Partagez | 
 

 Just talk okay ? ~ Jonathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Just talk okay ? ~ Jonathan   Dim 26 Fév - 2:15

Just talk okay ?

       



Les regards se retournèrent au passage de la sorcière qui marchait la tête haute dans les couloirs du Ministère. Son esprit était bien trop occupé pour que la brune ne prête attention à cette soudaine focalisation sur sa personne surtout que ce n’était pas une chose à laquelle elle faisait attention habituellement. Si les personnes voulaient dire sur sa gracieuse personne qu’ils se fassent plaisir cela ne la dérangeait aucunement. On ne pouvait pas plaire à tout le monde, la jeune femme l’avait rapidement compris et avait mis de côté les personnes n’étant pas importante dans sa vie. C'est-à-dire la quasi-totalité des sorciers qu’elle côtoyait. Non soyons réaliste… aucune personne n’était importante aux yeux de la sorcière en Angleterre. Enfin cette affirmation était juste encore quelques semaines en arrière, mais ce n’était plus vraiment le cas maintenant. Son adorable grand-frère avait finalement quitté la froide Russie pour venir dans ce merveilleux pays de paix. Comment ça vous sentez l’ironie ? Ce n’était pas si le Ministre de la Magie venait de se faire assassiner pendant un discours qu’il donnait. Et puis ce n’était absolument pas son frère qui avait lancé le sortilège de la mort. Absolument pas.

Un profond soupir s’échappa des lèvres d’Alaska qui entra dans le bureau des aurors avant de se diriger vers le sien. Elle venait à peine de poser ces affaires sur le meuble en bois qu’une horripilante petite chose vient se présenter à ces côtés. Ces traits d’enfant et son visage un peu trop sérieux qui se voulait sévère la rendaient ridicule. La brune se retient de lever les yeux au ciel, même si sa future collègue du jour ne le savait pas, elles travaillaient dans le même camp. Il fallait donc qu’elle essaye de se montrer… non gentille ce n’était pas dans ces capacités, mais peut-être pouvait-elle se montrer courtoise un minimum ? Sans doute. Alaska leva la main d’un geste brusque empêchant la sorcière en face d’elle de prendre la parole. La brune attrapa un dossier et, sans échanger la moindre parole, indiqua à la protectrice de la suivre. Aujourd’hui était le jour de l’interrogatoire d’un certain… euh… avec discrétion la brune ouvrit le dossier l’air de lien pour vérifier le prénom de son suspect. Il avait fait quoi déjà lui ?

Ces épaules faillirent se lever par réflexe répondant à ces questions intérieures. Qu’importe, elle se devait de l’interroger et cela la dérangeait vraiment. Perdre du temps avec des personnes moins intelligentes qu’elle la fatiguait déjà. Alaska rentra dans la salle d’interrogatoire sans tenir la porte à sa collègue qui se prit sans doute la porte dans la tête, mais comme ce n’était pas son problème elle ne prit même pas la peine de vérifier. L’auror s’installa sur la chaise en face du suspect et posa ces pieds avec nonchalance sur la table. La protectrice la regardait avec de grands yeux ronds. La brune lui lança un regard « tu as un problème ? je ne vois rien d’anormal ici… » avant de diriger son regard sur le nez de son suspect. Bah oui elle avait encore envie de lire les pensées de l’autre avant d’avoir commencer l’interrogatoire. Alaska n’avait aucune envie d’être influencé et préférait faire son travail sans se servir de sa capacité. En tout cas au début.

La Russe aurait largement préféré être ailleurs en ce moment. Elle en voulait encore à se patte à caisse de patron qui ne l’avait même pas remercier pour lui avoir sauver son minable derrière de mocheté de poulpe. Non… c’était méchant envers les pauvres poulpes et les dégradés bien trop. Pour ne rien arranger aux choses, cet abruti ne l’avait pas laissé prendre la défense de Madame Nott. Alaska avait eu le temps de lire dans l’esprit de son débile de mari et dans le sien. Elle aurait pu prouver son innocence avec sans doute plus de facilité qu’elle ne devait subir en ce moment. La protectrice qui était debout à ses côtés se racla la gorge. Ah oui elle était la pour s’occuper de l’autre imbécile. « Monsieur Salzman, je suis Alaska Azarov. » Commença-t-elle en se retenant de faire la grimace. A chaque fois qu’elle prononçait son nom de famille, la brune n’avait qu’une envie s’étouffer ou se pendre… mais bon ce n’était pas son genre. Elle reprit d’une voix toujours aussi calme et dénouée de toutes émotions. « Je suis l’auror en charge de votre interrogatoire et ça. » Dit-elle en montrant sa collègue d’un mouvement de tête la protectrice. « C’est Madame…. » Silence. Bah oui elle ne savait pas comment elle s’appelait. « Vous êtes qui déjà ? »

Le visage de la protectrice vira au rouge tandis qu’elle prit la parole sans au préalable avoir lancé un regard noir en direction de l’auror qui ne réagit même pas. « Je suis Madame Boules et je suis une protectrice… » elle se fit interrompre par un petit ricanement étouffer d’Alaska. Oh mince oui c’est vrai du respect. Elle devait se montrer respectueuse. Avec difficulté Alaska faite un petit sourire, qui ressemblait plus à une grimace, envers sa collègue pour l’encourager à reprendre. Cette dernière tira hargneusement sur son chemisé avant de reprendre la parole. « Je vais commencer cet interrogatoire. »



(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Sam 4 Mar - 12:51

Thème


Il avait tourné toute la journée comme un lion en cage, ses traits tirés alors que ses mains commençaient lentement à trembler. La brûlure du manque commençait à le transpercer de part en part, à le vider lentement mais avec délice de son énergie. Il suait à grosses gouttes alors qu'il avait fini par s'assoire, incapable de continuer. Ses jambes ne le portaient plus. Le sorcier ferma les yeux, déglutit et serrait ses poings à en faire blanchir ses jointures. Il avait besoin de sa dose. Il avait besoin de sentir l’aiguille s'enfoncer dans sa chair pour lui apporter une délivrance que personne ici ne pouvait comprendre. Il avait mal. Jusqu'au plus profond de ses os. Il s'était laissé attraper comme un lâche. Il s'était laissé happer par les imbéciles du ministère et par cette dragonne qu'il rêvait de tenir entre ses griffes pour lui arracher la tête. La rage possédait ses yeux bleus, soutenue par la douleur.

On fini par venir le chercher et ses yeux furent violés par la soudaine trop forte lumière. Il ne tenta pas de se débattre, gardant sa morgue pour plus tard, gardant sa haine au plus profond de son coeur. Il espèrait que dans l'interrogatoire qu'il allait subir, cette putain de dragonne serait présente. Il sentait déjà ses mains s'entourent autour de sa gorge et serrer jusqu'à la faire mourir. Jonathan savait pourtant qu'un étranglement n'avait rien à voir avec les films. Que c'était long, très long. Et que il serait séparé d'elle avant d'avoir pu finir sa besogne. Ses armes lui avaient été enlevé et il se sentait comme nu sans la Berrata qui ne le quittait normalement jamais.

Il était couvert de sueur lorsqu'il arriva dans la salle où on l'assit avec violence. Il voyait dans les regards qu'on lui jetait à quel point on le considérait comme dangereux. Il se para d'un sourire de requin qui fit reculer et un léger éclat de rire s'échappa de ses lèvres, comme le poison d'un serpent craché au monde. Aucun ne pouvait savoir ce qu'il était réellement. Il aurait voulu poser ses mains sur la table pour attendre mais ses poignets étaient liés par des entraves de fer à cette chaise qui lui faisait déjà mal au cul.

L'auror et la protectrice arrivèrent et il ne leur accorda pas un regard, rien d'autre qu'une moue pleine de morgue. L'autre prenait ses aises. Il devait faire peur avec son regard fou de drogué en manque et avec la sueur qui venait déjà couler sur ses tempes. Peu lui importait. Il n'y avait aucune cohérence dans les pensées qui s'enfonçaient dans son esprit, comme toujours. Il essayait de calmer les battements frénétiques de son coeur qui l'empêchait de se concentrer mais il ne parvenait à penser à autre chose qu'au baiser de la drogue qu'il attendait avec trop de fureur.

Et bien commences Boules. J'attends que toi et j'ai bien l'impression que ta collègue à pas une once de patiente. Vous voulez savoir quoi les filles ? Vous m'avez choppé, bravo. Le mérite ne revient pas à vous. Elle est où cette pute de dragonne ? Elle aurait du s'occuper de moi, on est devenu si proche.

Sa voix était teintée d'ironie, de colère et de rage. Il voulait sortir d'ici, vite. Il n'aimait pas enchaînement de ses poignets qui lui rappelait des souvenirs trop sombres. Azkaban et pire encore, bien avant. Les souvenirs flottaient derrière ses yeux. Il avait du mal à déglutir et ses mains posées sur ses genoux tremblaient bien trop. Le manque, de plus en plus fort, de plus en plus douloureux.


.


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Dim 2 Avr - 13:13

Just talk okay ?

       






Comme à son habitude la brune ne regardait pas son interlocuteur dans les yeux, malgré ces vingt-sept ans, elle restait relativement jeune et inexpérimentée concernant certaines parties de ces pouvoirs. La légilimencie en faisait partie, c’était une capacité difficile à apprendre et encore plus à maîtriser. La jeune savait s’en servir à la perfection, mais avait du mal à contrôler l’étendue de la capacité. Ce n’était pas plaisant tous les jours de lire dans l’esprit des personnes qui l’entoure dès que son regard se pose dans celui de l’individu. Évidemment, cela n’arrivait pas à chaque fois, fort heureusement, mais c’était suffisamment fréquent pour que la brune se montre très prudente. Elle était actuellement dans un interrogatoire et elle n’avait aucune envie de voir ces choix influencés par les pensées du suspect ou du truc rose qui se trouvait à ces côtés.

Cette dernière prenait d’ailleurs la parole tandis qu’Alaska ferma les yeux laissant ces pieds sur la table. Comme à la maison, sans aucune gêne. Une petite grimace apparue son visage quand la voix de la protectrice résonna dans la salle d’interrogatoire. Comment pouvait-on avoir une voix de crécelle à ce point ? Chaque mot qu’elle prononçait était un supplice pour les oreilles sensibles de la Russe qui se retenait de ne pas commettre un meurtre. Le ton suffisant qu’abordait Madame Boules à chaque fois qu’elle s’adressait au suspect, mais également à elle, allait la rendre chèvre. Contrôle Alaska. Contrôle-toi. Cette mégère ne sert à rien et demandera ton aide dans quelques instants soit patiente. La brune inspira profondément avant d’expirer et de rouvrir les yeux.

Un petit sourire s’afficha au coin des lèvres de la Russe quand le suspect prit la parole. Il était aussi impertinent que ce qu’on lui avait raconté. Bien. C’était parfait même. La boule rose aux côtés de la brune se raidit, vexé par les propos du jeune homme et se releva subitement en réajustant son tailleur. « Silence insolent. » Commença-t-elle par dire en envoya une claque sur la joue du suspect. Le choc résonna dans toute la salle et une marque rouge commença à apparaître sur le visage du jeune homme. L’Alaska ne broncha pas physiquement, mais intérieurement elle était prête à bondir. « Vous allez nous dire ce que vous faisiez à cette soirée, vous vouliez tuer le Ministre avoué ?! Vous êtes l’assassin ! Vous avez le profil idéal, meurtrier que vous êtes. » Continua-t-elle de dire avant de lancer une deuxième calque tout aussi forte que la précédente. « Parlez ! » Rugit-elle laissant apparaître du rouge sur ces joues joufflues. Alors qu’un troisième coup allait être porté Alaska se leva de sa chaise avec une rapidité déconcertante et attrapa le bras de la protectrice en plein vol. « On va se calmer sur les coups, protectrice. » Dit-elle froidement en toisant du regard ladite protectrice qui vit rouge. Alaska resserra sa prise pendant quelques secondes avant de lâcher d’un geste brusque le bras de sa collègue d’infortune.

« Excusez-là Monsieur, les protecteurs ne sont pas connus pour leur bon sens. Évidemment vous n’étiez pas à la fête pour tuer le Ministre. Quel est votre groupe monsieur NOE ou SPMB ? Cela ne peut-être l’unique raison de votre venu dans une salle remplie d’auror alors que vous êtes recherchés. » Commença-t-elle de dire avant de retourner s’asseoir ignorant royalement l’air courroucer de sa collègue. « Écoutez monsieur, cette journée risque d’être longue si vous ne coopérer pas et je n’ai aucune envie de lire dans votre cerveau de mollusque stupide. » Finit-elle de dire en plongeant son regard dans celui du suspect laissant son pouvoir faire son travail pendant quelques secondes, suffisamment pour que le suspect sente l’intrusion, avant de détourner le regard.







(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mar 18 Avr - 23:32

Thème


La première gifle le surprit. Les protecteurs n'étaient-ils pas sensé être les gentils dans ce monde de brutes ? Les gars sympa qui protégeaient les citoyens. Le sorcier ne répondit pas, se contenant de faire jouer sa mâchoire. La deuxième gifle, il s'y attendait. Et il soutient le regard de la sorcière au moment même où elle frappait. Sa langue avait envie de jouer, de siffler cette verve que les serpentards lui avaient apprit. Pour qui se prenait-elle ? Elle n'était qu'une idiote, simplement du bon côté du bureau. Lui était sur le siège de accusé pour avoir vu sa tête placardée de partout. Pour la première fois, il était venu ici sans aucune idée belliqueuse. Il aurait mieux faire de rester bien au chaud chez lui. Il n'aurait pas autant de sueur sur le visage si ça avait été le cas. Il n'attendait pas autant la morsure de son aimée. Et il n'aurait pas à supporter la vision totalement insupportable de cette chose rose qui avait autrefois eu l'air d'une femme. Elle lui faisait penser à cette horrible prof qu'il avait eu durant un an alors qu'il n'était qu'un gamin. Oui c'était ça. Ombrage réincarnée.

Il anticipait la nouvelle, qui fut pourtant interrompue par l'auror insolente. Décidément, la demoiselle avait tout pour lui plaire. Un sourire grandit sur les lèvres du sorcier, brûlant de morgue. Il écoutait les mots et ses yeux se remplirent de rire. Elle pensait qu'il serait si facile de le faire parler ? Elle se trompait royalement.

Oh vous savez, j'ai rien contre les coups. Ca peut même avoir un certain caractère disons... intéressant. Si on était dans un lit plutôt que dans une salle d'interrogatoire.

Il lui envoya un sourire, avant de l'ignorer pour se tourner vers la Boule. Il avait envie de la faire sortir de ses nerfs. Simplement pour s'amuser. De toute manière, que pouvaient-ils chercher ? Il ne dirait rien de compromettant pour le groupe auquel il appartenait. Avec ses antécédents aidant les mangemorts, ils devaient tous le prendre pour un SPMB. Il voulait les voir essayer, encore et encore. Aucun coup ne le ferait parler. Il avait déjà vécu bien pire pendant des années.

Pourquoi j'appartiendrais à un groupe ? Chaque sorcier était convoqué à cette petite réception et j'y suis pour rien si ça s'est fini de manière tragique chérie. Demande à ta cop copine dragonne, elle a sûrement testé ma baguette et j'ai pas lancé de sort. J'suis un solitaire, j'vais pas allé me lier à des abrutis qui font peter des bombes. C'est fini la période de vous savez qui. J'suis passé à d'autre genre de crimes maintenant. J'bute plus les gens. Fin plus trop.

Il lui envoya un immense sourire, avant de changer de cible. Il voulait les voir exploser. De toute manière, qu'avait-il à perdre ? Les coups lui faisaient au moins oublier la drogue et l'envie qui le faisait suer de plus en plus.

T'peux chercher dans mes pensées gamine. Parait qu'j'suis un peu trop barge pour qu'on y arrive, qu'ce soit cohérent si tu vois ce que je veux dire. P'tete qu'en regardant d'plus prêt t'y arrivera.

Ses années au plus profond de l'horreur l'avaient forgé. Endurcie plus précisément. Seuls les NOE l'avaient accepté tel qu'il était. Seul Orion avait comprit qu'il pouvait être recruté, qu'il était, bien contre sa volonté, quelqu'un d'humain au plus profond de son coeur. Pas quelqu'un de bien. Mais quelqu'un prit dans des filets qui l'avaient entrainé jusqu'aux mauvais côtés. Il n'avait pas choisi de rejoindre les mangemorts. Eux seuls l'avaient fait sortir d'Azkaban.


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 0:06

Just talk okay ?

       






Alaska se contentait d’être passive pendant l’interrogatoire du jeune homme. Les pieds toujours posés sur la table, la jeune femme se permis de fermer les yeux pendant que la protectrice menait la danse, enfin essayait de mener la danse. Un petit sourire étira les lèvres de la sorcière qui écoutait la respiration de la protectrice accélérée au fur et à mesure que son agacement augmentait. Parfois Alaska se demandait pourquoi elle s’était mise au service de ce groupe plutôt que les NOE, mais le souvenir bien trop douloureux de son père lui revenait suffisamment à l’esprit pour qu’elle se souvienne du pourquoi. Une nouvelle raison existait cependant à présent, son grand frère, son cœur et son âme d’autrefois avaient succombé à la noirceur que leur père avait répondue dans cette maison froide de Russie. Le bruit de la claque qui résonnait dans toute la salle fit sortir la brune de sa torpeur, elle ne montra pas sa surprise et son envie de plaquer l’insolente protectrice qui osait se montrer violente devant elle. Malgré son attention la brune n’arrêta pas la deuxième claque, mais ses yeux se rétrécir, une menace planait dans l’air et la chose rose ne semblait pas s’en rendre compte. Serrant les poings, Alaska se releva d’un bond arrêtant la troisième claque qui partait en direction du suspect.

Ces yeux étaient terriblement froids et sans appelle, la jeune femme mettait au défi son aîné de remettre une claque à l’interroger, de le faire devant elle alors qu’elle vient de lui spécifier de ne plus le faire. Après quelques secondes de bataille de regard, la protectrice finit par baisser les yeux et la brune relâcha son emprise avant de se rassoir comme si de rien était. La Russe leva les yeux devant l’attitude de la protectrice et la voyait virer au rouge dès que Jonathan se ficha royalement de sa poire. Un air choqué apparu sur le visage de Madame Boule qui recula de quelques pas comme si le jeune homme venait de lui lancer un mauvais sortilège.

« Comment ?! Comment osez-vous vermine que vous êtes ! Dommage que les détraqueurs n’existent plus vous méritez largement leur baiser ». Elle lança un regard bref en direction d’Alaska qui ne réagit pas trouvant cette menace complètement ridicule et vide de sens. La protectrice remit en place son tailleur en tirant légèrement sur son chemisier avant de lancer un regard noir en direction du suspect.

« Encore cette fichue dragonne ! Laissez-là tranquille cette personne voyons ! Vous mentez ! Menteur ! » Commença-t-elle en haussant de nouveau le ton, elle commençait peu à peu à perdre patiente et cela amusait Alaska qui se contentait de regarder la scène en tant que spectatrice. « Vous faites partie des SPMB pas vrais ? Cela va parfaitement avec votre caractère et votre antécédent, si vous ne parlez pas je vous ferais parler ! » Cracha-t-elle en sortant sa baguette lançant un sortilège informulé sur le suspect.

Un soupir s’échappa des lèvres d’Alaska qui se releva en fixant la protectrice du regard, cette dernière ne semblait pas la voir, trop concentré à faire souffrir Jonathan. La brune lança un experliarmus sur la baguette de la boule rose avant de lui mettre une claque sur le visage d’une telle force que la pauvre dame tomba. Le regard de la brune était glacial et la protectrice se contenta de se tenir la joue. « Encore une seule agression et je vous envoie à Azkaban… »commença-t-elle avant de laisser un sourire meurtrier s’afficher sur ces lèvres, elle se retourna brièvement vers Jonathan avant de reporter son attention sur la protectrice. « Je vous mettrai dans la même cellule que notre brave monsieur ici présent, vous pourrez faire tellement de choses ensemble. » Finit-elle de dire avant de se retourner et de rassoir une fois de plus.

Alaska leva les yeux au ciel face à la réponse que lui accorda le suspect et un grand sourire s’afficha sur ces lèvres à son tour. « Tu sais mon petit, j’ai connu bien pire que toi alors ne pense pas que tes pensées me freineront. Et puis je ne sais pas si tu as rencontrée mon boss, mais c'est une vraie plaie, un connard pire que lui c'est impossible.»  Commença-t-elle avant de laisser de nouveau son pouvoir faire effet elle fouilla pendant plusieurs minutes avant de reprendre la parole d’un air amusé. « Vous voulez un peu de drogue, monsieur ? Le manque est plutôt douloureux, vous savez. » Continua-t-elle avant de croiser les bras sous sa poitrine se retenant de rire. « Vous voyez, je pensais passer une journée pourrie et ennuyeuse, mais en fait je pense que je vais prendre mon pied et m’amuser avec vous deux. » Elle regarda sa collègue avant de rire devant l’expression de son visage. « Voyons Madame Boule ce n’est pas un SPMB, c’est un NOE » dit-elle en plongeant son regard glacer dans ceux du suspect. « N’est-ce pas Monsieur Salzman ? »





(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 0:34

Thème


Croyait-elle vraiment lui faire peur avec la menace des détraqueurs ? Elle ne savait de quoi était capable les monstres qui avaient hanté ses pensées pendant trop longtemps. Elle ne savait ce que s'était de ne plus sentir la moindre parcelle de bonheur et voir revenir en boucle les cris et les larmes, les souvenirs autrefois si beau qui devaient aussi noirs que l'eau dans la nuit. Exactement comme gèlent les fleurs en leur présence, les détraqueurs s'amusaient à faire changer les souvenirs, à mettre du givre dans le moindre moment merveilleux. Combien de fois avait-il vu Keira mourir en boucle devant ses yeux ? Jonathan frémi, une seconde, qui ne suffit pas à la protectrice pour qu'elle le voit. Il ne savait ce qu'il en était pour l'auror mais il éclata d'un immense rire lorsqu'elle lui jeta au visage sa soit disante appartenance au SPMB. Et il ne pu s'empêcher de lui répondre du tact au tact :

Oh bien sur. J'suis un méchant mangemort alors j'ai rejoins des débiles qui se battent pour une suprématie de connerie ? Regarde moi bien chérie, j'ai l'air d'être un sang pur ? T'compr....

Le sort l'arrêta en pleine lancée de morgue et il mordit violemment dans sa lèvre inférieure pour ne pas crier. Le sang lui ramena les idées claires, à moitié. L'émail de ses dents s'était enfoncé trop fort dans la peau fine de sa lèvre et il inspira, le souffle court. Il releva pourtant le visage, ses yeux brillant d'un nouveau regard alors qu'un sourire revenait flotter sur ses lèvres, maculant ses dents et sa bouche de sang, lui rendant un air fou qu'il n'avait jamais perdu.

Son attention se porta sur l'auror. Il ne releva pas la proposition de cohabitation, qui aurait très certainement donné lieu à un meurtre dans lequel il aurait prit un plaisir fou, se délectant de voir la peur et la douleur de cette femme bien trop proprette sur elle.  Il la sentait dans son esprit, prouvant sa jeunesse. Voldermort était discret lorsqu'il fouillait leur esprit, tout comme cette enflure de Snape. Jonathan ne voulait pas la laisser se concentrer avec autant de facilité. Alors il fit ce qu'il faisait de mieux. Il se mit à parler. Ce qui l'empêchait de penser à autre chose.

Regardez moi c'te pauvre petite auror qui a dû mal avec son Rosier de compagnie. Ton boss te fait chier pauvre chaton. Il est méchant hein papa Rosier. L'était pareil quand on était des mangemorts. Putain, c'est fou ce qu'on a en commun. Enfin remarque, moi j'pouvais pas l'approcher. J'avais pas leur marque, qui les faisait se prendre pour des dieux. T'voudrais bien trouver hein, dans mes pensées , Celui que je suis, ce que je cache, mes douleurs et mes peines, le nom de tout ceux que je côtoierais si j'étais l'un des SPMB ou des NOE. Bas non chérie, j'suis un mec bien moi. J'travaille en solo, j'ai pas besoin d'abrutis qui pourront me trahir à la moindre occasion. Tu crois vraiment qu'ils prendraient le risque d'avoir un mec aussi instable que moi à leur côté ? T'ont pas présenté mon dossier au ministère ? Parait qu'jsuis dangereux; un vrai méchant, un vrai bad boy. Tu devrais aimé par vrai ? On raconte tellement d'histoire sur moi. Des réelles et des moins vraies. On m'a foutu tellement de meurtre sur le dos. Oh j'vais pas dire que j'suis gentil, que j'ai rien fait, que mon dieu son méchant avec moi. Non j'vais t'dire moi. J'vous tuerais toutes les deux si je le pouvais. Mai s vous m'avez attaché. Sage décision. Tu vois. Parait que j'suis baaaaaaaaaaarge. Chou pour expliquer un truc qu'on comprend pas non ?

Son monologue était dit avec morgue alors que son visage sur jouait chacune de ses émotions. Il éclata finalement d'un rire puissant, un fou rire solitaire qui sonnait tellement faux, comme celui de ce méchant qu'adorait les moldus et qui se battait contre une chauve sourie.

Le sourire de Jonathan ne disparu pas aux réponses finales de l'auror. Elle avait vu des choses dans son esprit. Cela ne faisait aucun doute. Mais il avait apprit à mentir en jouant avec des truands jusqu'à finir par en devenir un. Elle ne l'aurait pas. Il savait ce qu'était le bluff. Maintenant que la Boule était hors course, il ne lui restait que cette adversaire. Qu'elle ramène donc le grand méchant big boss lorsqu'elle en aurait fini. Ils pourraient rire ensembles.

S'pas dur de voir que j'ai besoin de drogue. T'as juste à regarder mes avants bras et cette putain de sueur sur mon visage. Tu prouves rien chérie. Il lui envoya un clin d'oeil qui dans une autre situation aurait été charmeur. Là, il jouait juste avec insolence. J'suis pas un NOE. Ils ont buté les seuls personnes auxquelles je tenais. Vous pouvez r'garder vos dossiers. Keira était ma fiancée et elle a été tué à Poudlard. Voyez. J'ai rien à gagner à les rejoindre.


I cannot forget you no matter how much I try


Dernière édition par Jonathan I. Salzman le Mer 19 Avr - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 1:02

Just talk okay ?

       






Le comportement de la protectrice était bien trop féroce, bien trop agressif pour qu’Alaska la laisse ainsi faire sans ne rien dire. Son statut de protectrice ne lui donnait pas l’immunité, elle n’avait en aucun cas le droit de se comporter de la sorte malgré l’insolence du suspect. Tandis que la protectrice la jeune femme lisait tranquillement dans les pensées du jeune homme. Les seuls moments où elle arrivait à le faire en toute discrétion, était quand sa cible parlait et s’occuper d’autre chose ce qui était le cas, néanmoins l’intervention de la protectrice était bien trop peu utile pour que la Russe puisse exploiter complètement ces secondes précieuses qui lui permettaient de lire les pensées de l’ancien mangemort en toute discrétion. Alaska vit le frémissement du jeune homme tendit que son esprit s’égarait vers une certaine Keira. L’auror avait lu son dossier et connaissait parfaitement cette partie de l’histoire du jeune homme toutefois l’attaque surprise de la protectrice l’empêcha d’aller plus profondément, de trouver la faille que le suspect tentait tant bien que mal de cacher.

Un profond soupir s’échappa des lèvres de la jeune femme quand elle dut se lever une nouvelle fois pour interrompre cette boule rose qui la gênait plus qu’autre chose, elle aurait fini bien plus rapidement si cette incompétente n’arrêtait pas d’intervenir. D’ailleurs cette dernière voulut répondre aux rires et aux moqueries de l’insolent, mais d’un seul regard la brune la fit taire. Ce n’était clairement pas le moment. Une petite menace orale suffit à éteindre les mots qui brûlaient la gorge de la protectrice qui les ravala avec difficulté.

Alors qu’Alaska retournait à sa tâche sans prendre la peine d’être discrète, le jeune homme commença à parler pendant qu’elle fouillait ces esprits. Un grand sourire s’afficha sur les lèvres de la brune tandis que l’homme continuait de faire son monologue. Il pensait pouvoir la déconcerté en continuant de parler sans cesse, l’empêcher de trouver les informations qui lui étaient importantes, si seulement il savait. La Russe laissa l’esprit du jeune homme pendant un bref instant le temps que ces propres souvenirs refassent surface avant de retourner dans l’abîme de la mémoire qui était la sienne.

Son père ne l’avait jamais aimé, non il l’a détesté pratiquement dès sa naissance. Toutefois quand il sut que sa jeune fille commençait à apprendre la légilimencie et qu’elle était relativement douée pour cela il fit tout en son pouvoir pour que la brune exploite ce potentiel dans son intérêt à lui. Il n’hésitait pas à la torturer pendant qu’elle essayait de lire dans ces pensées, encore et encore l’entraînant jusqu’à l’épuisement avant de l’abandonner quand cela l’agaçait de la voir échouée.  

Alaska regarda le jeune homme et lui fit un sourire presque doux, mais en réalité ce sourire était taquin. Moqueur. Plonger dans sa noirceur qui était la sienne depuis des années, le suspect ne semblait plus se rendre compte qu’à travers sa folie refoulée les autres personnes souffraient aussi. Il n’imaginait pas que d’autres personnes avaient pu vécu des choses aussi horribles que ce qui a vécu lui, parfois pire. La Russe se retourna brièvement vers la protectrice et lui ordonna d’aller chercher du café, après quelques manifestations la rose s’exécuta. Une fois l’autre en dehors de la salle, la brune se déconcentra de nouveau vers le jeune homme.

« Ne t’inquiète pas pour moi mon chou, je sais très bien qui est réellement Azraël Rosier malgré l’apparence qu’il se donne actuellement. Cette partie de ton passé ne m’intéresse pas voit-tu parce que je sais que tu mens, tu le fais depuis suffisamment de temps pour t’en sortir et survivre, mais cela ne fonctionne pas avec moi. Tu peux travailler seul, je n’en doute pas, mais tu ne peux pas survivre seul. On te recherche de partout, tu as besoin d’une assurance, d’une promesse de vivre de nouveau une vie à peu près normale. Tu as raison, je n’ai pas besoin de lire dans tes pensées pour savoir des choses. Je ne pense pas que tu sois fou, une partie de toi l’est et tu en joues tandis que l’autre partie de toi est parfaitement réfléchie. » Dit-elle en lançant un petit clin d’œil au jeune homme avant de reprendre la parole. « Tu ne me fais peur, au contraire je te trouve même mignon à assez. » Répliqua-t-elle avant de laisser un rire doux s’échappa de sa gorge.  

Alaska se mordit légèrement les lèvres pour ne pas rire de nouveau en entendant la suite des paroles du suspect. Il s’enfonçait encore plus dans le mensonge et cela rendait la situation pathétique et comique à la fois, un vrai délice pour l’auror qui appréciait ces moments où le suspect tentait de survivre sans savoir qu’il était complètement fait comme un rat. Cet espoir de pouvoir se détourner des compétences de la jeune femme, malgré son jeune âge elle était suffisamment habile et observatrice pour trouver ce qui l’intéressait.

« Tu sais je peux jouée avec toi toute la journée chaton, même toute la nuit si le cœur t’en dit, mais tu ne m’auras pas. Je pense que tu détestes plus les SPMB que les NOE. D’ailleurs, qui est ce Jack ? Et puis, justement on peut faire des choses par amour mon petit Keira était ta fiancée et cette guerre entre les deux parties l’ont tué pas les NOE »




(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 1:35

Thème


Ses soucis se froncèrent. Elle n'était pas dupe, elle ne rentrait pas dans son petit jeu. Jonathan ne prêta pas même attention à la protectrice qui sortait de la pièce. Il ne garda son air sérieux que quelque seconde avant d'exploser à nouveau de rire. Il pouvait parfaitement être fort seul. Ce n'était pas ça qui l'avait entraîné à rejoindre les NOE. La solitude lui allait comme un gant. Mieux, il était bien plus en sécurité sans appartenir à un groupe. Il ne serait pas ici s'il n'avait suivit Jack voilà des mois qui lui semblaient des années. Il n'aurait pas passé la porte du domaine des NOE, il n'aurait pas rejoins ses hommes avides de pouvoir et d'égalité. On aurait pu les prendre pour des gentils dans un autre monde. En vérité, il n'en était rien. Ils étaient tous plus avides de pouvoir les uns que les autres. Il n'y avait aucune différence entre les SPMB et les NOE. Juste un soupçon de sang et de puissance.

Jack est personne. Pas d'pouvoir et il appartient pas au gouvernent des sorciers alors t'auras rien contre lui. J'doute que les connards de ton espèce ait le droit de toucher au moldu. Les protecteurs vous le ferait chèrement payer et j'pense qu'ils sont plus haut classé que ton petit cul.

Il la défia des yeux, durant une seconde, savourant contre sa langue le nom de Keira. Puis il bondit, retenu simplement par ses liens de cuir qui mordaient avec violence sa chair. Elle avait franchit quelque chose qu'elle n'avait pas le droit. Elle n'était personne pour oser ne serait-ce que prononcer ce nom chéri entre tous. Jamais femmes n'arriveraient à la cheville de Keira. Alors qu'elle, sans la connaître, ose la nommer était trahir son souvenir.

T'mérite pas d'parler d'elle espèce de salope ! Prononce pas son nom compris !

La colère laissait place à des pensées qu'il ne pouvait contrôler. Il revoyait ses larmes alors qu'elle était couchée de ce lit d'hopital, immobile, sans voir le visage qui s'affichait devant elle. Il se revoyait lui ôter la vie. Il se revoyait lui dire adieu, lui confier son départ. Sa gorge se noua, son corps de tendit. Il bouillait de rage que la simple mention de son prénom lui face encore un tel effet maintenant.

T'perds ton temps. J'te dirais rien ok ! J'trahirais personne ! J'suis pas une balance ! J'lai jamais été ! Si je savais les noms de ses enculés de SPMB j'les dirais ! Ses connards de mangemort qui méritent de crever pour tout le mal qu'ils ont fait ! Mais j'dirais rien tu m'entends ! Rien du tout !

Sa rage transpirait alors qu'il crachait ses mots, dans un désespoir qu'il ne pensait montrer aussi facilement. Elle n'était qu'une petite princesse et ne pouvait savoir ce que c'était que d'être né dans le mauvais ventre, de la mauvaise façon. Ô elle était belle de son côté du bureau. Mais elle ne savait ce que c'était que de se battre pour survivre et pour protéger ceux qui ne le pouvait. Jonathan voulait être libre. Mais avant toute chose, il voulait protéger ceux qui le devait contre les horreurs qui pouvaient commettre les mangemorts. Il tuait, c'était certain. Mais les innocents n'avaient jamais rencontré ses poings ou le canon de son arme. Jamais !


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 2:12

Just talk okay ?

       






Une fois la protectrice en dehors de la salle la jeune femme pu laisser libre cours à son interrogatoire sans être interrompu par le bouillonnement de ce bonbon rose ambulant qui semblait être plus une frustrée qu’une réelle protectrice. Comme quoi ils recrutent vraiment n’importe qui ces protecteurs, elle en était par ailleurs un parfait exemple. Faudrait peut-être que la brune en touche deux trois mots à Alyra. Ce n’était pas sérieux engager des personnes comme ça. La jeune femme était relativement douée en interrogatoire, non pas uniquement pour sa capacité, mais pour sa capacité à comprendre le point faible d’une personne et de l’exploiter. Vivre avec une personne comme son père et être entourée par des personnes tout aussi dangereuses avaient sans doute été un point important pour cette compétence. Avec nonchalance la brune leva doucement ces épaules montrant que les propos soit disant insultant du suspect ne l’atteignait aucunement. Le sourire toujours aux lèvres la Russe écoutait tranquillement les propos du jeune homme sans broncher d’un seul centimètre, son regard s’était perdu dans le fin fond de la salle et elle ne prit même pas la peine de détourner le regard pour lui répondre.

« Vous aussi vous avez remarquez à quel point mon cul est sexy ? Ca doit être de famille… Les protecteurs ne me toucheront pas, vous ne me connaissez pas Monsieur. » Dit-elle en rigolant pendant quelques secondes avant de s’arrêter pour prendre un air sérieux.  

Le temps de l’attaque était venu, une sorte de bluffe qui servirait à trouver les faiblesses du suspect, connaît tes amis et encore mieux tes ennemis. Il n’en était pas réellement un, mais le fonctionnement restait le même, non ? Alors que son regard fixait le vide tandis qu’elle abordait la fiancée du jeune homme, ce dernier réagit, violement. Alaska ne tourna même pas le visage laissant seulement un petit sourire s’afficher au coin de ces lèvres, elle pencha légèrement la tête en arrière avant de rire de nouveau.

« Comment ? Je n’ai pas le droit de parler de votre chère Keira ? Comment est-elle morte déjà… vous étiez là il me semble. Ou peut-être pas. »

Décroisant ces bras qui se trouvait sous sa poitrine, Alaska commença à jouer avec ces cheveux avant d’entonner une chansonnette russe parlant de la mort d’une princesse tuée par son grand amour, bien que le jeune homme ne comprenait pas les paroles, la jeune femme changeait le nom de la princesse par celui de la fiancée de Jonathan. Elle finit par tourner la tête à la fin de sa petite chanson, regardant enfin son interlocuteur, les yeux pétillant d’amusement. Un point à zéro. Le sourire de la brune s’étira jusqu’à ces oreilles et elle se mordit la lèvre moqueusement.

« Tu ne trahirais pas les NOE, par contre tu pourrais me dire les nom des SMPB si tu en avais. La colère est une véritable source de vérité mon chou. Merci d’avoir avouée ton appartenance au Noe. Maintenant, que faisais-tu à cette soirée ? »

Demanda-t-elle calmement avant de détourner de nouveau le regard et de chanter à tue tête. La jeune femme faisait le chef d’orchestre avec sa main droite tandis que sa main gauche tapait doucement sa cuisse au rythme de la musique qu’elle avait en tête.



(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 19 Avr - 2:40

Thème


Le chien menaçant de mordre qu'il était devenu se tue immédiatement. Comment pouvait-elle savoir ? Elle ne pouvait avoir une telle force dans sa magie, elle n'était qu'une gamine. Elle ne pouvait connaître à ce point son esprit. Elle ne pouvait avoir vu les images qu'il avait devant les yeux. Personne ne savait que c'était lui, et uniquement lui, qui, en dernier, avait vu Keira. Et qui l'avait envoyer rejoindre les anges pour de bon, pour lui éviter de souffrir encore et peut-être même dans un égoïsme qu'il refusait d'admettre. C'était pour elle qu'il avait fait ça ! Il tenterait toujours de s'en persuader, même en voyant ses yeux à travers les brides de ses souvenirs, même en la caressant des doigts à chaque fois que la drogue l'envoyait ramer vers d'autres berges. Elle était toujours avec lui. Il n'avait pas fait son deuil ne le ferait jamais. Se serait la trahir que d'accepter une autre femme trop proche. Il séduisait, il allait même jusqu'à les mener dans son lit. Mais son coeur était une pierre gelée enfoncée trop loin dans sa poitrine pour que quiconque puisse la ramener à l'air libre.

Il garda le silence, refusant de lui donner une réponse qui ne serait qu'un mensonge. Il avait envie de l'étrangler en l'entendant chanter de la sorte, en la voyant s'amuser de lui comme d'un vulgaire jouet. C'était elle la proie ! Pas lui ! Il ne le serait jamais ! Mais lorsque le nom de Keira franchit ses lèvres durant sa chanson, il essaya d'en comprendre le sens. La langue lui était totalement étrangère et il abandonna, se contentant de serrer les poings, ses jointures devenant aussi blanche que la neige. Elles n'attendaient que d'être couvertes du sang de l'auror.

J'voulais savoir ce qu'avait le ministre de si important à nous confier. Ça concernait l'intégralité de la population sorcière et j'suis aussi concerné que vous par la mort de la magie. J'veux savoir si elle va enfin nous laisser revenir à des vies paisibles. Sans les sorciers j'en serais pas là. J'aurais été le fils de quelqu'un. Alors j'voulais savoir si pour de bon, on allait pouvoir faire péter le champagne. Et j'voulais savoir ce que ses connards de SPMB avaient prévu. Parce que c'est sûr qu'ils étaient là. La preuve, ils ont buté votre ministre.

Il la regardait droit dans les yeux, refusant de la laisser rebondir encore sur le sujet de Keira. La sorcière était morte. Pas dans son coeur, c'était certain. Mais elle l'était sur tous les registres. Elle le torturait avec des souvenirs qu'il refusait de voir. Rien que pour ça, les seules imagines qui flottaient devant ses yeux étaient très réalistes de ce qu'il lui ferait subir si elle avait le malheur de tomber entre ses mains. Jonathan pouvait se montrer très imaginatif dans la vengeance.


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Lun 15 Mai - 0:49

Just talk okay ?

       



Un petit sourire se promenait sur le coin des lèvres de la jeune femme qui observait avec une troublante tranquillité cet homme qui n’avait rien d’un chiot sans défense. Malgré les menottes qui le retenaient à la table, l’auror pouvait sentir sa rage dans chacune de ces cellules, la menace que le jeune homme pesait malgré qu’il soit attaché était fascinante. Non, en réalité cela amusait grandement la Russe qui le trouvait de plus en plus mignon. Il essayait tellement de lui faire peur, de la décourager et toutes ces autres choses pour qu’elle perdre pieds sans ne jamais réussir la faisait intérieurement rire. Alaska n’était pas une personne sadique, en tout cas elle ne se considérait pas comme une personne de ce genre, toutefois ce n’était pas une personne saine d’esprit non plus. On ne peut être sain d’esprit quand, dès la naissance, on se fait torturer mentalement et physiquement. Soudainement, un petit bâillement fit ouvrir la bouche à la brune qui finit par poser sa tête sur son bras droit, montrant son ennuie devant les réactions de son suspect. Malgré ces airs, Jonathan n’avait rien d’apportant à apporter à la jeune femme, cette dernière avait rapidement compris son appartenance pour un groupe et tandis que les souvenirs de sa fiancée l’hantait la brune était rapidement venu à la conclusion qu’il ne connaissait pas grand monde au sein de son propre groupe.

Toutefois, les rares personnes qu’il devait connaître seraient des personnes importantes. Quelqu’un d’assez important qui l’aurait aidé à s’intégrer dans le groupe et à se cacher des aurors. Alors qu’elle continuait de chantonnée la jeune femme finit par se taire, un sourire en coin, quand son détenu finit par reprendre la parole. Les pensées sanglantes du prisonnier résonnaient dans l’esprit de la Russe qui finit par éclater de rire, c’était tellement poétique et romantique. Elle toucha le nez de Jonathan dans une vague caresse avant de rire de nouveau. « Tu es mignon. » Dit-elle moqueusement. Elle l’observa pendant plusieurs secondes, ces mains soutenant sa tête, son regard ne quittant pas celui de son détenu.

« Ton aveu en serait presque touchant, un poil trop dramatique toutefois. Merci de confirmer ton appartenance au NOE mon chou. Vraiment. Maintenant, j’ai besoin d’un seul et unique nom après tu pourras retourner pourrir dans ta douce maison, Azkaban. » Dit-elle presque tendrement avant de fermer les yeux quelques instants essayant de ne pas rire une nouvelle fois.

Le jeune homme était tellement en colère qu’il était facile pour la jeune femme de lire dans son esprit, même les yeux fermés elle entendait les pensées du détenu comme s’il criait dans son esprit. Elle reprit sa chanson en russe concernant la fiancée décédée du jeune homme pendant plusieurs minutes avant de s’arrêter subitement et d’ouvrir les yeux tout en se redressant et en tapant la table d’une main ferme.

« Pourquoi avoir tuée ta fiancée mon sucre d’orge ? Keira était pourtant une fille bien. Je ne comprends pas. Elle était trop bien pour toi ? »




(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mar 23 Mai - 23:29

Thème


Il s'ébroua, comme un cheval sauvage alors qu'elle osait le toucher. Jonathan tira, un peu plus, sur le lien qui le retenait attaché, qui l'empêchait de lui sauter violemment à la gorge. Il voulait du sang, pour palier à la haine qu'il ressentait au plus profond de son coeur. Il avait envie de rage et de ténèbres pour oublier les yeux suppliants de Keira alors qu'il arrivait, en compagnie de tous ses hommes au visage masqués, prisonniers au milieu des mangemorts qui l'avaient sorti d'Azkaban et qu'il haïssait pourtant plus qu'il n'avait jamais haï personne. Lui n'avait pas rejoint NOE pour des idéologies de paix. Non, il les avait simplement rejoint pour ne pas avoir à croiser à nouveau les yeux de ceux qui avaient tué, sans vraiment le faire, la femme qui hanterait à jamais son esprit et qui posséderait pour toujours son coeur.

Il éclata de rire, les pensées sanglantes disparaissant de son esprit. Il faisait parti des NOE, c'était certain. Mais elle n'aura jamais aucun nom, jamais aucune information. Après tout, Jack n'était qu'un crackmol qui n'avait pu que le faire entrer chez les pacifistes et rien d'autre. Il ne lui avait ouvert que des portes qui finalement se refermerait. Durant une seconde, les pensées de Jonathan allait s'attarder sur quelque visage mais il se retient. Non. Il ne les trahirait pas et il sentait la présence ô combien dérangeante de cette saloperie de sorcière dans son esprit.

J'te dirais rien salope. Rien du tout.

Les sourcils froncés sur ses yeux si bleus, Jonathan soutenait son regard. Elle fouillait dans son esprit mais il gardait bien cacher les pensées qu'il voulait garder secrète. Jusqu'à le mot de trop. Jusqu'à l'information qui avait filé et qui, entre les lèvres de l'auror, s'attaquait violemment à son coeur. Ses paroles s'infiltrèrent, comme le plus parfait des poisons, dans les veines du sorcier, détruisant tout sur leur passage. La drogue et la morgue n'était plus rien. Il perdit pour de bon le contrôle.

Ses poings éclatèrent, le sang giclant sur ses mains, ruisselant le long du fauteuil inconfortable sur lequel on l'avait attaché. Lui, resté enfermé dans ses mots pleins de morgue, explosait pour de bon. Il bondit, retenu par ses poignets et par le CRAC violent qui retentit alors qu'un des os se brisaient sous la violence. Il voulait l'étranger, la détruire, elle qui se permettait de parler et de lui exposer au visage toute sa faiblesse !

VA TE FAIRE FOUTRE ! TU SAIS RIEN OK ?! RIEN DU TOUT ! JE TE PERMETS PAS DE PARLER D'ELLE DE LA SORTE ! T'AS AUCUNE IDEE DE POURQUOI J'AI FAIS CA ! TU SAIS RIEN ! FERME TA GUEULE ESPECE DE PUTAIN ! FERME TA GUEULE J'VEUX RIEN ENTENDRE QUI VIENT DE TOI ! J'VOUS DIRAIS RIEN A TOI ET A TOUS LES FILS DE PUTE QUI RESTENT ICI ! TU SAIS RIEN OK ! TU SAIS RIEN DE KEIRA, TU SAIS RIEN DE LA FEMME QU'ELLE ETAIT ! FERME TA GUEULE PUTAIN, J'VEUX PLUS T'ENTENDRE !

Il frémissait de rage et il ne s'en était pas rendu compte que déjà les larmes roulaient sur ses joues sans qu'il ne puisse les contrôler. Les souvenirs affluaient, trop forts, trop violent alors que le BIP de la machine se taisait pour l'éternité uniquement à cause de lui. Elle n'avait pas le droit. Non pas le droit de parler d'une femme qu'elle n'égalerait jamais. L'esprit du sorcier était devenu aussi facile à lire qu'un livre ouvert alors qu'il perdait le contrôle et qu'il se débattait, plus encore, ne prêtant pas attention au sang ni à la douleur qu'il ne sentait pas. Seule la rage le faisait avancer et l'aveuglait en même temps. La rage et la douleur que ses simples mots avaient fait exploser dans son coeur. La plaie ne se refermerait jamais et les paroles de l'auror l'avait fait ruisseler si facilement.


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Protecteur + Our world will be safe

+ avatar : Elizabeth Olsen
+ photo :
+ âge : 27 ans
+ doublon : Aiden S. Blackwood & Moon
+ messages : 74
+ date d'inscription : 02/01/2017
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Mer 24 Mai - 0:18

Just talk okay ?

       




Le sourire de la brune s’agrandit de nouveau quand les pensées de son suspect redevenaient sanglantes et meurtrière à son égard. Une grande majorité des personnes, même parmi les aurors, ne serait pas aussi serein face à ce personnage contrairement à Alaska qui s’amusait de plus en plus. La situation était comique à ces yeux et les réactions du NOE étaient mignonnes. Ce dernier essayait et pensait tellement faire peur à la brune que cela ne faisait qu’augmenter l’amusement de cette dernière. L’auror le savait, il allait bientôt perdre le contrôle son esprit était de plus en plus simple à lire et la brune n’avait plus besoin de se concentrer pour chercher des informations car ces dernières venaient toutes seules. La Russe attendait le moment opportun pour retourner de manière approfondi dans les pensées du jeune homme, mais pour le moment la jeune femme se contentait de le regarder presque avec douceur tellement le comportement du suspect l’amusait.

Un premier nom arriva dans l’esprit du jeune homme, mais ce dernier n’était pas suffisamment intéressant. Un cracmol n’avait aucun intérêt aux yeux de la jeune femme qui laissa passer cette information. Son sourire s’agrandit quand l’insulte raisonna dans la pièce. Alaska prit tout d’abord un air offusqué avant d’éclater de rire et de caresser le visage du suspect.

- Tu y crois tellement que cela en devient irrésistiblement mignon tu sais ? Je comprends maintenant ce qu’elle a pu te trouver quand tu étais social, tellement craquant.

Répliqua-t-elle un sourire amusé sur le coin des lèvres. La jeune femme ne bougea pas d’un centimètre quand le jeune homme craqua enfin. Définitivement. Il était tombé si facilement dans le piège quand la brune était légèrement déçue. Un petit soupir s’échappa des lèvres de la jeune femme qui posa sa main appuya à l’endroit ou l’os s’était cassé. D’un sourire la jeune femme mis une forte pression sur cet endroit du corps du jeune homme pour que la douleur l’empêche de bouger.  

- Je ne sais peut-être rien comme tu le prétends, mais entre toi et moi celui qui à tué sa fiancée sans raison c’est toi, et non moi.

Dit-elle en lança un clin d’œil à son suspect qui perdait de plus en plus le contrôle. C’était le moment que la brune attendait depuis le début de l’interrogation, elle enfui son esprit plus profondément dans les pensées du jeune homme à la recherche d’une information utile. Au lieu de trouver des noms ou des visages l’auror mit la main sur quelques choses d’encore plus précieux. Une information primordiale. Un grand sourire de triomphe s’afficha sur les lèvres de la brune qui essuya les larmes qui coulaient le long des joues du NOE. Elle se releva pour appeler un collègue afin qu’il prépare le retour du prisonnier à Azkaban. Une fois son collègue partit elle se retourna de nouveau en direction de Jonathan avant de faire une courbette moqueuse à son intention.

- Merci mon chou. Cet interrogatoire fut passionnant et amusant. Je te souhaite de pourrir correctement à Azkaban maintenant que j’ai ce que je voulais tu ne me sers plus à rien.

Sur ces mots, la brune éclata de rire avant de quitter la pièce pour partir en direction du bureau de son chef. Même si elle n’avait pas envie de donner cette information à Azraël qui jouait double jeu en étant chef des aurors et homme important des SPMB, elle n’avait pas le choix. La brune toqua à la porte du bureau du détestable Sang-Pur attendant l’autorisation avant de rentrer dans le bureau. Toujours de manière très agréable le vieux crouton lui demanda ce qu’elle lui voulait. Tentant de cacher l’amusement qui était toujours en elle, la brune garda un visage sans expression avant de prendre la parole.

- L’interrogatoire à été un franc succès. Commença-t-elle avant de se taire quelques instants. Elle reprit finalement la parole avec un petit sourire en coin. Je n’ai pas eu de nom. Alaska leva la main pour interrompre son chef qui allait prendre la parole. J’ai eu beaucoup mieux que cela, je sais à présent où se trouve le QG des NOE.





(c) naehra.



Stop, i'm already dead
It's hurts, hurts like Hell. The only thing I want is you. You next to me. Always.< by swan >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Jared Leto
+ photo :
+ âge : 28 ans
+ doublon : Azraël Rosier, Alexiane Spike, Louise d'Auberive
+ messages : 91
+ date d'inscription : 21/01/2017
+ commentaires :
Wake up !


MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   Sam 27 Mai - 12:43

Il avait mal. Horriblement mal. Mais la douleur physique n'était rien face à celle qui hurlait dans son coeur. Le visage de Keira ne le quittait pas. Il savait qu'elle lui aurait dit de rester calme, de ne pas se mettre dans un tel état, de garder cette douceur qu'elle avait fait renaître. Mais la morgue de cette catin d'auror lui donnait envie de lui arracher la tête. Il avait si mal. Son coeur hurlait, cherchant à s'échapper de cette poitrine qui le faisait horriblement souffrir. Ses poignets n'étaient qu'un minuscule détail face aux poignards qu'elle enfonçait avec un sourire dans son âme. Qui était-elle ? Pourquoi s'acharnait-elle de la sorte ? Oui, Jonathan n'était pas un enfant de coeur. Mais brutalement, il ne comprenait plus. Pourquoi tant de haine ? Pourquoi tant de rage. Il avait toujours été victime de son destin et là seule fois où il avait voulu prendre le contrôle de sa vie, on était venu le chercher pour l'enfermer aux côtés de meurtriers et de voleurs. C'était le ministère qui avait fait de lui cette boule de nerf et de rage qu'il était maintenant, cette créature incapable de contrôler tout ce qui hurlait dans son coeur.

Le contact sur sa peau lui fut horriblement douloureux et il tenta de reculer. Comment pouvait-elle faire ça ? Il se sentait si impuissant, si faible et inutile devant cette femme qui profitait de sa place, qui se plaisait à le torturer. Il ne parlerait jamais, qu'importe l'eau qu'on lui ferait avaler, qu'importe les sortilèges qu'on lui jeterait, qu'importe les coups et le sang. Mais toucher à son coeur le rendait incapable de se contrôler. Toucher à son souvenir le faisait hurler. Keira était un morceau de sa vie qu'il chérirait pour l'éternité. Il ne pouvait l'oublier, il n'en avait pas le droit. Pas respect pour ce qu'elle avait été, par respect pour la vie qu'il lui avait ôtée dans cet hôpital qui dans son esprit devenait de plus en plus lointain. Seul restait ce visage si parfait dans la mort, si emprunt de douceur. Elle lui manquait. Elle lui manquait tellement.

Et il baissa les bras. Il retournait dans cette prison terrible d'où seuls les mangemorts le tireraient. Les NOE ne viendraient pas l'aider. Il était fini et lorsqu'on le releva, il se laissa faire sans rien dire. Ce fut seulement lorsqu'il passa à côté de l'auror que dans ses yeux vient briller une dernière flamme de défiance.

Profite de ton pouvoir. Profite tant que tu le peux. Les hommes qui le tenaient tentèrent d’accélérer le pas mais il bloqua ses pieds refusant d'avancer. Car je te jure que je te retrouverai un jour et que je te tuerais. J'en suis déjà sorti une fois de cette putain de prison. Dors pas sur tes deux oreilles salope. Je serais toujours dans ton ombre.

Il hurla de douleur alors que l'auror attrapait son poignet briser pour le forcer à avancer. Un dernier regard, emplit de promesses et de rage et Jonathan embrassa son destin. Sa baguette serait à nouveau brisée et son sort sellé. Rebienvenue à Azkaban Salzman.

RP TERMINE


I cannot forget you no matter how much I try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Just talk okay ? ~ Jonathan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just talk okay ? ~ Jonathan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kit pour Jonathan(RIP, Kero's kingdom)
» présentation jonathan
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» Souvenir et larme assuré (Jonathan)
» Jonathan Ellingsen (Serpentard)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: Les Départements-
Sauter vers: