AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La haine dans le sang || PV NATH

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 655
+ date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: La haine dans le sang || PV NATH   Jeu 20 Avr - 20:56

Elle allait porter son nom, celui des Nott disparaîtrait. Ce n’était qu’une question de temps désormais, une question de jour le temps que le ministère finisse la paperasse. Ses oncles n’auraient plus à s’inquiétait d’avoir une bâtarde sur les bras, la bâtarde de leur sœur. Elle serait bientôt une Rosier. Ce nom qui brillait déjà dans le monde sorcier avec Azraël, désormais elle devait faire honneur à ce nom. Celui des Nott ne devait plus représentait quelque chose pour elle. Et pourtant, une pointe de nostalgie venait serrait son cœur. Elle avait été une Nott durant dix-huit longues années. Cela n’avait pas été que joie et bonheur, les larmes et le sang avaient marqué son histoire d’héritière des Nott. La trahison avait mis fin à cette histoire. Désormais elle pouvait tenter de renaître de ses cendres grâce à l’opportunité que lui offrait ce père biologique qu’elle ne connaissait qu’à peine. Aujourd’hui un monde nouveau s’ouvrait devant elle.

Aisha se glissa dans un bar non loin du chemin de traverse. Elle voulait retrouver des amis, ne penser à rien, oublier les soucis qu’elle avait eu ses derniers temps, d’oublier la trahison d’Alexiane. C’était une petite réunion d’enfant sang pure. La jeune femme voulait retrouver des gens ayant la même éducation qu’elle. Les sangs-mêlés ? Ces derniers temps elle avait eu sa dose avec son ancienne amie. Chris avait voulu l’accompagner, vu qu’il était un ancien Serpentard, il pensait pouvoir être un soutien pour elle mais elle avait refusé. Uniquement des gens qu’elle connaissait depuis son enfance, qui avait été mis dans le même bateau qu’elle. Des petits princes et des petites princesses.

Elle les rejoignit, posant ses affaires et s’asseyant à la place qu’il lui avait réservée. Les discussions allaient de bon train, autour d’une bierreaubeurre ou d’alcool plus fort pour les plus audacieux. Leur papotage était ceux de jeune gens, des soucis de jeunes adultes sortant de l’enfance. Pas de politique, pas de discussion sur les derniers évènements. Juste des sourires, des rires, des discussions de cœur, de couple. Aisha avait un sourire innocent sur les lèvres, un sourire franc bien loin de ses inquiétudes et des troubles qu’elle avait connu les jours passés. Il n’y avait rien qui semblait pouvoir assombrir l’humeur de la jeune fille. Elle se retrouvait dans un monde qu’elle connaissait, où elle avait pieds ou son nom n’importait pas. Juste son sang, juste son éducation, juste ses connaissances. Elle était bien, elle se sentait bien.

Un silence pesant s’installa soudainement à la table du petit groupe. Aisha fronça les sourcils et tourna la tête vers l’endroit que lui désignait un ami. Elle le vit. Cet homme qu’elle avait haït…mais qu’elle haïssait encore. Elle leur avait confié son amitié avec Alex, elle leur avait demandé s’il connaissait cette famille de sang pure française. Et oui. Elle, qui ne voulait plus avoir à faire de prêt ou de loin à Alexiane, c’était visiblement foutu.
« C’est pas vrai…on peut pas être pénard cinq minutes… »

Ne voulant pas mêlé ses amis à ça, elle sortit dehors. Elle avait bien vu le regard de Nathanaël se posait sur elle. Il la suivrait, elle le savait. Elle l’attendit, ses doigts fourmillaient, la colère grondait. Son sang parlait de nouveau pour elle. Et dès qu’il fut là, son poing partit tout seule dans la mâchoire de l’homme.
« Ça c’est pour lui avoir fait du mal. Qu’est-ce que tu me veux ? »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: La haine dans le sang || PV NATH   Mer 26 Avr - 19:23


 
 
Aisha & Nathanaël
La haine dans le sang

 
Je l'ai vu changé et, même si ont ne se voient pas souvent, j'ai sentit que quelque chose clochait. Je n'ai pas su dire quoi, du moins je n'ai pas su me l'admettre car, au fond, je sais. Je sais en voyant ce ventre légèrement arrondit, je sais en constatant ses humeurs excessivement changeantes. Je sais. Alexiane est enceinte. Mais depuis quand? Et surtout de qui? Je me vois rêvé de cet enfant dans les bras de la jeune femme, moi à ses cotés. Mais je me vois également repoussé parce que je ne suis pas le père, je me vois la perdre dans les bras d'un autre et, pire que tout, je me vois les tuer, tous. Je suis inquiet, j'ai peur et n'ai pas eu le courage d'aborder le sujet avec elle. Ces courts moments en sa compagnie sont si précieux, je ne voulais pas les gâcher. Mais je dois comprendre. Je dois savoir. Et la seule personne qui connait mieux que quiconque Alexiane, hormis moi, c'est sa meilleure amie : Aisha Nott.

Non, je ne suis pas ravie de la trouver dans ce bar. Je ne suis pas ravie de la voir. Bien que la jeune femme soit très agréable à regarder, elle est pour moi insupportable à entendre. On ne s'est jamais aimé, et ça se voit sur nos visages froids alors que nos regards se croisent ; perçant, menaçant. Comme deux prédateurs qui se fixent pour intimider l'autre.
Elle se lève, en rogne, avant de sortir du bar. Comprenant le message, je la suis sans attendre et, alors que j'arrive prêt d'elle.

« Aisha... » Commençais-je par dire avant de me stopper brutalement.

Elle se retourne et son poing atteint avec violence ma mâchoire. Je tourne la tête, simplement, en grimaçant légèrement. J'ai sentis le coup venir et pourtant, je n'ai rien fais. Je les laissais déchaîné sa haine sur moi une fois, une seule fois. A nouveau, mon regard se porte sur elle.

« Quelqu'un devrait t'apprendre la conception de faire du mal, Aisha. Tu ne sais pas de quoi tu parle. » Grognais je avec une intonation dangereuse dans la voix. Elle n'a vraiment pas intérêt à recommencer. « Je suis venu te parler d'elle, justement. Elle est... différente depuis quelques temps. Et j'aimerais savoir si tu sais quelque chose. » Demandais-je après avoir soufflé un coup afin de contenir la colère qui s'est échauffée au fond de ma poitrine, et en remettant le pan de ma veste en place.

Evidemment, j'ignore tout ce qui c'est passé entre elles. Alexiane ne me dit jamais rien. Lorsque nous nous voyons, nous ne faisons que baiser, en silence ; du moins sans aucuns mots. Nous ne sommes pas un couple, ni des amis ordinaires. Personne ne peut savoir ce qui se passe entre nous, personne ne peut imaginer. Nous avons besoin l'uns de l'autres. Nous sommes dépendants de ces moments mais, contre toute attente, aujourd'hui j'ai besoin de bien plus. Je ne veux plus la voir se rhabiller et s'éclipser, comme si de rien était. Je veux la garder des heures durant dans mes bras, alors qu'elle c'est endormi. Je ne veux plus me réveiller le matin, seul. Je ne veux plus déjeuner seul et rentrais le soir dans un appartement vide. Je la veux, de plus en plus, chaque jours qui passent, chaque heures, chaque minutes, chaque secondes. Je veux la posséder, égoïstement, rien que pour moi. Je ne veux plus que son corps, que son tempérament indomptable que je me plais à soumettre... je la veux elle, tout entière, et son cœur avec.

« Contrairement à ce que tu pense, je m'inquiète pour elle. » Ajoutais-je alors.

 
Carpe Diem 2017

 

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 655
+ date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: Re: La haine dans le sang || PV NATH   Sam 29 Avr - 23:46

La haine brûle dans le regard de la jeune fille avec une rage qui n’avait pas traversé ses yeux depuis l’ouverture de ce fichu testament. Mais les souvenirs de la trahison de sa meilleure amie revenaient dans sa mémoire avec la force d’un ouragan, s’emparant de ses sens, lui faisant peut-être perdre la raison. Elle eut un rictus moqueur étira ses lèvres. Il ne connaissait rien de sa vie et s’il pensait qu’elle était la petite princesse qui brillait parmi les sangs purs, il se trompait sur toute la ligne. Il ne savait rien. Il ne connaissait pas le moindre de ses souffrances qu’on lui avait infligé. Il ne savait rien. Alors sa remarque l’amusait. La fillette qu’elle avait été n’était plus. Elle était toujours une enfant mais une enfant qui voyait toujours de plus en plus clair sur la réalité de ce monde qui sombrait lentement dans le chaos.
« Oh si détrompe toi. J’en ai encore l’amer gout dans la bouche. » cracha-t-elle méprisante.

Elle croisa les bras sous sa poitrine, ses yeux sombres le scrutant sans la moindre chaleur. Elle n’était pas la fille de Filius. Au nom, avec horreur, elle s’apercevait qu’elle était la digne fille d’Azraël. Elle portait encore le nom des Nott mais cela serait bientôt un lointain souvenir. Elle serait une Rosier, un nom qui la rendait encore malade de devoir l’accepter. Mais c’était ainsi. Elle n’avait pas vraiment le choix si elle voulait continuer à vivre parmi les grands de ce monde. Elle voulait briller dans son monde, ne pas se retrouver parmi les communs qui n’était qu’un ramassis d’incapable, fourmillant pour chercher à obtenir le pouvoir.

Elle eut un sifflement méprisant en apprenant qu’il trouvait la Gryffondor étrange. Forcément, elle renfermait le secret ignoble de la trahison dans son ventre. Elle espérait fortement la culpabilité rongeait Alexiane au plus profond des tripes. Elle espérait encore que les larmes inondaient les joues rebondis de la blonde. Cette fille qu’elle avait appelé meilleure amie, qu’elle avait protégé de son père en lui mentant la tête haute, et le pieu qu’elle lui avait enfoncé dans le cœur était la plus douloureuse des blessures qu’elle avait reçu au court de sa vie. Même la cicatrice présente sur son omoplate n’était rien comparée à ce qu’elle ressentait à l’heure actuel.
« Etrange…Et bien c’est parfait…Elle le mérite…Elle n’avait qu’à pas se foutre de la gueule des gens qui lui était cher. »

Les mots de son oncle résonnaient encore dans sa tête. Des mots qu’elle voulait extraire de son esprit afin de ne plus y penser. Mais c’était trop tard. Les mots étaient incrustés dans son cœur, et dans quelques mois l’horreur vivrait, prendrait forme. Elle n’avait aucune pitié pour cet enfant, comme pour sa mère. Peut-être que le gamin était innocent des actes de ses parents, mais il était l’être qui était la preuve que les Nott ne faisaient plus parti des sangs purs. Un comble pour la lignée qui avait rédigé le fameux registre si précieux aux de la communauté sang pure d’Angleterre.

Il s’inquiétait. C’était mignon, mais il déchanterait surement en apprenant la vérité. Un sourire mauvais s’empara des lèvres d’Aisha. Peut-être était-il tant de renvoyer la monnaie de la pièce à cette fille qu’elle avait appelée « amie ». Après tout, elle n’était pas une Poufsouffle. Mais une vipère déguisée sous des airs d’aigle majestueux.
« Oh tu tiens à elle… A quel point tu tiens à elle ? Car vois-tu…je tenais à elle…J’étais prête à tout pour elle. A mentir à mon père ouvertement pour cacher l’impureté de son sang. Mais visiblement… cela n’a aucune importance à ses yeux. La trahir sa meilleure amie…et celui qu’on peut appeler petit ami…avait un gout plus doux dans sa bouche visiblement. »

Les yeux d’Aisha brillaient désormais d’une flamme dangereuse. Voulait-il vraiment entendre la vérité sur sa précieuse petite Alexiane.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Invité

Invité


MessageSujet: Re: La haine dans le sang || PV NATH   Ven 5 Mai - 11:29


 
 
Aisha & Nathanaël
La haine dans le sang

 
Je ne baisse pas les yeux, j'encaisse toute la haine qu'elle me crache au visage. Toute la rage. J'ai l'habitude de ça ; J'ai l'habitude qu'on me juge sur mon caractère désinvolte et irrespectueux, mais j'ai encore plus l'habitude qu'on me juge sur mon sang maudit. Les lycans sont victimes d'harcèlement et d'injustice. Ils sont méprisés, haïs. Et, en fin de compte, j'ai finis par me noyer dans cet océan de haine, dans cet océan de solitude qui n'en finit plus... il n'y a qu'Alex qui est capable de me remonter, l'espace de quelques instants, à la surface. Une surface si douloureuse et pourtant si douce. Une surface qui me raccroche à la vie avec la plus vicieuse des forces. Une surface sans laquelle je sombrerais pour de bon. C'est peut être, même sans doute pour ça que je tiens autant à la jeune femme. C'est pour ça qu'elle est si cher à mon cœur. Je déteste être à ce point dépendant d'un être, je déteste être à ce point à la merci d'une femme et, pourtant, plus les jours passent, plus je l'accepte.

Je ne lui demande pas de s'expliquer d'avantage à sa première réplique. En réalité, je n'ai que faire de sa vie. Je n'ai que faire de ce qu'elle a pu subir. Si elle a souffert, physiquement ou mentalement. Si elle a été heureuse ou malheureuse. Nous ne connaissons rien l'un de l'autre hormis des détails insignifiants, et je ne suis pas désireux que ce fait change. Aisha ne m’intéresse pas, elle ne m'a jamais intéressé. Tout ce qui m’intéresse, aujourd'hui, c'est Alexiane. Il n'y a qu'elle a qui je porte autant d'attention.

Puis je fronce les sourcils, sentant très bien que quelque chose cloche ; Qu'il c'est passé un événement grave, un événement qui me marquera sans aucun doute puisqu'il semble avoir marqué la grande amitié d'Aisha et Alex. Pire, puisqu'il semble l'avoir détruit ; Réduit en cendre. Moi qui pensait qu'il était invincible... Alors je me tend, anxieux, mais étrangement prêt à tout entendre. D'autant plus que le sourire de la brune m'agace au plus au point ; Je méprise le fait qu'elle se joue ainsi de moi, qu'elle me fasse poiroter. Comme si je n'avais que ça à faire, comme si j'étais venu ici pour ça. Je ne suis pas quelqu'un de patient et, lorsque je perd patience, je perd toute ma raison. Et moi, sans ma raison, ça ne fait véritablement pas bon ménage. Alors, j'inspire pour me calmer, et lance avec une détermination et une sincérité hors du commun. Laissant mes sentiments éclater violemment au visage de la brune.
« Je suis amoureux d'elle Aisha... » Je marque une très courte pause. Déstabilisé par mes propres mots avant de continuer, sur le même ton assuré. « Oui je sais, j'ai une drôle de façon d'aimer, mais dans la famille on n'est pas très doué pour ces choses là. Quoi qu'il en soit, et que tu le crois ou non, je suis amoureux d'elle.... qu'importe les trahisons, qu'importe ce qu'elle a pu dire ou bien même faire. Tu ne semble plus prête à tout pour elle, moi je le serais toujours. J'ai damné son âme, autant qu'elle a damné la mienne... Et j'en ai rien a foutre que ça n'ai aucune importance à ses yeux. Ça en a pour moi. » Puis je serre les dents en grognant légèrement, agacé. Submergé par des sentiments si différents et si douloureux. Des sentiments que je n'ai pas l'habitude d'exposer de cette manière. L'anxiété, l'amour, la peur et la colère. Je n'ai plus la force d'attendre, je suis a deux doigts de péter les plombs. Mes mains se mettent à trembler, lentement, dangereusement. « Alors putain Aisha, ne t'amuse pas a me faire poiroter. Crache le morceau! » Grognais je enfin, presque menaçant.
Mes yeux la fixent, s'assombrissent. J'attend. J'attend que la vérité me soit craché au visage, aussi douloureuse soit elle. Je l'attend. Je suis prêt à l'accueillir avec la plus dangereuse des cruautés ; Une cruauté que j'ai envers moi même. Je suis prêt à souffrir pour Alexiane, je le fais déjà. Je suis prêt à faire tout les efforts du monde, à changer. Je suis prêt à tuer, et même à mourir. Je suis prêt à sombrer, à jamais.

 
Carpe Diem 2017

 

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar


Admin + Rules the world

+ avatar : Adélaïde Kane
+ photo :
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 655
+ date d'inscription : 18/12/2016

MessageSujet: Re: La haine dans le sang || PV NATH   Sam 6 Mai - 15:32

Les mots raisonnent étrangement. Lui…amoureux d’Alexiane…La jeune fille ne peut pas contenir l’éclatement de rire qui franchit ses lèvres. La situation est plus que risible. Ils se détestent tout deux cordialement, et il lui sort cela. Si l’amitié entre les deux jeunes femmes tenait toujours, le point d’Aisha aurait fini une nouvelle fois dans la figure de Nathanaël. Mais non, elle se contente d’éclater de rire. L’amour… Cette chose qui conduisait à commettre des erreurs, peut-être les plus grosses erreurs que puisse faire l’être humain. Sa mère était tombée amoureuse et aujourd’hui elle en payait les conséquences. Azraël était tombé sous le charme de sa mère…il devait courber l’échine et lui sauver la mise aujourd’hui pour Themis. C’était si drôle comment le destin jouait avec l’amour. Alors oui, elle rigolait connaissant la vérité autour du drôle de comportement d’Alex. C’était si risible, si drôle, si inattendu.
« Ah bah ça alors…T’as pas refait ma journée avec cette nouvelle, mais presque… Bon bah c’est bien…vu qu’on dit que l’amour rend aveugle, tu pourras fermer les yeux sur ce qu’elle a fait…tant mieux pour elle. »

Le venin revenait se glisser entre les lèvres de la Serdaigle. Laissant sa haine sortir, laissant la vipère siffler, laissant le serpent prendre le contrôle. Dangereuse, piquante, fourbe. Aisha voulait détruire le monde d’Alexiane comme elle avait détruit le sien. Elle avait failli tout perdre, tout. Un nom, une réputation, un statut. Aujourd’hui elle lui rendrait la monnaie de sa pièce. Elle allait souffrir, elle souffrait déjà de l’avoir perdue, elle souffrirait encore plus. La trahison était impardonnable aux yeux d’Aisha. On ne trahissait pas ses amis, sa famille. La Nott avait sacrifié bien des choses pour la blonde, elle avait menti pour elle s’exposant aux représailles de Filius. Elle connaissait le danger auquel s’exposer son amie et cela ne l’avait visiblement pas gêné pour la trahir malgré cela.

Un sourire mauvais étira les lèvres d’Aisha quand Nathanaël commença à s’énerver. C’était si bon de le voir perdre patience, s’inquiétait, poireauté. Elle contrôlait la situation, elle jouait. Elle n’avait pas peur de lui, il ne lui arrivait pas à la cheville. Et quand elle était en colère, la puissance magique de la sorcière se décuplait et elle n’hésiterait pas à user des runes pour se débarrasser de son adversaire. Alors son grognement et sa menace ne faisaient pas vibrer de peur la stagiaire des aurors. Elle avait vu bien plus menaçant, elle avait courbé l’échine que peu de fois et ce n’était pas face à un homme comme lui. C’était face à des titans, des rois. L’un par la violence, l’autre par l’usure et les mots. Mais lui ne la ferait pas plier, elle ne baisserait pas les yeux.
« Oh si je vais m’amuser tu vois, je vais m’amuser de regarder ton visage se décomposer quand tu sauras la vérité et je suis d’humeur joueuse. Tu as peur de ce que je peux te dire, ça se voit. Alors je vais me régaler de voir ta colère naître et grandir en toi Nathanaël. Et après je te laisserais aller régler tes comptes avec la concerner de notre petite conversation. »

Son sourire s’étira d’avantage et ses yeux sombrent reflétaient toutes la haine qu’elle éprouvait pour Alexiane, toute la douleur que la trahison avait provoqué. Mais contrairement à la dernière fois, les larmes de douleur ne couleraient pas. Ses joues resteraient sèches.
« Par où commencer…Bon toi, tu n’es pas censé savoir qu’elle est un peu je couche avec tout ce qui me passe sous la main non ? Elle a une vie sexuelle trépidante…mais je pense que tu conçois que certaines limites ne sont pas à dépasser…hum ? Genre… je ne sais pas moi…couché avec le père de sa meilleure amie… Donc première nouvelle…qui peut potentiellement la rendre triste….vu bah que son amant…est…mort. Après avoir tué le ministre…peut-être que ça la perturbe un peu…la pauvre petite princesse qu’elle est… Mais si tu veux mon avis… c’est pas ça qui la rend si étrange… non je pense que l’idée qu’elle est fait rayé le nom des Nott du registre des sangs purs anglais la dérange un peu plus… car quand on ne sait pas garder un secret… bah faut en payer le prix…et pour le coup…elle en paye le prix fois deux. Tu vois où je veux en venir ? »

Le faire mariner, Le faire chercher la cruelle vérité. Lui faire comprendre qu’Alexiane était enceinte du bâtard de Filius Nott…Mais après une fois qu’il saura…lui dire que l’enfant a été reconnu officiellement par son géniteur serait surement encore plus amusant…


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La haine dans le sang || PV NATH   

Revenir en haut Aller en bas
 
La haine dans le sang || PV NATH
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baignade dans le sang
» Noyer sa colère dans l'alcool est tout un art voyons.
» Une histoire tracée dans le sang à la pointe d'une épée...
» Dans le sang et les larmes [Hunters + Aria Hinoi] [11-12/03/42]
» Ne reste plus que la haine et l'envie d'en découdre | Delnwë

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto :: Chaudron Baveur :: La pensine :: Les écrits abandonnés-
Sauter vers: