Bon et une bonne chose de fait se dit-il en sortant de l’hôpital avant de transplaner vers son lieu de travail. Le chef n’allait pas aimer sa subite disparition, mais bon. Il avait fait son rôle de médecin, non ?






Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The Muggle Way ♠ Aiden   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Muggle Way ♠ Aiden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I lost myself || ft. Aiden
» Un esprit errant aka Aiden
» I'm a monster and i'm lost. | Jude / Aiden
» ∞ AIDEN + IPHONE 5
» Objectif commun... galère commune !!! [PV AIDEN MORGAN][FB]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: La pensine :: Les écrits terminés-
Sauter vers: