Partagez | 
 

 Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Sam 4 Fév - 18:34

Sa discussion avec Alaska était encore fraiche dans sa mémoire quand il reçut le hibou de Filius. Il l’invitait, sous le coup de dix-sept heures, à venir boire le thé au manoir Nott. Iliya n’avait jamais vraiment compris ce que les anglais trouvaient au thé, mais il savait bien que ça n’était qu’une excuse pour qu’il rencontre enfin sa promise. Aisha. Celle que sa sœur avait jugée trop jeune pour être déjà fiancée, trop jeune pour être attachée à lui. Y avait-il eu plus dans son cœur ? S’était-elle dit qu’il ferait un mauvais époux, lui qui ressemblait aujourd’hui tant à leur père ? Il n’en savait rien… pourtant, elle avait bien parlé d’heureuse élue, c’était donc qu’elle devait penser qu’il y avait du bon en lui… du moins au début de leur conversation… à la fin, il n’était plus sûr de rien. Et il ne voulait pas retourner cette scène une fois de plus dans sa tête. Alaska, sa douce et tendre Alaska, avait réussi à faire jaillir le masque qu’il portait pour se protéger, cette armure qu’il enfilait pour affronter le monde. Comme une seconde peau, elle était devenue un réflexe, aussi facile à enfiler qu’une chemise.

Chemise qu’il enfila, avant de passer une veste cintrée, ornées de broderies dorées. Il était rare qu’il revête ce genre d’habit d’apparat, mais il s’était dit que c’était ce qu’aurait voulu son père : qu’il fasse bonne et forte impression, le jour où il rencontrait sa future belle famille. Il avait assuré à Alaska qu’il ferait tout ce qu’il était en son pouvoir pour éviter ce mariage. Il n’avait toujours pas plus envie de s’enchaîner à une gamine. Encore moins une qu’il ne connaissait pas. Encore moins une, tout court. Il n’était pas prêt à s’investir dans une relation. Il ne voulait pas céder sa liberté. Car, malgré tout, Iliya avait des valeurs. Il avait toujours été volage, collectionnant les corps et brisant les cœurs, mais il n’avait jamais fait vœu de fidélité à qui que ce soit. S’il épousait Aisha, il savait qu’il n’irait pas voir ailleurs. Même s’ils ne s’aimaient jamais, même s’ils ne se désiraient jamais. Le mariage était autre chose. C’était différent de ses aventures multiples. Même s’il n’en voulait pas, il avait suffisamment d’honneur pour respecter ce qu’il impliquait.

L’héritier russe tira légèrement sur le col qui enserrait sa gorge, compressait sa pomme d’Adam. Il vérifia une dernière fois son allure dans le miroir près de l’entrée de son appartement, puis transplana jusqu’au manoir Nott. Il arriva devant les grilles, puis on le guida jusqu’aux portes et il entra. L’intérieur ressemblait sensiblement à celui des Azarov, bien que la décoration soit d’un style légèrement différent. On le mena jusqu’à un salon, quelque part dans les profondeurs de la bâtisse. Là, Filius — du moins pensait-il que c’était lui — l’attendait déjà, assis sur un fauteuil, un verre de ce qui semblait être du whisky pur-feu à la main. Le maître des lieux lui fit signe de s’avancer et l’invita à s’asseoir. Il lui proposa un verre, qu’Iliya accepta bien volontiers. C’est un plaisir de te rencontrer enfin, Iliya. Ton père m’a beaucoup parlé de toi. Le russe inclina légèrement la tête et s’autorisa un petit sourire. De même, si ce n’est que mon père est resté très mystérieux sur… ma fiancée. J’imagine qu’il voulait me laisser le soin de la découvrir par moi-même. Filius lui rendit son rictus. Un plateau orné d’une théière, tasses, et petits gâteaux apparut sur la table entre les deux hommes. Un elfe de maison se matérialisa près de son propriétaire qui lui glissa quelques mots. La créature disparut ensuite, allant certainement — du moins le pensait-il — chercher la fameuse Aisha. Et c’est bien pour cela que je t’ai convié ici aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 645
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Sam 4 Fév - 21:15

Elle ne pouvait pas voir sa mère, elle était malade. Mensonge. La jeune femme fulminait. Entre peur, panique et colère, elle n’arrivait guère à faire le calme dans son esprit. Pourtant elle le devait. Son père lui avait annoncé qu’il lui présenterait son fiancé. Aisha avait failli s’étouffer. Elle ignorait qu’elle était de nouveau fiancée. La colère avait sauvagement grondé dans son sang et elle s’était enfermé dans sa chambre où elle avait cherché à maîtriser sa colère. Mais en vain. Elle s’était alors préparée, car malgré sa colère elle obéissait encore et toujours à son paternel. Filius ne lui pardonnerait aucun écart de conduite, et elle le savait parfaitement. Elle craignait les représailles que son père pouvait lui faire subir. Elle refusait qu’il abîme encore son corps une nouvelle fois et elle avait promis à sa mère de ne plus donner d’occasion à son père de la punir pour un comportement déplacé.

Elle revêtu une robe comme à chaque fois qu’elle devait jouer la parfaite sang pure. Elle prit une robe noire qui était relativement prêt de son corps mais qui s’évasait à partir des hanches. Aucun décolleté ne venait laissait suggérer sa poitrine, des broderies de perle argenté venait embellir son buste et dessiner quelques formes. Elle laissa ses cheveux libres sans les retenir par un accessoire où un sort. Elle glissa quelques bagues à ses doigts et se regarda dans le miroir. L’image qu’elle vit lui renvoya l’image d’une jeune sang pure, habillé de façon bien trop élégante et qui ne ressemblait en rien à son propre géniteur. Ses cheveux étaient sombres, tirant vers l’ébène et ondulé délicatement comme ceux de sa mère, ses yeux noisettes étaient assombrit par la colère. Sa peau avait l’éclat des Greengrass, des traits délicats et fin. Où était Filius dans ce portrait qui se dressait devant elle ?

L’elfe arriva dans pop claquant faisant sursauter la jeune femme qui foudroya du regard la créature qui lui annonça que son fiancé était arrivé et que son père et Iliya l’attendait en bas. Aisha déglutit et lança un dernier regard à son reflet qui ne fit que l’agacer. Elle finit par descendre au rez-de-chaussée. Ses pas résonnèrent dans la grande demeure trop silencieuse à son gout. Arrivée devant la porte du salon, elle prit une profonde inspiration. Elle porta trois coups sec et régulier avant d’entrée. Son père s’y trouvait un verre d’alcool à la main et en face de lui, le fameux fiancé. Le regard sombre de la jeune fille scruta le sang pur étranger qui se trouvait dans cette pièce et qui était celui qu’elle devrait épouser contre son grès.

Elle faisait tous les efforts du monde pour ne pas être froide face à cet homme qu’elle se mit à détester sur le champ. Filius se leva pour se diriger vers sa fille, ses yeux bleus glacial la traversèrent de part en part comme un avertissement. Elle n’avait pas le droit au moindre faux pas. Il lui tendit sa main et elle lui donna la sienne.
« Je te présente ma fille et héritière Aisha. Aisha, je te présente ton fiancé, Iliya Azarov. »

La jeune demoiselle inclina poliment la tête face à son fiancé.
« C’est un honneur de vous rencontrer Monsieur Azarov. »

Chaque mot qui sortit de sa bouche avait été compliqué à sortir. Elle ne l’aimait pas, sans même le connaître et la colère qui grondait dans ses veines n’aidaient en rien.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Jeu 9 Fév - 9:55

L’elfe de maison avait en effet été chercher sa promise. Elle arriva quelques instants plus tard. Il se leva pour la saluer, ses mains se joignant dans son dos, comme on lui avait appris quand une dame entrait dans la pièce, une poignée de secondes avant que Filius le fasse. Son regard s’attarda sur son visage alors qu’elle posait les yeux sur son père. Il aurait fallu être idiot pour comprendre qu’elle n’avait pas envie d’être là. Ses traits fins, si jeunes, ses yeux sombres, sa longue chevelure… elle était vraiment jolie… mais si jeune. Si ses retrouvailles avec Alaska ne s’étaient pas vraiment bien déroulées — euphémisme euphémisme —, elle avait eu raison sur son âge. Malgré la coupe de la robe qui tendait à la vieillir, elle faisait clairement son âge. Je te présente ma fille et héritière Aisha. Aisha, je te présente ton fiancé, Iliya Azarov. — La voix de Filius le sortit de sa contemplation pendant un instant. Elle inclina la tête poliment. Leurs éducations respectives les avaient enfermés dans des carcans, dans des prisons de chair. Tout cela n’était que poudre aux yeux. Il était autre qu’un « prince » russe. Elle était sûrement autre que la petite poupée de son papa. Alaska n’avait pas dit qu’elle était en stage au Ministère, pour devenir auror ? Il ne savait plus trop bien. Il préférait oublier cet instant dans le Chemin de Traverse.

C’est un honneur de vous rencontrer Monsieur Azarov.Tout le plaisir est pour moi. Les apparences pouvaient être trompeuses. Ils jouaient tous les deux superbement bien le change face à Filius. Iliya ne voulait pas de ce mariage. Il ne souhaitait aucunement s’enchainer à une gamine qu’il n’était même pas sûr de pouvoir aimer, ou au moins supporter. Cependant, il ne pouvait pas affirmer la chose devant le père de sa promise. Un rôle à jouer, des apparences à préserver. Il se tourna légèrement vers l’instigateur de cette union — ou du moins une moitié — et lui adressa un petit sourire à la fois poli et entendu. Si vous le permettez, je pense que nous serions plus à l’aise pour faire connaissance si nous pouvions discuter en tête à tête. Iliya ne savait guère si sa réputation de coureur avait filtré jusqu’à l’Angleterre et, en vérité, il s’en fichait un peu. Filius aurait pu refuser, ils étaient dans sa maison. Pour cette même raison, il n’y avait pas endroit plus sûr pour laisser les deux jeunes gens s’entretenir en privé. Il pourrait chasser Iliya de chez lui à la moindre exclamation de sa chère et tendre fille, au moindre soupçon de l’elfe de maison. L’anglais sembla réfléchir sur la question avant de finalement s’incliner. Bien. se contenta-t-il de dire avant de sortir de la pièce.

Iliya eut un sourire pour Aisha et, lui tendant la main, l’invita à le rejoindre puis à s’asseoir sur le canapé. Il garda une distance respectueuse avec la jeune femme et l’observa en silence pendant un instant. Est-ce que je me trompe si je dis que tu n’es pas réjouie par ses fiançailles ? finit-il par demander, sans tourner autour du pot. Peut-être était-il trop franc pour la haute société anglaise, mais il en avait assez des mensonges. Il pouvait bien se dissimuler plus souvent qu’à l’accoutumée derrière son masque, là, seul avec la jeune sorcière, il pouvait bien afficher un autre visage. Et puis, jusqu’à présent, jusqu’à sa question même, il n’avait rien à se reprocher. Il aurait très bien pu la poser sans jamais affirmer que lui-même n’était pas ravi par la chose.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 645
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Dim 12 Fév - 18:51

Les mots d’Iliya sonnèrent creux aux oreilles de la jeune fille qui resta impassible, droite. Elle devait jouer son rôle, être la fille et l’enfant que Filius voulait qu’elle soit, elle n’avait pas le choix. Mais la colère grondait sauvagement en son sein. Ses yeux sombres brillaient d’une leur enflammé qu’elle avait bien du mal à contenir. Ce n’était que son esprit raisonné qui la faisait se contenir, elle n’avait rien des Gryffondor inconscient, impulsif qui laissait exploser leur émotion à la moindre vague. Elle n’était pas Alexiane. Elle devait rester calme, respectueuse et polie. Mais l’envie de tourner les talons et de dire non à cette union la rongeait de l’intérieur. Aisha bouillonnait mais son visage restait de marbre, comme si rien ne l’atteignait.

La demande du russe envers Filius provoqua néanmoins une réaction chez la jeune fille, qui tourna ses yeux vers son père. Jamais elle n’aurait osé faire une telle demande à son paternel. Elle vit dans le regard glacial du Nott, l’hésitation. Mais il avait son espion, l’elfe de maison familiale était très doué pour écouter au porte. Alors il n’avait pas vraiment de soucis à ce faire. Pour ce qui était de la jeune fille, c’était une autre histoire. Elle ne pourrait pas baisser ses défenses, elle devrait rester dans son rôle jusqu’au bout. Elle ne pourrait se défaire de son air de petite sang pure parfaite qu’elle devait être. Il finit par accepté, marmonnant un oui cependant pas très enthousiasme. Le regard du père croisa celui de sa fille, et Aisha fut parcouru d’un frisson qui résumait parfaitement la situation. Elle n’avait pas le droit au moindre faux pas, pas le droit au moindre mot de travers. Elle déglutit péniblement mais ne dit rien, laissant son père sortir de la pièce.

Elle reporta son regard sur Iliya qui lui tendit la main. Doucement et méfiante, elle posa la sienne dans celle de l’homme et alla s’assoir sur le canapé. Elle restait néanmoins droite, légèrement tourner vers le russe. Le silence s’installa et les lèvres d’Aisha restèrent closes. Elle ne parlerait que lorsqu’elle y serait invitée. Une règle de bienséance qu’on lui avait enseignée très jeune que cela ne soit pas son père comme par sa mère. Mais au bout de quelques instants, il brisa le silence et posa la première question. Une question piégeuse pour la jeune fille si elle ne savait pas que l’elfe écoutait au porte pour tout rapporter à son maître. Elle prit son temps pour répondre, pesant chacun des mots qui sortirait de sa bouche.
« Mon avis ne compte pas. Si mon père m’ordonne de vous épouser, je vous épouserais que cela me plaise ou non. Je n’ai pas mon avis à donner sur la question. C’est ainsi que nous fonctionnons ici Angleterre. »

Peut-être que les mœurs en Russie était différente mais en Grande- Bretagne dans les vieilles familles conservatrices sangs-pures, les jeunes filles n’avaient pas le choix et elles devaient se plier aux exigences de leurs parents. Si Filius lui ordonnait d’épouser Iliya, elle le ferait. A contre cœur et elle ne l’aimerait pas et il ne pourra pas l’enchaîner, mais elle l’épouserait.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Jeu 20 Avr - 13:29

Filius hésita un instant avant d’accéder à sa requête. Forcément, Iliya comprenait qu’il aurait préféré jouer les chaperons.  Malgré tout, le Russe n’avait pas envie d’avoir le paternel sur le dos. Il n’avait déjà pas envie de ce mariage alors si en plus il devait jouer les damoiseaux bien obéissants devant Nott, il allait péter un câble. Il observa l’échange silencieux entre Aisha et son père. Il y avait là une tension palpable. Iliya décida de l’ignorer pour l’instant, détournant presque pudiquement les yeux. Il n’avait pas spécialement envie que la scène lui rappelle de nombreuses ayant eu lieu dans le manoir des Azarov. Même si Nikolaï Azarov n’était pas aussi tendre. Quoi que. Devant des invités, il n’aurait pas levé sa main ou sa baguette sur Alaska… Dans un léger froncement de sourcils, Iliya se demandait ce qu’il se jouait en privé dans cette famille de sang-purs… Alaska lui avait dit qu’il ne pouvait pas l’épouser, qu’elle n’était qu’une gamine, qu’il n’avait pas le droit… mais si leur mariage lui permettait d’échapper à un père violent ? Mais pourquoi s’en souciait-il, vraiment ? Alaska lui avait tourné le dos alors qu’il avait toujours tout fait pour la protéger… et ce n’était pas comme s’il avait le choix.

Une fois Filius sortit, Iliya se concentra à nouveau sur l’instant présent. Il tendit la main à Aisha, pour l’inviter à s’asseoir sur le canapé. Elle restait droite à ses côtés. Rigide. Il n’en fallait pas beaucoup pour deviner qu’elle ne voulait pas de cette union. Il lui en fit la remarque, espérant peut-être la dérider. Lui-même ne s’était pas prononcé sur la question. Mon avis ne compte pas. Si mon père m’ordonne de vous épouser, je vous épouserais que cela me plaise ou non. Je n’ai pas mon avis à donner sur la question. C’est ainsi que nous fonctionnons ici Angleterre. Il eut un vague sourire. Nous fonctionnons de la même façon en Russie. Si le libre arbitre est mis à mal, la liberté de penser ne peut pas être enlevée. Il poussa un petit soupir. Il n’avait pas envie d’être là, mais il ne pouvait pas faire autrement.

Il prit doucement la main d’Aisha entre les siennes et chercha son regard. Il ne fallait pas être stupide pour percevoir sa réticence, ni savoir que si elle ne lui ouvrait pas le fond de sa pensée, ça ne devait pas être que à cause de son éducation. Ça n’empêchait jamais de livrer ses impressions et ses sentiments… seulement, Filius n’était pas du genre à ne pas savoir tout ce qui se passait dans sa propre demeure… Ils n’avaient pas discuté très longtemps, mais il l’avait deviné très semblable à son propre père. J’espère que nous pourrons nous entendre malgré tout. Mon intention n’est pas de vous rendre la vie désagréable. Il n’avait lui-même pas envie de s’enfermer dans une relation qu’il ne voulait pas. S’ils finissaient par se marier quand même, Iliya ne la forcerait jamais à rien, c’était certain. Peut-être à faire bonne figure pendant les réceptions, mais jamais plus. Il n’avait clairement pas envie d’être avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas, n’aimait pas. Surtout, il n’était pas prêt à s’investir dans une relation sérieuse et monogame avec quiconque. Son cœur ne battait pour personne… il ne faisait que se briser pour Alaska.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 645
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   Sam 29 Avr - 16:54

Les mœurs russes n’étaient peut-être pas si différentes que les anglaises finalement. Il n’avait pas tort sur la liberté de pensée mais les pensées devaient rester secrètes et personnelles dans ce monde qui ne laissait place à qu’à la suprématie d’un sang pure et du pouvoir. Le reste n’était que des détails, les broutilles et l’ouverture d’esprit se faisait rare. Aisha avait promis à sa mère de ne plus donner de raison à son père de la punir, d’être déçu par ses actes. Alors elle jouait son rôle à merveille. Le visage fermé, la tête haute. Une Nott fière de son sang, de son rang et de son nom. Le reste n’importait pas. Elle devait faire honneur à son père, peut importait le fond de ses pensées.
« Je suis libre de pensée ce que je veux effectivement. Mais je les garde pour moi-même. »

Du moins elle ne les dévoilait qu’à de très rare personne. Et ce n’était surement pas sous ce toit qu’elle dévoilait ses désirs les plus sombres et les plus violents. Sa hargne et sa colère explosaient loin du manoir familial. Là où aucunes oreilles indiscrètes ne pouvaient venir s’emparer de ses secrets d’adolescente en proie à la rébellion, et où aucunes représailles ne pouvaient avoir lieu.

Il lui prit les mains et la jeune femme esquissa un mouvement de recul mais prit sur elle en ne retirant pas ses mains. Ce contact physique, elle aurait préféré qu’il n’ait pas lieu. Elle pouvait se montrer tactile mais uniquement quand elle le désirait. Autrement, elle se raidissait, méfiante. Aisha se comportait bien souvent comme un animal sauvage, qu’il fallait apprivoiser pour s’en faire une alliée. Et le russe était loin d’avoir obtenu sa confiance.
« Une attention appréciée et qui rassurera surement mes géniteurs. »

En particulier sa mère, si elle était au courant des plans de son père. Mais cela, ce n’était absolument pas certains. De toute manière, si la nouvelle ne venait pas de la bouche de Filius, elle viendrait de la bouche d’Aisha. La jeune demoiselle avait peu de secret pour sa mère. Comme tout enfant, elle en avait mais elle se confiait beaucoup à la femme qui l’avait mise au monde.
« Je suis persuadée que nous trouverons des points d’ententes afin de rendre cette union plus agréable. »

Elle ne serait pas heureuse de se marier à cet homme. Mais elle le ferait si on le lui ordonnait. Elle n’avait pas le choix. Aisha obéirait pour ne pas se mettre son père à dos. A contrecœur mais elle le ferait. Filius choisit ce moment pour revenir dans le salon. La jeune femme se releva et s’éloigna d’Ilya, les mains croisés sagement devant elle et les yeux rivés sur le sol.
« Pardonnez d’interrompre cette rencontre. Un hibou urgent du ministère vient d’arriver, je dois m’éclipser. J’espère que les quelques minutes que vous avez eu…ont été prometteuses… »

************

Avec les évènements récents, Aisha avait complètement les fiançailles que Filius avait organisées pour elle. Cependant avec sa mort et ce fichu testament, tout pouvait changer. La jeune fille était une bâtarde, reconnue par son père biologique mais qui n’était plus une Nott. Elle ignorait donc si les Azarov voulaient toujours d’elle et si c’était le cas, elle devrait en parler à ce nouveau père qu’elle avait. Et essayer de le convaincre d’annuler cette alliance qu’elle ne voulait pas. Elle se rendit donc là où Ilya travaillait après avoir fait quelques recherches sur le russe. Elle se présenta.
« Qui le demande ?
- Sa fiancée…
- Pardonnez moi mademoiselle, suivez moi »

La jeune femme suivit le sorcier qui la conduit jusqu’à l’héritier des Azarov.
« Pardonnez-moi de ma venue imprévu…mais les récents évènements qui ont secoué le monde magique…Et ma famille m’ont poussé à venir vous voir au sujet de nos fiançailles… »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je dors sur des roses ◊ Aisha&Iliya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Roses De Versailles
» Le parfum des roses d'hiver
» Vous avez vu les éléphants roses derrière vous, M'dame Lisbeth ? {PV}
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» "Bouquet de ROSES AZALEES"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: