RSS
RSS



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Jennifer Lawrence
+ âge : 20 ans, enceinte jusqu'aux oreilles d'un petit Nott, demi-frère de sa meilleure amie
+ doublon : Azraël Rosier
+ messages : 233
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?   Sam 25 Nov - 21:05

Alexiane Talia Spike
ft Jennifer Lawrence

Nom : Elle aurait presque pu changer de nom si elle n'avait été aussi folle. Spike, piquante épine, nom de sa mère moldue.
      Prénom : Sa mère voulait un petit garçon qu'elle nommerait Alexandre, comme ce grand homme que tout le monde connaît. Elle a eu à la place une petite poupée blonde... sans trop d'idée, elle a jeté Alexiane sur le papier, lui offrant comme deuxième prénom Talia pour faire plaisir à ce père qui n'a jamais vraiment eu le droit de choisir.
      Date et lieu de naissance : 14 Février 1989. C'est la classe de pourrir même la Saint Valentin de ses parents... Née sous le signe de l'amour, promise à de grandes choses. Qu'elle cherche toujours . Aujourd'hui elle a 20 ans et elle n'a pas plus trouvé. C'était à Londres, dans l'hopital de la ville.
      Nature du Sang Mêlé. Un père au foyer sorcier et une maman moldue dans les hautes sphères de la jet-set, mannequin au visage parfait.
      Profession : Elle travaillait comme journaliste pour Sorcière Mag dans la rubrique people. Actuellement elle est en congé maternité pour un enfant qu'elle ne veut pas.
      Situation maritale : Alex a tout perdu en tombant enceinte. Elle est célibataire, bientôt mère d'un héritier qui détruit le sang pur qui aurait dû couler dans ses veines. Ce bébé n'est toujours pas né qu'il a déjà bien trop d'ennemi.
      Influence et Richesse : Techniquement, Alex' ne porte pas un nom si connu que cela dans le monde magique. Son père était un sorcier qu'on peut nommer monsieur tout le monde. Mais chez les moldus, son nom de famille est celui de la beauté, du mannequinat. Depuis quelques mois, elle est détestée des sang purs. C'est elle qui a détruit la famille Nott, elle qui porte le dernier enfant de cette noble maison. Quand à la richesse, c'est une question qu'on ne pose pas à une jeune fille mais quand on voit se qu'elle porte, on n'a plus besoin de questions.
      Etudes : 7 belles années aux côtés des lions rouges et ors dans la meilleure école du monde : poudlard. Elle a donné bien des crises d’urticaire à ses professeurs
      Baguette :  21 centimètre, bois de cornouiller, très souple avec un plume de phénix. Une vraie baguette de fille qu'elle était à l'époque. Toute mignonne et gentille
      Epouvantard: Ce bébé, ressemblant tant à l'homme que fut son père.
      Miroir du Risèd: Sa vie, autrefois. Aisha avec elle, toutes deux heureuses. Comme si rien ne s'était jamais passé.
     Patronus : n ayé ayé, petit animal moldu qu'elle a toujours trouvé mignon
      Particularités : Sa magie a une tendance très désagréable à la troller. La jeune femme a quelque tatouages éparpillés sur son corps, aussi bien magiques que moldus. Elle arborait très souvent un=n faux septum et ses oreilles sont percées sans laisser beaucoup de place. Aujourd'hui, la jeune femme a tronqué sa taille fini pour un ventre trop rond. Son bébé est prévu pour fin mars 2010. Elle ne le désire pas.
      Groupe : Res Publica
     

     

     
Quel est votre opinion sur la cohabitation du mode le monde magique et non magique ?

 Alex a toujours fait cohabité le monde magique et le non magique dans sa vie. Fumant des pétards en les allumant avec sa baguette, tatouant sa peau d'encre magique. Aujourd'hui, cette cohabitation est un peu plus forcée mais la jeune femme doit être l'une de seules à en être heureuse. Sa bonne humeur est parait-il maladive. un peu moins depuis quelques mois.
     
Comment vivez-vous cette mise à huit clos ?

Si le huit clos serait arrivé dans une autre vie, Alex en aurait été heureuse. En compagnie d'Aisha, elle aurait continué à vivre comme avant, à sortir, à boire, à hurler sur de la musique populaire. Mais le monde a changé. Elle n'a plus sa meilleure amie, remplacé par un bébé qui lui a tout prit. Elle pense à la mort, parfois, dans cette solitude qu'elle déteste plus que tout. Les soirées sont finies pour cette femme au ventre trop rond. Elle aurait ovulu rester une adolescente insouciante jusqu'à la fin, sans cette connerie de trop.

     

     
Présentation derrière l'écran

     
Pseudo/prénom : Ambrose, de mon petit prénom Léa
      Age : 21 ans  
      Fréquence de Connexion:    on ose me demander ça. a moi.  
      Comment tu nous as trouvé ?: J'suis tombée sur Aisha dans un couloir. Depuis elle me séquestre !
      Un petit mots :  
     

         
PRIOR INCANTO 2017


Let the innocence lives and make me die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Jennifer Lawrence
+ âge : 20 ans, enceinte jusqu'aux oreilles d'un petit Nott, demi-frère de sa meilleure amie
+ doublon : Azraël Rosier
+ messages : 233
+ date d'inscription : 29/12/2016
+ commentaires :

MessageSujet: Re: Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?   Sam 25 Nov - 21:05

Histoire
Please hate me but still love me



Certains histoires commencent d'une manière romantique, qui fait pleurer dans les chaumières devant tant de perfection. Celle d'Alexiane est digne d'une belle histoire de roman. Ses parents se sont rencontrés comme dans un film, ralentit en moins.  Sa mère était une mannequin reconnue dans le monde moldue, originaire d'une Autriche qui faisait naitre chaque année son lot de beauté fatale. Son père était un sorcier au charme indéniable malgré son cruel manque de prestance. La princesse rencontra la grenouille et en tombant follement amoureuse. Durant des mois, ils firent la une des magasins peoples moldus. Ils étaient le couple improbable. puis Aelia accepté l'alliance qu'on passa à son doigt et quelques mois plus tard, elle affichait son ventre rond sur les tapis rouges, accompagnés de son sorcier de mari. Le top autrichien s’intéressa avec une passion débordant pour le monde de son époux, découvrant une magie qui avait bercée son enfance et qu'elle avait oublier en grandissant.

C'est ainsi qu'Alexiane vit le jour, petite princesse aux cheveux déjà blonds qu'elle tenait de sa maman. Nombreux furent ceux qui s'extasièrent sur le bambin, disant qu'elle ressemblait à sa mère mais avait les yeux de son père. En vérité, ses yeux n'avaient pas encore de couleurs définis et ses grosses joues ne lui venaient de personne d'autre que de son statut de bambin.

Alexiane était une princesse. Gâtée, adorée, elle été bien souvent en photo dans les magasins, faisant des sourires aux paparazis avec qui sa mère aimait jouer. La petite était promise à un grand avenir, à devenir aussi belle que sa mère. Du moins c'était ce qu'Aelia pensait, en oubliant que son époux était un sorcier. Durant toutes son enfance, Alexiane multipliait les shootings, enfant déjà star. Sa mère voulu la mettre au cinéma et rien n'était trop beau pour la petite fille capricieuse. Son père se pliait à ses désirs et personne ne murmura le moindre "non" avant très longtemps.

Ce qui devait arriver arriva. La jeune fille n'avait toujours pas déclaré la moindre trace de magie à la vieille de ses 10 ans. Son père avait jeté l'éponge et sa mère brillait de joie de voir sa petite princesse devenir comme elle. Mais les rêves d'Aelia étaient fait pour se briser. Alexiane fit une rencontrer étrange avec une sourie qui sembla aussi étonnée que la gamine d'être brutalement transformée en papillon. Alors que la sourillon s'envolait à tire d'aile, la gamine se mit à pleurer et son père qui débarquait retransforma l'animal d'un simple coup de baguette. Alexiane allait recevoir sa lettre pour poudlard et dire enfin adieu à son statu d'enfant star qui ne plaisait qu'à moitié au père de famille.

C'est ainsi qu'Alexiane rejoint poudlard, des larmes plein le visage alors qu'elle refusait de monter dans le train. Elle fit le plus gros caprice de sa vie, arrêta de respirer, hurla, déchira le cuir de la voiture mais rien n'y fit. Sa mère aurait voulu craquer mais son père était intraitable. Voilà longtemps que le monde des sorciers était devenu calme et elle se plairait à l'école. Alexiane bouda tout le reste du trajet. Sa mère pleura alors qu'elle chargeait dans le train sa trop lourde valise. La jeune fille essuya les traces sur son propre visage avant de s'assoir dans un compartiment vide. Elle fut rapidement rejointe par deux garçons et une fille qui rompirent rapidement la glace, encore plus quand le chariot de bonbon passa et qu'Alexiane acheta toutes les friandises qui s'y trouvait, avec une préférence certaine pour les dragées de Bertie Crochu.

poudlard était aussi magnifique que son père lui avait décrit. Alexiane avait déjà oublié ses parents et s’apprêtait à embrasser son destin... Sous une plus torrentielle qui la gela jusqu'au os alors qu'elle était assise dans une barque en remontant le lac. Les premières années arrivèrent trempés à leur cérémonie de répartition mais cela ne pouvait tuer le sourire qui gonflait les joues de la petite blonde. Elle fut envoyée à Gryffondor, pour son plus grand bonheur et passa sa première nuit à discuter avec ses nouveaux frères et soeurs de maison.

Ses années d'études se déroulèrent sans incidents notables, du moins aux yeux d'Alexiane. pour les professeurs qui s'occupaient d'elle, c'était une autre histoire. En effet, de gamine capricieuse, la jeune femme devient rapidement une adolescente pensant plus à faire des bêtises qu'à ses études. Elle rencontra en troisième année celle qui deviendrait sa meilleure amie, une Serdaigle qu'elle entraina dans bon nombres de ses frasques, ronchonnant quand Aisha refusait de la suivre. Alexiane commença rapidement à refuser qu'on l'appelle autrement qu'Alex et apprit très vite que le monde pouvait tourner autour d'elle-même si elle se débrouillait bien.

Elle organisa bientôt dans la salle commune des Gryffondors des soirées mémorables dont les lions se souviennent encore aujourd'hui. Alex était de toutes les combines possibles et inimaginables dans l'école des sorciers et elle manqua se faire renvoyer à plusieurs reprises, réussisant toujours en s'en sortir en faisant les yeux doux aux professeurs. La sorcière était loin d'être une élève brillante mais elle se maintenait à flot et ne pouvait s'empêcher de pouffer sur les trop travailleurs poutsouffle. Comme tous les siens, elle cracha avec plaisir sur les Serpentards jusqu'à ce que son petit coeur la trahisse. Elle était alors en cinquième année et au lieu de penser à ses BUSEs qui arrivaient à grand pas, elle découvrit l'amour avec un jeune homme de la maison ennemi. Leur relation était secrète. Au début, Alex pensait que c'était uniquement en raison de la famille de son aimé et de leurs différences de maison. Il n'en était rien. Elle offrit tout à celui qui lui brisa le coeur avec une application toute particulière. Il lui prit sa virginité et tout son amour avant de lui prouver à merveille qu'elle n'était rien.

Durant des semaines, Alexiane pleura. Avant de se venger. Méthodiquement, elle fit de la vie du Serpentard un enfer, jusqu'à ce qu'il quitte l'école, sur ordre de ses parents. Coucher avec une née moldu était très mal vu par les sangs purs et Alex avait réussi à envoyer la scène immortalisée sur du papier glacé. Le gout des secrets et de la monétisation de ses derniers lui vient ce jour là, en même temps que sa vocation. On l'avait brisé alors elle en ferait de même contre le monde.

pourtant, malgré la colère sous jacente, Alex' ne changea pas d'un oiata. Au contraire. Elle vivait dangereuse, entre des défis qu'ils se lançaient entre Gryffondor et les fêtes auxquelles elle se mêlait. La jeune femme se fondait dans le Londres moldu dès qu'elle rentrait chez ses parents pour les vacances et elle était toutes les nuits peut vêtue dans des boites de nuits où elle dansait jusqu'au petit jour. Elle le retrouva un jour. Cet homme qu'elle n'arrivait à oublier malgré tout ceux qui lui avait succédé. Ce Serpentard différent des autres, qui avait gardé son coeur sous le bras en partant. Ils se tournèrent autour, encore et encore. Jusqu'à retomber plusieurs fois dans des jeux cruels qui laissaient des marques violentes sur le corps d'Alex.

Elle passa ses Aspics, allant même jusqu'à se présenter à l'un de ses examens ivre, reste d'un pari stupide qu'elle avait perdue. Outre la note catastrophique qu'elle récupéra à cet examen, Alex ne s'en tira pas trop mal. Elle retournait en Angleterre. Elle retournant dans sa ville natale qui lui avait tant manquée. Et elle se heurta à sa mère.


Aelia avait vieillit. Sa beauté commençait à se faner et même si le top restait belle, elle n'avait plus rien à voir avec celle qu'elle avait été durant sa jeunesse. Alex' croyait trouver la liberté tant attendue en rentrant chez ses parents mais elle se heurta à un monde d'apparence dont elle avait perdu tout souvenir en partant à poudlard. Son père n'était rien de plus qu'une jolie pièce de musée et le mariage de ses parents était un écran de fumée magnifique qui cachait une vérité toute autre. Alex devait être sublime, parfaite et briller aux côtés de sa mère. Elle devait faire la couverture des magazins que sa mère ne pouvait plus décorer.

Mais ce monde n'était pas fait pour la petite princesse qui n'en était plus une. Alex' retrouva les soirées qui lui avaient manquées, commença à tourner à autre chose que de l'alcool. Les narines poudrées de blanc, elle hurlait dans la nuit noire de Londres. Elle organisait les plus belles fêtes du monde magique, allant même jusqu'à y mêler des moldus. Les jeunes sangs purs se gonflaient de jalousie, pour le plus grand plaisir de la blonde. Les paillettes pour la journée et les néons lumineux pour une nuit trop sombre qui lui plaisait plus encore que le reste.

Au bout de six mois, Alexiane fut embauché par Sorcière Hebdo pour leur pondre des articles scandaleux qui feraient vendre. La sorcière se prêta au jeu avec une joie non feinte et sa plume acérée est aujourd'hui autant lu que celle de Rita Sketer, dont elle se veut la digne disciple. Elle aurait pu continuer longtemps comme ça. Les nuits dans des soirées à se damner, les journées à faire semblant de travailler. Nathanaël revient pourtant la hanter, de ses méthodes violentes qui marquaient férocement le corps de la belle. Elle avait des traces, des marques de coup, de strangulation car il la tuait un peu plus en venant la voir. Et elle tombait amoureuse, comme la folle qu'elle était.

Les soirées devenaient de parfaites traces de violence. Jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans la mauvaise. Elle ne le reconnu pas, bien trop ivre, bien trop détruite par la drogue. Une fois, deux fois. Assez pour qu'elle perde. Assez pour qu'elle soit détruite. Filius Nott et elle. Elle ne pouvait y croire. Elle préféra oublier ça, l'enlever de ses pensées, sans savoir qu'elle était le dindon de la farce. Il la pensait sang pure cet imbécile. Il n'en était rien. Roulait dans ses veines les traces de sa mère à qui elle ressemblait tant. Tout aurait pu être oublié. Aurait dû être oublié.

Mais Alexiane tomba enceinte. Elle ne voulait pas de cet enfant et elle ne pouvait s'en ouvrir à personne. Si la sorcière n'étiat jamais seule, elle avait l'impression de l'être. Elle demanda à Filius de venir la voir. Droite et fière, elle lui annonça qu'elle portait son enfant, qu'elle était enceinte de lui. La réaction du sorcier était si loin de tout ce qu'elle s'attendait. Rien d'autre qu'un sourire carnassier qui lui fit froid dans le dos, comme s'il avait tout prévu et qu'elle s'était trouvée là au plus parfait moment. Il caressa sa joue, seul et unique geste de douceur qu'il ne lui avait jamais témoigner.

Et Le monde explosa, sans qu'elle 'nen comprenne les finalités. Le ministère, Filius qui mourrait d'une main qu'elle n'avait pu voir. Elle frémit, se sentant abandonnée, seule avec ce ventre qui commençait lentement à prendre forme. Elle n'aimait pas cet homme mais lui seul pouvait la protéger. Elle fut choquée lorsqu'elle vit son visage, marbré pour toujours, glacial pour l'éternité. Tout s'emballa. Thémis, prisonnière, l’entraînant à écrire un article incendiaire sur le monde des aurors, clamant l'innocence de la mère d'Aisha. Peut-être pour à moitié se faire excuser de ce qu'elle avait fait avec l'époux de la sang pure ?

Cela ne servit à rien. Et Filius enfonça un dernier couteau dans le dos d'Alexiane en faisant de l'enfant qu'elle portait l'unique héritié de la fortune des Nott, déshéritant d'un même geste Aisha et son épouse. La colère de sa meilleure amie cloua la jeune femme au sol, incapable de s'en relever. Elle eut beau pleurer, elle était seule. Seule avec ce ventre qui la faisait souffrir. Elle aurait dû se débarrasser de ce bébé. Elle n'en eu pas la force; L'alcool et la drogue aurait dû servir d'infanticide. Mais il était accroché, aussi vicieux que son père. Elle le haïssait déjà. Pour mieux l'aimer la première fois qu'elle le sentit bouger.

L'obscurus fini de tout détruire, l’entraînant sous terre. Bien entendu, sa mère s'en était sortie, sauvée par son pitoyable père. Bien entendu, sa mère a mal prit cette grossesse non désirée. Bien entendu, Alexiane se cache. Elle est allée au travail jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus. Le bébé bouge bien trop et la clou au sol. Elle est enceinte de neuf mois. Prête à accoucher. Bientôt mère alors qu'elle se trouve trop jeune. Elle ne pourra en être une parfaite. La chambre est déjà décorée chez ses parents. Pleine de peluche qui n'attende que ce bébé dont elle refuse de savoir le sexe. Alors on a peint les murs de jaune, parce que le jaune c'est neutre et que ce sera parfait pour cet enfant. Cet enfant qui portera le nom Nott sans que jamais Alex ne l'ait voulu.

           
PRIOR INCANTO 2017


Let the innocence lives and make me die
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 915
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?   Mar 28 Nov - 20:47


Validé !
Félicitation Alexiane Spike

C'est en souvenir de notre amitié perdue que je te valide

Chose à faire rapidement
Bien maintenant que tu es validé(e), nous allons te faire un peu travailler. Pas grand chose rassure toi ! Nous t'invitons à recenser ton avatar ici mais également ton métier et ton statut au sein de ton groupe (pour Ashes, Salem, Heres ) ici. Vu que tu viens d'une famille nous t'invitons à la recenser en entier afin d'avoir peut-être des frères/soeurs/cousins/cousines et autres par ici. Si tu as une particularité magique, nous te demandons également de la recenser ici. Et voilà, niveau recensement tout est nickel !

Désormais tu peux aller poster ta fiche de lien ici et ton journal de bord ici. Tu peux également créer tes scénarios et tes prés liens. Et après nous t'invitons à fouiller tout le forum et à poster tes premiers rps. En espérant que tu t'amuses bien sur Prior Incanto

PRIOR INCANTO 2017


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexiane Spike + Faut-il mourir un jour ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: Le Choixpeau Magique :: Bienvenue parmi nous-
Sauter vers: