AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 † Monsters and Gods †

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: † Monsters and Gods †    Mar 7 Fév - 23:47

† monsters & gods †

       



La lune avait commencé son ascension depuis plusieurs heures déjà alors qu’Aiden marchait toujours dans les couloirs de l’hôpital à la recherche de sa stagiaire tout en rallant allégrement. Pas spécialement contre Olive, qui avait encore beaucoup de choses à apprendre, mais semblait être une personne réactive, à l’écoute et capable d’apprendre vite, avec une légère tendance à la disparition néanmoins. Non, la chose qui agaçait le jeune homme était qu’une fois de plus, on lui avait refilé les gardes de nuit pendant toute la semaine à venir. L’Asiatique se demandait même si prendre une épouse juste pour le titre ne lui serait pas favorable. Être célibataire avait ces nombreux avantages, ces mêmes avantages qui volaient en éclat au travail. Pas de femme ? Oh tu peux prendre les gardes de nuit personne ne t’attend ! Pas d’enfant ? Tu n’as pas besoin d’être chez toi le soir pour coucher tes enfants ! L’idée de demander la main à quelqu’un ne l’enchantait guère, mais si cela pouvait lui éviter de faire TOUTES les nuits de garde… tiens il pourrait demander à Nori se dit-il en rigolant. Au moins avec l’Asiatique il était sûr d’être tranquille tant qu’Aiden se contrôlait au niveau contact physique.

En parlant de Hyung, il ne lui avait pas envoyé de message aujourd’hui. L’aîné ne s’inquiéterait sans doute pas, mais Aiden aimait bien avoir quelques réponses de lui, surtout pendant ces gardes de nuit. Cela lui donnait du courage. De plus, cela lui rappelait leur première rencontre qui avait été… unique ? Spécial. Pour une fois, le blond fit une exception et envoya un message clair et précis sans taquinerie. Simplement pour prendre des nouvelles. Le jeune homme évitait d’utiliser du coréen avec Nori, il avait remarqué que ce dernier n’appréciait guère cette langue. Après avoir rangé son téléphone, le médicomage reparti à la recherche de sa stagiaire. Tout en poussant, un profond soupire, le jeune homme se demanda avec ironie s’il ne devait pas lui mettre un détecteur de position pour la retrouver plus facilement et savoir ce qu’elle faisait pendant ces fréquentes disparitions.

Aiden s’arrêta subitement. Des médicaments et ingrédients commençaient à disparaître en ce moment et étrangement cela concordait à la date d’arrivée d’Olive. Secouant la tête, le jeune homme préféra balayer cette accusation au coin de sa tête et reprit son chemin. Il se dirigea néanmoins vers le stock, car c’était un endroit calme et paisible. Peut-être que la petite était fatiguée et avait eu besoin de quelques minutes de repos, ce qu’il comprenait tout à fait. Les gardes de nuit étaient épuisantes et ennuyantes, généralement, les patients n’étaient pas nombreux et les blessures étaient dans la plupart des cas minimes. Ce n’était pas le meilleur moment de la journée pour apprendre de nouvelle chose à une stagiaire. La couleur des cheveux d’Aiden changea pour prendre une tête gris clair. Peut-être le fuyait-elle ? L’Asiatique avait consciente de son caractère très extraverti qui pouvait déplaire à certaine personne. Peut-être la mettait-il mal à l’aise. Nerveusement, le jeune homme joua avec ces doigts. Il n’aurait sans doute jamais la réponse… Il essayera néanmoins à l’avenir de faire plus attention aux réactions de la jeune femme pour voir si quelques choses dans son comportement la dérangeaient afin d’éviter de le reproduire devant elle.

Finalement, la tête de sa stagiaire apparut au bout d’un couloir et un petit sourire rassuré s’esquissa au coin des lèvres du médicomage. Pendant une fraction de seconde, Aiden avait craint pour la sécurité d’Olive, elle était sous sa responsabilité et il n’avait pas envie de la retrouver blesser quelques parts… surtout avec la tension actuelle entre les différents groupes. Accélérant sa cadence, courant presque, Aiden rejoint sa stagiaire qui ne semblait pas l’avoir vu. Il s’arrêta à quelques pas d’elle avant de lui effleurer le bras. « Olive, tu vas bien ? Je t’ai cherché de partout. » Demanda-t-il en l’examinant de haut en bas afin de vérifier qu’aucune blessure n’était présente sur son corps fragile aux yeux du médecin. C’était plus fort que lui, Aiden était surprotecteur avec les personnes qui l’entouraient, surtout quand il appréciait les personnes et pour se rassurer, le jeune homme avait ce besoin constant de contact physique. Par précaution, le médecin n’avait effleuré qu’une micro seconde le bras d’Olive pour ne pas lui faire peur.



(c) naehra.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Mer 8 Fév - 20:11

Theme

Monsters and gods
[Aiden / Nori / Olive]
S

es doigts se refermèrent autours de la tasse, se réchauffant peu à peu. C'était le problème des espaces trop grands. Lorsque l'hiver commençait à s'installer, les radiateurs avaient du mal à réchauffer véritablement les dédales de couloirs. Quand l'activité était au rendez-vous et qu'une urgence vous faisait courir à l'autre bout de Ste Mangouste, on n'avait pas le temps d'avoir froid. Le soucis d'Olive c'était qu'en plus d'être de nature frileuse, son référent de stage était un abonné des gardes de nuit.

Oh, ne vous y trompez pas. Pour rien au monde elle n'aurait échangé. D'une, il y avait moins de monde. Que ce soit au niveau des malades, qui attendaient en règle générale le matin pour débarquer lorsque leurs états le leur permettait. Ou au niveau des collègues, qui préféraient rejoindre leur lit lorsque le soleil prenait ses heures de repos. Peut être qu'un autre stagiaire aurait fini par râler à la longue. Aurait demandé à changer de référent. Elle ne s'était pas plainte, et ne comptait pas le faire un jour. La nuit lui permettait bien plus de liberté et dormir la journée l'arrangeait plus qu'elle ne l'aurait supposé.

Levant finalement ses fesses de la chaise qu'elle occupait, Olive quitta la salle de pause son thé à la main, décidant de prendre le chemin du stock. Il faudrait qu'elle récupère de la racine d'asphodèle pour ses expériences… Sa main actionna la poignée de la salle. Fermée. La contrariété s'étala sur son visage avant de s'estomper. Tant pis, elle repasserait à un autre moment… Elle s'éloigna et tourna vers la gauche, revenant vers l'accueil.

Un contact sur son bras gauche. Simple effleurement, qui pressa le tissu de sa robe contre sa peau, la faisant se retourner. Un peu surprise, mais pas suffisamment pour renverser le liquide brûlant, dont aucune goutte ne déborda.

- Olive, tu vas bien ? Je t’ai cherché de partout.

Son regard se posa sur l'homme, chez qui elle reconnu immédiatement son tuteur. Sa couleur de cheveux avait beau changer tous les jours, ses traits demeuraient assez caractéristiques pour qu'elle ne puisse se méprendre. Et les asiatiques ne courraient pas non plus les rues ici…

- Oh, monsieur Blackwood. Désolée de vous avoir inquiété. Mais vous m'avez trouvée. Elle s'autorisa un bref sourire. La prochaine fois je me cacherais mieux. Il y a quel… Oh. Par-dessus son épaule, son regard venait de se poser sur une personne qu'elle ne se serait pas attendue à trouver ici. Si les asiatiques n'étaient pas censés courir les rues de Londres, elle arrivait néanmoins à déjouer toutes les statistiques cette nuit… Excusez-moi, mon… Ses sourcils se froncèrent alors qu'elle prononçait difficilement le mot suivant. fiancé est… Elle ne finit pas sa phrase, ne sachant pas trop quoi dire de plus. Est derrière vous ? Est là ? Que venait-il faire ici ? Le plus simple était encore de lui demander.

Le regard fixé sur Nori, Olive contourna son tuteur et fit quelques pas en avant. Intriguée, elle pencha la tête légèrement sur le côté, comme si observer la situation sous un autre angle allait faire révéler un indice qu'elle aurait manqué.

- Noriyuki ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Mer 8 Fév - 20:42

Le plan était simple. D'abord se rendre à l'hôpital, convaincre les infirmières de le laisser de balader dans les couloirs, puis trouver sa fiancée et rentrer avec elle. Nori ne pouvait pas échouer, pas après avoir interrogé les feuilles à thé plusieurs fois. D'ailleurs, peut-être que le boire n'avait pas été son idée la plus maligne. Après quatre tasses de thé noir, son esprit ne fonctionnait plus aussi bien que d'habitude. Ou alors c'était l'inverse. Tant qu'il ne se mettait pas à vibrer comme son téléphone lorsqu'il était déchargé, tout allait bien. Le plus important était d'espérer qu'Olive se souvienne qu'ils étaient sensés se voir cette nuit là. Quelque chose à propos de son précieux Eden.

Sa fourrure était si soyeuse, et son regard joueur et complice était une invitation à le caresser pendant des heures, et Nori avait terriblement envie de le voir. Par conséquent, cette rencontre pour discuter de leur futur commun aurait lieu chez sa fiancée. Et ensuite il allait kidnapper le félin. Ah non, ça ne faisait pas parti du plan ça. Seulement l'embrasser et lui offrir ces friandises bien trop chères pour le commun des mortels qu'il avait trouvé la veille dans un magasin spécialisé. En tant qu'Himura, sa fortune lui permettait ce type d'écart. Et puis, il pouvait parfaitement le justifier comme une manière de gagner le cœur d'Olive. D'ailleurs, il lui avait acheté des petits gâteaux. Ça plaisait aux femmes, n'est-ce pas ? Dans le pire des cas, Nori voulait bien les manger.

Noryuki pourrait peut-être profiter de son court séjour à l'hôpital pour prendre un léger calmant histoire de limiter les effets du café. Le jeune homme pénétra dans l'enceinte du bâtiment après avoir transplané juste devant ce dernier. L'air frais de la saison ne le dérangeait visiblement pas, puisqu'il ne portait qu'un t-shirt et une fine veste par-dessus. Aucun besoin de plus lorsqu'on venait d'Hokkaido.

Merde, et si Aiden était là ? Qu'est-ce qu'il pourrait bien lui dire après ses larmes ridicules de la dernière fois ? Étaient-ils toujours amis ? Le doute était un terrible ennemi, et chasser ses idées noires demanda plus de travail que prévu. Les feuilles de thé avaient annoncé un léger problème, mais rien de trop terrible. Donc, techniquement, personne ne risquait de mourir ou de se faire rejeter. Voilà, il avait juste à parler à l'infirmière de garde en étant clair. Ce qui se résuma à s'accouder au comptoir pour tenter une approche. Au vu du regard agacé qu'il reçu en échange, la pauvre femme avait déjà eu une nuit assez pénible comme ça. Nori changea de stratégie pour se présenter et expliquer le but de sa venue.

On l'envoya en salle d'attente, ou il resta cinq minutes complète sans bouger. Et puis non, hors de question de patienter. Sa fuite fut rapide et précise, tout du moins selon lui. Le Japonais commença à se balader dans les couloirs comme une âme en peine jusqu'à enfin apercevoir l'objet de sa visite au détour d'un couloir.

« Aiden-kun ? » Okay non. Pas celui-là. « Olive-san. » Voilà. Mieux, bien mieux. Content de lui, celui qui était visiblement en manque de tout sauf de thé, s'approcha. Il n'y avait pas de meilleure manière de-

Noriyuki. Terrible. Son nom sonnait encore plus mal quand il n'était pas celui qui le prononçait. Sa mine déconfite le prouvait parfaitement. Pourquoi est-ce qu'ils devaient être si formels ? Enfin, le jeune homme était celui qui la vouvoyait. Même si c'était sans doute un peu différent. Enfin, là maintenant ce n'était pas le meilleur moment pour qu'il puisse se concentrer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Mer 8 Fév - 21:09

† monsters & gods †

       



Aiden était du genre à s’inquiéter pour rien enfin surtout quand cela concernait les personnes qui lui était proche. Olive était sa jeune stagiaire depuis quelques semaines déjà et le jeune homme ne pouvait s’empêcher de réagir comme une mère poule. Sa petite stagiaire était sous sa responsabilité, elle était le bébé qu’il devait former pour qu’elle devienne petit à petit un adulte, efficace qui excelle dans son métier. Et malheureusement, son bébé s’était égaré ce soir-là. Enfin, elle lui avait une fois de plus filé entre les doigts. Car Olive avait la mauvaise manie de disparaître plusieurs fois dans une journée de garde.

Le jeune homme ne pouvait pas lui en vouloir, après tout il savait que les heures de garde de nuit intéressaient rarement les jeunes étudiants qui préféraient les journées. Déjà le soleil était, pour la plupart des cas, présent ce qui les rendait de meilleure humeur, mais aussi parce qu’il y avait beaucoup plus d’action. Le monde n’était pas endormi et ne tournait pas au ralenti, bien au contraire.   Où alors la jeune femme tentait de le fuir, car elle ne le supportait pas ? C’était une option également envisageable. Depuis quelques jours, le jeune homme ne cessait de se remettre en question, après son comportement avec son ami Nori. Aiden ne savait plus comment se comporter.

Un profond soupir s’échappa de ces lèvres tandis que le jeune homme tournait à droite. Soudain, la silhouette de sa petite protégée apparut au bout du couloir. Soulagé, le médecin se précipita pour la rejoindre. Un petit sourire étira les lèvres du jeune homme en entendant la petite blague de sa stagiaire. « Haha très drôle, espèce de petite malicieuse. » Rigola-t-il avec douceur en ébrouffiant les cheveux de la brune. « Oh un fiancé ? » Dit-il avec un grand sourire avant de se retourner pour chercher ledit fiancé.

« Nori ! » Le cœur d’Aiden rata un battement quand il aperçut Nori au bout du couloir, que faisait-il là il n’aimait pas les hôpitaux ? Le médecin s’élançait déjà en direction de son ami quand Olive prononça un drôle de nom. Noriyuki ? C’est qui ça ? Haussant les épaules, le médecin continua son chemin vers son aîné, un sourire timide sur les lèvres. Cela lui faisait tellement plaisir de le revoir depuis cette dernière fois… Aiden marqua un temps d’arrêt quand il se retrouva à la même hauteur que le Japonais. Que devait-il faire ? Instinctivement, le jeune homme se pencha pour embrasser la joue de son aîné.

L’odeur du Japonais venait chatouiller ces narines tandis que ce dernier prononça son nom avec surprise. Comme s’il n’était pas venu pour le voir. Puis, il prononça un deuxième prénom et l’ignora. Ignorant son contact. Aiden regarda Nori passer à ces côtés pour rejoindre une autre personne au bout du couloir. Cette autre personne qui était sa stagiaire et visiblement la fiancée de son ami. Malgré lui, ces cheveux prirent leurs teintes habituelles quand il était triste et déçu. Le bleu nuit ne cessait de lui rendre visite en ce moment. Un discret soupir s’échappa de ces lèvres tandis qu’il baissa la tête avant de rejoindre ce nouveau couple. « Je ne savais pas que tu aimais quelqu’un Nori-Kun » Dit-il la gorge serrée en évitant sa stagiaire du regard. Il aimait cette petite et n’arrivait pas à lui en vouloir. Pourtant, elle lui avait piqué son Nori, son ami. A lui et à personne d’autre. Enfin, il l’avait espéré. « Je ne savais pas que tu t’appelais Noriyuki non plus… il y a beaucoup de chose que je ne connais pas de toi, Hyung» Finit-il de dire en regardant droit dans les yeux son aîné, le regard brillant. Aiden avait appuyé sur le dernier mot, sachant que son ami n’appréciait pas le coréen.




(c) naehra.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Mer 8 Fév - 21:51

Theme

Monsters and gods
[Aiden / Nori / Olive]
C'

était ce qu'il y avait de bien à avoir quelqu'un comme Aiden en référent stage. La faible différence d'âge faisait qu'au final, elle n'hésitait pas trop à se permettre des choses qu'elle n'aurait pas osé face à un médicomage chauve de soixante ans. Et puis, bon vivant et doué d'un humour parfois un peu étrange, Aiden Blackwood avait le chic pour mettre à l'aise son entourage. Ceci dit, l'inverse se révélait vrai aussi. Selma Carrow aurait sans doute été choquée de voir le médicomage mettre le bazar dans la tignasse d'Olive. Et ce même si sa fille ne faisait guère d'effort et se contentait généralement de seulement se démêler les cheveux et de tracer une raie à peu prêt droite… Ses deux mains vinrent aplatir le sommet de son crâne, remettant rapidement un peu d'ordre.

C'est un peu surprise qu'elle assista à la rencontre entre les deux hommes, Aiden se portant à la rencontre du visiteur, lui offrant même un bisou sur la joue. Euh… Ils avaient beau être étrangers, la jeune femme n'avait pas l'habitude de ce genre de geste entre deux hommes. Dans son monde à elle, les hommes se serraient la main. Et d'ailleurs, Aiden agissait ainsi le matin lorsqu'il saluait des patients. Alors…

Ils étaient homosexuels ? L'idée traversa son cerveau comme une flèche. Mais si cette pensée entrainait avec elle un flot d'incrédulité, elle avait néanmoins la saveur un peu étrange du soulagement. Une raison de moins de craindre que son cher fiancé ait un jour l'envie saugrenue de partager son lit. Pourtant, c'était vers elle que Nori venait de s'arrêter, bien vite rejoint par son tuteur. Prononcé par lui, son prénom avait le don de générer en elle de la gêne, sans qu'elle ne puise s'empêcher de trouver cette réaction stupide.

- Je ne savais pas que tu aimais quelqu’un Nori-Kun.

La gorgée de thé, avalée uniquement pour masquer sa gêne en se concentrant sur autre chose, passa par le mauvais conduit lorsque les paroles d'Aiden trouvèrent leur sens dans son cerveau. C'est nerveusement qu'elle toussa plusieurs fois avant de reprendre sa respiration. Son éducation reprenant le relais, elle les laissa parler, silencieuse, avant de s'adresser à Nori.

- Je… n'ai pas encore fini je crois. Elle lança un regard interrogateur à Aiden, qui détenait le fameux pouvoir des horaires. Sa curiosité prenant le dessus, elle continua, énonçant une évidence. Vous vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Mer 8 Fév - 22:21

L'hôpital était gigantesque, alors pourquoi est-ce qu'ils se connaissaient ? Cela n'était pas supposé se produire, et Nori fut forcé d'éviter celui qui avait pourtant fait la promesse de ne plus le toucher pendant quelques temps. Après s'être débarrassé de ce premier obstacle vers la route divine du chat, le Japonais avança vers celle pour qui il était présent. Est-ce que les gâteaux risquaient de faire mauvais effet devant un témoin ? Pas le temps d'y penser puisque déjà Aiden paraissait sur les nerfs. Compréhensible aux yeux de la plupart des gens, mais pas de Nori. Le jeune homme ne possédait pas une grande patience cette nuit-là, sans doute à cause du thé. Ou encore de leur dernière rencontre qui ne s'était pas bien passée.

Au moins, son cadet était de retour au travail. Par conséquent, son esprit devait être plus ou moins en état de marche de nouveau. Ou bien il jouait très bien la comédie. De toute façon, il fallait bien que Nori réponde quelque chose, sans quoi la scène risquait de tourner en une tragédie grecque. Et c'était toujours l'aîné qui se faisait martyriser par les autres dans ce type de pièce. Par où commencer ? Lui mentir au sujet de son prénom ? Trop difficile. Autant ignorer le sujet et espérer que personne ne s'en rende compte. Parfait, quel grand stratège il faisait !

Nori était un peu trop agité, et il se mit à marcher autour des deux compères pour mieux réfléchir. Les feuilles de thé ne voulaient sans doute pas dire que ça allait devenir pire que ça. Donc avec la bonne phrase, le mauvais sort serait conjuré et la paix rétablie dans le royaume. Tout en marchant, il fourra, gentiment, le sac dans les mains d'Olive. Le gros ruban dessus indiquait sans doute que les gâteaux étaient un présents. Et la plus petite boîte couverte de pattes de chat que cette dernière était pour leur adorable fils.

« Olive-san et moi sommes fiancés depuis une semaine. Et on devait se voir cette nuit pour parler. » Pas la même peine d'aller plus loin dans le sujet. Sans quoi Nori serait obligé de partager l'existence d'Eden avec celui qui portait un nom similaire. S'arrêtant soudainement devant son ami, il pointa vers ses cheveux devenus plus sombres. « Ce n'est pas… Ca ne va pas ! Tu sais que je n'aime pas Hyung. »

Sans rien ajouter, il se tourna vers sa promise pour s'expliquer. « Aiden est le premier ami que je me suis fait en Angleterre. Il m'a soigné quand j'ai eu un accident au travail. » Parce qu'il avait des amis au Japon maintenant ? Grande nouvelle. Réalisant qu'il se comportait de façon un peu trop expressive comparé à d'habitude, Nori alla s'asseoir sur une chaise en plastique qui traînait dans le coin.

« J'ai bu quatre tasses de thé. C'est stressant d'aller chez sa fiancée pour la première fois, vous comprenez ? » Est-ce qu'il pouvait se taire avant de ruiner l'honneur de la famille maintenant ? Tiens, une tâche sur le sol attira son attention. Peut-être que l'hôpital n'avait pas remarqué sa présence. Ou alors elle ne partirait jamais , forçant cet endroit à rester maudit et condamné à ne jamais connaître le bonheur de la propreté. Des bruits de pas lui indiquèrent que l'infirmière de l'accueil avait retrouvé sa trace et il se redressa rapidement pour se glisser aux côtés d'Olive et ainsi éviter de se faire jeter dehors. Pourquoi est-ce qu'ils avaient tous de bons jobs alors lui se contentait d'être serveur dans un endroit où les vieux faisaient la fête tous les jeudi soirs ? Rien n'était juste là-dedans.  
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Jeu 9 Fév - 9:30

† monsters & gods †

       



Malgré la teinte de ces cheveux en bleu de ces cheveux, le jeune homme tenta de faire comme si cette situation ne le touchait pas. Bon, il avait toujours été très mauvais menteur, mais peut-être qu’il pouvait être bon comédien ? Aiden regarda Nori l’éviter et le détourner avec tristesse. Ah oui. Interdiction de le toucher… Malgré lui un petit soupire s’échappa de ces lèvres tandis qu’il rejoignit le nouveau couple. Aiden porta son attention sur Olive quand elle s’étouffa avec son thé après qu’il est pris la parole. Il avait dit une bêtise ? Le jeune homme détourna le regard quand sa stagiaire le regard pour savoir dans combien elle aurait finit. Il regarda sa montre avant de hausser les épaules. « Une heure. » Fiancé depuis une semaine ? Et bah c’est que l’histoire allait vite cela devait être du sérieux. Connaissant Nori cela ne le surprit pas qu’il ne montre aucun signe d’affection envers sa future épouse. Et puis, ce n’était pas tout à fait vrai puisqu’il semblait lui avoir rapporté quelques choses. Croisant les bras sous sa poitrine, le médecin resta silencieux pendant quelques secondes.

Est-ce qu’il se connaissait ? Étrangement, c’était la question que le jeune homme était en train de se demander. Le connaissait-il vraiment ? Malgré les sms qu’ils s’échangeaient les deux jeunes gens ne s’étaient vus que deux fois, la première à l’hôpital, quand à la deuxième… il ne valait mieux ne pas en parler. Aiden comprenait que son aîné soit toujours contrarié et énervé contre lui, il avait raison de l’être, mais le pardonnera-t-il un jour ? Maintenant qu’il avait une fiancée, il ne devait certainement plus avoir beaucoup de temps pour penser à lui. Son aîné pointa ces cheveux, sa faiblesse en ce moment même. Fichu don. « Laisse mes cheveux. Et non je ne sais pas grand-chose de toi, Hyung. » Bon, Aiden n’avait aucune raison de lui en vouloir autant, mais le manque de sommeil et ces 36  heures de gardes à la suite n’aidaient pas à être diplomate. Toute trace de sourire avec disparu sur le visage du jeune homme, ce qui était… rare.

Son premier ami en Angleterre ? Parce qu’il s’en était fait d’autres depuis ? Quoique, cela ne serait pas surprenant vu qu’Aiden venait d’apprendre qu’il était fiancé, alors pourquoi n’aurait-il pas d’autre ami ? La jalousie est un vilain défaut petit dinosaure lui murmura une voix dans sa tête qu’il ignora totalement. Et alors ? Peut-être que si Aiden avait également d’autres connaissances il ne serait pas aussi jaloux, mais bon… merde c’était sa stagiaire. Son petit poussin et voilà qu’elle était fiancée, alors que lui non.

Bon ce n’est pas comme s’il désirait avoir quelqu’un dans sa vie, bien au contraire, l’amour ce n’était pas pour lui et il avait cru que s’était également le cas de Nori, cela leur faisait un point commun, maintenant le médecin se demandait s’ils avaient encore des choses en commun… « Non désolé, je ne comprends pas. » Dit-il en haussant les épaules. Ce n’est pas comme si son aîné n’était pas au courant de son opinion sur les engagements. « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? Vous êtes connus comment ? » Commença-t-il avant de tourner son regard en direction de Nori. « Tu ne m’aimes plus c’est ça ? C’est à cause de l’autre nuit ? » Demanda-t-il tel un enfant qui se sentait délaisser par ces parents après une dispute avec ces derniers. Il regarda le paquet de Nori avait donné à sa douce et tendre et le pointa du doigt. « C’est quoi ça ? »





(c) naehra.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Ven 10 Fév - 22:57

Theme

Monsters and gods
[Aiden / Nori / Olive]
L

a situation aurait pu lui semble comique si elle avait concerné quelqu'un d'autre. Le fait d'y être impliquée la rendait tout de suite beaucoup moins amusante… Elle aurait aimé que Noriyuki n'arrive pas autant en avance. Une heure, Aiden venait de le lui confirmer… A croire qu'ils avaient des problèmes de communication. Qu'ils se retrouvent dans la salle d'attente pile au moment où elle terminait et disparaissent l'instant d'après. S'afficher en public avec lui rendait en quelque sorte l'engagement que leurs familles avaient pris pour eux un trop réel à ses yeux. Et le sac qu'il venait de lui remettre n'arrangeait pas la chose. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il ramène quoi que ce soit, et le simple "Merci" qui sortit d'entre ses lèvres fut surtout dû à un mécanisme instinctif qu'à un remerciement planifié et réfléchit.

- Olive-san et moi sommes fiancés depuis une semaine. Et on devait se voir cette nuit pour parler.

Parler… Sans doute le feraient-ils, en effet. Pourtant, elle se doutait que le désir de la revoir tenait bien plus au joli félidé qui arpentait en ce moment même son appartement qu'à sa propre personne. Et entendre le jeune homme dire carte sur table qu'il n'aimait pas ne la vexait pas. D'un côté, ce cas de figure l'arrangeait grandement. De l'autre, Olive ne s'était jamais considérée comme particulièrement belle, et sa mère faisant la chasse aux croûtes et aux imperfections sur sa peau avait renforcé cette idée chez elle.

Ce qui s'en suivit ressembla fortement à une dispute entre un vieux couple. Et même si Noriyuki venait de prétendre qu'Aiden n'était qu'un ami, la phrase du médicomage concernant la fameuse autre nuit lui fit lever un sourcil dubitatif, un brin moqueuse. S'il s'était passé quelque chose entre eux, Olive n'était pas certaine de vouloir savoir quoi. A présent, elle voyait très bien le grain de sable qu'elle était. Un grain de sable, pas très lisse, un peu ovale, que l'on venait de propulser contre son gré en plein milieu d'une série d'engrenages bien huilés.

Son cher et tendre semblait se sentir mal et avait eu besoin de s'asseoir sur l'une des chaises du couloir.  Et les mots qu'il prononça alors lui arrachèrent un élan de compassion alors qu'un léger soupir s'échappait d'entre ses lèvres. Elle ne pouvait que le comprendre sur ce point là. Si son remède n'aurait pas été du thé, elle-même aurait été stressé à devoir mettre les pieds chez l'homme. Pour le moment, chacune des rencontres s'étaient déroulées dans un endroit qui lui était familier, et elle en était bien heureuse.

Prenant sur elle, Olive tâcha d'expliquer la situation et de démêler ce nœud d'interrogations. Aiden Blackwood avait posé de nombreuses questions, déroulant sans doute tout ce qui lui passait par la tête sans prendre la peine de leur laisser le temps d'y répondre. Elle choisit de commencer par la plus simple. Entrouvrant le sac, elle distingua deux paquets. Et si elle choisit de passer outre celui orné de jolies patounettes de chats (S'agissait-il d'un dessin ou Noriyuki s'était-il amusé à les dessiner lui-même ? A cette distance, elle était bien incapable de faire la différence.) , elle sortit avec difficulté celui orné d'un large ruban, son autre main tenant toujours sa tasse de thé. Ecartant les bords, elle levant les yeux vers Aiden, mortellement sérieuse. Des œufs de dragon. Elle réussit à se contenir quelques secondes avant de pouffer finalement de rire. Levant les yeux au ciel, elle reprit. Ce sont des biscuits. Dans ma grande mansuétude, je veux bien partager.

Elle tendit le paquet en direction de son référent avant de continuer. Vous pouvez bien faire ce que vous voulez de vos vies, ce n'est pas non plus comme si j'avais l'envie de m'en mêler… Elle fit une pause pour boire une gorgée à sa tasse. Nous ne nous connaissons que depuis une semaine, comme Norikuyi l'a précisé. Nos parents ont arrangés la chose. Elle haussa les épaules, signe qu'elle ne comptait pas se battre contre cette décision et qu'il s'agissait d'une cause perdue.

Un regard interrogateur vint se poser sur Noriyuki lorsqu'il se redressa tel un ressort pour se rapprocher d'elle. Des bruits de pas attirèrent ensuite son attention vers Gisèle de l'accueil et la compréhension se fit. Elle secoua négativement la tête à son intention, signe qu'elle n'avait pas à s'occuper de leur invité et qu'ils géraient la situation. Elle ne se le fit pas répéter et tourna les talons.


Dernière édition par Olive F. Carrow le Ven 10 Fév - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Ven 10 Fév - 23:30

Pourquoi est-ce que tout devait avoir un sens avec Aiden ? Quel besoin y avait-il de croire en l'amour ou tous ces détails dénués de sens ? Personne ne se mariait uniquement avec le cœur. Les besoins financiers, la pureté du sang, ces choses étaient la clé d'une union réussie. Quel dommage que son cadet ne le réalise pas encore. Sans doute qu'il croyait encore au bonheur, à ces moments où l'on se réveille aux côtés de l'être aimé. Et, pendant ce temps-là, Olive et Noriyuki se retrouvaient liés l'un à l'autre sans avoir le moindre projet commun. Enfin tout du moins du côté du Japonais. La conversation risquait sans doute de dégénérer, surtout que le médicomage paraissait lui en vouloir au sujet de la dernière fois.

Comme si Nori était responsable de la bêtise du plus jeune. D'ailleurs, son expression démontra clairement qu'il y avait encore une tempête au sein de son esprit, quelque chose qui ne risquait plus de tout briser, mais qui restait douloureux néanmoins. « Tu m'as blessé, bien sûr que je t'en veux. Il y a des choses que tu ne peux pas faire. » L'asiatique se tint un peu plus droit que d'habitude, cherchant à gagner quelques centimètres pour prouver qu'il refusait de poursuivre une telle discussion.

Cependant, Noriyuki venait d'occulter les autres questions comme si elles n'avaient pas la moindre importance. Dans sa tête, c'était bien le cas. Et puis, Olive était là pour éclaircir certains passages, ce qui autorisait l'aîné du trio à se taire un moment. Peut-être que la théine allait se calmer et cesser de faire vibrer le bout de ses doigts s'il avait l'occasion de se poser un peu. « Bien sûr que tu ne sais pas tout de moi, on ne se connaît que depuis un mois. » Son ton aurait pu être plus doux, sauf qu'il n'était pas d'humeur, et pas non plus capable de se concentrer.

Surtout alors que la terrible infirmière de l'entrée revint à la charge. Tel un preux chevalier dénué d'une épée, Olive parvint à repousser ce cruel ennemi, accordant à Nori le privilège de la liberté. Son choix de s'abriter à ses côtés avait été judicieux, et il s'en félicita. Les œufs de dragon étaient un présent des plus charmants, ou quelque chose dans le style. Il ne se souvenait plus de ce que la vendeuse lui avait dit en essayant de lui faire dépenser autant d'argent que possible. En tout cas, les deux étaient autorisés à partager et ainsi enterrer une hache de guerre qui n'existait pas encore.

« Olive-san ? Pourriez-vous être plus claire ? » Qu'est-ce qu'elle essayait de suggérer, en leur donnant sa bénédiction au sujet de leur vie ? Ce n'était pas comme si Nori et Aiden étaient si proches que ça. Enfin si, malgré le fait que des fiançailles étaient à un niveau totalement différent. La chaise inconfortable redevint un point d'attache acceptable et il se laissa tomber dessus, oscillant entre l'envie de se reposer et de s'élancer dans une longue déclaration à propos d'un sujet quelconque.

« Au vu de notre situation, je ne pensais pas que c'était important, Aiden. » Comme si une simple dispute justifiait le fait de refuser d'accepter la réalité. Noriyuki avait toujours été ainsi, à ne se concentrer que sur ce qui l'arrangeait pour séparer ses problèmes dans des boîtes qui finissaient toujours par déborder. « Olive est une Carrow, et son sang est comme le mien, donc mes parents ont pensé que c'était… Juste ! »

Un sourire éclaira son visage, pour disparaître aussitôt. Les lois familiales étaient presque comiques de part leur stupidité. Comme s'il était en mesure de ressentir de l'amour ou simplement de comprendre cette émotion qui vous rongeait de l'intérieur pour construire autre chose au milieu de vos organes. « Oh, les autres biscuits sont pour Eden. J'ai trouvé une boutique très bien en venant ici, Olive-san. » Leur boule de poil méritait ce qu'il y avait de mieux. Et il aurait donné le monde pour l'affection d'un seul animal. Malheureusement, l'abus de théine rendait Nori un peu trop vif dans ses paroles, et il ne faisait plus beaucoup d'efforts pour articuler. Ce qui rendait son anglais complexe à suivre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Ven 10 Fév - 23:56

† monsters & gods †

       



Un mariage sans amour n’était pas une chose facilement imaginable pour le jeune homme qui avait grandi dans un monde ou les mariages arrangés n’existaient plus depuis des siècles déjà. Les choses étaient difficiles à comprendre pour lui, même s’il avait grandi pendant plusieurs années aux côtés de sorcier, le jeune homme était avant tout un moldu. Son appartement contenait plusieurs objets modernes. C’est d’ailleurs avec un téléphone portable que le médecin parlait souvent avec la personne qu’il considérait comme son ami. Chose particulièrement difficile en ce moment pour Aiden. Certes cela ne faisait pas beaucoup de temps qu’ils se connaissaient, mais cela semblait être une amitié solide que les deux étaient en train de construire. En tout cas, cela l’était dans l’esprit du médicomage.

Il se tenait la dans le couloir ne sachant pas quoi faire de ces bras, il aurait bien voulu mettre l’une de ces mains sur les fesses de Nori, mais ce n’est plus une option envisageable avant de longues semaines de supplices. Un profond soupir s’échappa de ces lèvres tandis qu’il tourna la tête pour fuir le regard de son aîné. Il le savait. Évidemment que son comportement avait été blessant, mais cela n’avait jamais été dans le but du jeune homme. Croisant les bras sur son torse Aiden regarda devant lui, ignorant autant Nori que Olive.  « Je le sais et je m’en veux suffisamment pour ça. Si j’avais su et si j’avais été en état, je ne t’aurais jamais touché de la sorte. »

Aiden ne comprenait pas forcément le comportement de sa stagiaire. Cela faisait seulement une semaine qu’il se connaissait et les voilà déjà fiancés ? Et bah. Eux se connaissaient depuis un mois et Nori lui faisait la tête pour lui avoir roulé trop de pelles et lui avoir touché le derrière. Ces cheveux teintés de bleus nuit eurent quelques mèches blanches qui montraient que ces émotions revenaient à la normale, mais cela ne dura pas bien longtemps avec la nouvelle réponse de son aîné. « Est-ce que je compte pour toi Nori-Kun ? Me veux-tu vraiment dans ta vie ? »
 
Le jeune homme lança un regard noir vers l’infirmière qui venait de se ramener ces fesses. Elle ne pouvait pas se mêler de ces affaires celle-ci ? Comme par hasard les seules fois où elle faisait son boulot cela les dérangeait. « Je ne voudrais surtout pas piquer tes biscuits Madame Himura. » Répliqua le jeune homme sans regarder sa stagiaire. Il n’avait pas apprécié l’entendre partir dans un fou rire. Se foutait-elle de sa tête ?

Comment ça elle ne voulait pas empiéter sur leur vie ? En ce moment leur relation était loin d’être fusionnel et plein de bisous bisous vive les licornes. Le monde est beau et plein de paillette bien au contraire. Le jeune homme finit par reporter son attention sur Nori, malgré tout, en observant son comportement. Oh. Il ne mentait pas sur la consommation abusive de thé ? Au vu de leur situation ce n’était pas important ? « Non c’est sûr que de te savoir fiancé n’est pas un sujet important. Tu te rends compte de ce que j’ai fait la dernière fois alors que tu es fiancé ? »

Haussant les épaules, les cheveux du jeune homme reprirent une teinte bleu nuit. Encore ces histoires de pureté de sang, le sien ne l’était peut-être pas, mais son cœur l’était. Surtout avec Nori. Sauf cette nuit-là où il s’était comporté comme un parfait imbécile. Il le savait. « Si mon sang-impur te dérange, n’hésite pas à me dire de me barrer, Hyung. » Dit-il sèchement avant de tourner les talons.

Ce n’était pas si génétiquement parlant il y avait une différence. Bien au contraire. Le sang de Nori était aussi rouge que celui d’Aiden. Ce dernier rentra dans la réserve et prit une seringue. Il retourna vers l’endroit où il avait laissé les tourtereaux quelques minutes plutôt. Le médecin revient juste ou moment où Nori prenait de nouveau la parole dans un mélange d’anglais et japonais. Presque incompréhensible. « C’est quoi un Eden ? » Demanda-t-il avant de mettre la seringue dans la main d’Olive. « C’est pour contrer les effets du thé. Je te laisse le faire, puisque je n’ai pas le droit de toucher ton fiancé. » Lâcha-t-il avant de s’éloigner pour s’appuyer contre le mur avec non chalence, sauf que ces cheveux le trahissait une fois de plus. Fichu métamorphomagie.





(c) naehra.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Sam 11 Fév - 18:16

Theme

Monsters and gods
[Aiden / Nori / Olive]
Q

ue s'était-il passé entre les deux hommes ? La question se posa sur ses pensées avant de s'envoler au loin l'instant d'après. Aucune importance. De ce qu'elle entendait, quoiqu'il se fut passer, l'un avait blessé l'autre. Ou chacun d'eux avait été blessé par l'autre. Olive n'était pas la reine des relations humaines. Pour preuve, son cercle de relation amicale durant ses études était… bien trop réduit pour qu'on puisse même appeler cela un cercle. Se gérer soi-même était suffisamment ardu pour qu'en plus elle doive s'intéresser aux discussions sans intérêt d'adolescentes dont les sujets principaux étaient si Johnson était ou non célibataire et où Meredith avait acheté sa nouvelle robe… Et malheureusement pour les deux hommes qui l'accompagnait, la conversation qui s'était lancée tirant dangereusement vers les sujets qui ne l'intéressaient pas. Par Merlin, pourquoi restait-elle là à les écouter jacasser sur qui avait tort et pourquoi ?

- Je ne voudrais surtout pas piquer tes biscuits Madame Himura.

Elle avait fait un effort. En lui offrant de partager ce cadeau que, visiblement, son référent aurait souhaité recevoir à sa place. En lui expliquant ce qui lui échappait. Que ni Noriyuki ni elle n'était amoureux. Et pourtant, le médicomage ne l'avait même pas regardé. Il s'était contenté de lui balancer cette phrase froide et impersonnelle à la figure. Comme on congédie un livreur. Encore que. Elle ne doutait pas qu'Aiden soit plus chaleureux avec un parfait inconnu qu'avec elle en cet instant. Elle avait été Olive. A présent, elle n'était plus que "Madame Himura". L'impression de recevoir une douche glacée.

Sans l'intervention de Noriyuki, elle aurait sans doute tourné les talons et se serait éloignée. Elle aurait trouvé une tâche à faire. Il n'en manquait pas à Ste Mangouste. Trier le courrier que recevait les patients par exemple. Quelques choses d'ingrat et de monotone, parfait pour y passer ses nerfs. Elle haussa les épaules et se força à expliquer sa façon de voir les choses à son fiancé.

- Juste que si tu apprécies quelqu'un, saches que nos fiançailles n'y change rien et que je n'y verrais pas d'objections.

Elle avait du mal à le comprendre. De même que lui devait avoir du mal avec sa façon de parler. Avec leurs expressions anglaises, parfois un peu trop imagées. Il fallait qu'elle se concentre pour comprendre, mais sa dernière phrase lui passa totalement au dessus de la tête. Elle n'y reconnu que son prénom et celui de son nouveau chat. Et vu l'état dans lequel Noriyuki se trouvait, elle ne comptait pas prendre la peine de lui demander de répéter. Tant que le chat en question allait bien… Aiden venait juste de revenir. Peut être qui lui demanderait à l'autre de répéter. Ou peut être l'avait-il compris.

- C’est quoi un Eden ?
- Je ne suis pas certaine que ce soit vos affaires, Monsieur Blackwood.

Et pan. Sans doute n'aurait-elle pas dût faire ça. Les relations amicales avec son supérieur étaient agréables. Savoir qu'à présent, cela risquait d'être un peu plus tendu entre eux l'ennuyait. Pour autant, elle ne regretta pas un instant ses paroles. Il avait blessé sa fierté, et c'était un peu hautaine qu'elle venait de lui répondre, soulignant le Monsieur qu'elle venait d'employer. En revanche, la seringue qu'il venait de lui fourrer dans les mains la dérangeait. Elle n'avait jamais touché son fiancé, et aurait bien aimé continuer sur sa lancée… Son sens profond du devoir et son immense amour du métier (ou plutôt le fait de savoir que Noriyuki devrait passer chez elle ensuite…) la poussèrent à s'approcher du jeune homme et à s'accroupir près de lui.

- Tu peux remonter l'une de tes manches Noriyuki s'il te plaît ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Sam 11 Fév - 18:55

Pourquoi est-ce que la situation paraissait dégénérer plus rapidement qu'une invasion zombie au milieu d'un centre commercial ? Nori se sentait tirailler entre les deux personnes à ses côtés, sans comprendre ce qui leur posait tant problème dans la situation. Du trio, le plus stressé c'était sans doute sa personne, et pas ceux qui étaient en terrain connu, avec une armée de scalpels à porté de main. Quelque chose lui échappait, et ce sentiment ne fit que s'accroître tandis qu'il les écoutait se parler sans parvenir à communiquer correctement. Et puis, les paroles d'Aiden étaient étranges, comme si leur amitié était la chose la plus importante au monde. Le monde ne se serait pas arrêté pour l'un d'entre eux, qu'importe combien il appréciait son cadet.

D'ailleurs, les deux étaient des gamins. Sur cette brillante réflexion, Noriyuki marqua un temps d'arrêt pour réfléchir à sa réponse. Il lui était complexe de savoir ce que l'on attendait de lui, et son empathie n'était pas au beau fixe dans ce type de situation. « Je t'en veux, mais nous restons amis. Qu'est-ce que tu veux que je dise d'autre ? » Ces anglais semblaient avoir besoin d'un plus haut niveau d'affection publique que ce avec quoi il avait grandi. La majorité de ses sentiments envers son frère et sa sœur étaient des non-dits, et pour Nori tout devait toujours être ainsi.

Et voilà, maintenant leur ton était devenu encore pire qu'avant. Nori songea que au moins la chaise était une alliée solide qui ne risquait pas de céder sous son poids, contrairement aux êtres de sang et de chair autour de lui. « Nous n'étions pas fiancés la dernière fois ? Et puis ça ne se reproduira pas. » Hors de question de boire une fois de plus avec Aiden. Surtout son alcool fort qui n'était pas fait pour son ami. La conversation au sujet du sang lui passa totalement au-dessus de la tête, surtout qu'ils en avaient déjà discuté plusieurs fois.

Ce n'était pas mieux que les paroles d'Olive qui n'avaient pas le moindre sens à ses yeux. Pas que Nori ne fasse pas d'effort, mais tout ça était difficile. A moins qu'elle ne soit en train d'interpréter la scène d'une mauvaise manière. Confus, il secoua la tête. « Je déteste les contacts physiques, et Aiden m'a touché quand même. Je ne comprends pas ce que vous voulez dire, Olive-san. » Lui demander de répéter une fois de plus aurait été insultant, donc il s'abstint de le faire.

Sans trop y penser, il releva sa manche, uniquement pour réaliser que la seringue n'était pas forcément l'idée du siècle. Ce n'était pas comme s'il prenait de la drogue, seulement du thé. Et ce dernier ne pouvait pas causer tant de dégât que ça. Au dernier moment, le Japonais serra son bras contre son torse avec un air peu convaincu. « Ce n'est pas la peine. Je vais bien. Je vais bien. »

Oh, Aki risquait de le tuer pour s'être ainsi ridiculisé dans un lieu public. « Aiden... » Il murmura le nom de son ami comme pour lui demander un minimum de soutien dans cette aventure. Si Noriyuki pouvait ne pas avoir à endurer cette épreuve, tout serait bien plus sympathique. Comme un gamin, le jeune homme afficha une mine dépitée. Rien de tout ça ne se passait comme il l'avait prévu, et sans nul doute qu'il allait éviter de s'attarder chez Olive après cette visite mouvementée.

D'ailleurs, la piqûre, si Nori pouvait y échapper, il le ferait sans hésitation. La façon dont sa main libre se serra autour de son bras prouvait bien que le plan ne lui plaisait pas. Ils n'avaient pas le droit de le toucher légalement, si ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 322
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Dim 12 Fév - 13:22

† monsters & gods †

       



Le regard du jeune homme s’était porté sur celui de Nori. Ce dernier était assis sur un siège, comme si tout ceci l’épuisait. Un profond soupir s’échappa des lèvres du jeune médecin qui ne savait pas pourquoi il était encore présent dans ce couloir entre ces deux personnes. Croisant les bras sur son torse, il essayait de se montrer non chalent par rapport à toutes ces nouvelles, mais bien évidemment ces cheveux, sa faiblesse, prouvait au monde entier que ce n’était pas le cas. Haussant les épaules, Aiden finit par détourner le regard, une fois de plus. « Il n’y a plus rien à dire, semble-t-il. » Aucun des deux n’était en état de se comporter en tant qu’adulte. Nori avait bu beaucoup trop de thé et était toujours énervé par rapport à l’autre soir et Aiden réagissait comme s’il venait de voir sa femme dans un lit avec un autre mec. Pitoyable.

Jamais le sorcier ne se serait douté qu’avoir des amis puisse être aussi compliqué. Il s’était toujours bien entendu avec les personnes de sa promotion, mais rien de plus ne s’était produit. Cette notion de fiançailles était tellement absurde que le jeune homme préféra ne pas répliquer. La situation de l’autre nuit ne se reproduira pas. Était-ce un message caché pour dire que plus jamais le jeune homme n’aurait le droit de l’approcher ? D’être dans sa vie ? Bon ces pensées étaient extrême, mais il venait d’apprendre beaucoup de chose plus ou moins choquante en peu de temps que pouvait-il faire d’autres.  

Voir Nori parler à sa stagiaire de la sorte, comme si leur amitié n’avait aucune importance, ne blessait plus un peu Aiden. Et ce dernier n’était pas très raisonnable quand une chose le vexait. Malgré ces cheveux qui ne voulurent pas changer de couleur, son visage quant à lui obéit. Ces traits se changèrent en ceux de son aîné et il imita sa voix. « Oui Olive-San, je ne comprends pas, expliquez-nous, s’il vous plaît. » Il resta ainsi pendant quelques secondes, attendant la réaction des autres, avant de quitter le couloir pour partir à la recherche d’un médicament pour Nori.
 
Une fois de retour, le jeune homme avait repris son apparence habituelle. Il avait entendu les propos de son aîné, mais n’avait pas compris grand-chose. Eden ? C’était quoi ça. Il avait alors demandé à voix haute ce que c’était. La réaction de sa stagiaire fut immédiate. Il lui lança un regard noir. Avant d’afficher un petit sourire en coin après lui avoir donné la seringue dans les mains. Bon courage avec ça petite. Nah !

Oh oui ces réactions depuis le début de cette rencontre était entièrement enfantin, mais il n’y pouvait rien. Alors qu’Olive demanda à Nori de remonter ses manches pour lui administrer le médicament, son aîné se retourna vers lui en murmurant son prénom. Pendant quelques secondes le jeune homme resta de marbre. Avant de sentir son cœur s’adoucir malgré lui. Un léger soupir s’échappa de ces lèvres tandis qu’il s’approcha de son aîné avant de se mettre à sa hauteur, sans le toucher. « Nori-Kun… » Commença-t-il avec douceur ces traits de son visage étant tout aussi doux que sa voix.  « Ne fait pas l’enfant voyons. Ce n’est qu’une piqûre. Soit tu acceptes ce médicament, soit tu restes ici pour dormir ou soit tu rentres chez toi et refixe un autre rendez-vous avec ta fiancée. » Reprit-il d’une voix ferme. Et toc vengeance numéro 1.

Aiden exagérait un peu avec la seringue, un sortilège pouvait très bien contrer les effets d’un thé magique particulièrement fort, mais comme il était le seul au courant ce n’était pas la peine de parler de ce petit détail devant les autres. Après tout, ils avaient commencé à lui faire des cachotteries. Eux, pas lui. Il tendit la main en direction du bras de son aîné pour qu'il se laisse faire. Evidemment, Aiden ne comptait pas le toucher, dès que le bras de Nori se décollera de son corps pour prendre la direction de sa main, Aiden l’enlèvera et laissera sa stagiaire faire le travail.


s'il vous plaît = jebal en coréen





(c) naehra.




Smile despite your tears

If I say that things are hard with a crying face
Will it really get better?
If I cry and say it hurts, who will have a harder time?
Everyone will be fine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    Sam 25 Fév - 17:33

Theme

Monsters and gods
[Aiden / Nori / Olive]
A

présent qu'il remettait le sujet sur le tapis, Olive se sentait un brin stupide. L'avait-elle réellement cru, la première fois ? Ou avait-elle uniquement retenu dans l'information ce que l'arrangeait ? Retenu qu'il ne voudrait jamais la toucher, en éclipsant le fait que sa phrase s'appliquait peut être à d'autres individus. Elle n'avait pas prit la peine de gratter sous la surface. De chercher pourquoi. D'où venait ce problème tactile. Elle l'avait laissé glisser, ne songeant qu'à sa petite personne et à ce que cela impliquerait.

Et même maintenant. Olive avait sauté sur l'hypothèse que les deux hommes étaient homosexuels, laissant son cerveaux amalgamer les sous-entendus. Sans prendre la peine de vérifier. Uniquement car cette idée l'arrangeait. Noriyuki ne comprenant pas. Et elle ne comprenait que trop bien. Son égoïsme lui sautait à la figure.

- Oh. J'ai cru que… Aiden venait de l'interrompre, et elle ne pu retenir un sursaut lorsque ses yeux se posèrent sur le médecin pour y découvrir les traits de son fiancé. La comédie qu'il leur servit la laissa figée quelques secondes. A quoi jouait-il ? Quel âge pouvait-il avoir pour se comporter de la sorte ? Elle n'arrivait pas à la comprendre. Elle n'y arrivait plus. Pourquoi ce revirement brutal d'attitude ? C'était comme si, subitement, elle était devenu l'ennemi numéro un du sorcier. Comme s'il ne cherchait plus qu'à la blesser. Les traits de son visage se fermèrent alors qu'elle adressait à son mentor un regard chargé de dédain. Ce n'est pas important.

Le regard noir qu'il lui adressa en retour de sa pique ne lui fit ni chaud ni froid. Olive ne s'en était pas rendu compte jusqu'alors… Mais si Aiden Blackwood était ce genre de personne, alors la jeune femme n'était pas certaine de continuer à l'apprécier. Les attaques mesquines de ce genre sortaient d'ordinaire de sa bouche lorsqu'elle était à Poudlard. Elle avait grandit depuis. Et n'avait pas l'habitude de les subir… L'envie de fuir revint s'emparer d'elle. Rentrer à l'appartement. Serrer Eden entre ses bras et enfouir son nez dans l'épaisse fourrure du félin… Le poids de la seringue entre ses doigts la rappela à la réalité. Les doigts du Japonais relevèrent sa manche. Accroupie à ses côtés, Olive s'apprêta à approcher ses mains de son bras lorsque ce dernier se replia contre le torse de Noriyuki. Elle leva le regard vers lui, un peu surprise, alors qu' Aiden s'accroupissait à son tour près de Nori. L'excuse rêvée. Il prenait les choses en main, commençant à rassurant son patient de la même manière qu'elle l'avait vu opérer pour une petite sorcière effrayée par une piqûre la semaine dernière. Elle posa la seringue sur la chaise libre à côté du jeune homme et se redressa, s'écartant un peu pour allez s'adosser contre le mur. Elle but le fond de son thé, accueillant les différentes options qu'énonça Aiden à Noriyuki avec la plus parfaite des indifférences. S'il ne passait pas ce soir, elle serait très loin d'en faire une maladie…

- Ce n'est que du thé, je ne suis pas sûre qu'il y ait besoin d'une injection… Elle n'était qu'une stagiaire, mais Aiden pourrait toujours courir pour qu'elle se taise si Olive avait décidé de parler. Tu as vraiment bu quatre tasses à la suite ? Bientôt, Noriyuki devrait aller faire un looong passage aux toilettes…
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: † Monsters and Gods †    

Revenir en haut Aller en bas
 
† Monsters and Gods †
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» World of Pocket Monsters (WOPM)
» Detroit Monsters
» in the land of gods and monsters (jaden)
» Et si on devenait amis? ► Of monsters and men & You ain't born typical
» (M / Libre) Tyler Hoechlin (négociable) ⊰ in the land of gods and monsters

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: