AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cup of tea | Nola

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Cup of tea | Nola   Mar 24 Jan - 12:28

Thème


Certain jour, Jonathan comprenait parfaitement pourquoi on le traitait de fou. Il était recherché, son visage était sur bien des affiches et pourtant il se promenait sans même prendre la peine de cacher ses traits sur le chemin de traverse. A croire qu'il avait envie de se faire capturer, pour mieux expier ses pêchers au coeur même du bureau des aurors, en leur crachant au nez ce qu'il était vraiment, en les voyant palire alors qu'il se servait de gadget un peu trop moldu. Car l'arme qui attendait sagement dans son dos n'avait nullement sa place du côté magique du monde. Mais que pouvaient-ils dire tous ? Ils étaient assez idiots pour refuser ce que les moldus offraient de meilleurs.

Jonathan entra dans un salon de thé qu'il ne connaissait que trop bien, un sourire sur ses lèvres. Il était de bonne humeur. De très bonne humeur même. Avisant la propriétaire de lieu -ou la simple serveuse, il avait encore un peu de mal avec la hiérarchie- il s'approcha.

Salut toi. Je peux avoir un jus de citrouille ?

Oui, un jus de citrouille. Le sorcier n'allait pas cumuler les vices et boire en plein milieu d'aprèm-midi avec la quantité de drogue dans ses veines n'était pas l'idée du siècle. Il voulait garder les idées claires. Du moins aussi claires que son esprit à moitié fou voulait bien les garder.

On peut fumer ici ?

La question ultime, qui prouvait à quel point il était plus moldu que sorcier. De toute manière, quel lien avait-il avec les sorciers ? Autrefois il avait cette femme qui le retenait à Saint Mangouste. Maintenant... il n'avait rien de plus que cette baguette qui gonflait sa poche et dont il ne parvenait à sortir que de maigres faisceaux de lumière. Il offrit un nouveau sourire à la gérante, un sourire un rien charmeur.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Mar 24 Jan - 12:49

La journée était tranquille. Ça lui allait bien. Elle aurait sûrement dû suivre le conseil de Mme Nott et prendre quelques jours de congés… mais elle ne parvenait pas à se défaire de son salon de thé. Si elle fermait pendant deux ou trois jours, c’était directement ses maigres bénéfices qui en pâtissaient. Et, malheureusement, elle vivait déjà en équilibre précaire. Et puis, travailler lui occupait l’esprit. Elle était obligée de rester de concentrer pour éviter un accident semblable à celui de la dernière fois.

Elle était en train de ranger les tasses qui venaient de finir leur cycle de nettoyage et séchage magique, quand la petite cloche en haut de la porte la prévint d’un nouveau client de sa mélodie. Elle se détourna de ses tasses pour observer le jeune homme. Elle l’avait déjà vu ici, mais elle n’avait pas encore saisi son prénom, ni même qui il était, ce qu’il pouvait bien trouver à son établissement pour y revenir. Peut-être était-ce parce qu’il était à l’écart de l’avenue bondée du Chemin de Traverse, ou l’ambiance intimiste et confortable. Car le Magestea ressemblait à sa propriétaire. Tout en douceur et en délicatesse, simplicité et ouverture d’esprit. Ce sorcier détonnait toujours un peu quand il venait, mais il n’avait jamais fait de vagues, ni ne lui avait attiré d’ennuis, alors elle se contentait de le servir avec un sourire. Après tout, Nola ne jugeait jamais les gens, encore moins sur leur apparence.

Salut toi. Je peux avoir un jus de citrouille ?Bien sûr. se contenta-t-elle de répondre avant de lui servir un verre au liquide orange vif. Elle n’avait jamais été fan du jus de citrouille, mais son établissement était du côté sorcier de Londres alors elle se devait d’en avoir sur sa carte. Elle déposa le verre devant lui avec un sourire et attendit un instant pour savoir s’il avait besoin ou envie d’autre chose. On peut fumer ici ? Une petite moue se dessina sur le joli visage de la sorcière. La question ne la surprit pas plus que ça. Après tout, elle avait aidé sa mère dans son propre salon avant d’ouvrir le sien et il était assez courant que les moldus demandent s’il y avait une zone fumeur dans l’établissement. Et Nola restait née-moldue, avec des habitudes tenant bien plus de ses origines que de son éducation à Poudlard. Elle poussa un petit soupir résigné en voyant le sourire de son client. Je préférerais que vous évitiez, si ça ne vous dérange pas… Elle ne voulait pas que le Magestea pue la cigarette… ça avait tendance à rendre infâme ses pâtisseries, et sans aucun autre goût que la nicotine. Mais vous pouvez… si vous jetez un sort pour contenir la fumée et l’empêcher d’importuner les autres clients et d’imbiber tous mes meubles. Elle espérait que ça serait un compromis acceptable pour le jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Sam 28 Jan - 12:43

Thème


Jonathan ne pu retenir un sourire charmeur pour la sorcière. Il la détailla un peu plus longuement, s'attardant sur les mèches blondes et sur ses beaux yeux. Elle était trop jolie pour lui plaire, trop jolie pour envisager la moindre chose. Il quitta finalement sa veste en cuir, la déposant derrière lui. Ses doigts s'entourèrent autour de son verre et il porta une gorgée à ses lèvres. Un nouveau sourire grandit sur ses lèvres aux paroles de la sorcière. Lui, utiliser la magie ? Frôler la catastrophe oui. Non pas que sa magie lui échappait, juste qu'elle n'était très certainement pas assez puissante pour une boule de magie. De toute manière, il ne connaissait pas le sort qui pouvait le faire, n'ayant pas réussi à finir sa scolarité à poudlard. Les mangemorts n'avaient prit la peine de lui apprendre des faits aussi simples. Ils préféraient le voir lancer des sortilèges impardonnables, quand bien même il n'avait pas un tiers de la puissance nécessaire pour le faire. Il n'avait jamais été un mage noir, juste un petit sorcier se servant de ses poings quand il en rencontrait d'autre. Et puis de toute manière, il préférait les armes à feu et les lames. Il préférait la jolie Beretta qui avait trouvé sa place dans son dos, cachée par son T-shir et son jean.

Laisse tomber, je sortirais dehors.

Ne pas dire que sa magie était impuissante. Jamais Jonathan n'avouait ses faiblesses, devant personne. Seul Jack les connaissait, pour les avoir apprit par d'autres protagonistes. Alors le jeune sorcier se contenta d'un sourire et but une nouvelle gorgée de jus de citrouille. Ce breuvage n'était pas le meilleur mais vu la ressente piqure qui décorait ses avants bras, il ne voulait mêler à la drogue de l'alcool. Surtout dans un lieu où un rien aurait pu le trahir.

Il ne dit rien d'autre à la sorcière, la regardant retourner à son travail en détaillant ses courbes, gardant tout de même une discrétion qu'on ne pourrait jamais lui ôter. Ses doigts glissèrent sur son avant bras, grattant doucement les marques qui hantaient ses avant bras. Il poussa un léger soupir alors qu'une fois de plus la drogue faisait son chemin dans son esprit. Il revoyait le visage de Keira. Il revoyait la douleur de sa perte. Et son visage n'en affichait que mieux les pensées sombres qui le traversaient.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Sam 28 Jan - 14:38

Il sembla réfléchir à son compromis. Enlevant sa veste, la posant sur son siège, glissant ses doigts autour de son verre au contenu orange vif. Il but une gorgée et un sourire étira ses lèvres à ses paroles. Elle ne comprit pas vraiment la raison de cette réaction. Était-il satisfait qu’elle lui propose cette alternative ? Elle n’en avait aucune idée. Ou peut-être faisait-il seulement partie de ces gens qui souriaient tout le temps et à tout le monde de cette façon franche et avenante. Si Nola n’était pas du genre à tirer la gueule constamment, ses sourires à elle étaient souvent plus timides et gênés. Cette grande douceur en elle souvent prise pour de la naïveté et de la faiblesse, elle préférait souvent ne pas trop longtemps maintenir un contact visuel. D’ailleurs, elle baissait déjà les yeux, revenant à ses tasses propres, le temps que son client daigne lui répondre. Elle n’allait quand même pas le regarder comme une idiote pendant plusieurs minutes. Autant s’occuper un peu les mains, ça occupait aussi l’esprit.

Laisse tomber, je sortirais dehors. finit-il par lui répondre. Elle lui adressa un petit sourire, relevant la tête de sa tâche. D’accord. répondit-elle simplement. Les tasses étaient encore doucement chaudes dans ses mains. La chaleur sembla se communiquer à ses joues alors qu’elle constatait qu’il la regardait encore. Elle se détourna pour continuer son rangement. Il n’y avait presque personne d’autre dans le Magestea. C’était calme, paisible, comme elle l’aimait. D’un coup d’œil au-dessus du comptoir, elle s’assura que ses quelques autres clients n’avaient besoin de rien. Tout semblait en ordre. Elle était presque soulagée de cette tranquillité, mais aussi de la présence de clients. Le souvenir de l’agression ne revenait que trop souvent… et savoir qu’elle n’était pas complètement seule dans sa boutique la rassurait. Si son agresseur avait été interpelé par les Protecteurs, elle n’était pas à l’abri qu’un de ses congénères décide de finir le travail. Elle frissonna légèrement et préféra poser la tasse qu’elle avait dans les mains, plutôt que de la briser.

Elle n’avait pas encore pris le temps de s’intéresser à la proposition que lui avait faite Thémis. Peut-être la repoussait-elle aussi. Voir un psychomage… Elle avait beau se dire que ça l’aiderait sûrement à passer à autre chose, à tourner la page et à se reconstruire, elle ne parvenait pas à se décider de prendre contact avec un médecin. Peut-être était-ce cette vilaine impression du côté moldu qui l’en empêchait… Ce tabou d’aller voir un psy. Ou peut-être ne se sentait-elle pas prêt à raconter son histoire… Après tout, elle avait eu toutes les difficultés du monde à en parler à Thémis… et elle avait fait une crise d’angoisse par-dessus le marché. Le regard dans le vide, elle se perdait dans ses pensées sombres quand le sorcier poussa un léger soupir. Elle releva la tête et s’approcha doucement de lui. Vous désirez autre chose ? demanda-t-elle, polie et professionnelle. Il avait au moins le mérite de la distraire un peu des méandres de ses souvenirs, même si lui-même semblait happé par autre chose que le présent. Est-ce que tout va bien ? insista-t-elle avec douceur face au silence de son client. Elle tendit les doigts, un peu hésitante, incertaine de vouloir le toucher. Elle effleura à peine sa main, avant de retirer la sienne. Non. Elle ne pouvait pas le toucher.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Sam 4 Fév - 20:33

Thème


Il voyait les yeux de Keira comme si elle était là. Elle lui souriait, assise derrière une table, une tasse de thé fumante à la main. Le souffle du sorcier se bloqua dans sa poitrine. Il rêvait. Elle n'était pas là; Elle ne pouvait être là. Il avait lui même mit fin à ses jours, la privant d'un futur dont l'horreur l'avait déjà privé. Elle n'était pas là et pourtant il la voyait, loin du fantôme transparent qu'elle aurait du être. Il la fixait, incapable de reprendre son souffle. Elle baissa légèrement les yeux, comme toujours dans la timidité qui la transportait vers un autre monde. Ses boucles virent jouer avec l'arrête de son nez. Il aurait voulu se lever, la toucher pour voir si elle était réelle ou une simple illusion offerte par la drogue qui hurlait dans ses veines.

Mais les mots de la serveuse le firent tourner les yeux une demie seconde. Jonathan ne lui répondit pas et regarda à nouveau. Keira n'était plus là. Comme toujours. Normalement, c'était dans ce bar trop empli de fumée qu'il la voyait. Pas ici. Ici, il ne connaissait que la serveuse, avec son visage trop joli pour un homme aussi paumé que lui. Le sorcier releva les yeux vers elle, des yeux à l'iris bien trop dilatées.

Un thé. T'as quoi comme thé ?

Jonathan évita la question sur sa santé, répondant par un simple sourire flamboyant transpirant d'une innocence qui n'avait nullement sa place sur son visage. Il gratta légèrement son avant bras que le démangeait et qu'il tentait vainement de faire soigner par des sorciers qui n'avaient aucun pouvoir réels sur sa santé. Il espérait secrètement ne jamais finir comme dans un film moldu sur lequel il était tombé voilà des années et qui l'avait séduit. Il était un sorcier. Dans son monde, où réparait plutôt que de détruire. Plutôt que de couper un bras qui faisait trop souffrir. Il avait vu les légères marques bleutées qui commençaient à se dessiner sur sa peau et contre lesquelles il se battait avec férocité.

Tu peux me tutoyer aussi tu sais. J'suis pas un directeur de département ou je sais pas quoi. Et plus, on doit avoir à peu près le même âge.

De toute manière, Jonathan n'avait jamais réellement maîtrisé les codes de politesse. Il n'avait pas fini Poudlard et appelait par leurs prénoms des hommes et des femmes qui préféraient le bien triste monsieur. Combien d'heures de colle Rogue lui avait foutu, il avait arrêté de les compter.

Dit moi, tu fais un truc après le boulot ce soir ?

Comme toutes ses phrases, celles là tombait de nul part, sans aucun signe avant coureur. Mais tous le savait. Jonathan était imprévisible, ce qui le rendait aussi dur à attraper par les aurors. Il aimait changer brutalement de direction et d'idées, suivant son esprit sans chercher à réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Lun 6 Fév - 11:21

Il était perdu ailleurs dans les pensées. Pourtant, si son regard ne s’arrêtait que sur une chaise vide un peu plus loin, Nola ne pouvait s’empêcher de penser que le sorcier voyait peut-être autre chose que ce qui était apparent. Il sembla revenir à la réalité quand elle lui parla, tout comme il l’avait tirée de ses songes d’un soupir quelques instants plus tôt. Il resta silencieux, ne répondit pas, et tourna à nouveau la tête vers la table vide. Quand ses yeux revinrent sur elle, elle constata que sa pupille était dilatée, avalant presque tout le bleu étonnant de ses iris. Un thé. T'as quoi comme thé ? Elle battit des paupières un instant, comme si elle n’avait pas cru qu’il répondrait. Uhm… Un peu près toutes les variétés, je crois… Il y a beaucoup de choix, du plus commun au plus rare. Elle fit glisser une carte vers lui, qui récapitulait tout ce qu’elle servait sur place. Si elle se rendit compte qu’il n’avait pas répondu à son autre question, elle ne s’en offusqua pas. Elle n’était pas du genre à forcer les gens à parler d’eux-mêmes. Après tout, elle-même rechignait souvent à s’ouvrir sur sa vie privée.

Tu peux me tutoyer aussi tu sais. J'suis pas un directeur de département ou je sais pas quoi. Et plus, on doit avoir à peu près le même âge. changea-t-il de sujet alors qu’elle lui préparait le thé qu’il avait choisi. Pendant que l’eau bouillait, elle prit son verre vide et l’ajouta dans le circuit de nettoyage magique. Elle croisa son regard un instant avant de détourner légèrement les yeux, un voile rosé s’étira sur ses joues. Mais vous êtes un client. se contenta-t-elle de répondre. Ça aurait été étrange de tutoyer un client. Pas du tout professionnel. Surtout qu’ils ne se connaissaient pas en dehors du Magestea. Elle doutait même qu’un jour où se croisent par hasard ailleurs qu’en ce lieu. Ils ne fréquentaient certainement pas du tout les mêmes endroits. Elle allait poser sa tasse devant lui, l’eau ayant fini de bouillir, la boule à thé déjà dedans, quand il lui posa une autre question. Dis-moi, tu fais un truc après le boulot ce soir ? Dire que ça l’avait surprise aurait été un euphémisme. Elle manqua d’en lâcher sa tasse mais elle se reprit juste avant qu’elle ne lui échappe des mains.

Elle la posa peut-être un peu brusquement, mais elle essayait de garder un air impassible. Chose assez peu aisée alors que ses paupières papillonnaient pour essayer de savoir si elle l’avait bien entendu ou pas. Pardon ? glapit-elle. Elle ne s’y attendait pas. Les fois où il était venu, il avait toujours eu un comportement un peu imprévisible, mais là, ça dépassait tout le reste… du moins à ses yeux. Elle n’osa pas à nouveau croiser ses iris céruléens, ses doigts triturant son tablier. Je… euh… Non. Rien du tout. finit-elle par répondre précipitamment avant de s’échapper pour aller s’occuper de ses quelques autres clients. Elle récupéra leurs tasses vides, leur demanda s’ils voulaient autre chose, apporta l’addition à ceux qui répondaient par la négative et repartit vers le comptoir pour servir ce que les autres désiraient en plus. Le tout en évitant soigneusement de passer trop près de Jonathan. Non pas qu’elle n’était pas flattée par l’invitation — en était-ce vraiment une ? La question aurait pu être innocente après tout —, il était même plutôt bel homme… Mais elle ne parvenait pas à se défaire du souvenir de son agression. S’imaginer accepter un rendez-vous avec un homme ne faisait que lui rappeler la sensation des mains calleuses de son agresseur sur ses jambes. Elle resta un instant, le dos tourné à la salle, faisant mine de préparer ses commandes, mais son esprit s’était à nouveau échapper dans les ténèbres de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Mer 8 Fév - 17:01

Thème


Les yeux du sorcier s'arrêtèrent sur la carte, qu'il détailla dans toute sa longueur. Celui au jasmin le faisait de l'oeil. Ainsi que celui à l'orange. Il allait finir par tirer au sort, sorti de ses pensées et envahit par autre chose. Il avait envie de revoir Keira. Elle était plus addictive encore que n'importe quelle drogue qu'il pouvait injecter dans ses veines. Voir son visage lui avait brisé le coeur, un peu plus, un peu plus fort. Et comme d'habitude, il se sentait stupide de ne pouvoir tirer la page sur un passé qui aurait depuis longtemps du mourir dans son esprit. Il était fou... fou d'une morte qui ne reviendrait jamais dans le monde qu'il avait inventé de toute pièce pour ne pas voir la vérité. Elle était partie. Il l'avait lui-même mené jusqu'à cette mort. Alors pourquoi continuer à se cisailler le coeur avec elle ? Pour souffrir un peu plus ? Il n'avait pas besoin de ça. Pas besoin du tout.

Il allait tirer au sort lorsque la jeune femme répondit à sa proposition. Du coin de l'oeil, Jonathan nota la couleur rosé qu'avait prit ses joues et il lui envoya un sourire plus éblouissant encore. Elle était mignonne et un rien moins impressionnante ainsi. Loin de la beauté blonde et glaciale qu'il imaginait en la voyant. Car s'il y avait bien quelque chose qui sautait aux yeux du sorcier, c'était bien la finesse de ses traits et la beauté de ses iris. Il fronça un instant les sourcils. Depuis quand se prenait-il à regarder une femme avec autant d'attention alors qu'il pensait, à peine quelques secondes plus tôt, à celle qu'il aimait encore avec la ferveur d'un amant éconduit.

J'ai des places de cinéma. Bon je sais qu'on est sensé être chez les sorciers mais je t'assure que c'est un truc plutôt cool qu'on fait les moldus. T'es pas obligée de venir hein, c'est en tout bien tout honneur.

Il lui offrit un clin d'oeil avant de poser son doigt au hasard sur la carte. Carte qu'il lui tendit en glissait, d'une voix amusée :

Le hasard a choisi pomme caramel. Du coup, j'en veux bien une tasse. Avec un des gâteaux là bas. C'est toi qui les fait ?

Jonathan, où la faculté de changer de sujet sans même attendre une réponse à sa première question. Il perdait bien trop souvent ses interlocuteurs, l'esprit à trop d'endroit à la fois. Un ami lui avait dit une fois qu'il parviendrait même à perdre un leggilimen tant ses pensées étaient incompréhensibles. Et il y comptait bien, pour le jour où il finirait entre les mains des aurors. Il n'était pas fou et il était certain que parmi tout ce beau monde, l'un d'entre eux pouvait lire dans les pensées avec une facilité déconcertante.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Sam 11 Fév - 13:42

Était-elle capable de faire une telle chose ? Elle n’avait jamais réellement fréquenté qui que ce soit. Tout au plus, elle s’était fait quelques amis à Poudlard. Il y avait les connaissances de ses parents, leurs enfants… Mais Nola n’avait jamais été réellement intéressée par la chose. Elle avait vu les autres, autour d’elle, à l’école, avec leurs hormones qui s’éveillaient. Ceux qui s’étaient cherchés, trouvés, touchés. Elle préférait la compagnie des livres et des plantes. Peut-être certains avaient-ils essayé de l’approcher, elle ne savait plus. Elle n’avait jamais fait attention. Aujourd’hui… Aujourd’hui elle s’était satisfaite de sa solitude, ne cherchant pas à la troubler. Elle n’avait rien connu d’autre, rien ne lui manquait… Aujourd’hui, son premier rapprochement avec un homme avait été contre son gré.

Elle frissonna au souvenir vivace de ses larges paumes sur ses chevilles, ses jambes, ses cuisses. Elle ferma les yeux, tournant toujours le dos à la salle. Il était aisé de croire qu’elle essuyait ses tasses, sa frêle silhouette dissimulant ce qu’il en était réellement. Arriverait-elle un jour à dépasser tout cela ? Elle aurait dû écouter Thémis et contacter son amie médicomage pour trouver de l’aide. Elle n’y parviendrait pas toute seule, c’en était de plus en plus certain. J'ai des places de cinéma. Bon je sais qu'on est sensé être chez les sorciers mais je t'assure que c'est un truc plutôt cool qu'on fait les moldus. T'es pas obligée de venir hein, c'est en tout bien tout honneur. Nola prit une profonde inspiration avant de se retourner. Elle essuya rapidement ses yeux humides et fit face au sorcier. Elle battit des paupières un instant. Il lui offrit un sourire alors qu’elle gardait le silence. Le hasard a choisi pomme caramel. Du coup, j'en veux bien une tasse. Avec un des gâteaux là bas. C'est toi qui les fait ? Elle hocha la tête, le souvenir encore trop bien coincé dans sa gorge. Elle ne faisait pas confiance à sa voix.

Elle se détourna à nouveau, pour lancer une bouilloire et aller couper une part de gâteau. Elle la déposa sur une petite assiette, puis la tasse dans sa soucoupe. Quand elle les posa devant le sorcier, le tintement de la porcelaine témoignait de son trouble, du tremblement de ses mains. Je… Je sais ce qu’est le cinéma… dit-elle finalement, croisant son regard pendant une seconde. Si elle savait en effet ce qu’était le cinéma, de par ses ascendances moldues, Nola n’avait aucune idée des films qui pouvaient bien passer en ce moment. Elle n’avait pas mis les pieds dans une salle de projection depuis bien trop longtemps. Il fallait dire qu’en vivant avec les sorciers, ce n’était pas trop un passe-temps courant. Elle hésitait pourtant à la réponse à lui donner. Pouvait-elle se retrouver dans une salle plongée dans les ténèbres avec un homme ? Et s’il tentait quelque chose ? Elle pourrait toujours crier et s’enfuir. Mais elle ne savait que trop bien le sort qu’on réservait aux victimes d’agression. Ça ne cessait de tourner dans sa tête depuis celle qu’il s’était déroulée juste devant le Magestea. « Elle l’a cherché, avec sa tenue ». « Elle a dû faire son aguicheuse ». « Elle n’avait qu’à pas sortir le soir toute seule ». Jamais on ne remettait en cause la faute de l’agresseur.

Après un moment de silence, elle finit par pencher légèrement la tête sur le côté. Ses mèches presque blanches effleurèrent son épaule. Ses yeux se baissèrent alors qu’elle fuyait encore son regard. Ses mains trituraient le bord de son tablier. Ses lèvres s’entrouvrirent mais il fallut encore un instant avant qu’elle parvienne à prononcer le moindre mot. Je… je ne sais pas si je peux… pour… pour le cinéma… S’il interprétait ses paroles comme si elle parlait d’un empêchement, il risquait de lui faire la remarque qu’elle venait de lui dire qu’elle faisait rien… Mais elle ne pouvait pas décemment expliquer à un presque inconnu qu’elle craignait d’aller au cinéma avec lui parce qu’elle s’était fait agressée quelques jours plus tôt, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   Mer 15 Fév - 23:45

Thème


Il l'avait mise mal à l'aise. Sans comprendre pourquoi mais elle sentait qu'elle n'était pas dans son assiette. Elle se comportait d'une manière si différente des filles qui habituellement après un regard plongé dans ses yeux bleus acceptaient tout ce qu'il désirait. Jonathan n'avait pas vraiment conscience d'un quelconque pouvoir de séduction. il savait que ses yeux plaisaient mais que le reste de son visage ne suivait pas toujours. Après tout, personne ne lui avait jamais juré qu'il était la perfection incarnée et le reflet que lui renvoyait son miroir était des plus banals. Mais quand même. Il savait que certaine femme acceptaient les invitations. Il ne faisait pas du rentre dedans à la jeune femme -Finola, ou Fionola, si les quelques souvenirs qu'il gardait de leurs précédentes rencontres dans ce lieu n'étaient pas trop embrumé par la drogue qu'il avait dans les veines- mais il ne s'attendait certainement pas à une telle réaction. Quelle mouche l'avait piqué ? Elle était normalement joyeuse et voilà que ses mains tremblaient alors qu'elle le servait. Durant une seconde, les sourcils du sorcier se froncèrent. Il fit disparaître la question de son esprit. Ce n'était pas ses affaires.

La curiosité l'habitait pourtant bien trop. Il prit sa tasse de thé et trempa ses lèvres dans le breuvage. Le goût était un peu étrange mais dès plus agréable. Il lorgna durant une seconde le gâteau, avant de s'obliger à le garder pour un peu plus tard. Il n'avait pas envie de partir tout de suite. Même si la serveuse n'était pas des plus bavardes ce soir.

Tu fais comme tu veux tu sais. J'ai pas pour habitude d'obliger les gens à quelque chose. C'est pas grave si tu viens pas.

Il lui envoya un grand sourire, de ceux qu'on oublie difficilement avant de plonger son regard dans celui que lui envoyait la part de gâteau. Il n'allait pas pouvoir se retenir plus longtemps. Armé de sa fourchette, il s'attaqua à la pâtisserie. La première bouchée lui fit voir des étoiles. C'était délicieux.

En vrai, sans vouloir faire couler ton business mais tu devrais me donner la recette de ce gâteau. Il est juste trop bon.

Jonathan avait l'air d'un gamin devant son premier cadeau de Noël. La drogue le rendait amicale ce soir. Ou était-ce la vision de Keira ? Voir le visage d'une morte le rendait heureux.... Il devait vivre. Ne jamais l'oublier mais vivre dans toute sa fureur. Allez de l'avant. Pour reculer quand viendrait le moment mais l'heure n'était à de telles pensées négatives. Il avait envie d'aller au cinéma, de rigoler. Avec une amie. Car c'était ce qui lui manquait le plus, malgré ce côté solitaire qu'il conserverait toute sa vie. Une amie. La douceur d'une femme avec qui rire, avec qui faire les pires folies. Comme celle qui lui avait été enlevé bien trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cup of tea | Nola   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cup of tea | Nola
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Drowning Sorrows - Naël & Nola
» MABEL NOLA DAVIS ► ashley tisdale.
» Nola ϟ Les yeux rivés vers les étoiles...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: