RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Thémis Rosier + Justice is unfair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Sang Pur + we are the original

+ photo :
+ avatar : Kate Beckinsale
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 476
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Thémis Rosier + Justice is unfair    Dim 19 Nov - 18:32

Thémis Rosier
ft Kate Beckinsale

Nom : Rosier, veuve Nott, née Greengrass
      Prénom : Thémis
      Date et lieu de naissance : Je suis née il y a quarante trois années, en 1966, un 9 octobre à l'Hôpital St Mangouste
      Nature du Sang : Pur de par ma lignée de sang, les Greengrass préserve cette pureté soigneusement.
      Profession : Libraire chez Fleury & Bott mais le congé maternité m'attends bientôt.
      Situation maritale : Veuve de Filius Nott et remariée à Azraël Rosier
      Influence et Richesse : Mon influence est nulle du moins en apparence, mes lèvres chuchotent cependant aux oreilles des deux hommes les plus important de ce monde. L'argent n'est pas un soucis pour ma famille.
      Etudes : Je suis allée à Poudlard où j'ai supplié le Choixpeau de m'envoyer à Serpentard bien que ce dernier désirait Serdaigle.
      Baguette : bois de saule, 26 cm, crin de licorne, souple
      Epouvantard: La mort des êtres que j'aime par dessus tout, ma fille, mon époux, mon frère, mon enfant à naître, mes neveux et nièces....
      Miroir du Risèd: Un monde où sourire se fait avec spontanéité.
Patronus : Je n'ai jamais su produire le moindre patronus, aucun souvenir n'est suffisamment heureux, ma baguette n’émet que de fin filament blanchâtre.
      Particularités : : Mon corps est couvert de cicatrice du à mon ex mari un peu trop violent sur ma personne.
      Groupe : Heres.
     

     

     
Quel est votre opinion sur la cohabitation du mode le monde magique et non magique ?

      Mon frère a ses raisons et je les soutiens. Il a voulu sauver le plus de personne possible, ne pas laisser mourir des innocents. Il n'a pas eu le choix que de révéler le secret magique. J'ai reçu la même éducation que mon aîné et je sais qu'il ne l'aurait pas fait s'il n'avait pas été obligé. Il n'aime pas les moldus mais il doit penser au plus grand nombre. Je comprends cela et je soutiendrais mon frère dans son entreprise.
     
Comment vivez-vous cette mise à huit clos ?

    Difficile. Les regards sont braqués sur moi. Traîné...opportuniste...désir...Convoitise... Mon passé et mes liens familiaux n'aident pas vivre paisiblement. Je tente pourtant de retrouver un semblant de vie normal, le chemin de traverse à été recréer et le gérant de Fleury & Bott a accepté de me reprendre se fichant bien de mon nom, de mes agissements. Il me connait suffisamment pour savoir la vendeuse que je suis et l'amour des livres que je possède. Peut-être que l'enfant que je porte m'aidera à mieux supporter l'enfermement que l'on subit. Je tente de vivre. Simplement de vivre.

     

     
Présentation derrière l'écran

     
Pseudo/prénom : Zuz/zuzette
      Age : 22 ans
      Fréquence de Connexion: Quotidienne
      Comment tu nous as trouvé ?: Ambrose et Shaïra m'ont corrompu y'a beaucoup trop de temps de cela....surtout Ambrose...
      Un petit mots : je vous aime ( en particulier mon zazou   )
     

         
PRIOR INCANTO 2017


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Sang Pur + we are the original

+ photo :
+ avatar : Kate Beckinsale
+ âge : 43 ans
+ doublon : Orion Carey
+ messages : 476
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Thémis Rosier + Justice is unfair    Dim 19 Nov - 18:33

Histoire
Sous titre qui claque

Je suis née dans la noble famille des Greengrass, une famille mystérieuse dont on ne sait pas grand-chose. Je suis la troisième enfant d’une fratrie de quatre et je suis la seule fille. Dès ma naissance on me mit l’étiquette de l’enfant qui permettrait d’assurer une alliance avec une autre grande famille, mon destin devait être scellé rapidement, ne laissant que peu de place à la liberté. Elevé dans le respect de mon sang, bridé, faisant de moi une jeune fille sage, ambitieuse et reflétant la parfaite image de ma famille. Je n’avais pas de voix, je me devais d’obéir, de baisser les yeux et de répondre de façon affirmative. Depuis mon plus jeune âge je fus formater à cela et je me suis construit cette carapace de sagesse et de douceur avec un brin d’innocence et de naïveté.

La découverte de mes pouvoirs, je ne m’en souviens guère car ce fut dans une parfaite indifférence que cela se passa. En tant que sang pure, je ne pouvais être cracmol, cela était impossible que cela soit aux yeux de mes parents comme à mes yeux. Depuis ma plus tendre enfance je savais que j’étais sorcière, je l’ai toujours su alors cela ne fut guère une surprise. Cela ne me marqua pas, pas plus que ma lettre pour Poudlard. L’un de mes frères avaient même déjà fini ses études et travailler. Nous avions plus de vingt ans d’écart et avec le benjamin de la famille, vingt-cinq ans. Je ne me suis pas spécialement accroché à mes deux frères aînés, j’étais plus proche du dernier. Après tout nous n’avions que trois ans d’écart. Alors je me rendis à Poudlard en promettant à mon petit frère que nous nous retrouverions à Serpentard tous les deux. Lors de la cérémonie de répartition, le Choixpeau hésita longuement, je dus le supplier de m’envoyer chez les serpents alors qu’il souhaitait m’envoyer chez les serdaigles. Mais il finit par céder à ma requête et je pus arborer fièrement les couleurs vertes et argents de la maison Serpentard comme l’avait choisi mes parents.

A l’école, je me trouvais dans un monde nouveau, un monde étrange. Un monde où régnait la loi du plus fort, du moins chez les Serpentards. Je dus me forger une nouvelle force de caractère afin de ne pas me faire marcher sur les pieds par les Gryffondors, éternels ennemis des verts. Je découvrais la vie différemment, je ne pouvais plus me contenter d’être celle que mes parents voulaient. J’appris à me méfier des hommes, à me méfier de leur regard. Car en grandissant, les murmures me qualifièrent de belle, jolie. Je compris donc que mon épaisse chevelure brune, mes yeux verts et ma silhouette mince plaisait aux garçons de ma maison. Cependant je ne cédais à aucune avance. Je devais rester pure, je devais rester la jeune fille parfaite que voulait mes parents. Mon destin n’était pas de briller, d’attirer la lumière sur moi.

Mes notes étaient bonnes, suffisamment pour me complaire dans ce que je souhaitais faire ensuite, si mon futur époux me le permettait. Mais mes plans furent quelques bouleverser. A l’aube de mon dix septièmes anniversaire, je reçus une lettre de mes parents m’annonçant mes fiançailles avec un certains Filius Nott. Mon rôle était simple, briser la malédiction qui touchait cette famille. Nous, les Greengrass, étions une famille nombreuse, quatre enfants étaient nés de l’union de mes parents, alors que Filius était fils unique et cela révélait du miracle qu’il soit né. Alors je devais briser cette malédiction, c’était ma mission. A la sortie de Poudlard, je voulus prendre mes distances avec ma famille, souhaitant me préparer psychologiquement à affronter mon futur époux. Je devais bien avouer qu’il me terrifiait et sa réputation d’homme violent avait atteint mes oreilles.

Je réussis à repousser le mariage pendant trois années avant de vouloir le précipiter brutalement. Et pour cause, il y eut ce soir-là. J’avais une bande d’amie, si on peut appeler cela comme ça. Emily Rosier était une amie proche et ce soir-là, elle et son frère, que je rencontrais pour la première fois, n’était pas comme d’habitude. Quelque chose s’étaient passés, alors ils noyèrent leur peine dans l’alcool. Je refusais de boire afin de pouvoir les raccompagner. Emily partit plus vite que prévu et les autres suivirent. Cependant je refusais d’abandonner son frère dans un état pareil. Alors je suis restée et je l’ai ramené dans mon appartement, ne sachant pas où il habitait, je préférais qu’il dorme dans un lieu sur plutôt que de se perdre et de se désartibuler à cause d’un mauvais transplanage. Je laissais cet homme, qui se prénommait Azrael, pleurer contre moi. J’essayais de me montrer attentive, de le consoler. Les minutes filèrent vite et pour la première fois, je cédais à un homme, le laissant se consoler comme il pouvait. Mon lit fut le témoin d’une erreur qui allait me suivre pour le restant de mes jours. Et le lendemain matin, il n’était plus là. Mais trois semaines après je m’en mordis les doigts. J’étais enceinte du frère de mon amie.

Ce fut donc le signe d’un nouveau départ, rentrant chez moi et annonçant que je souhaitais épouser Filius au plus vite. Je n’étais pas prête mais je devais me protéger. Le mariage fut organisé rapidement et bientôt je pus porter le nom des Nott. Neuf mois plus tard, je mis au monde une petite fille, Aisha. Elle était la prunelle de mes yeux et mon plus lourd secret. Filius criait victoire, que sa malédiction était levée et priant pour que de nombreux enfants viennent bientôt remplir les chambres du manoir familiale. Mais j’ignorais si j’étais capable de lui donner un enfant car ma fille n’était pas de son sang.

Les années filèrent et ma petite fille grandit. Elle ne ressemblait en rien à son père mais je ne sais par quel miracle, il ne voyait rien. Tout ce qu’il voyait c’était que mon ventre restait désespérément plat. Ce n’était pourtant pas faute de prendre des potions pour aider, aucun enfant ne venait. La réputation de Filius reprit le dessus, les coups commencèrent à pleuvoir. Il épargnait toujours mon visage afin que cela ne puisse se voir, pour qu’Aisha ne se doute de rien et pour que les autres familles de sang pures ne sachent pas ce qui se tramait réellement chez les Nott. Ma vie se transforma en cauchemar. Mes seuls moments de tendresse et de bonheur, je les passais le soir en compagnie de ma princesse, de mon étoile, ma fille. Lui comptant des histoires diverses et variés, parfois elle avait un brin de vérité. Elle était vive et intelligente, me posant parfois des questions. Je lui répondais à travers mes histoires. Elle était ma raison de vivre et elle l’est toujours aujourd’hui.

Voldemort était actif dans le monde des sorciers et mon époux était l’un de ses fidèles partisans, la marque des ténèbres orne toujours son avant-bras. Il y avait de nombreuses réunions où les enfants et les conjoints étaient conviés. Alors je m’affichais au bras de Filius, souriante car je le devais. Il affichait mon enfant comme sa digne héritière, il paradait comme un paon. Je recevais des félicitations pour avoir aidé à briser la malédiction des Nott mais il n’en était rien.

Ce fut lors d’une de ces petites réceptions que je le revis pour la première fois depuis de nombreuses années. Aisha avait grandis et lui ressemblait chaque jour un peu plus. Abandonnant mon époux pendant quelques minutes, j’allais lui annoncer la vérité. Il devait savoir. Je ne le voulais pas dans la vie de ma fille, pour notre bien à toutes les deux, jamais la vérité ne devait éclater. Mais elle était de son sang et devait le savoir. Et si jamais un jour, la vérité devait éclater, je voulais qu’il la protège. Si ma vie importait peu, celle de mon enfant était des plus importantes.

Aisha entra à Poudlard et rejoignit les Serdaigle. En mon fond intérieur, j’étais heureuse qu’elle soit envoyée dans cette maison qui aurait dû être la mienne. Mais Filius était fou de rage et quand elle rentra, il l’a puni physiquement malgré mes supplications. Je récupérais ma petite fille en pleure. Je la berçais haïssant mon époux un peu plus. Il avait osé toucher à ma fille. Désormais je ne vivrais que pour un seul but, protéger mon enfant.

Les années filèrent et Aisha devenait de plus en plus belle, certains disaient qu’elle avait hérité de ma beauté. Malgré mon âge, je conversais la beauté de ma jeunesse. Mais elle commença à montrer un caractère plus rebelle que le mien. Je lui conseillais de ne pas s’opposer publiquement à son père. Elle pouvait laisser son caractère libre hors du manoir mais quand Filius était dans les parages, mieux fallait qu’elle joue les petites filles modèles. Je veillais toujours à arrondir les angles, préférant prendre les coups que de laisser Filius la toucher. Mais il y eu ce jour où elle lui annonça qu’elle voulait se spécialiser dans la magie des runes et non devenir auror comme il le souhaitait. La colère de Filius fut plus grande que ce à quoi je m’attendais. J’entendis ma fille hurler de douleur pendant plusieurs heures, je crus que mon cœur allait exploser. Quand il eut fini, son épaule était ensanglantée. Je la soignais comme je pus, le cœur brisé et haïssant encore plus l’homme que j’avais épousé.

J’ignorais si cela lui avait fait renoncer à son désir, mais elle suivit les cours pour devenir auror. Lorsqu’elle eut dix-sept ans, elle me posa une question auquel je ne pus répondre, ma gorge resta nouée sans que je puisse répondre. Je devais protéger mon secret, mais je n’arrivais pas à lui mentir. Je savais très bien qu’elle n’était pas idiote et qu’elle savait qu’elle n’etait pas la fille de Filius. Mais jamais je ne lui révélerais l’identité de son père. Si elle devait le savoir, cela viendrait de lui, pas de moi. Leur route allait se croiser, entrant au bureau des aurors, Azrael serait son supérieur. Il pourrait la surveiller, veiller sur elle. Tandis que je continuerais ma vie à supporter Filius, tandis que je continuais à le maudire, à le haïr et à vouloir sa mort.

Un matin un hibou arriva au manoir annonçant que notre fille était hospitalisée, mais à Saint Mangouste une chose étrange se passa. Aisha demanda à voir d’abord Azraël, l’homme qui l’avait trouvé dans son agression. Filius bouillonnait de colère mais en public il resta d’un calme froid. Tandis qu’il allait remplir des papiers administratifs, le directeur des aurors me parla, il me révéla qu’elle n’avait pas renoncer à utiliser les runes, qu’elle les maîtrisait même. Mon cœur s’emballa, elle jouait avec le feu. Revoir Azraël réveilla des choses étranges, nos regards s’étaient croisés pour se capturer l’un l’autre sans vraiment que nous le voulions vraiment.

Quelques jours plus tard, alors que je terminais ma journée de travail, je reçus une note. Elle n’était pas signée mais je connaissais parfaitement le destinataire. Je me rendis donc à l’appartement d’Azraël car il voulait me parler d’Aisha. Je n’aurais jamais dû y aller. J’ai tenté en vain de rester digne, de ne pas céder à cette homme qui ne me laissait pas indifférente depuis plus de dix-huit ans. Mais quand il franchit la ligne et qu’il m’embrassa, le monde s’effondra. Ma culpabilité me rongea beaucoup trop. Et le lendemain quand il vint au manoir pour s’excuser de son comportement, mon elfe de maison surprit notre conversation. Quand Filius rentra ce fut la fin. Sa colère et sa haine se déversèrent sur moi. Un matin, Aisha nous surprit. Il lui ordonna de partir mais elle refusa de lui obéir, je vis dans son regard le désir de me protéger…mais elle ne pouvait rien faire pour moi. Il la gifla tandis que mon être tout entier hurlait de douleur. Elle partit à contre cœur et l’enfer reprit. Mais ce n’était qu’un avant-gout de ce qui m’attendrait….

Le jour de la fameuse annonce du ministre, il me permit de sortir enfin du manoir. Grâce à la magie, je pu cacher mes hématomes, mes cernes et toutes les marques qu’il avait laissé sur mon corps. J’ignorais quel plan il avait mis en place. Il me tenait fermement et je repris mon rôle d’épouse modèle bien que chaque sourire m’était douloureux. Et lors du discours un éclair zébra l’air pour venir achever le dirigeant du monde magique. Alors que la panique s’emparait de la population sorcière, Filius m’entraina à l’écart, me menaçant de sa baguette. Je ne me souviens guère de la fuite mais il m’imposa le sortilège de l’impérium, m’ordonnant d’aller tuer Azraël Rosier. J’ai donc attaqué l’homme que j’aimais. Ma fille a tenté de me raisonner mais je n’entendais rien d’autre que la voix de mon époux dans mon esprit. Je fus stupéfixié par une autre auror et quand je revins à moi, Filius était mort et Azraël m’arrêtait pour complicité de meurtre. Les jours qui suivirent furent les plus longs, les plus douloureux de ma vie. L’interrogatoire un enfer. Mais faute de preuve, ils me libérèrent une fois que j’eu donné la liste complètement des mangemorts ayant échappé à la justice…Tous ? Non pas...Un nom ne franchit pas mes lèvres. Celui d’Azraël. Pourquoi je le protégeais alors qu’il venait de me faire souffrir mille et un tourment ? Je n’en avais aucune idée. Pourtant je le protégeais.

Mais ce n’était pas fini. A l’abris dans le manoir, il vint me trouver. J’ai refusé mais quand cet homme a une idée en tête rien ne l’arrête, rien ne peut venir à bout de sa détermination. Il me brisa une nouvelle fois mais ce fut la fois de trop. Je le haïssais et l’aimais en même temps. Jamais je n’avais eu aussi mal. Alors l’impensable me traversa l’esprit, je verrouillais ma porte, serrant ma baguette dans mes doigts qui ne tremblaient soudainement plus. En finir avec cet enfer…trouver la paix. C’était la seule chose que je demandais. La seule chose… Mais Azraël m’en empêcha à la dernière seconde, enfonçant la porte avant de m’arracher ma baguette des mains et de me livrer son cœur. Le « je t’aime » qui franchit ses lèvres me sauva. Il m’aida à me relever, à me reconstruire, à remonter cette pense que je venais de dévaler beaucoup trop vite.

On pourrait penser que l’enfer ne se terminerait pas mais même mort Filius continuerait de me hanter. Son testament m’humilia publiquement mais il détruisit l’avenir de ma fille. Il avait su pour Azraël et moi…Comment ? Je l’ignorais mais il avait su. Il préférait détruire l’enfant qu’il avait élevé pour un enfant sang-mêlé conçu avec la meilleure amie d’Aisha. Le destin se montre parfois bien étrange. Je réussi à convaincre le Rosier de reconnaître sa fille et je fis en sorte de la convaincre d’accepter sachant les deux en froid. Petit à petit, il fallut reconstruire notre monde, notre vie. Charles devint ministre de la magie. Les NOE tombèrent avec Azraël qui me ramena mon enfant dans le coma. Mais tout se calma enfin. L’homme que j’aimais me passa la bague aux doigts, m’offrant une nouvelle vie loin de l’ancienne.

Quand l’Obscurial se déchaina sur l’Angleterre, je pus voir mon époux inquiet mais il avait aussi ce qu’il désirait, encore plus de pouvoir, encore plus d’influence. Je me montre prudente, restant sagement sous terre car je sais qu’il sera moins inquiet s’il sait que je ne cours aucun danger. Je veille aussi sur ma fille qui commence à voler de ses propres ailes. Qu’est-ce que l’avenir nous réserves ? Pour ma part, mon ventre va s’arrondir et peut-être que je pourrais mettre au monde un fils, un héritier pour les Rosier.

           
PRIOR INCANTO 2017


I CAN'T CONTROL
THIS BLOODLUST
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 915
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Thémis Rosier + Justice is unfair    Dim 26 Nov - 16:08


Validé !
Félicitation Thémis Rosier

ma maman

Chose à faire rapidement
Bien maintenant que tu es validé(e), nous allons te faire un peu travailler. Pas grand chose rassure toi ! Nous t'invitons à recenser ton avatar ici mais également ton métier et ton statut au sein de ton groupe (pour Ashes, Salem, Heres ) ici. Vu que tu viens d'une famille nous t'invitons à la recenser en entier afin d'avoir peut-être des frères/soeurs/cousins/cousines et autres par ici. Si tu as une particularité magique, nous te demandons également de la recenser ici. Et voilà, niveau recensement tout est nickel !

Désormais tu peux aller poster ta fiche de lien ici et ton journal de bord ici. Tu peux également créer tes scénarios et tes prés liens. Et après nous t'invitons à fouiller tout le forum et à poster tes premiers rps. En espérant que tu t'amuses bien sur Prior Incanto

PRIOR INCANTO 2017


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Thémis Rosier + Justice is unfair    

Revenir en haut Aller en bas
 
Thémis Rosier + Justice is unfair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: Le Choixpeau Magique :: Bienvenue parmi nous-
Sauter vers: