AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'alcool n'est pas un ami | Aisha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Lun 26 Déc - 23:11



La nuit, l'Auror laissait place au chasseur. Le sorcier oubliait ce qu'il était pas entrer dans un bar et boire jusqu'à trouver une proie satisfaisante et se fondre dans l'ombre à ses côtés. Les désirs de l'ancien Mangemort changeaient chaque nuit. parfois il se contentait de séduire, de son beau visage et de ses sourires avenants. Mais bien souvent c'était un autre visage qui apparaissait. Celui du monstre qui devait se taire maintenant que le Seigneur des Ténèbres n'était plus qu'un souvenir. Tout ce qu'il avait pu commettre quand Vous-Savez-Qui était encore au pouvoir ne pouvaient voir le jour sous la nouvelle politique de tolérance qui régnait dans le monde des sorciers.

Alors il avait trouvé d'autre terrain de chasse. Londres était grande et le chemin de Traverse, loin d'égaler sa voisine moldue, comprennaient de nombreuses autres rues adgacentes. Les sorciers qui n'avaient que faire rejoignaient souvent les bars des moldus, se fondant dans l'ombre, cachant baguettes et robes pour se glisser au milieu d'eux. Azraël l'avait déjà fait dans sa jeunesse. Mais aujourd'hui il préférait se rendre au chemin de Traverse, dans un bar que beaucoup appréciaient. Cette nuit, c'était le visage avenant qui serait montré. Il chassait, mais Traque, sans amusement. Il avait juste besoin de se changer les idées. Comme bien trop de soirs d'affilés.

Voilà deux jours qu'il ne s'était rendu au travail. Deux jours qu'il repensait à sa discussion avec Aisha. Cette gamine était trop fouineuse et il lui avait donné trop d’opportunité d'essayer d'en apprendre plus sur lui. Il aurait dû immédiatement se montrer plus cruel au lieu de laisser sa gentillesse devenir un jeu. Et pourtant il ne pouvait s'en empêcher, se trouvant atroce dans sa manière d'être. Jamais, à aucun moment, il ne s'était comporté de la sorte avec quiconque, homme ou femme.

Assit, le sorcier avait commandé un wisky pur feu. puis un autre, et encore un autre. Il n'avait pas bu seul. Nombreuses étaient les femmes qui s'étaient jointes à lui. Des groupes, des solitaires, deux amies qui semblaient intéressées par des rencontres plus approfondies. Il n'avait essayé d'en séduire aucune. La nuit avançait et les verres devant lui descendaient les uns après les autres. Azraël s’oubliait, pensant encore à Aisha puis, au fur et à mesure, à la mère de cette dernière. pourquoi ? Themis n'était rien d'autre que le souvenir d'un temps révolu. Et pourtant, il ne pouvait s'empêcher de revenir à elle, essayant de comprendre, de savoir. Qu'avait-elle pu dire à sa fille ? Aisha savait-elle des choses à son sujet ? Au sujet de la relation qu'il avait eu avec sa mère, aussi brève fut-elle ? Non... C'était impossible. Et pourtant, le doute s'insinuait en l'ancien Mangemort.

Il but un énième verre et fit taire les voix qu'il entendait dans son esprit. Son pouvoir était bien plus capricieux lorsqu'il était aidé par l'alcool. Ce qui n'empêchait pas le sorcier de boire, encore et encore. Il ne voulait pas oublier. Juste sentir les plaisirs de l'ivresse avant de repartir avec une femme. Azraël ne repartait jamais seul. Jamais. Et ce soir ne changerait pas la donne.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mar 27 Déc - 12:24

En deux jours, Aisha s’était refait une santé, son corps avait chassé la fatigue et les courbatures en tout genre. Ses yeux ne portaient plus de trace de fatigue et comme elle avait un week end prolongé, elle pouvait donc profiter de sa soirée vu que le lendemain elle n’était guère obligé de se rendre au ministère. Elle avait contacté une amie, une ancienne Serdaigle tout comme elle mais qui ne bossait pas au ministère, non elle était vendeuse chez l’apothicaire du chemin de traverse dans le but de devenir potionniste plus tard. Malgré leur sérieux dans leur vie de tous les jours, elle partageait le même gout pour la fête et l’abandon de soi le soir. Et ce soir-là, elle était dans cette optique. Et comme chaque soir, elles se lançaient un défi. Un défi complètement idiot, digne de Gryffondor. Aisha reçu le défi de se mettre complètement minable. D’ordinaire, elle buvait assez pour être saoul mais complètement imbibé d’alcool au point de ne plus tenir debout n’était rarement dans ses cordes car elle aimait repartir avec un gars. Là se serait plus compliqué.

Elles arrivèrent dans un bar sorcier non loin du chemin de traverse, il était relativement tôt. Elles iraient d’abord s’amuser avant de réaliser leur défi. Les lieux se remplissaient rapidement et Aisha buvait doucement, s’amusant à draguer quelques garçons qui avaient de beau visage et des physiques plutôt avenants, cela fonctionnait plutôt bien car sa propre plastique plaisait. Finalement l’un des garçons lui plut plus que les autres. C’était un ancien Serpentard, âgé de vingt-cinq ans. Bien plus vieux qu’elle, elle ne retint même pas son prénom, assise sur ses genoux, elle le charmait et buvait en rigolant, laissant la jeune fille sage de côté, profitant de sa jeunesse, de la vie. Si elle ne faisait pas de connerie jeune, elle ne pourrait jamais en faire. Alors autant les faire maintenant, profiter surtout dans le contexte actuel.

Leur discussion de groupe dévia sur les deux groupes et l’alcool redescendit ce qui ne plut pas forcément à Aisha. Son regard sombre croisa celui de son amie, elle n’aimait pas cette discussion. Elle n’aimait pas réellement cela. Elle était impliquée depuis peu dans l’un des groupes mais le cachait soigneusement. Elle se taisait, n’y pensait pas la journée. Elle avait même réussi à verrouiller cette pensée avec une rune afin de se protéger. Sa magie des runes était assez puissante pour cela. Mais le Serpentard était assez insistant, commençant à prôner la pureté du sang. Les yeux de la Nott se posèrent sur son amie qui avait une mère moldue et un père sorcier. Malgré le calme des deux Serdaigles, la jeune femme s’agaça. Elle se leva brutalement et s’éloigna, devant l’incompréhension du gars qui la suivit.
« Qu’est ce qui te prend ?
-Garde tes idées politiques pour toi ok ! On est pas là pour parler politique et j’aime pas être assise sur un connard qui insulte le sang de mes potes. Alors un conseil tu te casses.
- Sinon quoi ? Tu crois qu’avec tes petits bras tu vas me faire mal. »

Un sourire mauvais s’installa sur les lèvres de la Nott car les paroles de son directeur lui revinrent en mémoire.
« Apprend qui tu fréquentes avant de te frotter avant. Tu ne veux pas ma famille sur ton dos et je suis sure que tu ne veux pas que j’ouvre un dossier sur toi au bureau des aurors car c’est largement dans mes cordes en tant que future aurors… »

Le regard du serpentard s’assombrit, l’alcool joua alors son rôle. Il leva la main sur elle, mais les réflexes gagnés grâce à sa formation permirent ensuite d’immobiliser le serpentard et d’un geste rapide sortit sa baguette la lui mettant sous la gorge. Même ivre, elle savait encore se défendre et on ne s’en prenait pas à l’héritière des Nott. L’amie d’Aisha se leva pour les rejoindre alors que les regards se tournaient vers eux. Le barman les rejoignit également et grâce aux doux yeux des deux demoiselles, seul le Serpentard fut mis dehors. En regagnant leur table, Aisha insulta mentalement le gars de tous les noms d’oiseaux possible et inimaginable.
« Je te jure, je le retrouve, c’est moins poing dans sa jolie petite gueule de Serpentard.
-Arrête c’est l’alcool qui te fait parler Aisha !
-Mouais…Bon j’ai un défi à réaliser.
-Non oublie c’était stupide, on a déjà trop bu. »

La jeune femme termina son verre cul sec avant de se lever et de se diriger vers la sortie. Aucune des deux ne marchait droite et Aisha tenait mieux l’alcool que son amie. Celle-ci trébucha et bouscula un homme tandis que la Serdaigle tentait de la retenir comme elle pouvait luttant contre sa propre ivresse.

Elle se retourna pas réflexe vers l’homme victime de son amie et machinalement elle commença à s’excuser avant de s’apercevoir qui était l’homme en question…
« Excusez-nous, mon amie est un peu... ivre…»

Dans sa tête, elle hurla un merde putain fait chier et avait envie de hurler sur son amie, qu’elle aurait pu bousculer quelqu’un d’autre que son directeur.
« Aish... j’ai envie de vomir…
-Non non non, pas ici, c’est pas le moment Cora ! »

Trop tard….


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mer 28 Déc - 1:36



Non. C'était impossible. Elle ne pouvait le poursuivre jusqu'ici. Elle n'en avait pas le droit. pourquoi, par la barbe de Merlin, fallait-il qu'elle se trouve exactement dans le même bar que lui ce soir ? Elle n'avait aucun autre lieu à aller découvrir, aucun bar branché où elle pourrait boire comme un trou et l'oublier ? pourquoi valait-il que de tous les clients de ce bar, elle avait du tomber sur lui ?

Le Mangemort releva la tête, croisant le regard embrumé par l'alcool de sa fille. Elle était ivre morte et durant une seconde, un instinct étrange qui sévissait au plus profond de l'Auror manqua se réveiller. Il aurait voulu la protéger, la raccompagner chez elle sans aucunes arrières pensées. Comme un père l'aurait surement fait pour son enfant. Du moins comme lui l'aurait imaginé. Mais il n'avait rien d'un père et, bien qu'il le soit par le sang, il n'était pas celui d'Aisha. Elle devrait se débrouiller seule. De toute manière, elle partait, soutenant son amie, plutôt mignonne.

Mignonne jusqu'à ce qu'elle vomisse aux pieds de l'Auror. Là, il vit rouge. pour la première fois devant Aisha, il perdait le contrôle. Surement que l'alcool aidait. Surement que la violence qu'il contenait en lui aidait. Surement que l'envie de meurtre qui se tapissait en lui aidait. Mais il explosa. D'un bon, il se retrouva sur ses pieds, sa baguette dégainée. Il ne prit même pas la peine de nettoyer le sol que déjà il pointait son arme sur la gorge de la gamine tout juste majeure, un éclat brulant dans son regard noir. Il n'avait pas eu de sang sur les mains depuis une semaine. Il aurait dû se contrôler dans un lieu public, laisser sa langue acéré agir à sa place. Mais l'alcool n'aidait pas et le Mangemort retrouvait des restes violents de ce qu'il était autrefois.

Donne moi une seule bonne raison de ne pas t'apprendre le respect à ma manière immédiatement ?

L'alcool n'excusait pas tout. Il n'offrit pas un regard à Aisha, quand bien même elle était la plus à même d'avoir un trait de conscience malgré le fort taux d'alcoolémie des deux jeunes femmes. Celui d'Azraël ne comptait pas, l'entrainant juste à vouloir faire souffrir la créature qui se tenait devant lui. Aisha verrait alors qui il était. L'horreur qui sévissait dans son coeur et qu'il devait réfréner pour un monde qui ne pouvait comprendre la beauté de la magie noire. La souffrance et la mort n'étaient que des détails et ne pleuraient que les faibles qui ne parvenaient à lutter contre.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mer 28 Déc - 14:29

Tout se passa bien trop vite. Elle n’avait pas eu le temps de d’empêcher son amie de vomir qu’elle rendit le contenu de son estomac sur leur pied. Aisha la maudit de tous les noms, mais ce qui suivit la perdit dans les méandres de son ivresse. Rosier se leva d’un seul dégainant sa baguette, la pointant sur la pauvre malheureusement qui se sentait de plus en plus mal et qui partait dans un bad trip qui la suivrait surement pendant plusieurs heures. L’adrénaline afflua dans les veines de l’héritière des Nott. Malgré l’alcool qui circulait soudainement plus vite dans ses veines lui donnant de violentes nausées, elle devait garder les idées claires et se sortir du mauvais pas. Son directeur ne la regardait absolument pas, une lueur dangereuse brillant dans ses prunelles sombres. Une lueur qu’elle n’aurait préféré ne pas voir mais qu’elle voyait malgré elle.

Elle sortit sa baguette de sa poche et murmure un « evanesco » afin de nettoyait le sol et elle se mit entre son amie et la baguette pointé, levant les mains et dardant ses prunelles sur l’homme. Elle leva les mains comme pour lui signaler qu’elle ne comptait pas se servir de sa baguette, et qu’ils pouvaient régler ce souci en adulte et ne pas s’échauffer. Autour d’eux, personne n’osait s’approcher d’eux, la réputation d’Azrael Rosier maintenait à distance les plus téméraire. Certains murmuraient qu’Aisha était folle, qu’elle était cinglée mais la jeune fille voulait juste protéger son amie. Peut importait le crime qu’elle avait fait. L’ancienne Serdaigle lui passerait un savon le lendemain, quand elle serait plus lucide, moins malade, qu’elle se sentirait un peu mieux.
« Woh Monsieur…C’est rien…elle est désolée… Hein Cora que t’es désolé ?! »

Un gémissement lui répondit, un gémissement de douleur mais qui signifiait tout.
« Elle est désolée. Baissez votre baguette, je crois qu’elle a compris la leçon… »

La migraine d’Aisha s’accentua d’avantage, un véritable brouhaha régnait dans le bar et venait brouiller ses sens et aggraver son état déjà pas très frais. Pourquoi devait-elle être dans cet état face à son directeur. Si elle n’avait pas été sous l’emprise de l’alcool, elle aurait surement été rouge tomate, mais ce n’était pas le cas. Mais au fond d’elle, elle priait que l’alcool qu’elle avait ingéré lui ferait oublier les évènements. Elle tenta de concentrer sur son directeur mais sa vision était assez trouble, sa respiration se faisait assez courte.
« S’il vous plait monsieur baissez votre baguette….elle voulait pas… »

Aisha sentit la main de son amie attrapé sa jambe, son bad trip s’aggravait et elle avait vraiment besoin de rentrer chez elle et elle n’était pas la seule. Elles allaient avoir une gueule de bois monstre au petit matin mais c’était le cadet des soucis de la Nott. Elle voulait juste que son directeur baisse sa garde et qu’il retourne boire pour qu’elle puisse essayer de ramener son amie chez elle. Elle ne savait pas trop comment elle allait faire, elle n’était guère dans un meilleur état que Cora, mais elle était la plus apte. Cependant se serait compliquer et n’aurait pas beaucoup de moyen de se défendre si elles faisaient une mauvaise rencontre.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mer 28 Déc - 19:30



Désolée ? Vous vous foutez de ma gueule toutes les deux ?

La colère qui hurlait dans les prunelles d'Azrael ne semblait pas vouloir se calmer. Bien au contraire. A chaque nouvelle seconde qui passait il avait un peu plus envie de frapper. L'alcool n'aidait clairement pas et il le savait. Mais il ne pouvait empêcher cette agréable ivresse qu'il s'offrait à intervalles bien trop réguliers. Le sentiment de ne plus vraiment être lui était agréable, presque grisant. par instant, il jalousait les métamorphomages qui pouvaient prendre une autre identité avec une facilité déconcertante. Là n'était pas la question ce soir. Il ne pouvait tuer sous son identité de parfait Auror, de héros de guerre qu'il n'avait jamais été. Mais rire des visages qui l'aclamaient valait tous les honneurs. De toute manière, les Mangemorts n'étaient qu'un lointain souvenir et les trahir avait été d'une facilité déconcertante. Certaines familles de sangs purs le haïssaient aujourd'hui. Qu'importe. Il avait assuré ses arrières et il avait fait du blason des Rosier quelque chose de grandiose.

Il fini pourtant par baisser sa baguette devant le corps de sa fille mais leurs filiations de sang n'y était pour rien. Il ne voulait juste pas frapper une de ses employés devant bien trop de témoin. Mais il n'en bouillait pas moins de rage et de colère.

Vous méritez de passer la nuit en cellule de dégrisement mesdemoiselles.

Aucune lueur ironique dans son regard, il était tout ce qu'il y avait de plus sérieux. Azraël ne savait rien de l'amie d'Aisha mais il savait parfaitement que si cette dernière passait la nuit à l'ombre, cela parviendrait aux oreilles de Filuis. Et que l'ancien mangemort n'était pas le meilleur des pères. Les Nott n'avaient aucun instant maternel ou paternel, entrainant avec délectation leur perte. Dire que la famille mourrait en même temps que le Filuis était risible quand on savait qu'il affichait sa fille à toutes les réunions comme un trésor capable de rompre une malédiction stupide. Tout venait de lui. Themis était capable de tomber enceinte après une pauvre nuit de beuverie.

Sortez d'ici et que je ne vous revois plus. qu'il lança Vous avez des questions ? Demanda-t-il à une assemblée qui détourna rapidement la tête, retournant à leurs histoires suffisamment peu passionnantes pour qu'ils s'en soient désintéressés aussi vite.

Il s'était calmé, aussi vite qu'il s'était énervé, même si un spectateur attentif aurait vu le restant de colère dans ses iris sombres. Il rangea sa baguette à sa place avant de fermer les yeux et de vider son verre. Il les suivrait. Il était hors de questions que deux jeunes femmes aussi ivres restent seules dans la rue. Les temps étaient sombres et surtout, il y avait sa fille dans les deux demoiselles. Quiconque toucherait à elle sans son consentement s'en prendrait à son père. pourquoi agissait-il de la sorte ? Il n'était pas un ange gardien et n'avait aucun vocation à le devenir. pourtant, il vouait connaitre Aisha. Elle lui ressemblait mais il ne savait à quel point et il rêvait de le deviner. Il avait toujours sut qui elle était... Mais... aujourd'hui, tout était différent.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mer 28 Déc - 22:04


thème
Pour la première fois depuis qu’elle avait rencontré Azrael Rosier, Aisha trembla face aux paroles qui émanaient du sorcier. Ce ton empli de colère, lui faisait comprendre que cette fois son joli minois ne la sauverait pas. Elle aurait voulu baisser la tête lors que la cellule de dégrisement fut énoncée mais elle ne voulait pas perdre les prunelles sombres de colère de l’homme, elle le sentait imprévisible, capable de beaucoup trop de chose mais elle laissa ses expressions s’emparer de son visage. Ses lèvres se pincèrent légèrement, la peur s’insinuant lentement dans ses veines. Elle voulait juste partir, c’était son seule désir qu’elle avait en ce moment, mettre le plus de distance possible entre elle et son patron.

Le soulagement la saisit, et ses mains s’affaissèrent et l’adrénaline disparu aussitôt. Elle hocha rapidement la tête, et se retourna vers son amie. Elle s’accroupit, dégagea ses cheveux et passa son épaule sous son bras pour l’aider à se mettre debout et sortir le plus vite possible. L’air frais de la nuit du mois septembre vint agresser son visage et lui rappela qu’elle n’était pas chaudement vêtue. Ses yeux balayèrent la rue déserte.
« Transplane Aisha…
-Je peux pas Cora, je ne peux pas te transporter dans mon état. On va devoir marcher… »

Un nouveau gémissement s’échappa des lèvres de la jeune femme mais elles commencèrent à marcher en direction de l’appartement de la jeune femme. Leur rythme était lent, décousu avec de nombreuses pauses. Aisha regardant les ruelles régulièrement les ruelles plus sombres qu’elles devaient traverser peu rassuré. Malgré son statut de sorcière, tout pouvait arriver au vu de son taux d’alcoolémie. Son cœur battait trop fort dans sa poitrine ne cessant d’amener le liquide, qu’elle maudissait à l’heure actuel, à son cerveau.

Les minutes passaient et semblaient interminables, elles n’avaient quasiment pas avancé, elles devaient être deux pâtes de maison plus loin que le chaudron baveur. La jeune femme motivait son amie afin qu’elle avance plus, et qu’elles puissent avoir un lieu plus rassurant que les rues sombres de la capitale anglaise. Aisha avait un mauvais pressentiment, elle ne supportait pas cela. Ses instincts n’étaient pas affectés par l’alcool. Un avantage ou un inconvénient ? Aucun des deux. Elle craignait juste de ne pas pouvoir se défendre pour elles deux.

Un bruit la fit se retourner, une silhouette les suivait mais en ramenant ses prunelles devant elle, une autre leur barré le chemin arrêtant net leur avancé. La Nott reconnu le Serpentard qu’elle avait mis dehors. Elle soupira et laissa glisser doucement Cora au sol. Elle dégaina sa baguette mais il s’y attendait, l’experlliarmus fusa avant qu’elle ne put faire quoique soit. Elle ne maîtrisait pas la magie sans baguette en dehors des runes. Mais les runes offensives sans baguette demander de la concentration, de la lucidité. Chose dont elle ne disposait pas. Sa gorge se serra, elle pouvait se défendre au corps à corps mais la force lui manquerait, tout comme la précision et l’équilibre. Les bases qu’on lui avait enseignées pendant son premier mois de formation.

Il s’avança vers elle, menaçant mais elle soutient son regard prêt à se défendre pour deux. Il l’attrapa au cou à bout de bras et la souleva. Elle tenta bien des techniques mais cela le fit éclater de rire. Il finit par la laisser retomber lourdement et sa tête heurta violement le trottoir. Le choc ne fut pas assez violent pour lui faire perdre connaissance mais cela la sonna. Elle sentit le sang coulé sur sa tempe, glisser dans son coup et sous son tee shirt. Elle papillonna des yeux, tentant de se lever. Elle voyait Cora qui se défendait, elle hurla et un éclair vert aveugla Aisha. Un bruit sourd et le silence. Consciente, elle était impuissante. Elle entendit juste que cette sang-mêlé ne méritait pas de vivre avec un parent moldu dans sa lignée, que son sang était souillé, que la suprématie du sang pure magique avait frappé.

Une larme coula le long de la joue de l’ancienne Serdaigle tandis qu’il s’éloignait rapidement. Elle était là, seule, allongé sur le bitume froid et humide, un filet de sang coulant de sa tempe, les larmes mouillant son visage face aux cadavres de son amie. Sa main tremblait et elle sentait l’engourdissement la gagner, elle réunit ses dernières forces magiques et sur le sol noir traça une rune. Une rune qui permettait aux prochains sorciers qui la toucher de savoir ce qu’il s’était passé. Une fois, une unique fois. Mais elle y glissa toute sa magie qu’elle réussit à canaliser dans le bout de ses doigts.

Des bruits de pas se firent de nouveau entendre mais elle fut incapable d’appeler, sa voix était brisé, elle était dans la vape, en train lentement de perdre connaissance. Les formes devant ses yeux étaient flous à cause des larmes, de l’alcool mais aussi du choc violent qu’elle avait reçu. Comment tout ceci allait se terminer ?



Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Jeu 29 Déc - 13:01



Azraël avait payé ses consommations et s'était levé. Il avait prit son temps, sachant parfaitement dans quelle direction étaient parties les deux jeunes femmes. Tout comme il savait qu'il devait s'assurer que rien ne leur arrive. En temps normal, pour assurer une quelconque protection, il les aurait fait faire un petit séjour nocturne dans une cellule, jusqu'à ce qu'elles décuvent complétement. Mais il refusait que cela arrive aux oreilles de Filius. Il savait que cet homme était violent. Et il était hors de question qu'Azraël lui donne une raison de frapper sur sa fille.

Le silence se fit à l'instant même où il quitta le bar. La fraicheur de la nuit vient caresser la peau de son visage et il entoura autour de son cou son écharpe verte et argent qui aurait eu besoin d'une petite soeur plus jeune. Les pans de son long manteau claquait derrière lui alors qu'il avançait d'un pas assuré. Le taux d'alcool dans ses veines se faisaient par instant ressentir, dans la colère qui bruissait au fond de son coeur, dans la force qu'il mettait à tenir sa baguette dégainée. Le regard de l'ancien mangemort était pourtant acéré, perçant le fog anglais qui s'installait lentement sur la communauté sorcière.

Ce fut une lumière verte qui le fit avancer plus brusquement. Il n'aurait pas pu intervenir. Mais lorsqu'il vit le corps de sa fille sur le sol, non loin de la sang mêlée, il vit rouge. Le serpentard n'eut pas le temps de réagir qu'un éclair de lumière rouge s'échappait de la baguette du sorcier, sans qu'il n'ait besoin de prononcer le moindre mot. Le meurtrier tomba au sol, hurlant de douleur sous la puissance du sortilège impardonnable. Azraël s'acharna sur le corps de l'adolescent, encore et encore, faisant ressortir toute sa rage. Le jeune serpentard suppliait, le visage déformé par la douleur. Mais l'auror n'arrêtait pas. Il frappait, encore et encore. Jusqu'à faire exploser les cris dans la nuit.

Tu ne connais rien à la suprématie du sang petite ordure. gronda Azraël, le regard plus sombre encore que jamais, la marque sur son avant bras le brulant avec violence, comme toujours lorsqu'il utilisait la magie noire. Avada Kedavra

La lumière verte explosa, figeant à jamais le jeune sorcier au sol. Azraël n'eut aucune réaction, habitué qu'il était à donner la mort. Il rangea sa baguette avant de s'approcher d'Aisha, un air inquiet qu'on ne lui connaissait pas se peignant sur son visage.

Ca va aller d'accord ? Ca va aller.

Il essayait de se rassurer autant qu'il tentait de rassurer la jeune femme. L'odeur métallique du sang glissa jusqu'à lui et il se crispa un peu plus. Elle était dans un triste état. Il devait immédiatement l'emmener à St Mangouste avant de prévenir une patrouille d'auror. Il pourrait tourner l'histoire dans tous les sens, il n'aurait aucun mal à se faire passer une fois de plus pour le héro de l'histoire et surtout à justifier le sortilège de mort qu'il avait lancé. Ne restait qu'à faire disparaitre les nombreux endoloris qu'il avait jeté. Sa baguette serait examinée, qu'importe son nom et son rang. Il devait faire en sorte de ne laisser que l'éclat de lumière verte. De toute manière, tous au ministère savaient qu'il était capable de tuer sans même lever un sourcil.

Azraël transplana, sa fille dans ses bras à moitié consciente. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour qu'elle soit prise en charge, surement que le nom de l'homme qui l'amenait aidait. Il la laissa là, refusant de revenir. Alors qu'il savait parfaitement qu'après avoir fait disparaitre toutes les preuves, il reviendrait. Au petite matin surement.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Jeu 29 Déc - 16:09

Les pas arrivèrent et se rapprochèrent, le cœur d’Aisha s’accéléra priant que c’était de l’aide et pas quelqu’un avec une mauvaise attention. Un éclair rouge lui fit fermer les yeux, lui provoquant une vive douleur migraineuse. Elle entendit des hurlements de douleur, des hurlements d’un garçon qu’on torturait, l’assassin payait visiblement. Et à travers ses paupières closes, elle décerna parfaitement l’éclair vert qui suivit et le silence revint. Le cœur battant, elle ouvrit les yeux plus faibles que jamais. Elle vit la silhouette s’approcha d’elle, la peur l’envahis, elle voulut bouger mais elle était trop sonnée, trop faible pour que ses muscles ne puissent réagir. Elle avait terriblement mal à la tête, elle sentait le sang couler le long de son coup, elle avait froid. La voix lui parla, une voix qu’elle connaissait, celle d’Azrael Rosier. Sans savoir pourquoi, elle se sentit rassurer et sombra dans l’inconscience, abandonnant son combat pour ne pas s’endormir.

Une lumière blanche vive tira la jeune femme du sommeil, elle ouvrit doucement les yeux et la blancheur de la pièce l’aveugla. Elle porta la main à son visage, pour se protéger les yeux avant de chercher à se redresser. Cependant une main l’en empêcha, la clouant dans le lit dans lequel elle se trouvait. Elle ouvrit les yeux trop rapidement, réveillant sa migraine et la panique l’envahi. Le médicomage tenta de la calmer grâce à des paroles rassurantes mais rien n’y faisait, sa respiration se fit rapidement et haletant, paniquant totalement sans raison valable. Il lui administra de force une potion de sommeille sans rêve et replongea dans les bras de Morphée.

Son deuxième réveil fut plus calme. La lumière se fit moins violente et elle resta calme, bien qu’elle se demandait où elle se trouvait. Sa tête était toujours douloureuse mais cela ne venait pas de l’alcool qu’elle avait eu dans le sang, non cela venait du pansement qui recouvrait sa tempe. Alors les souvenirs l’envahi. Les lumières vertes, sa chute, Cora, le Serpentard et…Azrael qui été arrivé. Son cœur s’emballa, si son père apprenait elle était morte. S’il savait la dose d’alcool qu’elle avait dans les veines lors de l’accident, elle était morte. Cora était-elle vraiment morte ? Une part d’elle souhaitait que l’alcool lui ai fait un mauvais délire et que son amie était dans un endroit similaire. D’ailleurs où était-elle ? Ses prunelles sombres parcoururent la pièce. St Mangouste. Elle soupira, elle était finit. Entre Rosier et son père, elle allait passait un sale quart d’heure et surement deux fois.

Un bruit de porte s’ouvrant lui fit tourner la tête. Un médicomage lui sourit gentiment mais Aisha n’avait que faire de cette gentillesse, elle voulait savoir ce qui c’était vraiment passé, elle voulait savoir si son amie…était toujours en vie ou bien…si elle était morte.
« Comment vous vous sentez miss Nott ?
- Je….je ne sais pas trop…Ma tête…et…mes souvenirs sont flous….Je…
- Restez calme. Vous avez une légère commotion cérébrale, vous êtes tombés violemment. Cela a du altérer vos souvenirs, sans parler de l’alcool que vous aviez dans le sang. »

Aisha poussa un long soupire en fermant les yeux.
« Et…l’autre fille qui était avec moi….elle…
-Je suis navrée miss…mais elle est morte, un sortilège de mort l’a tué…Le ministère a ouvert une enquête, il semblerait que votre agresseur a aussi trouvé la mort. »

Elle ferma les yeux de douleur, et les larmes coulèrent, revoyant l’éclair vert et sentant le corps de son amie s’effondrer à côté d’elle.
« Je suis désolée pour votre perte…vos parents sont là, ainsi que Monsieur Rosier, c’est lui qui vous a amener ici. Vous voulez les voir ?
-Euh…j’aimerais d’abord parler à monsieur Rosier ou à ma mère…mais si vous pouviez éviter mon père pour le moment…je…je vous serais reconnaissante. »

Le médicomage hocha la tête compréhensif et sortie de la pièce, laissant Aisha se préparer à affronter son destin.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Jeu 29 Déc - 18:33



Il avait été rapide et les services encore plus. Azraël avait juste ordonné qu'on prévienne les parents de la demoiselle avant de retourner sur les lieux et d'envoyer son patronus chercher une brigade d'auror. Il soufflait les mots au tigre qui disparu dans le fog déjà trop épais. Il avait sept minutes devant lui avant qu'une brigade ne débarque. Il devait absolument faire disparaitre les marques de la torture qu'il avait fait subir au jeune sorcier toujours mort. Un groupe de sorcier ivres passa à côté de lui et l'une des filles posa une main devant sa bouche, choquée par les deux cadavres. Le simple allez vous en d'Azraël suffit à les empêcher de crier et il déploya une barrière autour de la scène, l'isolant du reste du monde, ne permettant qu'aux aurors de venir jusqu'ici.

Il ne fallut qu'une seconde à Azraël pour analyser la scène. Ses sourcils se froncèrent alors qu'il aperçu une rune à côté de la flaque de sang formée par la plaie d'Aisha. Il s'approcha, cherchant à comprendre l'origine  de cette dernière. S'accroupissant, l'auror laissa sa main caresser le dessin magique et les images lui sautèrent aux yeux. Son coeur se sera alors qu'il vit l'éclat de lumière verte qui n'était pas sorti de sa baguette et le cri déchirant d'Aisha. Il fit disparaitre la rune avant de se redresser. Durant une seconde, il avait envie de torturer à nouveau le corps devant lui, de le faire souffrir comme jamais personne n'avait souffert. Impossible.

Il se contenta de faire mourir les sorts qui étaient sortis de sa baguette et de commencer un rapport qu'il dictait à la plume qui flottait maintenant devant lui. Lorsque les aurors arrivèrent, à l'instant exacts qu'il avait prévu, la stupeur se lisait dans leurs yeux et le capitaine de brigade ne savait plus vraiment où se mettre lorsqu'il demanda à Azraël sa baguette que l'auror donna sans sourciller. S'en suivie la paperasse et un question rapidement terminer. Le dossier serait classer très vite, Azraël ayant été sur les lieux. Il ne restait qu'à prévenir les filles des défunts, chose que l'ancien mangemort refusa de faire. L'aube commençait déjà à pointer à l'extérieur et il voulait se rendre au chevet d'Aisha.

Ses parents étaient déjà là et Azraël salua Filus et son épouse sans un regard pour cette dernière. Son coeur se sera pourtant légèrement. Il était dans la salle d'attente, en compagnie de la mère de sa fille. Comme deux parents inquiets qu'ils n'étaient pas vraiment. Azraël ferma les yeux, faisant taire son pouvoir alors qu'il se laissait aller dans un silence reposant.

Miss Nott aimerait vous parlez Monsieur Rosier.

Il ouvrit brusquement les yeux avant de baisser la tête. Le regard de Filius ne le quittait pas d'une semelle. Il le sentait, dangereux sur son échine mais l'auror ne pipa mot. Il avait été présent sur les lieux et il avait sauvé sa fille. Quand le Nott saurait tous les détails, il comprendrait. pour l'heure, il devait juste s'inquiéter en pensant à la réputation des plus sulfureuses d'Azraël avec les femmes. S'il avait seulement sut...

Comment te sens-tu Aisha ? Demanda-t-il alors qu'il entrait dans la chambre de la jeune fille, le silence se faisant à l'instant même où la porte se refermait derrière lui. Filius aurait pu essayé tout ce qu'il voulait, il ne pourrait jamais savoir ce qui se passait dans le secret de cette chambre. Je suis désolée pour ton ami.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Jeu 29 Déc - 21:33

thème

La jeune femme attendit que le médicomage aille chercher sa mère ou son directeur. Un des deux, du moment qu’elle ne voyait pas la tête de son père. Du moins pas maintenant. Elle attendait silencieusement, la peur lui nouant le ventre, tenant de contenir ses larmes. La détresse s’était emparée d’elle. Finalement le bruit de la porte qui s’ouvrait lui annonça la venue d’une personne. La voix qui suivit la rassura en partie, ce n’était pas son « père ». Le médicomage avait réussi un tour de force, en empêchant le patriarche des Nott devenir dans la chambre de son héritière.

A l’aide de ses bras, elle se redressa lentement afin que sa tête ne recommence pas à faire des siennes. Elle ne lui répondit pas de suite, sa gorge était trop nouée, une multitude d’émotion l’envahissant. Culpabilité, douleur, tristesse, honte, colère. Que répondre alors à cet homme qui l’avait sauvé. Qui avait évité le pire. Elle ne savait pas. Aisha n’aimait pas se sentiment de faiblesse qui s’était emparé d’elle mais le choc était encore trop présent. Les jours qui allaient suivre seraient difficiles, elle ne pourrait surement pas se regarder dans une glace sans repenser à cet éclair vert qui avait illuminé cette rue, emportant avec elle la vie de son amie. Les larmes coulèrent malgré elle.
« Ce serait vous mentir, de vous dire que je vais bien… »

Elle tenta d’essuyer ses larmes mais de nouvelles viennent remplacer les anciennes. Elle ne pourrait les chasser, malgré tous ses efforts. Il était désolé, cela n’arrangerait rien, cela n’enlèverait pas cette culpabilité qui la rongeait au plus prochain d’elle. Elle n’osait pas le regarder, elle n’osait pas croiser ce regard qui était semblable au sien.
« C’est de ma faute si…Si j’avais été en état pour transplaner….elle serait encore là… »

Elle ferma ses paupières, revoyant une nouvelle fois le sort qui ôta la vie Cora, entendant la voix prononcer ce sort. Cela repassait en boucle dans sa tête, sans s’arrêter. Comme un mauvais rêve sans fin, comme si cela ne prendrait jamais fin.
« Vous…La…la rune…vous l’avez trouvé ? »

Elle ne lui mentait pas, elle ne cacherait rien aujourd’hui. Elle n’en avait pas la force. Elle espérait qu’il est trouvé la rune, cela lui éviterait de devoir raconter ce qu’elle avait vu, ce qu’elle avait entendu. Elle n’en avait surement pas la force. Alors elle voulait qu’il ait vu sa rune, qu’il est effleuré pour voir ce qu’elle avait vu. Elle ne voulait pas répéter, elle avait pas la force de raconter, pas la force de décrire comme son amie c’était fait tué et qu’elle n’avait rien pu faire, désarmé à la seconde où sa main avait effleuré sa baguette.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Ven 30 Déc - 0:44



La détresse qu'il sentait dans le regard qui se posa sur lui brisa le coeur pourtant trop dur d'Azraël. Il aurait eu envie de la prendre dans ses bras, de lui souffler que tous allait bien. Mais ce n'était pas le cas et elle n'aurait pas compris son geste. pourquoi agissait-il de la sorte ? Aisha était peut-être sa fille biologique mais elle ne l'était pas réellement aux yeux de la loi. Ni même aux siens. Depuis quand il se comportait en père exemplaire ? Depuis quand il jouait au héros en sauvant les demoiselles en détresse ? Azraël n'avait rien d'un héros bien au contraire. Il était le vilain des histoires. Alors pourquoi se comportait-il de la sorte avec celle qui n'avait qu'un simple lien de sang avec lui ?

Les questions seraient pour plus tard. En voyant ses lèvres, Azraël se contient. Il se tenait droit, le visage impassible. Seuls ses yeux brillaient d'une lueur jamais vues. Seul son regard pouvait trahir la détresse qu'il ressentait, l'incapacité qu'il avait à agir. Depuis toujours l'ancien mangemort était un incapable avec les sentiments. Même Emily, qui savait pourtant combien il l'aimait, se trouvait parfois surprise de réaction de son frère. L'auror ferma les yeux, une seconde, peut être deux avant de replonger ses iris dans les frères jumeaux.

Il aurait trouvé un moyen de vous tuer une autre fois. Si ça n'avait pas été toi et ton amie, il se serait attaqué à d'autres femmes qu'il aurait tué sans la moindre pitié. Je suis désolé pour ta perte Aisha.

L'ancien mangemort était très doué pour parler des monstres. Le jeune homme qui s'était attaqué à Aisha aurait pu être un de ses amis dans sa jeunesse. Il aurait été à ses côtés, complice, se fichant de la mort d'une sang mêlée tant qu'on ne touchait à la sang pure. Mais il était aujourd'hui de l'autre côté du miroir, à voir les larmes qui emplissaient les yeux de la victime de cette mauvaise farce.

Oui. Grâce à elle, l'enquête est close.

Il se plongea dans ses yeux avant de finalement détourner les siens et marcher jusqu'à la fenêtre. La lumière matinale berçait la chambre d'une lueur blafarde et à l'extérieur, la vie reprenait son cour comme si rien ne s'était passé. Après tout, ce n'était qu'un meurtre. Les sorciers commençaient à s'habituer, comme durant une sombre époque où ils se terraient chez eux dans la peur.

Tu ne seras pas interrogée par le ministère Aisha. L'enquête est terminée. Tu peux faire ton deuil en paix. Lança-t-il en se retournant vers elle. Je pense que je vais devoir te laisser. Ton père n'apprécie pas particulièrement ma présence ici. Un soupçon de détresse apparu dans les yeux de l'auror, qui disparu très rapidement. Aisha n'était pas sa fille. Il n'avait aucunement le droit de rester ici plus longtemps. Après tout, il n'avait eu le droit de pénétrer dans cette chambre que pour sa place d'auror et rien d'autre.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Ven 30 Déc - 14:53

Au son de la voix la rassurant, cherchant à la faire déculpabiliser, les larmes de la jeune femme reprirent de plus belles, elle enfouit son visage dans ses mains, comme pour cacher sa détresse, sa douleur et sa tristesse. Elle n’aimait pas se donner en spectacle, elle n’aimait pas montrer ce genre de chose, en particulier à des hommes aussi droit et aussi impassible que pouvait être Azrael Rosier ou bien encore son père, le grand Filius Nott. Son père n’aurait pas hésité à la corriger pour se laisser aller de la sorte, pour laisser ses larmes couler sur sa peau plus pâle que la normale. Aisha ne réussissait à surmonter sa peine, sa culpabilité. Cela l’a rongeait comme l’acide sur un bout de fer. Elle n’arrivait pas lutter et cela l’agaçait d’être si faible. Dans sa tête un véritable ouragan avait lieu, elle hurlait sa peine, elle se hurlait de se ressaisir, de ne pas paraître si pitoyable.

Il avait trouvé la rune, à travers ses sanglots silencieux un soupire de soulagement franchit ses lèvres, elle ne serait pas interroger, du moins aucunes questions officielles ne viendraient, les questions de ses collègues qui seraient curieux, trop curieux, elle ne pourrait sûrement pas y échapper. Comment allait-elle gérer cela ? Elle l'ignorait, elle devrait les affronter, leur faire face en gardant prestance et dignité afin de ne pas passer pour une stagiaire faible qui n’était pas capable de tenir face aux difficultés. Aisha ne pourrait se permettre d’être faible, son image et l’image de sa famille en prendrait un coup de son père ne le tolérerait pas.
« Merci....pour...ce que vous avez fait... »

Derrière sa phrase se cachait plusieurs sens. Celui de l’avoir amener ici, celui d’avoir empêcher le ministère de l’interroger et le dernier sens, plus sombre, qui resterait entre eux. Le fait qu’il avait vengé la mort de son amie en faisant souffrir se renégat avant de lui ôter la vie. Elle savait très bien qu’au niveau de la loi, faire justice soit même était interdit et il avait sûrement dû trouver un moyen de cacher cela, elle n’en doutait pas. Il était trop malin pour se laisser prendre, il avait toujours un coup d’avance par rapport à son bureau.

La panique envahit de nouveau Aisha, quand il évoqua son père. Le medicomage de tout à l’heure avait sûrement du tout raconter à ses parents et Filius devait être fou de colère contre elle. Elle avait peur, peur de la sanction. Peur qu’il apprenne aussi pour la rune, car elle se doutait qu’une nouvelle cicatrice viendrait parcourir sa peau de lait, qu’elle irait cacher avec un nouveau tatouage de rune.
« Ne lui dites rien sur la rune, je vous en pris ne lui dites rien... »

Sa voix tremblait de la peur qui s’insinuait toujours un peu plus dans ses veines, elle sentait son cœur battre dans sa tempe, venant tâcher légèrement son pansement d’un liquide carmin. Elle craignait son père et cela ne devrait être autorisé, elle devrait adorer son père et elle en avait juste peur. Ce n’était pas normal et elle le savait, comme elle savait qu’il n’avait guère le droit de battre sa mère. Mais c'était sa vie et elle ne pouvait rien y faire.


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Colin Farrell
+ âge : 47 ans
+ doublon : Alex' Spike, Jonathan Sazlman, Louise d'Auberive
+ messages : 871
+ date d'inscription : 06/04/2016
+ commentaires :
Spoiler:
 


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Lun 2 Jan - 18:16



Elle pleurait. Ses larmes roulaient sur ses joues, tachant son beau visage et Azraël restant de marbre, ne sachant pas vraiment ce qu'on attendait de lui. Il se contentait alors de l’immobilité la plus parfaite, restant muet sur ce qu'il pensait des larmes et du comportement de la jeune femme. A n'importe qui d'autre, le sang pur aurait hurlé d'arrêter, que des larmes étaient la preuve la plus parfaite d'une faiblesse qu'il ne fallait jamais monter à personne et surtout pas au prédateur qui sommeillait en lui. Mais là, il ne pouvait se résoudre à laisser ses mots emplis de poison dépasser la barrière de ses lèvres.

Il se contenta d'un léger hochement de tête aux remerciements de la demoiselle. Il n'avait rien fait de particulier. Juste tué, torturé et suivit une jeune femme. Normalement, il aurait été celui tenant la première baguette, celle ayant déclenchée toute l'horreur. Il s'était revu, si jeune, alors qu'il frappait et tuait sous des rires cruels, se mélant à des jeux sans se soucier de ce que ses gestes entrainaient. Aujourd'hui il était en colère. pire encore, il était en colère contre lui. Jamais le Serpentard n'aurait porté la main sur Aisha, son sang bien trop pur le dissuadant. Il avait simplement tué la mauvaise personne au mauvais moment. Et pourtant, Azraël sentait encore l'envie de sang qui le maintenait debout dans les larmes silencieuses de sa fille.

Des images se mirent à danser devant les yeux de l'ancien mangemort, des pensées de la sorcière proscrite sur son lit qui venaient s'implanter avec violence derrière les prunelles d'Azraël. Il aurait voulu les chasser et pourtant il se laissa envahir par les flashs de souvenirs, par le visage terrifié d'Aisha alors que Filius frappait de plus en plus fort. Il vit le faciès de Thémis alors qu'elle s’interposait, les deux femmes blotties l'une contre l'autre. Le coeur de l'auror se serra un peu plus, à faire monter la bile jusqu'à ses lèvres qui frémissaient de rage.

Il ne tourna pas son visage jusqu'à sa fille, regardant toujours par la fenêtre, refusant de croiser les yeux de la sorcière. Il n'a pas besoin de savoir pour cette magie. Il se tourna alors, enfonçant ses prunelles si sombres dans leurs jumelles. Mais à partir d'aujourd'hui, serves toi de toute ta magie en mission.

Sa lèvre avait arrêté de trembler et il n'envoyait qu'un regard sombre, qu'il ne parvenait à transformer en autre chose.

Tu as ta semaine Aisha. Détends toi, amuses toi. Et revient nous en pleine forme lundi prochain.


Rosier ce nom raisonne, brille et tue car sa puissance est infinie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Admin + Rules the world

+ photo :
+ avatar : Adélaïde Kane
+ âge : 18 printemps d'insouciance et d'incertitude
+ messages : 692
+ date d'inscription : 18/12/2016
+ commentaires :


MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   Mer 4 Jan - 19:17

Ce fut un immense soulagement qui s’empara de la jeune femme quand le sorcier annonça que son père n’avait pas besoin de savoir pour la magie des runes. Son cœur devint plus léger à travers la tristesse et la douleur, laissant la peur s’envoler un petit peu. Elle craignait toujours la confrontation avec son paternel mais le sentiment était quelque peu diminuer en sachant que le secret de sa magie était préservé par Azrael. Et même si Filius avait un doute, il aurait du fil à retorde avec le directeur du bureau des aurors.

Il se retourna enfin pour la regarder droit dans les yeux. Ce qu’elle vit la frappa, ce regard, cette sensation quand elle plongeait ses prunelles sombres dans les yeux de quelqu’un d’autres. Cela lui ressemblait beaucoup trop. Cependant le pouvoir des prunelles de l’auror était bien plus puissant que celui de la jeune stagiaire. Elle ne put que détourner le regard, légèrement mal à l’aise, en hochant la tête, elle n’était pas virée mais revenir serait compliqué. L’affaire aura fait trois fois le tour du bureau avant qu’elle ne revienne complètement. Elle n’était pas sûre de pouvoir affronter tout ça mais elle le devrait, elle devrait se montrer forte et non faible comme elle se sentait actuellement. Il y avait un temps pour le deuil, la faiblesse et se laisser aller et un autre où il fallait prendre sur soi. Elle avait une semaine pour cela. Une semaine pour se remettre de tous les évènements. Cela serait cours mais faisable.
« D’accord. Merci Monsieur… »

Elle le regarda quitter sa chambre et elle se ré enfonça dans ses draps, épuisé. Elle ferma les yeux et tenta de trouver le sommeil, qu’elle finit par trouver malgré les cauchemars de ses souvenirs trop frais et trop violent.

fini


Trust no one
Some secret must be hide forever. You are my redemption but also my chains. My secret is your secret. Together, we can fight, alone we can die. + ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'alcool n'est pas un ami | Aisha   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alcool n'est pas un ami | Aisha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tu noies tes chagrins dans l'alcool ? Méfie-toi, ils savent nager. [PV Jennyfer Shepard]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Quand l'alcool fait des ravages. || Ashton Kinney
» il y a pas à dire, être majeur et boire de l'alcool c'est le pied [pv Karin Alamaba]
» Quand l'alcool coule a flot par une nuit sans Lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prior Incanto ::  :: La pensine :: Les écrits terminés-
Sauter vers: