RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aiden S. Blackwood +End of a day

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 398
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Aiden S. Blackwood +End of a day    Sam 25 Nov - 16:30

Aiden S. Blackwood
ft kim jonghyun

Nom :
  Prénom :Aiden Sewen
  Date et lieu de naissance : 12 Janvier 1985
  Nature du Sang Présumé Sang-Mêmé, sa mère est moldu et son père est partie avant sa naissance.
  Profession : Médicomage spécialisé dans la traumatologie et la chirurgie car la magie ne soigne pas toutes les blessures avec des sorts.
  Situation maritale : Célibataire
  Influence et Richesse : La mère d'Aiden était loin d'être riche au contraire, c'est pour cela que c'est dernier s'est réveillé en cinquième année de ces études en travaillant plus durement pour réussir ces études, avoir un bon métier et aider sa mère financièrement.
  Etudes : Il est allé à Poudlard où il s'est retrouvé dans la maison des Poufsouffle.
  Baguette : Bois de Sorbier, coeur d'épine de monstre du Fleuve Blanc, 33 cm relativement souple. C'est une baguette très fine.
  Epouvantard: Le corps de sa mère, sans vie
Patronus : Renard des neiges
  Miroir du Risèd: Cela peut paraître cliché, mais en tant que médicomage Aiden souhaite un monde ou ces deux groupes fanatiques n'existe pas, un monde où tout le monde vit en paix et en harmonie. Malheureusement, il sait que ce monde sera difficile à atteindre un jour. Et si cela arrive enfin, il ne dura pas bien longtemps. L'homme est le pire prédateur, il s'auto-détruit en plus de détruire ce qui l'entoure.
  Particularités : Métamorphomage, ces cheveux changes de couleur selon ces émotions
  Groupe : Res Publica
 

 

 
COMMENT VIVEZ-VOUS CETTE MISE À HUIT CLOS ?

  La mise à huit clos n’est pas ce qui me dérange le plus, bien au contraire si c’est la meilleure solution pour mettre la population en sécurité je serais toujours pour, non ce qui me dérange c’est l’ambiance qui règne dans ces ruelles improviser dans ce qui était le Ministère de la Magie. L’animosité entre les deux camps ne cesse de grandir et de devenir lourde. Il est plus difficile d’être neutre que d’avoir un camp bien définit. De chaque côté on vous reproche d’apprécier une partie de vous qui n’est pas normal. En temps que médecin je ne peux m’empêcher de me révolté entre la différence de confort des moldus et des sorciers. Même les plus pauvres sorciers sont mieux lotis que les plus riches moldus. Ce n’est pas normal, ce n’est pas équitable et temps que ce problème ne sera pas résolu la haine ne pourra que croître. Evidemment ce n’est pas l’unique problème de ce huit clos, mais il reste néanmoins assez important, ne pas le prendre en compte est une erreur que semble faire le gouvernement. Je comprends que ce dernier soit occupé avec l’Obsucrial en liberté dehors qui détruit tout, que chaque jour je soigne des sorciers en très mauvais état, mais si on se préoccupe que de l’extérieur on risque d’être surpris quand l’intérieur explosera de colère et de rage. La mise à huit clos à lancer un compte à rebours entre sorciers et moldus, l’horloge ne cesse de tourner puis, un jour viendra ou le compte à rebours sera terminé, un jour viendra ou la bombe finira pas exploser.
 
QUEL EST VOTRE OPINION SUR LA COHABITATION DU MODE LE MONDE MAGIQUE ET NON MAGIQUE ?

Il était grand temps que le monde magique et le monde non magique se rencontre enfin, que les deux camps soient au courant de l’existence de l’autre et non plus d’une façon unilatérale. Les choses auraient pu toutefois se passer autrement, la découverte du secret aurait pu mieux se passé si elle avait été programmé et non pas forcé par l’arriver de l’Obscurial. J’ai toujours aimé les deux origines qui coulait dans mon sang, la magie d’un côté et la simplicité de l’autre, la débrouillardise des humains ordinaires qui faisait face aux problèmes sans magie et s’en sortait toujours. La cohabitation est une bonne chose, aurait dû être une bonne chose, mais les conditions dans laquelle elle s’est faite à encourager les extrémistes à se renfermer dans leur idéaux moyenâgeux et ceux des deux côtés. Les deux parties se détestent pour ce qu’ils ont en plus ou ceux qu’ils ont en moins, la magie. Les temps que nous vivons actuellement sont loin d’être réjouissance et pourtant l’homme trouve la force de se battre contre lui-même plutôt que de s’unir contre le même mal. Les bêtises se répètent siècles après siècle et pourtant rien ne change, rien n’évolue pour éviter de répéter les mêmes erreurs.  Incorruptible, têtu et égoïste. Cela vaut autant pour les sorciers que pour les moldus. Tous agissent sans réfléchir aux autres, tous pense à eux avant de penser aux autres, aucun effort ne sera fourni par une grande majorité pendant cette cohabitions rempli de haine, et en soit c’est une déception qui ne cesse de grandir dans mon cœur déjà épuisé.

 

 
Présentation derrière l'écran

 
Pseudo/prénom : Lightning/Soraya
  Age : 21 ans
  Fréquence de Connexion: Le plus souvent possible
  Comment tu nous as trouvé ?: J'étais présente à la première version, Zuz, Sasha et Azou on essayé de se débarrasser de moi, mais ils ont pas réussi  
  Un petit mots :  Dino power
 

     
PRIOR INCANTO 2017



Behind my smile is a hurting heart

Someone please hold me, I’m exhausted from this world
Someone please wipe me, I’m drenched with tears
Someone please notice my struggles first
Please acknowledge the poor me
Please help me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 398
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: Aiden S. Blackwood +End of a day    Sam 25 Nov - 16:34

Histoire
Life is hard, its true, but its not impossible to smile




Aiden Sewen Blackwood. Son nom n’allait pas vraiment avec son apparence asiatique qu’il tenait de sa mère qui était coréenne de naissance. Son nom était relié à son père irlandais. Aiden naquit le 12 janvier 1985 dans la demeure familiale, lorsque ces parents étaient encore ensemble. En effet, le couple Blackwood ne resta malheureusement pas longtemps. Du jour au lendemain, le père d’Aiden disparu sans laisser la moindre trace de lui. Évidement, la famille du jeune homme réclama toutes les affaires de ces derniers quitte à laisser une mère et son bébé dans la rue en pleins mois de Février. Et oui, son père les abandonna alors qu’il n’avait même pas encore fêté ces un an. Ce ne fut pas facile pour Madame Blackwood de s’en sortir au début, elle ne pouvait laisser son bébé à la garde de quelqu’un, il était bien trop jeune, et elle avait besoin de travailler. Il lui fut difficile de trouver un emploi, mais ces efforts finirent par payer, même si ce métier n’avait rien de valorisant. La mère d’Aiden travailla dans un bar moldu un peu spécial qui était porté sur la chose, si vous voyez, elle s’occupait simplement de servir les commandes des clients sans toutefois que les choses aille plus loin que des regards, des mots et quelques caresses qu’elle devait supporter en silence. Néanmoins, les autres filles qui travaillaient là s’occupaient du petit garçon quand sa mère travaillait et elles faisaient des tours de garde. Les autres serveuses et employés faisaient attention à ce que le garçon ne fasse pas des découvertes qui auraient pu le choquer. Madame Blackwood garda ce métier jusqu’au dixième anniversaire d’Aiden.


Grandissant dans un environnement peu commun, Aiden eut rapidement un caractère extraverti grâce aux contacts fréquents avec différentes personnes de divers âges. Il était également loin d’être petit et n’avait jamais eu de complexe sur le fait de se montrer nu devant une personne, même s’il n’était pas exhibitionniste ni nudiste. Ou presque. N’ayant jamais connu son père, le jeune garçon grandit seulement avec sa mère et ses collègues de travail qui était devenu comme une sorte de seconde famille. En somme, sa vie était assez ordinaire pour lui parmi des personnes qu’il appréciait et qui ne souciait pas du regard des autres ce qui lui permit d’apprendre à être une personne très ouverte d’esprit. Néanmoins, ce quotidien changea quand le petit garçon alors âgé découvrit ces pouvoirs lorsque une étagère faillit lui tomber dessus. Aiden avait paniqué et n’avait osé en parler à sa mère que plusieurs mois après l’incident, pensant qu’il rêvait. Mais, quand sa mère reçut une lettre lui expliquant que son fils était un sorcier et qu’à ces dix ans, il irait à une école de magie, cela lui fut impossible de lui cacher la chose. Malgré ces appréhensions Madame Blackwood prit plutôt bien la chose. « Ton père était un homme bizarre après tout, cela ne me surprend pas. » Être sorcier était une chose qui plaisait beaucoup au petit garçon, mais le fait d’être bizarre, et différent de sa mère l’angoissait énormément. Il attendit avec angoisse et joie cette arrivée dans ce nouveau monde. Aiden avait peur de se faire rejeter par sa mère ou que cette dernière ne l’aimait plus, car il ne serait plus souvent là. Mais au contraire, Madame Blackwood, même s’il, elle ne le disait pas, était fière de son fils et souhaitait plus que tout au monde qu’il puisse faire des études qu’importe l’endroit. Quand le moment d’aller à Poudlard arriva les au revoir avec sa mère fut difficile. En effet, le futur petit sorcier avait toujours été avec sa mère et ne l’avait jamais quittée. Néanmoins, dans le train plusieurs élèves de son âge réussir à le faire sourire à nouveau. Le jeune garçon espérait ne pas paraître trop ignorant en arrivant au château, mais il se rendit rapidement compte que beaucoup de monde était comme lui, beaucoup ne connaissaient pas ce monde dans lequel ils s’apprêtaient à faire partir. Et cela le rassura. Quand son tour arriva enfin, le chapeau ne prit même pas la peine de réfléchir qu’il hurla déjà sa réponse alors qu’il avait à peine effleurer ses cheveux noir jais. « POUFSOUFFLE. » La maison n’étant pas une chose importante pour lui, le petit garçon s’était dirigé tout sourire vers la table des blaireaux.


On ne pouvait pas dire qu’Aiden était un élève distrait en cours. En effet, le petit garçon avait toujours voulu rendre sa mère fière de lui, faire de bonnes études pour que cette dernière puisse arrêter de travailler. Contrairement à d’autres de sa maison, le jeune asiatique était sérieux et rigoureux dans ces études. Néanmoins, il ne s’amusait pas à faire plus que demander. Il se contentait de faire le travail demandé avec application avant de pouvoir s’amuser avec ces amis. Chanter, danser était, depuis toujours, les passions d’Aiden qui s’amusait à faire des sortes de mini concert dans le dortoir ou encore dans la salle commune.


Les années passèrent et Aiden devenu un jeune homme et comme beaucoup de son âge les personnes du sexe opposé commençaient à l’intéresser. Le sorcier avait toujours été souriant et romantique ce qui plaisait en général aux filles. De plus, n’étant pas quelqu’un de timide, il n’hésitait pas à aborder la personne qui lui plaisait. Son premier grand amour et son seul, avaient duré pendant presque deux ans avec une fille de Serpentard. Les deux partagèrent toutes leurs premières fois ensemble, ils vécurent deux beaux ans ensemble, malheureusement. Cela se brisa soudaine vers le début de la sixième année. La jeune femme lui avait envoyé aucune lettre de tout l’été et l’avait complètement ignorer dans le train avant de l’humilier dans la Grande Salle en annonçant à tout le monde qu’elle avait trouvé mieux ailleurs, qu’il n’était l’homme qui lui plaisait et qu’elle était sortie avec lui seulement pour ne pas être seule. En attendant de trouver mieux. Cette rupture fut la chose la plus douloureuse pour le jeune homme qui était sincèrement amoureux de la Serpentard. Aiden, était une personne qui s’investissait toujours à fond dans n’importe quelle relation, n’importe quelle situation.


Pour oublier cette rupture douloureuse et humiliante, le jeune homme se concentra sur le chant, la danse, mais également en participant à toutes les soirées ou presque qu’était organiser au château pour oublier. Aiden n’avait plus confiance en l’amour et se contentait seulement de conquête d’un soir sans aucun regret. C’est à cette période-là que sa métamorphomagie se manifesta plus intensément. En effet, avant ces cheveux gardaient une teinte noir jais changeant parfois vers le brun ou châtain. Mais dorénavant, le sorcier abordait des couleurs de cheveux comme du blond platine, du rose pâle, du gris ou encore du bleu. Le reste de ses années scolaires dans l’école de magie de Grande-Bretagne se déroula sans plus aucune autre situation douloureuse pour le jeune homme. Ce dernier s’était consacré, lors de sa dernière année, pleinement à ces études. Il avait envie d’aider les gens. De réussir à les faire sourire pendant les moments difficiles. Être présent pour les personnes souffrant autant physiquement, que psychologiquement.


Depuis la révélation de la prophétie, deux parties extrêmes, groupes plutôt, étaient né. L’apparition de ces groupes ne fut pas sans conséquence. Chacun de leur côté essayait d’avoir des informations sur l’autre, mais pas uniquement. Des attentats étaient portés. Des victimes innocentes étaient blessées, voire tuées. Des familles, des proches, étaient endeuillés à cause d’une stupide prophétie. Qu’importe du camp dans lequel vous êtes, pour Aiden ce sont des abrutis qui se ressemblent sans l’accepter. Les deux groupes se fichent royalement des victimes que pourraient causer leur petite guéguerre. Ils ne sont pas derrière le décor. Ils n’ont aucune idée de ce qu’ils font subir à des êtres humains. Aiden était de garde ce jour-là, un attentat avait été commis, plusieurs victimes. Pas étonnant en pleine journée durant une semaine de travail. Le médicomage sortait tout juste de l’école et il se retrouvait lancer dans le bain sans soutien. Toutes les équipes présentent, tout le personnel étaient occupé. Le jeune homme avait regardé le nombre de victimes s’agrandir de minute en minute dans la salle des urgences. L’Asiatique avait soufflé profondément avant de sortir sa baguette en se dirigeant vers le premier lit, c’était un jeune garçon d’à peine six ans. Ces parents devaient être au travail. Récoltant le plus d’information possible, Aiden fit prévenir les parents par une infirmière avant de reprendre ses analyses. Aucun maléfice, aucun sort ne résidait encore sur le corps du petit garçon. Et pourtant, il était aussi pâle que la mort. Continuant son examen, le médicomage se rendit compte que lors de l’explosion le petit avait reçu des débris dans le bas du dos. Pestant, le jeune homme fit allonger le petit sur le côté pour ne pas enfoncer plus les débris. « J’ai besoin d’une poche sanguine par ici ! » Retirant avec précaution les bouts de verre, le jeune homme arrêta le saignement avec une compresse. Néanmoins, le petit se plaignait d’une douleur abdominale et son ventre semblait gonfler. Il était nécessaire d’envoyer ce jeune garçon en soin intensif. Maintenant. Il était possible que le garçon soit un saignement interne et dans ce cas-là, il faudrait trouver en ouvrant quelle partie à été touché par l’impact de l’explosion. Lançant un sort pour faire refermer les plaies du dos, Aiden demanda à une infirmière de préparer un bloc et d’appeler un médicomage spécialisé dans les opérations chirurgicales de haute précision. Le métamorphomage n’avait pas encore choisit de spécialisation à cette époque-là, sortant à peine de l’école. Le petit était tremblant de peur, tout en caressant les cheveux, Aiden le rassura du mieux qu’il pouvait. « Tes parents vont bientôt arriver, je viens de les prévenir. Je ne t’abandonne pas. Je suis là avec toi. Je te le promets. »Aiden avait tenu la main du petit garçon jusqu’à ce que ce dernier s’endorme. Une fois son premier patient entre de bonne-main, le jeune homme retourna voir d’autres patients et ceux pendant des heures durant. Lorsque la situation se calma, Aiden peut enfin souffler. Les parents du petit garçon venaient d’arriver et demandait à avoir de ces nouvelles. Souhaitant soulager le travail des infirmières, Aiden proposa de se renseigner pour eux étant donné qu’il avait été le premier médecin du petit.  

« Je suis désolé Aiden, mais le petit n’a pas survécu l’opération était trop lourde et il avait perdu bien trop de sang. Tu veux que j’aille l’annoncer aux parents ? »

Le brun secoua la tête la couleur de ces cheveux virant au bleu. Il avait promis à ce petit garçon qu’il serait là à son réveil, que tout irait bien. Il lui avait menti. Et maintenant, il devait annoncer à deux parents que leur enfant à peine âgé de six ans était mort. Tout cela a cause de quoi ? De deux groupes fascistes. Il n’était rien d’autre pour l’Asiatique. Un long soupire s’échappa de ses lèvres, tandis qu’il partait rejoindre les parents dans la salle d’attente. Il prit au passage un bandeau pour cacher la couleur de ces cheveux toujours teintés de bleu et de gris. Une profonde inspiration. Respire Aiden. Respire. Ce dernier se gifla mentalement quand il s’arrêta à quelques pas de la salle d’attente. Tu peux le faire. Tu dois le faire. Secouant la tête, le médicomage entra dans la pièce et chercha les parents du regard. Son cœur loupa un battement quand il vit la lueur d’espoir dans le regard de la mère. Cet espoir qu’il allait devoir éteindre à jamais. S’approchant doucement des deux adultes, le jeune homme leva la main pour les arrêter dans leur mouvement pour se lever. Il vit le monde s’écrouler dans les yeux du père et de la mère. Cette dernière secoua la tête en cessant de répéter le mot non. Non. Il ne pouvait pas être mort. Ce n’était qu’un enfant. Pendant plusieurs minutes, le jeune homme tenta d’apaiser les parents, les rassurant sur le bien-être du petit avant l’opération. Il n’avait pas souffert. Quand il eut quitté les parents du petit, Aiden arracha son bandeau et parti dans les escaliers. Peu de personnes prenaient la peine de les prendre à cette heure-ci tardive, la fatigue les poussant souvent vers l’ascenseur. Le souffle lui était court. L’air manquait. Son cœur battait de plus en plus vite, sa respiration s’accélérait. Comment ? Pourquoi ? S’appuyant contre le mur, le jeune homme se laissa glisser le long de la paroi avant de ressentir le froid du sol sur ces fesses. Froid. Comme le corps du petit garçon. Mort. Sans vie. Les larmes commençaient à coulé à flot sur les joues d’Aiden qui les essuya rageusement. C’était la chose la plus dure qu’il n’est eu à faire. Il se doutait qu’on ne pouvait sauver tout le monde. Mais quand la réalité vous frappe de plein fouet, même en étant préparé, vous ne pouvez pas faire grand-chose. Comment peut-on rester insensible à la mort d’un être humain ? Enfant, Adulte, Vieillard ? Malheureusement pour lui ce ne serait pas la dernière fois qu’il devrait annoncer cette dure nouvelle. Surtout avec la situation actuelle. Il détestait ces groupes. Il avait une haine profonde pour eux. Pourtant, si l’un de ces fanatiques se trouvait être son patient, il le soignerait quand même. Car c’était son devoir. Son métier de sauver les gens. Qu’importe qui ils sont. La beauté et la dureté de ce métier. Même si c’est un meurtrier, Aiden le soignerait. Non pas avec plaisir, mais il le ferait. Il continuerait de donner de l’espoir aux gens, de les faire sourire ou de les aider à traverser les épreuves de la vie. C’était ça être médecin. On ne vit pas pour soit, on vit pour les autres.


Aiden avait à présent vingt-quatre années. Il était en train de se spécialiser dans la chirurgie traumatique et d’urgence. Ce n’était pas le coin le plus calme du service médical, bien au contraire. Chaque jour, le jeune homme était confronté à la mort, mais pas que. Il redonnait parfois le sourire à des familles, sauvait des vies. Rien de plus beau pour un médecin que de sauver une vie. Rien de plus satisfaisant que de voir le sourire de nouveau présent sur le visage des proches, l’espoir. Le moment annoncé par la prophétie se rapprochait de plus en plus et les attentats, actions des deux bandes d’égocentriques fanatiques ne cessait d’augmenter. Aiden aimerait faire plus, il aimerait pouvoir empêcher ces idiots d’agir, mais il ne savait pas quoi faire. Le jeune homme sauvait des vies, il ne les tuait pas.



La vie d’Aiden avait pris un agréable tournant, alors qu’il était de garde à l’hôpital Saing-Mangouste il fit une rencontre surprenante. Un sang-pur japonais qui se prénommait Nori, les deux asiatiques avaient beaucoup de points différents, peu de chose les rassemblait. Pour dire vrai, l’entente entre les deux fut plus une surprise qu’une évidence. Comme à son habitude, Aiden avait été taquin, enjôleur et amusant pour détendre son patient qui ne semblait pas apprécier les hôpitaux et encore moins les contacts physiques. Le changement de couleur des cheveux d’Aiden avait fasciné l’aîné qui appréciait le spectacle de la chevelure de son cadet. Puis avec le gaz hilarant qu’avait administré le médicomage pour retirer les morceaux de verre dans la main du japonais, avait fait dégénérer la situation. Les deux s’étaient retrouvés sur le sol lorsque Nori perdu l’équilibre en essayant d’attraper les cheveux rouges du médecin qui le rattrapa… avec son propre corps qui servit de matelas d’atterrissage pour l’aîné. Les deux dinosaures avaient fini par s’apprivoiser et s’apprécier, mine de rien le gaz hilarant avant sans doute fait tout le boulot. Avant que le japonais quitte l’hôpital après avoir été soigné, Aiden lui avait laissé son numéro pour qu’ils restent en contact.

Les semaines passèrent et les deux asiatiques étaient restés en contact, apprenant à se découvrir et à former quelque chose que l’on aurait pu appeler amitié. Il était difficile de qualifié la relation de cette façon car Nori restait quelqu’un de très mystérieux, introverti, terrifié par le contact physique et par les rapprochements humains. Cependant, lors d’un soir de garde Aiden perdu une patiente. Ce n’était pas la première fois qu’il en perdait, mais cette perte fut particulièrement difficile, il avait décidé de rentrer à pieds chez lui, mais sans le savoir ces pas le dirigèrent vers l’appartement de Nori. Les marches jusqu’à la porte de son aîné lui paraissait infranchissable, il avait l’impression de gravir les montagnes. Sans vraiment s’en rendre compte, il avait frappé à la porte pour se retrouver en face du japonais aussi déconcerté que le médicomage de le voir devant chez lui, malgré beaucoup d’hésitation, Nori finit par laisser Aiden rentrer, mais un Aiden malheureux et un Aiden ayant besoin de beaucoup de contact. Tout ce que n’aimait pas Nori. De l’alcool dans les veines pour faire taire sa peine et l’esprit du médicomage embrumé firent dégénérer la situation, un baisé, des contacts volés, une situation difficile pour Nori qui ne supportait pas le contact physique. Aiden finit par se rendre compte de son égoïsme et ce qui venait de faire subir à son aîné, il s’excusa et accepta ces conditions, de ne plus se voir et prendre contact pendant un moment. Ce n’était pas quelque chose de facile à accepter pour le médicomage, mais il le fit quand même.

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que les deux dinosaures n’étaient plus en contact, de son côté Aiden continuait de travailler à l’hôpital où il s’occupait à présent d’une étudiante, Olive qui aimait disparaître souvent. C’était d’ailleurs pour cela qu’Aiden l’avait cherché dans tout l’hôpital, elle ne pouvait pas disparaître tout le temps. Ce que ne savait pas encore le médicomage s’était qu’Olive et Nori avait été financé par leur parent respectif, famille de Sang-Pur oblige, et cela le déstabilisa lorsqu'il appris. Il avait peur de perdre l’amitié déjà fragiliser qu’il construisait avec Nori à cause de cela, il se sentait trahi parce qu’il n’avait pas été mis au courant. Cela n’avait pas été facile, mais au final le trio finit par s’entendre. Les choses étaient redevenues à peu près comme avant. Toutefois, cela ne dura pas, Nori parti pour le japon du jour au lendemain et Olive disparu également. Ce qui brisa le cœur d’Aiden qui avait du mal à comprendre pourquoi ils étaient partis si brutalement, sans le prévenir ou presque.

Pour ne rien arranger, la situation du pays devenait instable, les NOE avait été démonté, puis les SPMB pour ensuite voir la mission des protecteurs arrêter. Pendant quelques mois une sorte de paix s’était installé dans le pays, mais cela ne dura pas longtemps. L’Obscurial arriva à Londres et détruit tout ce qui se trouvait sur son chemin, le secret magique fut exposé et les moldus et sorciers devaient vivre à présent en harmonie.Aiden continuait son métier de médicomage, il s’était même porté volontaire pour partir en extérieur pendant les missions des aurors pour être le premier secours.


       
PRIOR INCANTO 2017



Behind my smile is a hurting heart

Someone please hold me, I’m exhausted from this world
Someone please wipe me, I’m drenched with tears
Someone please notice my struggles first
Please acknowledge the poor me
Please help me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 915
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Aiden S. Blackwood +End of a day    Dim 26 Nov - 12:45


Validé !
Félicitation Aiden S. Blackwood

Dino est dans la place

Chose à faire rapidement
Bien maintenant que tu es validé, nous allons te faire un peu travailler. Pas grand chose rassure toi ! Nous t'invitons à recenser ton avatar ici mais également ton métier et ton statut au sein de ton groupe (pour Ashes, Salem, Heres ) ici. Vu que tu viens d'une famille nous t'invitons à la recenser en entier afin d'avoir peut-être des frères/soeurs/cousins/cousines et autres par ici. Si tu as une particularité magique, nous te demandons également de la recenser ici. Et voilà, niveau recensement tout est nickel !

Désormais tu peux aller poster ta fiche de lien ici et ton journal de bord ici. Tu peux également créer tes scénarios et tes prés liens. Et après nous t'invitons à fouiller tout le forum et à poster tes premiers rps. En espérant que tu t'amuses bien sur Prior Incanto

PRIOR INCANTO 2017


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike
+ messages : 930
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Aiden S. Blackwood +End of a day    Dim 26 Nov - 15:29

Mon bébé Dino, j'adore la suite de ta fichette prochain rp l'accouchement d'Alex ?


Tue, sans place pour l'amour, sans trace de remords, juste rage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Modo + Help to rule the world

+ photo :
+ avatar : Kim Jonghyun
+ âge : 24 ans
+ doublon : Alaska L. Azarov +Chris Harper
+ messages : 398
+ date d'inscription : 28/12/2016
+ commentaires :
You dont need to know me for loving me
I'm kinda cute

But i will always save your life



MessageSujet: Re: Aiden S. Blackwood +End of a day    Dim 26 Nov - 16:03

Oh oui l'accouchement



Behind my smile is a hurting heart

Someone please hold me, I’m exhausted from this world
Someone please wipe me, I’m drenched with tears
Someone please notice my struggles first
Please acknowledge the poor me
Please help me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aiden S. Blackwood +End of a day    

Revenir en haut Aller en bas
 
Aiden S. Blackwood +End of a day
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: Le Choixpeau Magique :: Bienvenue parmi nous-
Sauter vers: