AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Première mission | Aisha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Première mission | Aisha   Mer 21 Déc - 1:38


Aux premières lueurs de l'aube, le ministère était uniquement peuplé des travailleurs de la nuit, discrets, presque muets qui ne faisaient que passer pour déposer leurs dossiers avant de disparaitre. C'était à ces moments qu'Azraël préférait venir travailler. Il n'y avait pas un chat, pas une nouvelle question qu'on venait lui poser, lui faisant lever les yeux au ciel. A cette heure, il avait l'impression de pouvoir faire tout ce qu'il désirait. Alors chaque matin, le directeur du bureau des aurors venait tôt et jetait un rapide coup d'oeil aux dossiers qu'on avait déposé sur son bureau. Un café plus tard, il se lançait dans les pattes de mouches de ses employés, s'attardant sur les détails qu'ils avaient relevé. Il découvrait parfois des informations plus qu’intéressantes. Bien souvent, lorsqu'il relevait la tête, il était tard dans la matinée et le fourmillement des employés avait retrouvé ses droits sur le silence si agréable qui régnait quelques heures plus tôt.

Un midi, il avait instauré une réunion obligatoire pour les auros qui n'étaient déjà en mission, où il venait avec de nouveaux cas très particuliers à traiter. Avec l'arrivée des protecteurs, les aurors avaient perdu une grande partie de leurs terrains de chasse et cela se ressentait dans les mines ennuyés des employés. Azraël ne se laissa pourtant pas démonter et il offrit un regard sur l'ensemble de l'assemblée. Il ne manquait personne comme toujours. Le sorcier fit voler jusqu'à lui quatre dossiers, sans même prendre la peine d'utiliser sa baguette ce qui ne surprit personne.

Vous allez travailler par binôme. Je me fiche de ce que disent les protecteurs, la protection de nos citoyens n'est pas uniquement de leur ressort. Nous savons de source sûre que des mages noirs ont rejoint les rangs des terroristes et profitent de la terreur pour s'adonner à des activités plus qu'illégales. Je veux des rapports quotidien sur les moindres actions des cibles à surveiller. On va finir par les coincer et je veux m'occuper moi-même de leurs interrogatoires.

Il forma trois groupes à qui il tendit les dossiers avant de s'approcher d'un des aurors les plus réputés du bureau. Ce dernier lui offrit un sourire auquel Azraël ne répondit pourtant pas.

Je veux que tu prennes la petite avec toi. glissa-t-il en jetant un regard à la nouvelle stagiaire. Aisha c'est ça ? Viens par ici. Les autres, vous pouvez disposer.

Comme s'il ne savait pas le nom de la jeune femme devant lui. La Nott avait changé et elle avait grandit. Dans son regard brillait une lueur qui plu immédiatement au sorcier mais il n'en dit rien, gardant un éternel visage de marbre, comme toujours lorsqu'il était au travail. Le binôme de la jeune sorcière s'éclipsa, les laissant seul dans le bureau du directeur.

Ta première mission sur le terrain. Normalement, tu devrais revenir en un seul morceau. James est un bon Auror et je veux qu'il te prenne sous son aile pour cette fois. Est ce que tu es prête ? Ce n'est qu'une mission de reconnaissance, je ne veux pas de mort mais tu peux encore dire non. Depuis combien de temps es-tu là ?

Les yeux noirs du sorcier étaient plantés dans leurs miroirs parfaits. Il ne souleva pas ce détail, qui n'avait rien à faire dans la discussion et attendit sa réponse. Aisha... Sa propre fille, devant lui, à une place qu'il avait lui-même occupée voilà ce qui lui semblait des siècles. Elle marchait sur ses traces et au plus profond de lui, Azraël ne pouvait s'empêcher d'éprouver une certaine fierté.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Mer 21 Déc - 22:39

La sonnerie du réveil tira brusquement Aisha du sommeil profond dans lequel elle était plongée. Un long grognement s’échappa de ses lèvres tandis qu’elle enfouissait son visage dans l’oreiller. A côté un corps bougea tirer du sommeil également. La jeune femme se repassa sa soirée en mémoire. Le chaudron baveur puis ce jeune sorcier plutôt sympathique mais un peu sot. Elle se redressa bien vite sur le lit, passant ses mains dans sa tignasse brune qui ne ressemblait pas à grand-chose. Un long soupire s’échappa de ses lèvres et elle se leva précipitamment avant de s’enfermer dans la salle de bain sans demander son reste. Elle laissa l’eau brûlante glisser sur peau pâle venant la rougir. D’un coup de baguette elle démêla ses cheveux et elle s’habilla rapidement avant de ressortir et voir son coup du soir les yeux encore tout ensommeillé.
« Où est-ce que tu vas comme ça ?
-J’ai un avenir qui m’attend, au cas où tu aurais oublié je suis stagiaire au bureau des aurors et j’aimerais bien ne pas être en retard. N’avoir un Rosier sur le dos de bon matin c’est pas conseillé. T’es bien mignon mais t’es trop idiot pour comprendre quoique ce soit. Retourne balayer les allées du chemin de traverse et trouve toi une fille à ta porter. »

Fière de sa petite phrase, elle quitta l’appartement et transplana directement au ministère. Elle arrivait en même que des centaines d’autres employés. Tout en marchant d’un pas vif vers le bureau des aurors, elle s’attacha les cheveux en une queue de cheval haute, effaçant toute trace de son aventure de la veille au soir. Aisha salua ses collègues et autres stagiaire d’un signe bref de la tête et se glissa derrière le bureau qu’on lui avait attribué et regarda son emploi du temps. La journée serait calme avec un peu de chance, elle pourrait rentrer tôt ce soir et s’entraîner un peu. A midi elle avait une réunion avec les autres stagiaires et le chef du bureau des aurors. Si elle voyait déjà certains être anxieux de cette réunion, cela ne faisait ni chaud ni froid à l’héritière des Nott qui considérait cette réunion comme une formalité.

Elle passa donc la matinée à prendre des notes sur des dossiers clos afin d’analyser et comprendre comment réfléchir comme une auror. La formation était aussi bien pratique que théorique et dans les moments comme cela c’était son côté Serdaigle qui prenait le dessus, rapidement tout le monde avait déduis sa maison d’appartenance. Aisha était bien souvent imperturbable malgré les nombreux allées et venues. Le bureau des aurors étaient loin d’être le lieu le plus calme du ministère. Mais elle venait de la maison des érudits, alors quand elle se plongeait dans une étude ou une analyse bon courage pour l’en sortir et si quelqu’un réussissait, il se faisait pourrir pour deux décennies minimum.

Finalement midi sonna et elle se dirigea vers la salle de réunion. Cela était intéressant, une première mission de terrain. Elle pouvait sentir l’excitation tout autour d’elle des autres stagiaires. Mais Aisha ne se faisait pas d’illusion, les premières missions ne devaient surement pas être si passionnante que cela. On ne mettait guère des affaires sensibles dans les mains de débutant. Elle resta d’un calme placide et leva son regard sombre vers son directeur de bureau quand il l’associa à James, un des aurors les plus qualifié du bureau. Par contre le fait qu’il souhaitait la voir l’intrigua.
« Oui Monsieur. »

Elle se leva et suivi le directeur tandis que les autres disposaient. Elle n’avait rien de particulier, rien de plus. Enfin si, elle maîtrisait les runes et ce détail personne n’était au courant, elle ne l’avait pas spécifié dans son dossier. Afin que son père ne lui tombe pas dessus mais également afin d’avoir un petit avantage, afin de pouvoir sortir son épingle du jeu au moment opportun.

Il lui demanda si elle se sentait prête. Aisha n’en savait rien.
« Si vous jugez que je suis prête alors je dois l’être Monsieur. »

Sa réponse était neutre, calme, dénue de sentiment particulier.
« Je suis là depuis un mois Monsieur, j’ai intégré le service au début du mois d’aout. »

Mais cela il devait forcément le savoir. Pourquoi il lui demandait cela ? Pourquoi voulait-il savoir cela ? C’était assez étrange, et une multitude de question envahissait son esprit pourtant elle ne les poserait pas. On lui avait appris à ne pas poser trop de question. Juste ce qu’il fallait. Et elle connaissait la réputation de l’homme, et au fond de sa mémoire bien enfoui, elle se souvenait de lui lors des réceptions entre mangemort. Il était l’homme à qui sa mère jetait des regards étranges. Mais cela ne sauta pas de suite aux yeux Aisha, bien trop concentrer à ne pas exaspérer son directeur. Elle était l’héritière des Nott théoriquement, elle devait faire honneur à sa famille. Mais elle savait parfaitement qu’elle n’avait aucune goutte de sang Nott dans les veines. Elle était une bâtarde. Mais de qui ? Elle n’en savait rien, sa mère ne lâcherait pas se secret facilement, voir jamais. Elle devrait le découvrir par elle-même et elle comptait bien réussir.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Jeu 22 Déc - 1:07

Un sourire étira les lèvres du sorcier aux réponses de la jeune femme. Toute en politesse, comme devait l'être une sang pure. parfaitement bien élevée, digne héritière des Nott, ce qui ne pouvait empêcher les lèvres du Rosier de se tendre. Azraël souriait, loin de sa sévérité habituelle. De toute manière, la sorcière le connaissait. Elle était présente aux réunions des Mangermorts voilà ce qui semblait une éternité. Est-ce que sa mère lui avait dit la vérité sur l'identité de son père ? L'Auror n'en savait rien et il n'avait pas entendu parler d'un quelconque scandale qui avait éclaté dans le monde qu'il fréquentait de moins en moins souvent, laissant à sa soeur sa place pour représenter le nom Rosier. Si ses parents avaient été toujours en vie, ils lui auraient surement reproché. Mais ce n'était pas le cas et Azraël était loin d'être un sentimental sur cette partie de sa vie.

Il posa ses mains sur son bureau, derrière lui, prenant à moitié appui sur ses avants bras, son sourire laissant à nouveau la place à un visage de marbre.

Je n'ai pas eu le plaisir d'être présent quand tu as été choisi pour devenir une future Auror Aisha. C'est dommage, j'aurais aimé savoir ce qui pousse une jeune sang pure comme toi à rejoindre nos rangs. J'espère que tu as conscience que la traque des mages noirs peut parfois t'amener à des rencontres... fortuite. Bien des membres de nos familles ont rejoint des penchants disons... peu acceptés par le monde magique.

Azraël ne lisait pas dans ses pensées, se contentant de la fixer dans les yeux, attendant de voir où allaient s'échapper ses iris. La marque des Ténèbres brulait encore l'avant bras du sorcier, cachée sous les manches de sa veste de costume sombre. Mais ces crimes avaient été graciées par une communauté magique facilement influençable.

J'aimerais connaitre les raisons qui t'ont poussé à nous rejoindre Aisha. Tu n'es là que depuis un mois et tu as déjà effectué autant de travail que certains stagiaires présents depuis bien plus longtemps. Tu es la première que j'envoie sur le terrain car je sens qu'il y a quelque chose en toi. Quelque chose qui peut briller.

Et qui ferait d'elle une parfaite petite recrue et non uniquement chez les Aurors. Il y avait bien d'autre chose qui attendait des sorciers puissants pour prendre une nouvelle place dans le monde. Azraël était peu être un des membres les plus modérés du conseil du SpMB mais il n'en était pas l'un des moins réfléchis. Agir dans l'ombre avait sa part d'avantage que beaucoup refusait de comprendre. S'il n'y avait eu aucun attentat, ils n'auraient pas sur le dos les protecteurs. Mais ses pensées, l'Auror les gardait pour lui, uniquement concentré sur les réponses qu'allait lui offrir la jeune sorcière.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Jeu 22 Déc - 14:50

Azrael lui parla d’un temps passé qui interpela Aisha. Les mangemorts, la guerre, elle n’était qu’une enfant à cette époque. Le mage noire était mort alors qu’elle n’avait que sept ans. Alors dans son esprit c’était une chose vague, elle ne se souvenait que de ses grandes assemblées de sang pur qui l’impressionnait et où elle devait se tenir droite, ne pas faire de faux pas car elle l’héritière des Nott, celle qui devait mettre fin à la malédiction de sa famille. A l’époque, elle était jeune et insouciante. La jeune femme avait grandi alors que la paix régnait, à Poudlard il n’y avait pas cette lutte du bien contre le mal. Juste l’éternelle lutte entre Serpentard et Gryffondor. Mais tout ce dont il lui parlait, elle n’avait pas peur de cela. Des rencontres délicates, elle n’en avait cure, elle ferait son job. Elle ne connaissait pas personnellement les autres mangemorts en dehors de son père.
« Ce temps monsieur, je n’en garde que très peu de souvenir. Ces rencontres, je ne les crains pas. Je ferais mon travail. C’est un temps passé, aujourd’hui il y a une nouvelle lutte. Je ne pense pas que ressassez le passé pour la nouvelle génération soit une bonne chose. »

Que dire sur les raisons qu’il l’avait poussé à être auror. Que ce n’était pas son choix ? Qu’elle aurait voulu embrasser une autre magie, moins populaire, plus mystérieuse. Cependant Aisha ne souhaitait pas mentir à son directeur, ce n’était pas dans sa nature. Elle mentait certes à son père mais dans son boulot, elle ne souhaitait guère le faire.
« Je…je n’ai pas choisis de devenir auror monsieur. Je voulais m’orienter dans une autre branche de la magie. Je n’ai fait que suivre les désirs de mon père. Mais cela ne me déplait pas pour autant. »

Ce n’était juste pas le domaine dans lequel elle excellait. Mais elle ne voulait pas le dire tout de suite qu’elle maîtrisait les runes. Elle ne mentait pas, elle omettait juste de le préciser. S’il lui posait la question, elle lui répondrait surement. Elle ne savait pas encore. Elle verrait comment leur conversation s’orienterait.

Quant à la remarque sur la quantité de travail abattu la jeune femme, un rictus moqueur naquit sur les lèvres Aisha. Elle ne se jetait pas des fleurs mais il y avait certaines vérités, certaines choses qui ne pouvait être que vraie. Beaucoup de stagiaire venait de la maison Gryffondor. Il était courageux, brave, intrépide et n’avait pas peur du danger. Mais il préférait les missions dangereuses, sur le terrain. Dès que c’était du travail administratif, il était flemmard et lents.
« La plupart de mes camarades sont d’ancien Gryffondor monsieur. Ils sont peut-être efficace sur le terrain, ils sont fainéant quand il s’agit d’être derrière les bureaux. A Serdaigle on apprend à être efficace dans ce genre de domaine. »

La confiance que plaçait Azrael en elle, la gênait. Peu de gens lui avait offert tant que confiance en si peu de temps. Même son père la surveillait étroitement et ne lui faisait pas pleinement confiance.
« Votre confiance m’honore monsieur, mais je n’ai rien d’exceptionnel. Je tacherais de ne pas vous décevoir. »

Aisha osa pour la première fois, lever son regard sombre vers l’homme. Face à lui, elle se sentait tout petite, fragile et pourtant elle voulait faire ses preuves, ne pas le décevoir. Ce sentiment elle ne l’avait jamais eu, pas même envers son propre paternel. Enfin, celui était légalement son père.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Jeu 22 Déc - 21:32



Azraël ravala le sourire qui manqua apparaitre sur ses lèvres. La petite était intelligente mais elle n'avait pas idée de ce qui se tramait dans les ombres. Elle ne pouvait imaginer à quels points les choses étaient liées avec le passé. Certain, aujourd'hui, ce n'était plus la lutte des méchants Mangemorts contre les gens de l'Ordre du phénis. Les intolérants pleins d'idées folles contre les mignons et si adorables amoureux des moldus. Oui, le temps avait changé. Mais dix ans n'effacent pas tout et dans le coeur de l'Auror brillait encore les flammes de la marque qui luisait sur son poignet.

Il ne laissa rien paraitre de ses pensées, se contentant de laisser ses yeux noirs plongés dans ceux de la femme qui lui faisait face.

Le passé construit le futur Aisha. Autrement, je doute qu'on prendrait la peine d'enseigner encore l'histoire de la magie à poudlard.

Il n'ajouta pas un mot de plus, regardant son visage se baissé alors qu'elle lui avouait un secret que beaucoup auraient gardé secrets. personne, pas même les sangs purs, ne savaient que Azraël était un legilimens. Seules quelques proies, qui n'étaient plus aujourd'hui là pour en parler en avaient eu connaissance. Aisha était honnête, sans même avoir conscience que ces mensonges auraient été très vites dévoilés.

L'Auror ne pu retenir un sourire aux mots de la jeune femme. Il était dans son sang de ne pas aimer les Gryffondors. Leurs côtés impétueux les rendaient parfois bien puissants sur le terrain mais par trop peu réfléchit. Aux yeux du directeur, les Serpentards étaient les meilleurs recrus que pouvait avoir le ministère mais il savait qu'il offrait son coeur avec cette idée. Sa maison était la meilleure à ses yeux, comme pour tout ceux qui avaient un jour porté l'écharpe vert et argent.

Votre décision vous honore Aisha. Mais il faut être fait pour être Auror si l'on veut survivre dans ce métier. parfois il faut oublier la famille pour se concentrer sur soit même. De toute manière, quelques gouttes de sang n'offre aucun droit sur le futur de notre progéniture. Surtout quand elle ne nous appartient pas, pensa-t-il, sans pour autant formulé ses paroles. Aisha était bien plus la fille de Filius que la sienne. Son père ne savait surement pas la vérité. En espérant que la sagesse des Serdaigles vous aide durant votre mission et que vous n'êtes pas bonne uniquement dans les bureaux.

Et bonne pour faire tourner la tête de ses collègues. Azraël avait bien vu le regard qui lui jetaient certains Aurors, oubliant l'âge de la jeune femme mais surtout son statu de sang pur. Voilà encore une chose qui faisait gronder intérieurement le brun. Dans un autre monde, jamais des nés moldus se seraient permit de poser un seul oeil sur une sang pure.

Vous pouvez disposer. J'attends votre rapport dans la semaine.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Jeu 22 Déc - 22:06

Aisha hocha les épaules concernant le passé et le futur. L’histoire de la magie, elle avait arrêté après sa cinquième année, à quoi bon apprendre les guerres des gobelins à longueur de journée ? Où était l’utilité ? Surtout pour un cours mené par un fantôme qui parlait d’une fois affreusement monotone ceux qui transformait son cours en véritable enfer pour les étudiants. La jeune fille avait décroché plus d’une fois lors des cours d’histoire de la magie. Heureusement les livres l’avaient toujours sauvé pour cette matière, contrairement à d’autre qui n’avait pas eu la curiosité de refaire les cours par eux même.

L’ancienne Serdaigle hocha la tête quand elle entendit qu’il fallait parfois mettre de côté la famille. Certes laisser sa mère aux griffes de son père ne la ravissait pas mais s’échapper du manoir familiale, devoir se consacrer à autre chose qu’à son soucis de fiançailles ou d’assurer une possible descendante au Nott, alors que les Nott serait mort à la mort de son père. Elle échapperait aux interrogatoires, au repas familiaux, aux rencontres avec la famille Selwyn. Que des choses qui ne la ravissaient guère. De toute façon, elle ne faisait qu’une bouché de son fiancé, il avait peur d’elle et cela l’amusait grandement.
« Cela ne pose aucun soucis monsieur. Ce n’est pas moi que cette contrainte dérangera. »

Il lui permit de disposer et la jeune fille le salua une dernière fois avant de quitter son bureau. Une fois dehors les questions fusèrent, mais elle ne répondit pas, se frayant un chemin jusqu’à son bureau pour récupérer sa baguette et sa cape. Elle rejoignit l’auror, James de son prénom si sa mémoire ne lui faisait pas défaut. Ils quittèrent le ministère pour se rendre sur les lieux de leur repérage. Il les fit transplaner dans un recoin cacher des moldus avant qu’il ne sorte. Il l’assomma de consigne qu’elle nota dans sa mémoire. Aisha garda les yeux grands ouverts et quand elle rentra le soir, elle était éreintée et alla se coucher directement.

Les jours se suivirent, le matin au bureau à faire son compte rendu et l’après-midi sur le terrain à observer. Un jour, elle nota un mouvement étrange que l’auror n’avait pas remarqué. Alors rapide et discrète la Nott se glissa vers l’homme suspect. Une emprunte de pas dans la boue l’a stoppa. Elle jeta un coup d’œil derrière son épaule et sortie sa baguette. Au-dessus de l’emprunte, elle dessina une rune et murmura la formule. La rune rayonna quelques instants et attrapant un parchemin qu’elle avait glissé dans sa poche, elle dessina rapidement le quartier et observa les mouvements. Les bruits de pas de James la firent se redresser précipitamment.
« Qu’est-ce que tu faisais Nott ?
-Rien du tout monsieur, j’ai cru voir un mouvement étrange, c’est tout. »

Il plissa les yeux suspicieux, posant ses yeux sur la baguette qu’elle tenait en main.
« Qu’est ce que tu faisais ?
-Rien du tout ! Je pensais qu’il y avait quelque chose alors j’ai utilisé un revelio mais il n’y avait rien. C’est tout. »

Il ne semblait toujours pas convaincu mais il abandonna, il n’avait aucune preuve. Aisha se retint un soupire de soulagement. Le soir tombé, alors que ses fonctions étaient terminées, elle revint sur les lieux seuls. Elle sortit sa carte de fortune et suivit la rune, elle la conduisit à un mur clos. La rune s’arrêtait là et elle était face à un cul de sac mais elle était prête à parier que quelque chose se cachait derrière ce mur. Elle rentra donc chez elle bredouille mais elle le noterait dans son rapport.

Le lendemain, elle termina son rapport, leur mission de reconnaissance était terminée et elle pouvait rendre son dossier en avance. Elle avait passé une semaine de folie, la fatigue commençait à se sentir sur son corps, ses muscles étaient endoloris, des cernes étaient apparus sous ses yeux qu’elle cachait avec un peu de maquillage, riche invention des moldus au passage. Après une grosse relecture, elle se leva pour se diriger vers le bureau Azrael afin de rendre son rapport. Ses cheveux contrairement à la dernière fois étaient lâchés sur son épaule. Mais avant de bifurquer, James l’attrapa.
« Tiens, glisse ça dans le rapport pour Rosier.
-Qu’est que c’est ?
-Mon rapport sur toi. »

Le cœur d’Aisha s’emballa légèrement mais elle prit le rapport et le glissa dans le sien avant de reprendre sa route. Arrivée devant la porte, elle prit une profonde inspiration et toqua. Elle attendit d’entendre une réponse pour entrer et s’avancer dans la pièce.
« Bonjour Monsieur Rosier. Voici le rapport que vous m’avez demandé la semaine dernière. Le rapport de monsieur Cromwell y ait également. »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Jeu 22 Déc - 23:02



Azraël était sorti du bureau, se rendant pour la première fois depuis longtemps sur le terrain. Le visage dans le vent, l'Auror écoutait les discours enflammés et lisait la peur dans bien des esprits. Il se rendit du côté des Moldus et écoutait avec attention ce que ces derniers avaient à dire au monde. Eux aussi se rendaient compte que quelque chose clochait, que de menus détails venaient modifier leur quotidien. Le visage de marbre de l'Auror ne se modifiait pas alors qu'il enregistrait la moindre information. Il tourna finalement les talons, laissant la nuit commencer à plonger sur la ville.

Ses pas le menèrent jusqu'à un informateur qui souffla la fumée de sa cigarette au nez du brun dont le visage grimaça durant quelques secondes. L'homme roulait des hanches comme toujours, essayant clairement de séduire le sorcier qui n'avait que faire de ses simagrées. Samuel, lassé de son jeu, fini par cracher le morceau contre quelques gallions supplémentaires agités sous son nez.

Azraël souriait pourtant en partant. Cette fois, il le tenait. Sa proie n'était plus très loin de ses griffes et le directeur avait refusé que les Aurors se chargent de cette affaite. Car l'homme recherché tenait dans sa main bien des informations ô combien importantes et qui pourraient aisément compromettre l'ancien Mangemort entre de mauvaises mains. Le Rosier n'était pas fou. Il savait parfaitement que certains au bureau étaient envieux de lui de même qu'ils avaient sous ses ordres des enfants d'Hommes mort sous le feu de sa baguette. La vengeance pouvait être un très bon élément de rébellion.

Durant 5 jours, Azraël s'absenta du bureau des Aurors. Il revient les mains tâchés de sang et un dossier complet terminé, classé sans suite et auquel personne ne toucherait jamais plus et pour cause. Le principe suspect était mort dans un regrettable accident où la vie du directeur avait été mise en danger. Mais ce dernier ne voulait aucun humeur, se contentant de railler un nouveau nom sur une liste bien trop longue de mages noir encore activement recherchés.

Il rentra au bureau tard dans la matinée, les traits encore tirés, le visage plus sombre que jamais. Bon nombres des Aurors connaissaient cet air. Il ne fallait pas déranger le directeur qui s'enferma d'ailleurs dans son bureau avant de sortir une carte de l'Asie et de marquer d'une croie rouge la zone où il se trouvait peu de temps auparavant. L'ancien Mangemort poussa un profond soupir avant d'enlever sa veste de costume et de desserrer sa cravate. Demain, il ne viendrait pas travailler car ce soir, il avait besoin de penser à autre chose, beaucoup trop d'alcool dans les veines et une femme dans son lit.

Azraël souffla une nouvelle fois avant d'attraper les dossiers qui s'accumulaient sur son bureau. Il allait terminer très tard ce soir et serait surement l'un des derniers à quitter le bureau.

Sa tranquillité ne fut que de courte durée. On toquait déjà à sa porte et Azraël releva un regard sombre jusqu'à cette dernière, comme si elle était porteuse de tous ses mots. Il reprit son masque de marbre avant de demander à la personne d'entrer. Le visage d'Aisha Nott s'afficha. Elle aussi avait les traits tirés. Encore une débutant qui faisait des excès de zèle.

posez le là.

Ses mots ordonnaient et le silence qui suivit la congédiait sans la moindre politesse. Le directeur des Auros termina d'étaler les pattes de mouche de ses employés devant lui, cherchant des liens entre les divers dossiers traités avant de finalement prendre celui de la jeune Nott. Il le posa sur le côté, préférant la lecture de celui de James. Il voulait tout savoir de sa stagiaire et l'Auror avait parfaitement travaillé, soulevant de nombreuses questions dans le regard d'Azraël.

Des heures passèrent et lorsque le brun quitta enfin son bureau, tenant négligemment sa veste de costume sur son épaule, celui des aurors était presque vide. Ne restait qu'une ombre qui fit sourire Azraël. Aisha était là et il pourrait lui poser les questions qu'avaient fait naitre le rapport de James dans l'esprit embrumé de l'ancien Mangemort.

Il s'approcha, silencieusement, sans qu'elle ne puisse l'entendre arriver. Des années d'entrainements l'avaient rendu excellant sur le terrain, presque plus encore que dans les dossiers maintenant impeccablement rangés qui trônaient fièrement sur son bureau. Avant d'être un bureaucrate, il était un Auror passion. Aujourd'hui encore il ne pouvait s'empêcher d'effectuer des missions, retrouvant l'adrénaline tant agréable des combats purs et durs.

Vous êtes encore là... Votre dossier vous passionne à ce que je vois.

Cette fois, Azraël souriait, perdant la dureté de son rôle de supérieur. Ils n'étaient que tous les deux dans l'immensité du département des Aurors. Les chasseurs de nuit étaient déjà parti en mission et les autres devaient surement ronfler en pensant au lendemain.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 13:00

La jeune fille déposa le dossier où l’indiquait son directeur et s’éclipsa rapidement. Visiblement, au vu de son ton, il ne voulait pas être dérangé et son humeur était plutôt morose. Aisha repartit donc vers son bureau pour prendre ses affaires et quitter le ministère. Elle avait fini sa journée et pouvait donc vaquer à ses occupations moins sérieuses mais au moment de partir, un des autres stagiaires la bouscula par inadvertance et il lâcha plusieurs dossiers qu’il tenait dans les bras. Il semblait complètement paniqué et prononça mille et une excuses en se morfondant qu’il n’aurait jamais le temps de terminé tous ses dossiers.
« Tu dois tout faire pour ce soir ?
-Oui….j’y arriverais jamais, Rosier va me tuer.
-Comment ça se fait que tu sois autant en retard sur ça ?
-Je…je…
-Allez filer moi en un, j’ai rien à faire autant éviter le massacre.
-Je te revaudrais ça Nott, merci mille fois ! »

D’un geste dédaigneux de la main, elle le fit déguerpir et retourna à son bureau en soupirant. Encore un putain de Gryffondor qui avait laissé traîner trop longtemps les choses à faire. Elle se posa sur son bureau, alluma une lampe afin de ne pas fatigué ses yeux, d’un coup de baguette réunis sa masse capillaire en chignon flou et ouvrit le dossier, se penchant sur le cas.

Les heures filèrent à tout à allure, le bureau se vidait, les gens se disaient au revoir mais Aisha ne releva pas la tête. Pas que cela ne la passionnait, mais elle préférait terminer cela ce soir, comme ça demain elle pouvait se pencher sur son boulot à elle et non celui des autres. Même son estomac n’osa pas la déranger, elle avait grignoté sur le pouce à midi et n’avait rien avalé de plus dans la journée. Concentré, ses yeux parcouraient les lignes, sa plume grattait, analysant, commentant. Son écriture commençait cependant à souffrir de la fatigue, des ratures apparaissaient de si de là, moins appliqué, les lettres étaient moins élégante qu’à l’ordinaire, mais peu importe ce n’était pas son dossier alors s’il venait râler, il s’en mangerait une parole de Nott !

La voix de son directeur la fit sursauter violemment, provoquant une tâche d’encre sur le parchemin tandis qu’elle portait la main à son cœur et par reflexe elle lui jeta un regard noir avant de poser ses prunelles sombres sur l’horloge. Elle crut halluciner en voyant l’heure. Il était minuit passé. Elle plia le dossier, ce bougre le finirait lui-même. Il se ferait engueuler, cela n’était plus son soucis, elle avait fait quatre-vingt pour cent du dossier.
« Non, j’aime juste terminé ce que j’ai commencé. Mais visiblement vu l’heure, je vais devoir arrêter. »

Pour ne pas dire qu’elle n’avait pas vu l’heure passé et qu’elle aurait été capable de ne pas quitter le bureau pour terminer ce foutu dossier pour son camarade.
« Et pour tout vous dire, ce n’est même pas un de mes dossiers. »

La fatigue faisait qu’elle en devenait moins prudente avec les mots, laissant la petite serpentarde refouler parler. La journée Serdaigle, la nuit Serpentard. Aisha avait laissé la Serdaigle parlé tout à l’heure et là elle s’en voulait, elle s’en mordait les doigts. Elle accumulait la fatigue et ce n’était pas bon. Vivement le week end.
« J’ai laissé la gentille Serdaigle parler et aider et je n’aurais pas dû ! »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 14:24


Le regard noir qu'elle lui lança, Azraël le garda en mémoire, se souvenant de ses prunelles si sombres qui ressemblaient tant aux siennes. Comment, par la barde de Merlin, Filius pouvait croire que cette fille était la sienne ? Elle était bien trop belle pour être une Nott et si ses cheveux noirs lui venaient de sa mère, il n'y avait jamais eu un seul Nott avec des prunelles aussi sombres, capables d'avaler jusqu'à l'âme de celui qui osait se perdre à l'intérieur. Il gardait un rire sarcastique avant de l'entendre. Travailleuse acharnée, comme tous ceux de sa maison. Mais avec une touche qu'il ne parvenait à percevoir, un zeste de serpent qui n'attendait qu'un faux pas pour darder ses crocs emplis de venin sur celui qui avait eu le malheur de réveiller le reptile.

L'entraide est quelque chose d'important chez les Aurors Aisha. Tu as bien fait d'aider ton collègue mais... Azraël sa tête sur le côté, cherchant le numéro de dossier et il leva les yeux au ciel. Monsieur Stan est incapable de finir ses dossiers en temps et en heure. Avec lui, je te conseille de ne plus faire parler la moindre once de gentillesse. Il n'est ni bon sur le terrain ni dans la paperasse.

La voix de l'Auror était froide mais non pas dénuée d'émotion. plutôt d'une colère sourde, cachée au plus profond de son regard glacial. Le gamin était là depuis 2 ans et Azraël savait parfaitement qu'il n'aurait pas son diplôme pour deux raisons évidentes. Lui ne donnerait pas son accord et l'école se rendrait rapidement compte qu'il était un incapable. Un Gryffondor ayant réussit à s'en sortir avec d’excellentes notes sur la théorie. La pratique était à des milliards de kilomètres de là.

Tu peux rentrer chez toi Aisha. Et prendre un week-end prolongé. Je n'aime pas voir mes Aurors dans un tel état de fatigue.

Vu la réputation du directeur, il était facile de savoir qu'il n'agissait pas par pure gentillesse mais simplement pour éviter d'avoir des éléments inutiles dans son équipe. La fatigue avait tendance à avoir cet effet, même sur les meilleurs éléments et seule la pratique des nerfs à vive permettait de rester dans les bureaux à travailler sur des missions. Expérience que n'avait certainement pas Aisha. Elle avait beau être prometteuse, elle n'était encore qu'une débutante.

J'aurais quelques questions à te poser avant que tu partes. Je veux tes impressions sur la mission, de vive voix et non à travers un dossier lu et relu. Vous avez pu trouver des informations utiles ?

Règle numéro 1 du bureau des Aurors. Éviter à tout prit les têtes à tête avec Azraël. Ce dernier avait tendance à ne jamais être totalement satisfait des dossiers qu'on lui remettait, passés au peigne fin pour éviter fautes et incohérences, supprimant au passage de nombreux faits importants. Mais les Aurors étaient trop nombreux pour qu'il puisse se permettre des têtes à têtes avec chacun des chasseurs.

Et aujourd'hui, Azraël cherchait autre chose en questionnant Aisha. Il voulait connaitre les réponses aux questions que son comportement avait soulevé chez James.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 15:36

Elle avait bien compris que ce gars était un tire au flanc. Il n’avait que son beau visage de Gryffondor pour lui. Aisha avait tout de suite vu qu’il était un incapable pour la paperasse mais elle était un peu plus surprise de voir qu’il était aussi incapable sur le terrain. Il venait de perdre deux ans de sa vie, c’était bien dommage. Il terminerait surement serveur dans un bar miteux ou vendeur dans une boutique miteuse. Bien dommage, quand on réussit à rentrer au bureau des aurors, autant tout faire pour conserver sa place. Mais c’était tant pis pour lui.

Azrael lui accorda un week end prolongé ce qui surprit la jeune femme. Son premier réflexe aurait été de refuser mais elle se mordit la langue pour ne pas le faire. Mieux fallait ne pas contredire le directeur des aurors sur ce point. Elle murmura un merci du bout des lèvres, ce n’était pas dans ses habitudes d’accepter le repos forcé, mais son corps en avait besoin. Ses nerfs pouvaient tenir largement plus, moralement Aisha était endurante, il en fallait plus pour la faire craquer mais son corps avait ses limites. Elle n’avait pas fini de changer physiquement, son corps changeait tous les jours, elle n’avait que dix-huit ans et elle avait tendance à l’oublier parfois.

Mais au moment où elle allait se lever pour partir en attrapant ses affaires, il lui demanda son ressentit sur sa mission. Il voulait l’entendre de vive voix. Le cœur de la Nott s’emballa complètement, prenant un tempo trop rapide et laissant paraître dans ses yeux un début de panique. Avait-elle fait quelque chose de travers dans son rapport ? Le rapport de l’auror était si mauvais que ça ? La jeune femme se rassit sur sa chaise, un peu surprise d’une telle question. Elle m’y quelques secondes avant de répondre. Que dire ? Elle était un peu prise au dépourvu pour le coup et avec la fatigue accumulée cela n’aidait en rien.
« Euh…on a remarqué des mouvements étranges de sorcier près de la Tour de Londres, je soupçonne personnellement, un planque dans une rue adjacente. Mais je pense que c’est protéger par un sortilège ou autre. Je n’en sais pas plus. Peut-être pour une sorte de mafia ou pour le marché noir. On n’a pas réussi à identifier les sorciers. Monsieur Cromwell n’a pas voulu prendre de risque en s’approchant de trop près. »

C’était un gros résumé de ce qu’elle avait marqué dans le rapport. Elle n’avait pas précisé qu’elle avait utilisé une rune pour trouver la planque. Ni dans le rapport ni dans ce qu’elle venait de dire. Elle trouvait que c’était encore trop tôt pour dévoiler ce détail sur ses capacités magiques.
« Concernant mon propre ressenti, je ne suis pas encore très à l’aise dehors. J’ai moins de facilité. J’ai essayé de mettre en application tous ce qu’on nous a appris mais dans les faits, c’est relativement différent. Je ne suis pas spécialement satisfaite de ce que j’ai fait. »

Aisha était assez dure avec elle-même, mais elle l’avait toujours été. Cela lui permettait de s’améliorer, de donner toujours le meilleur d’elle-même et d’aller toujours au-delà de ses capacités. Mais l’inquiétude s’était installée et elle osa poser une question, chose qu’elle faisait que rarement.
« Ai-je fait quelque chose qui vous a déplu monsieur ? On déplu à monsieur Cromwell ? »


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 19:49



Il brillait dans les yeux de la jeune femme quelque chose qui fit légèrement froncer les sourcils du directeur. Elle cachait quelque chose, il en était certain. Bien sur, il y avait celui qui hurlait au plus profond de ses gènes mais il n'était pas sûr qu'elle soit au courant du mensonge qu'était son existence. Non, elle cachait quelque chose d'autre qu'elle n'avait pas envie qu'il lise. Seuls ceux en tord se montrent sur la défensive. S'il avait prit son pouls, Azraël aurait très certainement sentit les battements désordonnés d'un coeur.

L'Auror se plongea un peu plus dans ses prunelles, suivant les souvenirs qui s'affichaient derrière ces dernières plutôt que les paroles de la jeune femme. Elle maitrisait les runes. Intéressant. Très intéressant. Mais il n'était pas sensé le savoir et il était hors de question qu'il mette en péril son seul secret en lui disant qu'il savait. James ne s'en était pas rendu compte, il avait juste soulevé une action étrange durant la mission qu'il n'avait réussi à comprendre. Qui était réellement Aisha Nott ?  Voilà la seule question qui était sortie du rapport de l'Auror. Une question à laquelle Azraël voulait répondre ce soir.

Non. Tu as fait ce qu'on attendait de toi et James n'a rien trouvé à redire. Ton ressentit est normal. Au début, seuls les fanfarons osent dire que tout c'est passé à merveille. Les mages noirs se cachent bien aujourd'hui. Ils sont moins nombreux et nous connaissent bien mieux qu'autrefois.

Azraël s'était toujours assuré qu'aucun espion ne puisse s'infiltrer dans les rangs des Aurors et il était hors de question que cela change. Mais les secrets d'Aisha le rendait suspicieux. Il n'avait jamais été réellement paranoïaque mais avec l'arrivé du NOE dans le jeu, il savait que sa tête pouvait sauter à l'instant même où quelqu'un mettrait la main sur une preuve. Il n'y en avait aucune à sa connaissance mais il ne pouvait le jurer. Il ne savait rien de la jeune Nott si ce n'était qu'elle partageait son sang.

Revois bien ta théorie. Elle est toujours importante sur le terrain, même après des années de travail.

Voilà pourquoi l'Auror aime à avoir des Serdaigles dans ses rangs. Ils étaient bien plus réfléchis et surtout, ils n'oubliaient jamais le travail acharné qui les avait mené jusqu'ici.

Néanmoins, Azraël ne pouvait oublier les quelques soupçons qui s'étaient installés en lui. pourquoi cacher sa magie ? Les runes auraient pu être parfaitement utiles aux Aurors. Avait-il devant les yeux une solitaire, voulant faire des excès de zèle en menant sa mission à bien seul ? Cela lui semblait étrange aux vues de la maison dont elle venait. Les Gryffondors étaient ainsi. Rarement les Serdaigles. Ou alors, elle cherchait quelque chose ici. Comme elle l'avait si bien dit des jours plus tôt, elle ne travaillait au bureau des Aurors que depuis un mois. Le directeur allait devoir faire sa propre enquête sur la sorcière. Il ne voulait lui poser des questions et fouiller dans son esprit. C'était bien trop facile et Azraël préférait les défis. Mais avant, il devait lui faire comprendre qu'il voyait quelque chose dans son comportement. Si elle était innocente, cela lui mettrait juste un bon coup de pression et la maintiendrait dans une certaine peur de son directeur. Dans le cas contraire, elle allait commettre une erreur.

Détends toi Aisha. Je ne vais pas te manger. Qu'est ce que tu caches pour avoir peur de mes questions ?

L'Auror n'était plus immobile, tournant autour de la jeune femme comme un vautour autour d'un cadavre. Oui, par instant les restes du Mangemort revenait et le visage d'Azraël se parait d'un sourire qui n'avait rien de rassurant.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 20:59

Aisha était soulagé de savoir qu’elle avait fait son job comme ils l’attendaient. Mais elle restait méfiante car c’était peut-être une technique pour l’amadouer, lui faire baisser ses défenses. Elle restait méfiante, vivre avec son père lui avait pris à peser ses mots et ne jamais crier victoire trop tôt. Si elle n’avait pas les idées de son père sur la suprématie du sang moldu, elle les connaissait et agissait comme eux. Elle savait mettre les coups bas, elle savait éviter les fourberies, elle savait trop bien que les serpents frappaient quand on s’y attendait le moins. Et elle était prête à mettre sa main au feu, que son directeur était un ancien Serpentard. Ce regard qui lui lançait, elle le reconnaissait, cet homme qu’elle avait vu quand elle était petite. La quasi-totalité des mangemorts étaient à Serpentard.

La jeune fille hocha la tête, elle reverrait sa théorie, travaillerait dessus, elle saurait ce qui se cachait derrière ce mur de pierre où l’avait mené sa rune. Sur ce sujet, elle savait qu’elle pouvait faire quelque chose, elle était une Serdaigle, les défis intellectuels ne lui faisaient pas peur et elle adorait cela. Elle aimait résoudre ce genre d’énigme qui pouvait vous torturer l’esprit pendant plusieurs heures. Certains déprimerait direct d’entendre ce genre de chose après plusieurs heures de travail acharné mais Aisha ne voyait pas les choses de cet œil. Elle s’acharnerait jusqu’à trouver la vérité. Par la force des indices récoltés, par la force de la réflexion et des suppositions.

Azrael se mit en mouvement, tournant autour d’elle. Elle n’aimait pas ça. Elle savait très bien ce que cela signifiait. Cependant elle ne se montra pas plus nerveuse qu’elle ne l’était déjà. Gardant ses prunelles sombres fixées sur un point, ne lui suivant pas des yeux. Sa supposition était juste, il voulait lui faire cracher une information. Elle n’avait rien de compromettant à dire, elle n’avait rien de particulier de cacher mais elle ne voulait pas le dire car elle jugeait que c’était trop tôt. L’effet de surprise était quelque chose qu’elle aimait bien. Voir le désarroi dans les yeux de ses interlocuteurs. Mais surtout se protéger de la possible colère de son père. Concernant le fait qu’elle se souvenait d’avoir déjà vu le sorcier avant d’avoir intégré ce bureau, cela n’avait rien compromettant. Quoique…sa mère le connaissait, il savait peut-être qui était son père.
« Je ne cache rien monsieur, la fatigue me rend nerveuse c’est tout. »

Elle ne savait pas quel tête elle avait mais elle doutait que la pauvre quantité de maquillage qu’elle avait mis le matin même pour camoufler sa fatigue ait tenu jusqu’à une heure aussi avancé. Ses cernes devaient être bien visibles, ses yeux devaient être rougis par la fatigue. Son corps appuyait ses paroles. Et elle lui donnait la réponse de la petite Serdaigle acharné de travail qu’elle pouvait être et qui était encore dans l’optique de l’école. Travail, note, résultat donc stress. Elle avait obtenu ses ASPIC deux mois plus tôt.

Elle passa sa main sous sa chemise beige, allant gratter sa cicatrice recouvert d’encre noir qui cacher la boursouflure causé par une sévère punition donné par son père. Et tout ça parce qu’elle avait joué à la Serdaigle. Mais elle n’était pas face à son père, enfin c’était ce qu’elle croyait, elle était face à son boss. Celui qui pouvait décider de la virer du jour au lendemain. Elle leva ses yeux sombres vers lui, laissant la vipère sortir, laissant l’aigle se reposer un peu. Un long silence s’était installée, elle laissa retomber sa main sur sa cuisse, tout laissant ses doigts effleurer la peau de son coup.
« Pourquoi pensez-vous que je cache quelque chose ? Vous êtes le sorcier le plus impressionnant de ce bureau, vous imposez le respect à tout le monde ici, pourquoi une petite recrue comme moi irait cacher quelque chose à quelqu’un comme vous ? Je n’ai rien à gagner à vous cacher des choses ou à vous mentir. La seule chose que je peux vous cacher son des informations sur ma vie privé car cela ne rentre pas dans le cadre professionnel. »

La vipère était sortie, un duel de serpent. Légèrement provocatrice, légèrement arrogante, laissant les mots glisser de sa bouche comme un serpent ondulant sur le sol. Elle restait un poil prudente, laissant l’aigle contrôler quelque peu ses paroles afin d’arrondit les angles.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Ven 23 Déc - 23:06



Elle sentait la peur s'infiltrer en la jeune femme en face de lui et durant une seconde, Azraël oublia qu'elle était sa fille, oublia qu'il était au ministère et qu'il ne pouvait agir comme bon lui semblait. Sa peur avait un goût sucré qui suintait jusqu'aux lèvres de l'Auror. Elle ne le suivait pas des yeux et l'ancien Mangemort arrêta son manège, son sourire se faisant plus doucereux encore. Son instinct de chasseur se mettait en marche, rappelant à lui les plus anciens prédateurs.

Il analysait le moindre de ses gestes et sa main qui allait se glisser sous sa chemise, ravivant un peu plus son décolleté entrainait un regard qu'Azraël n'aurait jamais du avoir sur sa propre fille et qui le calme immédiatement. Il était son père par la barbe de Merlin. Elle n'était pas une vulgaire stagiaire qu'il pouvait briser sans le moindre état d'âme. Elle était la chair de sa chair et même si sur les papiers c'était un Nott qui l'avait engendré, Azraël savait parfaitement quel sang coulait dans ses veines. Le même que le sien, ce sang si noble et si puissant qui teintait la magie de violence.

Le regard du sorcier s’éclaircit. Elle avait quelque chose sur la peau, quelque chose qu'elle touchait comme pour se rassurer, la rapprochant du secret qu'il avait trouvé sans qu'elle ne le sache. Ses mots le firent sourire, même si au plus profond de lui il ne le faisait pas vraiment. Il avait devant lui une Serdaigle qui n'en était pas réellement une. Ses mots étaient enrobés d'un venin que seuls les serpents possédaient. Après tout, elle n'était pas la fille de n'importe qui et pour une fois, Azraël ne parlait pas de lui. Filius était un sorcier puissant et un fier représentant des sangs purs. Sa lignée était peut-être maudite mais les Nott n'en demeuraient pas moins dangereux.

Il soutient son regard, gardant un sourire de prédateur sur les lèvres. Elle était là durant les réunions des Mangemorts. Elle savait de nombreux détails de son passé et devant elle, il n'avait pas besoin de cacher la noirceur de son âme.

Certaines informations privées viennent régulièrement s'infiltrer dans nos vies professionnelles à l'heure actuelle. Il ne peut y avoir de secrets ici bas. Son sourire disparu alors que son visage redevenait un masque inexpressif. Tu n'as certes rien à gagner mais cela n'empêche aucuns aurors de le faire alors pourquoi pas toi ? Ais-je le moindre gage de ton allégeance au bon côté de la société ?

Azraël ne la quittait plus des yeux, redevenu aussi immobile qu'au début de leur discussion. Mais son regard était celui d'un prédateur, celui d'un homme qui voit derrière bien des mensonges.

Un conseil Aisha. N'essaye pas d'agir seule durant une mission. Si tu ne veux pas perdre ton travail. Je refuse le moindre secret. J'espère que tu m'as bien compris.

Le sorcier ne perdait pas un second le contrôle alors qu'il aurait rêvé faire taire l'insolence de cette enfant perdue dans un monde trop vieux pour elle. Elle pouvait lui lécher les bottes en lui disant qu'elle le craignait, il ne la croyait pas vraiment. Elle avait des choses à cacher qu'il mourait d'envie de découvrir.

Tu es chez les Aurors aujourd'hui, plus à poudlard. La vie privée n'existe plus, tu t'en rendras rapidement compte.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie


Dernière édition par Azraël J. Rosier le Dim 25 Déc - 18:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Sam 24 Déc - 14:17

Ne pas avoir de secret, elle n’était pas d’accord avec lui. Certaines choses devaient rester secrètes pour le plus grand bien. Combien de personne accepterait d’être sous les ordres d’un ancien mangemort ? Peu de personne surement. Alors certains secrets devaient rester secrets. Dans l’ombre afin de ne pas briser le semblant d’ordre qui régnait au ministère. Les tensions étaient grandes à cause de cette prophétie, à cause des deux groupes qui se faisaient la guerre dehors, à cause des protecteurs qui empiétait sur le boulot des aurors. Alors par ces temps sombres, il valait mieux que les choses sensibles restent loin de la lumière.
"Je n’ai aucun secret monsieur. Je n’ai que dix-huit ans, mon passé tout le monde le connait. Vous parlez de secret mais combien d’homme dans ce bureau savent que vous étiez dans ses rangs à lui ? J’étais peut-être qu’une gamine, vous êtes le genre d’homme qu’on n’oublie pas facilement. "

Un léger sourire en coin s’afficha sur les lèvres de la jeune femme. Oui elle s’en souvenait car il avait ce regard qui l’avait marqué quinze ans plus tôt. Elle se souvenait de ces regards échangés avec sa mère. Les deux se connaissaient s’étaient indéniable. Et oui, Azrael Rosier n’était pas le genre d’homme qu’on oubliait facilement. Outre son côté bel homme qui devait faire tomber plus d’une demoiselle, il avait cet aura qui marquait les esprits. Il ne laissait personne insensible que ce soit en bien ou en mal. Il était ce genre d’homme dont il ne fallait pas croiser la route.
"Mon allégeance est libre, elle est à acheter au plus offrant, comme tous les jeunes.  Aujourd’hui elle est à mon père, peut-être sera-t-elle à mon fiancé demain, bien que j’en doute fort."

Pas d’action en solitaire. Pas de rune. Tant pis pour le ministère. Le bureau des aurors ne bénéficierait pas de sa magie si particulière, cette magie qui était inconnu à bien des sorciers qui était si délicate à maîtriser, qui cachait une puissance insoupçonné. Elle pouvait tenir tête à bien des sorciers grâce à ses runes. C’était bien dommage, elle ne dévoilerait donc pas son secret, cela servirait à d’autres.
« Bien monsieur… »

Elle était légèrement frustrée mais elle ne pouvait rien dire pour le coup. C’était un ordre de son directeur et pour le coup, elle devait obéir sinon elle risquait de sauter, et si cela arrivait…Elle frissonnait d’avance de ce qu’il l’attendait si jamais on perdait sa place au sein du bureau des aurors. C’était délicat, et pourtant il était son supérieur, elle devait baisser la tête dire oui et se taire.

« Oh si elle existe monsieur. Je pense que vous ne voulez pas savoir les détails de ce que je fais quand je sors de ce bureau comme je n’ai nulle envie de connaître les votre. Vous pouvez être mon patron, vous pourriez même être le Ministre, cela ne sont pas vos affaires. On a tous des secrets Monsieur, vous comme moi. Et si vous tenez tellement à savoir qui je suis, allez demander à ma mère. Je sais que vous la connaissez, et qui de mieux qu’une mère pour connaître l’enfant qu’elle a élevé. »


Aisha se leva, attrapant baguette et cape. Elle contourna son bureau mais s’arrêta à la hauteur d’Azrael. Elle n’avait jamais été si proche de l’homme. Elle n’était pas la stagiaire, elle était juste l’héritière des Nott, une sang pure s’adressant à un autre sang pur.
« Nous savons tous deux que certaines choses ne doivent pas être dévoilé. Laissez mes secrets et mes complexes d’ados tranquille et je serais une véritable tombe sur ce que vous avez été. »

Elle s’autorisa quelque chose qu’elle n’aurait pas fait en temps normal. Elle tapota l’avant-bras de son boss où devait encore reposer la fameuse marque. Son père la possédait également. Si Rosier tombait, son père tombé également et surement les Nott avec lui. Même si elle était une bâtarde, elle tenait à sa position confortable que lui offrait son nom de famille.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Dim 25 Déc - 18:54



Le sourire sur les lèvres d'Azraël s'agrandit aux paroles de la jeune femme. Elle ne savait rien de l'après guerre, des procès auxquels elle n'avait surement pas assisté. Elle était encore bien trop jeune. Tous ici savait que le sorcier avait été un Mangemort. Tout comme ils savaient qu'il avait soit disant retourné sa veste. Ils connaissaient la médaille qui avait brillé sur la poitrine du brun alors que son nom se teintait de gloire. Jusqu'à la dernière seconde, Azraël avait été un mage noir et pourtant, aux yeux du monde, il était un héros.

Le serpent dardait sa langue dans les prunelles qui lui faisaient face. Aisha ressemblait à sa soeur, aussi belle et intelligente qu'Emily. Les gènes des Rosier étaient finalement bien plus puissants que ceux des Nott et la jeune héritière en était la preuve parfaite. Azraël retrouvait lentement le prédateur enfoui au plus profond de son coeur. Le mangemort étirait sa lourde carcasse alors qu'il se réveillait à l'intérieur de son âme. L'époque du Seigneur des Ténèbres, où le mal était une perfection sans nom manquait cruellement à l'Auror. Il aurait pu faire taire cette gamine. Non pas pour toujours, ce qui était bien trop facile. Non, lui faire oublier jusqu'au son de sa voix, la faire souffrir au délà du pensable, jusqu'à ce que sa raison commence à vaciller. Il aurait pu, même encore aujourd'hui. Mais elle était sa fille, quand bien même aucun papier ne l'attestait. Il ne pouvait s'empêcher de retrouver des brides de sa propre personne dans la jeune femme et il s'aimait bien trop pour lui faire du mal. A moins qu'une minuscule lumière, trace d'un instant paternel qu'il ne savait posséder vive en lui.

La main qui le toucha déclencha un frison dans sa nuque. Il n'aimait pas les contacts qu'il n'avait pas désiré et Aisha aurait été n'importe qui d'autre, elle aurait déjà une baguette posée sur la nuque et des larmes pleins les yeux. Azraël n'attaqua pas, se contentant de soutenir le regard et au moment où la Nott allait enlever sa main, il lui attrapa, l'obligeant à rester sur sa manche.

Tu sais Aisha, tu ignores bien trop de choses pour essayer de jouer à la plus puissante dans le monde où tu atterris. Voilà ce qui différencie une Serdaigle de la Serpentard que tu ne seras jamais. Les Serdaigles ont de nombreuses connaissances mais les serpentards sauront toujours tout sur ceux qui les entourent.

Ses lèvres s'étirèrent un peu plus alors qu'il forçait la main d'Aisha sur son bras. Simple geste qui lui permit de se rendre compte que sa chemise lui était un peu trop petite.

Tout le monde ici sait que j'ai été un Mangemort. J'ai été innocenté par le ministère, service rendu à la nation pour avoir vendu bien des mages noirs. Apprend sur ceux qui t'entourent Aisha.

Son regard noir ne la quittait pas alors qu'il lâcha finalement sa main. Oui, elle devait apprendre. Et il voulait qu'elle devienne le miroir parfait de ce qu'elle devait être. Sa fille, son unique fille. Même si elle ne le savait pas, elle deviendrait à la hauteur des Rosier, fuyant les faibles Nott qui n'étaient jamais parvenu à s'élever aux niveaux des véritables sangs purs.

Je ne suis pas ton ennemi Aisha. Mais je te conseille d'apprendre où est ta place. Tu es peut-être plus douée que bien des Aurors débutant mais tu n'es encore qu'une enfant. Ne prends pas de risques inconsidérés en essayant de mentir.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Lun 26 Déc - 16:48

Azrael empêcha Aisha de retirer sa main. Les yeux sombres de la jeune Nott se relevèrent vers son directeur, se plongeant dans la noirceur de ses prunelles si semblable aux siennes. Malgré le bout de tissu qui sépare la peau de l’ancien mangemort aux doigts fins de la jeune stagiaire, elle peut aisément sentir la chaleur émaner et comme une tension électrique naître, une drôle de sensation qu’elle ne comprit pas trop mais qu’elle ne releva pas, se disant que c’était sa nervosité face aux moments, face au fait qu’elle tentait de lui tenir tête. Les mots qu’il prononçait, son esprit les analysait essayer d’y trouver un sens cacher, son cerveau tournait trop vite si bien qu’un début de migraine pointait le bout de son nez mais elle ne pouvait s’y empêchait c’était plus fort qu’elle.

Dans les yeux de l’ancienne Serdaigle, les expressions étaient multiples entre incompréhension, surprises mais également envie de répliquer, de soulever des points importants. Si tout le monde savait qu’il était un mangemort, savait-il également qu’il avait innocenté des mangemorts qui ne le méritaient pas ? Comme son propre père. Le procès de Filius Nott avait été une mascarade, Aisha ne savait toujours pas comment son paternel avait pu être blanchi. Aujourd’hui encore cela lui semblait improbable.
« Je noterais d’apprendre à connaître ceux qui m’entoure…Vous avez vendu peut-être beaucoup de mage noir. Mais vous en avez innocenté certains, comment vous avez fait pour blanchir mon père Monsieur Rosier ? Parce qu’il avait tout contre lui…Et pourtant il s’en sort comme un Roi et ça aurait évité aux Nott bien des ennuis ses dernières années. »

Quand elle put enfin retirer sa main du bras d’Azrael, elle sentit la tension retomber. Quelque chose n’allait pas, cela la perturbait et ses sourcils se froncèrent naturellement. Elle le provoquait depuis cinq bonnes minutes, elle avait dépassé les bornes et pourtant rien. Il ne faisait rien. Alors que les trois quarts des aurors auraient déjà subit la colère de leur directeur, elle s’en sortait bien. Pourquoi ? Elle ne comprenait pas tout, elle ne comprenait plus. Pourquoi il s’intéressait tellement à elle ? Aucun stagiaire n’avait vraisemblablement eu cette attention de la part de leur directeur.
« Je sais où est ma place, ne vous inquiétez pas. »

Son ton s’était radoucit, moins provoquant, plus respectueux. Elle commença à partir mais la question la taraudait trop, elle se retourna pour regarder son directeur, les sourcils toujours froncé. Elle voulait savoir avant de partir, elle voulait lui demander à lui avant d’aller essayer de tirer une nouvelle fois les vers du nez de sa mère sur qui était réellement Azrael Rosier.
« Puis-je me permettre une question indiscrète Monsieur ? Pourquoi vous vous intéressez autant à moi ? Vous avez dû en croiser un paquet de jeune stagiaire plutôt débrouillard, je suis pas une exception, je n’ai rien d’exceptionnel. Pourtant je les entends ses murmures dans les bureaux, on m’a collé l’étiquette de la chouchou du directeur. Donc vous vous intéressez à moi de façon qui interpelle les autres. Pourquoi ? »

Elle venait de mettre les pieds dans le plat sans le savoir.
« Ne me dites pas que c’est faux. Vous avez une réputation que tout le monde connait, un autre auror vous aurez parlé sur le même ton que moi ce soir, je ne suis pas sure qu’il s’en serait tiré comme je viens de le faire. »

Ses yeux sombres furent traversé par un éclair de satisfaction. Il y avait anguille sous roche, elle le savait.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Lun 26 Déc - 21:26



Aucun mots. Le visage du sorcier restait de marbre mais ses poings se serraient doucement. Il avait envie de la frapper, de la faire souffrir comme jamais elle n'avait pu souffrir. Mais il ne parvenait à oublier qu'elle était sa fille. Que c'était la chair de sa chair devant lui, que c'était ses propres prunelles qui le jugeaient aujourd'hui, qui se plantaient avec violence dans les siennes. Ses ongles s'enfonçaient dans la chair de ses paumes, taquinant les nerfs sensibles de ses dernières. pourquoi avait-il blanchit le père de sa propre fille ? Question qui n'en était pas vraiment une pour lui qui connaissait tous les éléments. Mais il était hors de question qu'Aisha sache la vérité. Il ne voulait d'une bâtarde à ses basques. Il refusait d'être père. Il avait refusé sa charge voilà des années et il en était de même aujourd'hui. Sa vie lui plaisait telle qu'elle. Sans aucuns enfants, sans aucunes épouses posant bien trop de questions.

Les questions d'Aisha lui firent froncer les sourcils et la colère qu'il retenait gronda un peu plus au plus profond de son coeur. Qu'est ce qu'elle cherchait en agissant de la sorte ? A le faire sortir de ses gongs ? A mourir ? L'ongle de son majeur, un peu plus long que les autres, fit naitre une goute de sang sur sa paume et il desserra légèrement ses poings, son regard devenant de plus en plus sombre.

Qu'est ce que tu veux que je face Aisha ? Que je te vire pour deux mots plus hauts l'un que l'autre ? Tu es la fille de Filius et comme tu l'as si bien dit, j'ai innocenté ton père. Tu devrais pourtant te rappeler de moi, j'étais très souvent à ses côtés pendant les réunions des Mangemorts.

L(Auror inspira, très légèrement avant de finalement s'avancer jusqu'à la jeune femme, beaucoup trop proche d'elle. Ses lèvres s'étirèrent sur un sourire alors qu'il murmurait, presque dans un souffle :

Tu sais Aisha... Avoir l'étiquette de chouchoute de ma personne n'est pas souvent très bon pour les femmes qui m'ont côtoyées. Il était hors de question et s'il devait lui faire mal pour ça, il le ferait. Son regard planté dans celui de la jeune fille, il était suffisamment proche d'elle pour que leurs souffles se mêlent. Tu n'es pas exceptionnelle. Juste suffisamment belle et tu sembles suffisamment volage pour être une femme facile.

Il ne recula pas, un sourire toujours planté sur les lèvres, sa voix devenant lentement doucereuse.

Tu imaginais quoi ? Être dans mes bonnes grâces pour autre chose que ton postérieur que tu affiches devant les visages de tous tes collègues ? Si tu connais si bien que ça ma réputation, tu comprendrais la raison de ta présence aussi haut aussi vite.

Sa main se glissa jusqu'au menton de la jeune femme, qu'il prit entre ses doigts. Il ne le garda pas longtemps, juste assez pour serrer. Il ne lui aurait fait aucun mal. Mais il voulait qu'elle est peur, sans comprendre pourquoi il ne parvenait à la faire hurler de terreur. Elle était sa fille, sa propre fille. pour la première fois depuis longtemps, Azraël se sentait démuni. Aisha lui rappelait bien trop de choses. Il ramenait à elle d'un amour réel qu'on lui avait porté. Beaucoup de femmes avaient fait l'erreur de s'attacher à lui. Mais aucune n'avait agit comme Themis. Il ne devait se laisser aller au sentimentalisme.

Sa main lâche le menton de la stagiaire et il s'éloigna légèrement, récupérant la veste qu'il avait posé sur le bureau d'Aisha. Azraël l'enfila, avant de plonger à nouveau ses yeux dans ceux de sa fille. Il avait envie de lui faire peur, de la faire disparaitre mais les mots ne sortaient avec autant de facilité qu'il l'aurait voulu. Aisha ne devait rien être pour lui. Elle n'était pas son enfant. Elle n'était rien. Et pourtant, il n'arrivait à s'enlever de la tête les yeux si semblables aux siens qui lui envoyait la vérité en plein visage.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 691
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   Lun 26 Déc - 22:11

Oui elle se souvenait de lui et c’était bien pour ça qu’elle posait la question. Pourquoi en avoir vendu certains et pas d’autre ? Son père n’avait rien fait pour être gracié pourtant il l’avait été et couler désormais une vie paisible dans son manoir. Enfin paisible, aussi paisible que pouvait l’être pour un ancien mangemort. C’était étrange aux yeux d’Aisha. Mais bon, elle sentait bien que c’était un sujet qu’il ne voulait pas aborder, elle laissa tomber sentant bien la colère dangereuse de son directeur. Pourtant elle voulait savoir, elle voulait comprendre. Mais elle irait chercher les informations auprès de sa mère. Cet Azrael Rosier était bien plus mystérieux que prévu.

Elle le laissa avancer jusqu’à elle, proche, trop proche. Ce genre de proximité qu’elle prenait quand elle voulait un garçon pour la nuit quand elle ne voulait pas rentrer chez elle. Elle ne recula pas d’un pas, soutenant son regard sombre. Sa réponse ne la surprit guère au vu de ce qu’il venait de faire. Si un sourire régnait sur les lèvres du directeur du bureau des aurors, un léger naquit sur les lèvres d’Aisha. Ce n’était pas le genre de chose à dire à la jeune héritière des Nott. Elle était capable de beaucoup de chose, et ouvrit les cuisses pour obtenir ce qu’elle souhaitait, cela était dans ses cordes et ses capacités. Elle avait soutiré plusieurs fois des informations à des hommes grâce à ses formes qui n’étaient pas pour déplaire. Elle savait que physiquement elle attirait les regards et elle en jouait aisément. Ajouté à cela le nom prestigieux et un sang d’une pureté inébranlable, cela pouvait donner des situations facilement gérable pour la jeune fille qui obtenait souvent ce qu’elle désirait.
« Je vous remercie du compliment… »

Elle ne fit cependant rien. Pas sur le lieu de travail. C’était son mot d’ordre. Dehors elle était libre, elle était, elle. Au sein du ministère, elle se tenait un minimum. Et ses collègues la regardaient mais il n’était pas très courageux, ni téméraire pour essayer de l’avoir. Mais avec Rosier aux trousses peut-être n’osait-il pas tenter leur chance de peur de se mettre leur directeur à dos. Tant pis, il y en aurait bien deux trois auxquels, elle n’aurait pas dit non. Quoique si en dehors du bureau, son boss se montrait aussi entreprenant que là, elle n’aurait pas dit non.

Quand les doigts d’Azrael passèrent sous son mouton, la sensation qu’elle avait ressenti précédemment revient, cette sensation de chaleur, cette tension électrique qui s’installait dès qu’il l’a touché était étrange…cela ne la dérangeait pas, c’était une sensation agréable, une sensation qui la rassurait. Ce genre de sensation qui pouvait l’étreindre quand elle se réfugiait dans les bras de sa mère. Alors quand il la lâcha, elle eut un moment d’absence. Son esprit étant soudainement perturbé, ses yeux se mirent à chercher quelques choses d’invisible.

Elle releva les yeux vers lui, mais ce n’était pas un sentiment de peur qui l’étreignait, juste un sentiment incertain mais elle n’aurait su dire à partir de quoi. Elle avait besoin de repos, c’était ce que la raison lui hurlait, son esprit divaguait trop. Elle ne pouvait raisonner clairement.
« Bonne nuit monsieur… »

Elle tourna les talons, enfilant sa cape et sortie du bureau avant de sortir dehors laissant l’air frais de la nuit lui fouettait son visage. Elle inspira profondément ce rappelant ce qu’il venait de se passer. Elle se gifla mentalement pour son impertinence. A quoi avait-elle joué ? Elle avait vraiment besoin de repos et elle remerciait sincèrement Rosier de lui avoir donné un week end prolongé. Elle transplana alors non loin de chez elle et rentra sur la pointe des pieds, tenant de faire le moins de bruit possible afin de gagner sa chambre et de s’effondrer de fatigue sur son lit.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Première mission | Aisha   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première mission | Aisha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première mission
» Première mission
» Convocation pour la première mission ?
» Première mission de Grey pour le QG de North Blue
» La première mission de Maethor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: La pensine :: Les écrits terminés-
Sauter vers: