AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Power is a ladder. Would you take it ? Ilya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Colin Farrell
+ photo :
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 855
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Power is a ladder. Would you take it ? Ilya   Ven 14 Avr - 21:31

Thème


Il était seul dans son bureau. Assit sur le siège réhausé de velours aussi carmin que le  liquide de son verre, il attendait. Dans le plus grand silence, il regardait le feu lécher les pierres avec délectation, il s'amusait d'entendre le bois hurler une dernière fois sa douleur. Ses yeux noirs reflétaient le feu dans lequel il se perdait et laissaient voir le début de ce qu'il imaginait. Il n'y avait qu'une simple trace de cette folie que l’appât de la puissance faisait naître. Il porta le verre à ses lèvres, ne soustrayant la vision que lui offrait les flammes. Un jour, il les tiendrait dans le creux de ses mains. La mort de Filius avait brisé quelque chose en lui. Changé pour toujours un voeu qu'il avait fait. Maintenant, il voulait ce pouvoir qui avait toujours frôlé ses épaules. Il ne le refuserait plus. Il voulait qu'on s'incline et qu'on lui offre ce qu'il désirait réellement. Il ne se cacherait plus. Il n'y avait plus rien à cacher. Il brillerait dans les ombres qui l'entouraient. Il serait maître et roi de cette bande d'imbécile de sorciers. Aucun n'avait essayé de le faire tomber quand il était en équilibre instable sur son piédestal. C’était maintenant trop tard.

Azraël l'avait convoqué jusqu'à son bureau. Il voulait voir Ilya, découvrir ce qu'il s'était passé au lendemain de ce meurtre. Et surtout, savoir s'il pouvait faire confiance en ce russe débarqué de nul part dont la soeur était une épine bien embêtante. Avec Ilya, il pourrait peut-être la contrôler. Il pourrait peut-être infiltrer enfin ses protecteurs qui l'embêtait bien trop. Charles était devenu ministre de la magie. Et Charles n'avait aucune haine pour ses imbéciles qui les rendaient trop faibles, qui détruisaient lentement les sangs purs sans qu'aucun mal ne leur soit fait. Alors oui, Azraël allait se servir de ce qu'il avait entre les mains. Jusqu'à faire éclater cette pomme trop mûre qui menaçait de lui exploser au visage comme un grenade aux pépins sanglants.

Il termina son verre avant de le poser sur la table et de s'installer un peu plus confortablement dans son fauteuil. Un léger TIC agitait son visage, l'obligeant à fermer les yeux, encore et encore puis à les réouvrir encore plus vite. Ses doigts vinrent rejoindre sa tempe. Une migraine l'approchait, aussi vicieuse qu'un serpent. Il avait trop à faire. Et trop peu de temps pour mener de front tous les buts qu'il se fixait. Il savait que, le jour où il se réveillerait réellement, bon nombre des SPMB le suivraient. Mais que d'autre, dans la haine et la jalousie, refuseraient de le laisser avancer. Que bien des hommes se dresseraient sur son chemin. Il voulait à ses côtés de fidèles et pour l'instant il n'avait que deux noms. Deux noms de femmes qui avaient son entière confiance. Emily, sa tendre soeur, son adorable jumelle qui ne l'était finalement pas. Et celle qu'il épouserait un jour. Celle à qui il offrirait le monde sur un plateau d'argent. Lorsque les sangs bleus s’élèveront. Et lorsque finira le culte de ses moldus qu'ils réduiront à néant, qu'ils emprisonneront entre leurs mains violentes. Le monde allait changer.

Lorsque la porte s'ouvrit, Azraël ne tourna pas même le visage. Mais sur ses lèvres s'afficha un sourire carnassier. Ilya était là, il le sentait dans toute la magnificence de sa présence. Il laissa le silence grossir, avant de finalement lancer, sans prêter attention à la moindre réaction du russe :

Assis toi. J'ai à te parler.

Le conseil parlait. Et les hommes obéissaient. Mais voilà qu'Azraël ne supportait déjà plus ce conseil et n'attendait qu'une chose pour le faire tomber. Il voulait des hommes de confiance pour prendre ce pouvoir qui lui revenait de droit. Ilya serait-il l'un d'eux ? Avait-il envie de s'élever, de grandir à mesure que son maître le faisait ? Azraël aurait voulu rester un homme libre, sans prendre la peine de s'offrir cette marque sur son avant bras. Aujourd'hui, il bafouait ses promesses. La liberté était vaine sans le pouvoir. Un pouvoir que seul un chef pouvait offrir. Et qu'ils choisiraient d'embrasser ou de refuser sans oublier le poids de leur choix.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Power is a ladder. Would you take it ? Ilya
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Honduras : la victoire du « Smart Power » par Eva Golinger
» Conversion de Power Fist pour gardes impériaux
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» [Photoshop][Difficile]The Power Sign'
» [Nouvelle Règle] Power in Stones (Le Pouvoir des Pierres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: